Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Les apprentis sorciers de la Défense US et le programme HAARP

Les apprentis sorciers de la Défense US et le programme HAARP

Bien qu’étant particulièrement inculte en matière de sciences, et notamment de physique, je dois me risquer à évoquer un programme militaire américain trop peu connu. Son nom ? HAARP, pour « High Frequency Active Auroral Research Project ». Son rôle ? Tout simplement modifier le climat à des fins géostratégiques. Une des grandes questions liées à ce programme est de savoir quelles applications présentes et à venir sont visées.

Même s’il suffit aujourd’hui de citer le nom de ce programme pour être taxé d’adepte de la fameuse « théorie du complot », il n’en reste pas moins qu’un groupe de recherches universitaire belge (le GRIP, groupe de recherche sur la paix et la sécurité), ainsi qu’un rapport du Parlement européen mettent le doigt sur l’énormité dudit programme qui pourtant n’est officiellement destiné qu’à faire des recherches sur l’atmosphère.

HAARP_site

La Commission des affaires étrangères, de la sécurité et de la politique de défense sur l’environnement, la sécurité et la politique étrangère du Parlement européen, donc, a sorti un rapport le 14 janvier 1999, afin de proposer une résolution pour contrer le programme HAARP, du moins ses conséquences en Europe.

Que dit-on, dans cette recommandation ? On considère que ledit programme « en raison de son impact général sur l’environnement, pose des problèmes globaux et demande que ses implications juridiques, écologiques et éthiques soient examinées par un organe international indépendant avant la poursuite des travaux de recherche et la réalisation d’essais », et on « déplore que le gouvernement des États-Unis ait à maintes reprises refusé d’envoyer un représentant pour apporter un témoignage sur les risques que comporte pour l’environnement et la population le projet HAARP financé actuellement en Alaska ». Silence radio, donc, de la part des Etats-Unis, et ce malgré les sollicitations des européens. Comme pour le 11 septembre, comme d’habitude. Noyage de poisson côté européen...

C’est pour cela et parce que la finalité de HAARP (qui, très poétiquement, s’appelle en français Recherches dans le domaine des hautes fréquences appliquées aux aurores boréales) ne laisse aucun doute, que la commission du Parlement « demande que soit établi un accord international visant à interdire au niveau global tout projet de recherche et de développement, tant militaire que civil, qui cherche à appliquer la connaissance des processus du fonctionnement du cerveau humain dans les domaines chimique, électrique, des ondes sonores ou autres au développement d’armes, ce qui pourrait ouvrir la porte à toute forme de manipulation de l’homme ; un tel accord devrait également interdire toute possibilité d’utilisation réelle ou potentielle de tels systèmes »

De quoi s’agit-il exactement ? Il est presque impossible pour moi de l’expliquer, aussi je laisse d’abord la parole au parlement, qui expose les motifs de cette demande de résolution. Car on explique que HAARP « est un programme de recherche sur le rayonnement à haute fréquence », qui est « conduit conjointement par l’armée de l’air et la marine des États-Unis et par l’Institut de géophysique de l’université d’Alaska à Fairbanks ». Le programme HAARP utilise donc un « équipement terrestre, un réseau d’antennes. Chacune est alimentée par son propre émetteur pour réchauffer des parties de l’ionosphère au moyen d’ondes radio puissantes. L’énergie ainsi générée réchauffe certaines parties de l’ionosphère, ce qui crée des trous dans l’ionosphère et des « lentilles » artificielles ».

hap

A quoi sert-il ? Le Parlement ne semble pas dupe sur l’innocuité prétendue de HAARP. Reprenons la résolution de 1999 : « HAARP peut avoir de multiples applications. La manipulation des particularités électriques de l’atmosphère permet de contrôler des énergies gigantesques. Utilisée à des fins militaires contre un ennemi, cette technique peut avoir des conséquences terribles. HAARP permet d’envoyer à un endroit déterminé des millions de fois plus d’énergie que tout autre émetteur traditionnel. L’énergie peut aussi être dirigée contre un objectif mobile, notamment contre des missiles ennemis.
Le projet améliore la communication avec les sous-marins et permet de manipuler les conditions météorologiques mondiales. Mais l’inverse, perturber les communications, est également possible. En manipulant l’ionosphère, on peut bloquer la communication globale tout en conservant ses propres possibilités de communications. La radiographie de la terre sur une profondeur de plusieurs kilomètres (tomographie terrestre pénétrante) à la fin de découvrir les champs de pétrole et de gaz, mais aussi les équipements militaires sous-terrains, et le radar transhorizon qui identifie des objects à grande distance au-delà de la ligne d’horizon sont d’autres applications du système HAARP
. »

Le GRIP n’est pas plus rassurant. Dans son rapport de 1998 intitulé « Le Programme HAARP, science ou désastre ? », Luc Mampaey pointe les risques, après une explication détaillée du système.

Le programme HAARP a donc débuté en 1993, sur un site de l’armée en Alaska, Gakona, afin d’y installer « une station de recherche sur les propriétés de l’ionosphère d’une puissance jusqu’ici inégalée », en vertu de la nouvelle doctrine militaire US de Future Warfare visant à contrôler l’espace aérien autant que terrestre. Et de rappeler que « aux Etats-Unis, dès les années 50, des rapports ou déclarations officielles reconnaissaient l’intérêt militaire des techniques de modification des conditions climatiques, allant même jusqu’à considérer que le développement de telles techniques pourrait devenir une arme plus importante que la bombe atomique  ». Si bien qu’en 1977 se tient une convention internationale sur « l’interdiction d’utiliser des techniques de modification de l’environnement à des fins militaires ou toutes autres fins hostiles », sans efficacité aucune sur les recherches US malgré qu’ils l’aient ratifiée en 1979.

L’article 1 précise quand même que « Chaque Etat partie à la présente Convention s’engage à ne pas utiliser à des fins militaires ou toutes autres fins hostiles des techniques de modification de l’environnement ayant des effets étendus, durables ou graves, en tant que moyens de causer des destructions, des dommages ou des préjudices à tout autre Etat partie. » et l’article 2 explique ce qu’on entend par « techniques de modification de l’environnement » : cela désigne «  toute technique ayant pour objet de modifier - grâce à une manipulation délibérée de processus naturels - la dynamique, la composition ou la structure de la Terre, y compris ses biotes, sa lithosphère, son hydrosphère et son atmosphère, ou l’espace extra-atmosphérique ».

De fait, le rapport du GRIP précise que « ce qui est certain, néanmoins, c’est que les recherches sur l’ionosphère reviennent comme une priorité dans de nombreuses études militaires relatives aux techniques de modifications environnementales ». Le prouvent un certain nombre de brevets détenus par la société RAYTHEON pour les installations de HAARP.

Processus :

ionospher2

Les phénomènes météorologiques se produisent dans les couches inférieures de l’atmosphère, où 99% de la vapeur d’eau terrestre est contenue. Le rapport fait un exposé très détaillé sur les différentes couches de l’atmosphère et les phénomènes physiques qu’on y observe. Il faut retenir ce qu’est la ceinture de Van Allen, découverte en 1958, qui est « une zone de radiations intenses » entourant la Terre à partir de 200 kilomètres. Des particules très énergiques y sont en mouvement permanent, c’est un peu une ceinture pleine de radiations.

Cette ceinture forme « autour de la Terre un énorme réservoir d’énergie, dont, occasionnellement, une fraction est relâchée dans l’atmosphère. Cette libération d’énergie donne naissance à des phénomènes tels que les luminescences et les aurores ». On a fait à l’époque des explosions nucléaires dans cette ceinture, qui ont engendré des modifications toujours sensibles. Les particules de la ceinture de Van Allen sont ensuite utilisées pour les communications, et l’ionosphère, en réfléchissant des ondes radio de basse fréquence, permet aussi les communications. En conclusion, « L’ionosphère est donc un médium ionisé qui peut déformer, réfléchir ou absorber les signaux radios et donc affecter de multiples façons de nombreux systèmes de communication, de navigation, de surveillance ou de senseurs à distance tant civils que militaires ». Aussi, « l’intérêt de la station HAARP provient du besoin d’accroître la fiabilité d’un grand nombre de systèmes de communication, navigation et surveillance dont les signaux passent par l’ionosphère, mais aussi d’explorer des innovations technologiques qui suggèrent des applications telles que la détection d’objets souterrains, la communication à grande profondeur dans le sol ou les océans, et la génération d’émissions optiques et infrarouges ».

On sait déjà agir sur le temps qu’il fait : une technique connue est l’ensemencement, qui consiste à injecter différentes substances comme « l’iodure d’argent, le dioxyde de carbone gelé, le chlorure de calcium, le carbon black  », dans les nuages afin de « retarder ou d’anticiper des précipitations, d’accroître ou de réduire une couverture nuageuse ; mais il faut au préalable des conditions instables  ». Un certain nombre d’entreprises privées (Aero Systems Incorporated, Atmospherics Incorporated, North American Weather Consultants, Weather Modification Incorporated, Weather Enhancement Technologies International, Seeding Operations and Atmospheric Research (SOAR)) proposent d’ailleurs de modifier le temps de cette manière. Le Nevada a aussi son programme d’ensemencement des nuages...On peut aussi créer ou disperser du brouillard avec cette technique.

ionosphere

Il y a 10 ans de cela, les militaires évoquaient déjà des techniques plus violentes pour l’environnement, comme faire des trous dans la couche d’ozone pour que les rayons ultraviolets arrivent sur terre, en lâchant du bromure depuis des satellites, dévier des ouragans ou modifier la haute atmosphère pour empêcher les communications.

Apparemment, les Etats-Unis ont commencé à travailler là-dessus en 1940 avec le projet CIRRUS, visant à créer des précipitations par ensemencement des nuages. Ils y parviennent en 1948. Au Vietnam, c’est l’opération POPEYE en 1966 qui doit prolonger la saison des moussons pour bloquer les combattants vietnamiens, en lâchant de l’iodure d’argent sur les nuages.

Gakona :

Sur la base de 20 hectares, il y a donc un émetteur haute fréquence très puissant (IRI) destiné à stimuler certaines zones de l’ionosphère et un radar haute fréquence (ISR) « pour la mesure de la densité des électrons, des températures des électrons et ions, de la masse des ions et de la vitesse des plasmas dans les régions stimulées ainsi que dans l’ionosphère naturelle ». Il y a encore une « ionosonde HF (Incoherent Incidence Sounder, VIS), récepteurs ELF et VLF, magnétomètres, riomètres, un système LIDAR (Light Detection and Ranging) et des caméras et spectromètres optiques et infrarouges ». Tout ce matériel est décrit dans le rapport.

HAARP agit comme un transmetteur de basse fréquence, qui permet de sonder le sous sol, les profondeurs des océans, de l’ionosphère etc. « Les basses fréquences se propagent dans le guide d’onde formé par l’espace entre la terre et l’ionosphère, avec une très faible atténuation, avec pour conséquence qu’une très grande partie de la surface terrestre peut être couverte à partir du site de HAARP  ».

Mais il peut aussi agir sur les très hautes fréquences, utilisées entre les satellites et la terre par exemple.

Officiellement bien sûr, il n’y a aucun risque pour la santé. Toutefois, il faut noter que les autorités n’ont pas donné d’informations satisfaisantes sur l’impact des ondes sur les organismes vivants ou sur les conséquences à long terme des manipulations de l’ionosphère. De plus, un certain nombre d’opposants posent la question des conséquences d’une exposition à moyen terme aux ondes éléctro magnétiques envoyées par HAARP. La présidente du groupe des Verts au Parlement européen en 1998, la belge Magda Aelvoet, a posé une question à ce sujet, et demandé l’année d’après que le Parlement vote une résolution afin qu’une commission indépendante examine le programme HAARP.

La firme chargée du développement de l’IRI, essentiel dans le programme HAARP, c’est RAYTHEON (via sa filiale E-System, qui avait absorbé la « micro entreprise » qui étrangement était à l’origine du projet : ARCO), devenue en quelques années la huitième entreprise d’armement au monde, en 1996. Aujourd’hui, Raytheon est n°1 mondial pour les missiles guidés. Raytheon détient donc un ensemble de brevets à caractère militaire, dont une partie vise à agir sur l’atmosphère.

Le programme HAARP, selon Rosalie Bertell, présidente du International Institute of Concern for Public Health à Toronto et ex conseillère scientifique de Jimmy Carter lorsqu’il était président, s’inscrit dans un processus de développement des armements entamé depuis la deuxième guerre mondiale. Elle estime que certains grands programmes militaires US de ces dernières décennies préfigurent ou complètent HAARP. Le rapport du GRIP conclut à ce sujet que « Lorsqu’on couple, à ces programmes militaro-scientifiques, les recherches sur les plasmas, l’antimatière, les armes à énergie dirigée, les armes biologiques basées sur les ondes électromagnétiques, ou d’autres armes du futur développées dans le secret des laboratoires militaires, les mises en garde et les craintes exprimées par Rosalie BERTELL prennent toute leur dimension.

Les faits sont difficiles à établir, car le secret est la règle pour ces programmes, mais il existe suffisamment d’indices pour qu’on ne puisse plus parler de simples spéculations ».

C’est un chercheur dénommé Eastlund qui est l’inventeur de la plupart des brevets à l’origine de HAARP, dont l’un (n° 5.038.664) a pour nom « Method for Producing a Shell of Relativistic Particles at an Altitude above the Earth’s Surface. » ou un autre (n° 4.686.604) « Method and Apparatus for Altering a Region in the Earth Atmosphere, Ionosphere and/or Magnetophere » (Méthode et appareil pour altérer une région de l’atmosphère, de l’ionosphère et/ou de la magnétosphère de la terre). Selon le rapport du GRIP (p.49), l’un d’eux, s’il est développé, permettrait « des modifications climatiques, par exemple en modifiant les profils des vents, en modifiant l’absorption des rayonnements solaires par la création de couches artificielles de particules atmosphériques, ou en modifiant la composition moléculaire de l’atmosphère ».

Quelles conséquences ?

On sait mal les conséquences de l’utilisation du système HAARP. Mais le rapport du GRIP pointe certaines techniques utilisées, qui risquent, justement, d’avoir des conséquences. Pour le GRIP, les techniques militaires sur lesquelles travaillent aujourd’hui un certain nombre d’Etats, peuvent « perturber la ionosphère », la haute atmosphère, donc. On nous explique donc que « tous ces systèmes d’armes du futur partagent quelques points communs. Tous mettent en jeu, dans l’espace, des faisceaux d’énergie considérable, des armes à particules, à laser, à plasma. Tous nécessitent, parallèlement, de pouvoir compter sur un système de prévisions des conditions météorologiques aussi fiable que possible et une certaine capacité de modifier ces conditions.

Tous exigent un système de communication infaillible, et donc la maîtrise des éléments pouvant le perturber, parmi lesquels l’ionosphère ».

Et pour HAARP, alors ? Malgré le fait que HAARP n’est pour ainsi dire jamais cité dans les documents relatifs aux expériences militaires en cours ou envisagées, on peut comprendre où mène ledit projet. L’auteur du rapport ajoute que « de nombreux rapports récents » rédigés par les militaires ou bien des scientifiques entre 1995 et 1998 [date de rédaction du rapport du GRIP], « font explicitement référence à des méthodes de guerre environnementale (Environmental Warfare) ou électromagnétique (EMP Weapons), nécessitant des progrès scientifiques significatifs dans les domaines qui sont précisément ceux qui seront investigués par le programme HAARP ».

Le rapport évoque encore les accusations du biologiste Nick Begish, un des plus grands opposants à HAARP en Alaska, qui considère après avoir consulté différents experts, qu’à l’avenir, HAARP pourrait entre autres « modifier la structure chimique de la haute atmosphère et altérer les conditions climatiques », « influencer le comportement et les facultés mentales des individus, à des fins militaires, de maintien de l’ordre ou de contrôle politique », ou encore « affecter la santé des personnes et avoir un impact biologique sur l’environnement ». Ces experts expliquent qu’un certain nombre d’éléments n’ont pas été pris en compte lors des études d’impact précédant l’implantation du site à Gakona.

La puissance réelle des émetteurs haute Fréquence pose également question. Est-elle réellement et définitivement limitée à 3,6 MW ? Surtout si l’on admet que cette puissance est insuffisante pour créer des trous dans l’ionosphère, ce qui a pourtant déjà été décrit par les chercheurs de HAARP.

En dehors de cela, différents travaux démontrent que l’être humain est très sensible aux fréquences basses. Des armes sonores ou visuelles émettant à très basse fréquence peuvent donc perturber le comportement : « Qu’ils y soient soumis par un stimulus visuel ou audio, il semble donc assez bien établi que les êtres humains sont particulièrement sensibles aux fréquences extrêmement basses, sensibilité que la recherche militaire compte bien exploiter », explique un autre rapport du GRIP, sur les « armes non létales ».

Les « armes non létales »

Le rapport parle encore du physicien Patrick Flanagan, qui a étudié l’impact des ondes électromagnétiques sur la santé. A l’appui, différentes études sur le sujet, dont une de 1982. Begish craint en effet que les ondes émises par HAARP ne servent à influencer le comportement humain, et des expériences sont déjà menées dans ce sens aux Etats-Unis notamment à Los Alamos, un des grands centres de recherches US dans le domaine des armes de très haute technologie.

Raytheon

On parle d’ « armes non létales », et cette catégorie regroupe les « armes à ondes électromagnétiques », comme l’Active Denial System (ADS), développé par Raytheon, émettant des ondes à 95GHz, qui font chauffer l’eau dans le corps et donnent une forte sensation de brûlure à la cible puisque sa peau atteint la température de 55°C. En 250 secondes, la peau est brûlée. Et il semble que cette arme soit utilisée en Irak...

Car, depuis 1995 les armées US ont créé un groupe de travail sur ces armes : le US Joint Non-Lethal Weapons, preuve que la chose est bien d‘actualité. Ledit groupe, qui se demande aussi comment vanter les mérites de ces méthodes auprès du grand public, a depuis travaillé, comme le rappelle Steve Wright dans Le Monde Diplomatique de décembre 1999, sur des « agents chimiques de contrôle d’émeute (capables, au choix, de causer une douleur aiguë de rendre temporairement aveugle, de faire vomir ou étouffer, ou d’endormir)  » ou encore sur des armes sonores, réglées pour « produire 170 décibels, causer des ruptures d’organes, créer des cavités dans les tissus humains et causer un traumatisme potentiellement létal ». Un autre rapport du même auteur précise quant aux armes sonores, que « les chercheurs estiment que des vibrations acoustiques de très basse fréquence, un infrason de l’ordre de 16 Hertz mais d’une grande intensité, peut-être la cause de nausées, d’une désorientation, de troubles de la vision, voire de lésions internes, dont l’effet peut varier de l’inconfort temporaire jusqu’à la mort dans les cas extrêmes ».

 

A propos de ces « armes non létales », Steve Wright expliquait encore que pour la nouvelle guerre du XXIème siècle, on trouve différents outils, dont des « munitions à impact contondant (armes cinétiques, qui ne pénètrent pas dans le corps mais assomment la victime), vaporisateurs d’agents chimiques, calmants, grenades à percussion, choc électrique, systèmes « antitraction » ultraglissants, force acoustique, enchevêtrements/filets, mousses, barrières, faisceaux d’énergie, rayon laser isotrope (source lumineuse intense et omnidirectionnelle), superpolymères (pour créer un brouillard adhésif, immobilisant) et mines incapacitantes ». Wright dénonce en outre le fait que les nouvelles cibles peuvent aussi être des civils en cas de mouvements sociaux, comme aux Etats-Unis, lors de la convention Républicaine de cette année, où des manifestants ont été aspergés de gaz poivre, très violent. En Irak, Raytheon compte utiliser cinq armes électromagnétiques HPM (micro ondes à forte puissance)différentes contre les mouvements de foule (par exemple les sites pétroliers seront équipés de ces armes, montées sur des camions, en cas de manifestation). L’une de ces armes, destinée d’abord à la police US avant d’êre utilisée en Irak, a pour but de provoquer une forte sensation de brulure chez la cible.

On a encore des armes développées spécifiquement pour influer sur le comportement ou le mental de l’homme, comme le Biological Process Control. Le rapport du GRIP explique (p.24) que les militaires en sont réellement à étudier comment manipuler les êtres humains :

« Un article publié récemment dans le périodique « Parameters » édité par le U.S. Army War College est particulièrement révélateur dans ce domaine des manipulations comportementales [Thomas, 1998]. Evoquant les théories de la guerre de l’information et leurs lacunes, l’auteur observe que celles-ci négligent en fait un système de traitement de données essentiel : l’être humain. Il poursuit en affirmant que « …le corps humain peut être trompé, manipulé, ou désinformé, mais aussi anéanti ou détruit exactement comme n’importe quel autre système de traitement de données. Les données que le corps reçoit de sources externes sources électromagnétiques, vortex, ou ondes acoustiques puissantes ou crée à travers ses propres stimuli électriques ou chimiques, peuvent être manipulées ou modifiées de la même façon que les données de n’importe quel système matériel  »

Raytheon_Mix_1

« Dans le même registre, un document publié en 1996 par le Scientific Advisory Committee de l’U.S. Air Force envisage la possibilité de développer des “ sources d’énergie électromagnétiques (…) qui pourront être couplées avec le corps humain d’une manière qui permettra d’empêcher les mouvements musculaires volontaires, de contrôler les émotions, d’endormir, de transmettre des suggestions, d’interférer avec la mémoire de court comme de long terme, de produire l’acquisition d’expériences, ou d’effacer des expériences acquises. (...) Il apparaîtrait aussi possible de créer un discours de haute fidélité dans le corps humain, potentialisant une suggestion ou une direction psychologique. Lorsqu’une impulsion micro-onde haute puissance, de l’ordre du gigahertz, atteint le corps humain, une très petite élévation de température apparaît. Celle-ci est associée à une soudaine expansion des tissus légèrement échauffés. Cette expansion est suffisamment rapide pour provoquer une onde acoustique. Si un courant pulsé est utilisé, il devrait être possible de créer un champ acoustique interne dans la gamme des 5 à 15 kilohertz, qui est audible. Donc, il peut être possible de « parler » à des adversaires choisis ” [U.S. Department of Commerce, 1996] »

A cela, ajoutons les armes visant à modifier l’environnement, et l’on en revient à notre « Weather Control » et au programme HAARP.

Bref, il y’a une panoplie très large dans la catégorie « armes non létales ».

Enfin, est-ce que les ondes électromagnétiques de HAARP pourraient servir au contrôle de la population, « amie » ou ennemie ?

Le rapport du GRIP sur ce programme conclut lui-même :

« En 1994, une déclaration commune d’intention entre le Département de la Justice et le Département de la Défense a donné naissance au programme "Operations Other Than War" (MOOTW) par lequel les deux agences prévoient un développement commun de technologies et de systèmes avancés pour le contrôle des populations. Les armements développés dans le cadre de ces programmes doivent avoir une application autant dans des opérations militaires (maintien de la paix par exemple) que dans des opérations civiles de maintien de l’ordre. Ces nouvelles doctrines envisagent explicitement l’utilisation des fréquences ELF pour influencer, ou inhiber des comportements chez l’être humain. D’une façon plus générale, plusieurs de ces armes, dites "non létales", sont basées sur une nouvelle maîtrise de phénomènes électromagnétiques. Si HAARP peut générer des signaux ELF et les diriger avec suffisamment de précision pour les travaux de tomographie, il n’est certainement pas tout à fait absurde d’imaginer des applications antipersonnel. »


Moyenne des avis sur cet article :  4.09/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • Asp Explorer Asp Explorer 11 décembre 2008 13:07

    "Bien qu’étant particulièrement inculte en matière de sciences, et notamment de physique"

    Le dire était suffisant, on vous croyait sans peine, il était inutile de le démontrer par la suite.

    La manipulation transferts énergétiques atmosphériques nécessite, bien entendu, des puissances dépassant largement les capacités de l’industrie humaine, quant aux recherches sur l’influence des ondes radio sur le corps humain, elles n’ont jamais démontré que la quasi-absence de celles-ci, ainsi que l’impraticabilité technique d’une arme basée sur ces principes. Tout ceci n’est qu’ne énième théorie du complot, qui a vocation à rester mort-née et à ne jamais atteindre la popularité (pourtant très modeste dans la population réelle) des agités du 11-septembre.


    • Asp Explorer Asp Explorer 11 décembre 2008 13:10

      Et accessoirement, ces réseaux d’antennes me rappellent furieusement un article que j’avais vu dans un Science&Vie d’il y a une quinzaine d’années, qui parlait d’installations similaires en France. Il s’agissait non pas d’un rayon de la mort, mais... d’un radar capable de détecter les avions furtifs. Une hypothèse qui me semble bien plus raisonnable, surtout si on considère l’endroit où ces installations américano-canadiennes sont installées (en Arctique, comme par hasard, sur le trajet des missiles et des bombardiers russes).


    • Ceri Ceri 11 décembre 2008 13:42

      mais je suis d’accord : il y a un objectif défensif au programme HAARP. Mais pas seulement et c’est bien là le problème. 
      De plus, la question essentielle est la puissance du système, puisque c’est bien ce paramètre qui détermine l’utilisation qu’on peut en faire.


    • Spyc 12 décembre 2008 11:32

      Ah ben c’est la journée des complotistes et des pseudo-sciences (avec l’article sur la mémoire de l’eau ...)


      • médy... médy... 11 décembre 2008 14:26

        Cher désinformateur... connaissez vous Nikola Tesla, le génie oublié des hommes, Prométhée des temps modernes qui donna les moyens à l’humanité de controler le feu électrique, le vrai, celui de plusieurs millions de volts... Sachez qu’après avoir harnaché les chutes du Niagara et reçu un million de $, il se mis à inventer tous les systèmes de transmissions d’énergie que nous connaissons à ce jour, il faisait peur aux gens car il vivait au XXIeme siècle scientifiquement parlant.

        Lorsqu’il réussit à transmettre de l’électricité dans une ampoule sans besoin de cable, à plusieurs kilomètres de la source, il se dit qu’il venait de permettre à l’humanité toute entière de profiter des bienfaits de la lumière électrique partout et à moindre cout. Mais les industriels qui le financaient n’étaient pas des humanistes, et il se vit alors construire un rayon de la mort, sorte de bombe atomique pour que la guerre ne se déclenche plus, tous les pays ayant une arme défensive extremement sûre...

        Il fragmenta ses plans, l’arme géniale étant opérationelle, en donna une partie au militaires US et en envoya un peu aux russes, un peu par ci un peu par la. 30 ans après sa mort, les scientifiques commencent à comprendre lesdits plans et mettent en oeuvre le programme HAARP... Si vous avez lu Science et Vie, vous vous souviendrez surement du programme Star Wars basé sur des LASER défensifs anti-missiles défendant le territoire américain. Faux : c’était le HAARP. Vous vous souviendrez peu-être, mais c’est moins sûr, de la secte Aum et ses attentats au sarins dans le métro japonais, soupçconnée de concevoir une machine pouvant générer des tremblements de Terre terroristes, à l’aide d’une machine totalement ridicule s’inspirant des camions sismiques. Faux : Le tremblement de Terre au PILE centre de la Chine au Sichouan, c’était le HAARP. une demi heure avant, les gens filmaient étonnés des nuages arc en ciel !

        L’arme HAARP est fantastique car telle une harpe (de puissance 10.000.000.000 W néanmoins) , chaque corde détient une note différente :

        - les très basses fréquences c’est pour les Earthquakes et les basses pour agir sur le comportement des êtres vivants (vous vous êtes jamais demandé pourquoi les abeilles abandonnent toutes leurs nids,bananes, le phénomène se passant d’abord aux états unis et s’étendant jour après jour, faisant croire à une "maladie" (syndrome d’effondrement massif des colonies d’abeilles) PLUS d’ABEILLES = 75% des espèces florales non pollinisées = effondrement massif de TOUT l’écosytème terrestre = MONSANTO vendant plus de semences OGM = MONSANTO brevetant le porc et tous les autres animaux = MONSANTO MAITRE DU MONDE...


        - entre les moyennes et les hautes fréquences on a tout un panel pour changer le climat : tempêtes de 1999 France, sécheresses dans les pays enemis des States depuis 10-15 ans, "mini"tornade type-téléguidée à Heaumont en mars 2008 (elle naît juste avant la ville, rase la maison de l’adjoint du maire avec une précision stupéfiante, ce qui les tuera lui et sa femme, paix à leurs ames, ensuite elle grossit avant d’arriver en ville et là surprise, fait du tourisme prend quelques photos et disparait... en effet, jamais on a vu une tornade bifurquer à chaque rue car une tornade ça connait pas les frontières et y en a qui disent que celle la elle connaissait même le code de la route. ) Non contents d’être passés maîtres dans la démolition controlée de tours en faisant croire que c’était les Arabes, l’administration Bush se perfectionne dans le terrorisme climatique !!


        - rassurez vous, votre puce sous-cutanée que vous avez surement commandé pour Noël sera directement infuencée par la station HAARP la plus proche, en vue de détruire progressivement vos capacités cognitives et seulement vous fier à votre cerveau reptilien (bouffe viande sexe drogue plaisir meurtre bombe attentat arabe violence peur terroriste benladen).

        Il y en a qui trouvent que les expérimentations des militaires sur notre planète avec tout le monde dessus sont parfaitement sûres et modérées et en vue d’éliminer les terroristes... D’autres, ceux qui ont été irradiés par des essais nucléaires, contaminés par l’agent Orange Monsanto et mettant au monde des enfants difformes et pas qu’un peu, pareil en Irak avec les munitions à l’uranium appauvri, lâches de l’administration US, faisant des tests sur leur propre population (controle mental, irradiation, empoisonnement, OGM sans étiquettes, portables et station relais irradiant notre cerveau, messages subliminaux, contrôle par la peur).
         
        MOI PAS

         REGARDEZ LE CIEL

        LA DEPOPULATION COMMENCERA BIENTOT


        • Ceri Ceri 11 décembre 2008 14:28

          mais est-ce que vous lisez les papiers avant de répondre, à tout hasard ?


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 décembre 2008 01:19

          @ Medy,

          excusez moi, mais, si ce que vous déclarez est vrai à propos du contrôle du cerveau reptilien humain par le système HAARP, comment expliquez vous que vous puissiez vous exprimer ainsi, sachant que pour ce faire, vous affichez avoir donc échappé à tout traitement de masses dont serait victime l’ensemble de la population...sauf, vous ! ?

          @ l’auteur,

          " une technique connue est l’ensemencement, qui consiste à injecter différentes substances dans les nuages afin de « retarder ou d’anticiper des précipitations, d’accroître ou de réduire une couverture nuageuse ; mais il faut au préalable des conditions instables  », En quelques sortes, cette technique permet d’accélérer le chaos, mais pas de le créer, d’augmenter la puissance d’une tempète, mais pas de l’engendrer...

          Si cet outil qu’est le projet HAARP autorise à modifier la trajectoire d’une tornade ou d’un cyclone, il y a donc aussi des usages salutaires possibles pour éviter des pertes humaines ou matérielles importantes en détournant la tempête vers des zones inhabitées...S’il y a possibilité de modifier le climat, ce n’est pas obligatoirement voué à des fins négatives. Nous avons désormais tous des micros-ondes chez nous, aucun de nous ne s’en sert comme d’une arme redoutable.

          Par contre, une chose est certaine. L’évolution de l’électricité à usage public s’est fait dans les conditions les moins proches de l’autonomie accessible de façon individuelle. Il y a trente mille moulins en France dont 1 seul % est en activité. Un reportage récent montrait un homme passionné qui produisait chez lui dans son moulin de quatre mètres de dénivelé, et revendait l’équivalent de 15.000 euros de courant à l’EDF à l’année.


        • cogno1 11 décembre 2008 14:37

          Le dire était suffisant, on vous croyait sans peine, il était inutile de le démontrer par la suite.

          Inutile de démontrer votre suffisance et vote arrogance, vous vous en êtes chargé.
          Je déduis également de vos commetaires que vous n’êtes pas au fait des sciences non plus, sans quoi vous sauriez qu’en matière de science, l’humilité et la remise en question sont requises en permanence.
          A bon entendeur.

          Pour la détection des avions furtifs, les radios FM suffisent, la détection est transhorizon, mais la précision médiocre, difficile de savoir combien de fois vos ondes ont été réfléchies..


          • Asp Explorer Asp Explorer 11 décembre 2008 17:55

            Bla bla bla...

            En attendant, j’aimerai qu’on me montre les 500 centrales nucléaires alimentant votre HAARP afin de réchauffer d’un demi-degré par semaine l’atmosphère d’un pays comme la France.


          • cogno1 11 décembre 2008 14:40

            Cher désinformateur... connaissez vous Nikola Tesla, le génie oublié des hommes

            Bien sur, tellement oublié qu’une unité fondamentale porte son nom.... vous êtes grotesque.

            Le reste de votre intervention est du même registre.


            • médy... médy... 11 décembre 2008 14:43

              En disant désinformateur, je parlait à Asp Explorer dont l’icone me fait penser à un monde joyeux, Casimir et tout ça, un monde sans terroristes etc etc et sans agités du 11 septembre.

              Savez vous qu’il y a eu 2999 victimes du nouvel Ordre Mondial ce jour la, petit prélude au génocide qui s’ensuivrait. Cautionnez ce voyeurisme morbide consistant à filmer les gens se jeter par les fenetres, tels des cascadeurs hollywoodiens mais sans filet ce jour la ? Comprenez vous ce que ça veut dire quand des gens balancent direct le nom des "coupables" et que l’on va bombarder l’Afganistan sans enquête judiciaire préalable ?

              Appréhendez vous le fait que les tours 1 et 2 (qui pouvaient tenir de multiples impacts BANANE) puis LA TOUR 7 (structure différente, aucun impact) se soient effondrés après une petite heure d’un incendie completement maitrisé par des pompiers plus que compétents et volontaires et courageux comme vous ne le serez JAMAIS, ET SOIENT AINSI LES PREMIERES STRUCTURES EN ACIER DE L’HISTOIRE A LE FAIRE BANANE.
              D’ailleurs pensez vous que les pompiers y seraient allés s’il y avait risque d’effondrement aussi imprévisible !!! MAIS CA SE VOIT BON SANG DE BONSOIR SURTOUT SUR LE WTC7 DONT MEME MON COUSIN SE RAPPELLE L’ETRANGE EFFONDREMENT ET LUI N’A PAS VU REOPEN911 SEULEMENT LES MEDIAS DE LA PENSéE UNIQUE.

              MAIS LORSQU’ON RETROUVE LE PASSEPORT D’UN TERRORISTE COMME PAR HASARD ET QU’ENSUITE ON DEBLAIE AVEC HATE TOUTE LA ZONE, POURTANT SCENE DE CRIME EMINENT, POUR REFONDRE TOUT CA ET EN FAIRE DES DESTROYERS LA CA N ETONNE PAS LES LEGUMES QUI VOIENT BUSH COMME UN ENIEME PRESIDENT DES ETATS UNIS

              JE BOUS JE BOUS J ARRETE


              • Asp Explorer Asp Explorer 11 décembre 2008 18:04

                Les tours 1, 2 et 7 du WTC se sont effondrées pour les mêmes raisons, à savoir l’affaiblissement des structures d’acier dû à l’exposition prolongée à de hautes températures. Dans le cas des tours 1 et 2, la cause de cet incendie est évidente, dans le cas du 7, il est dû à la chute de nombreux débris incandescents provenant des tours 1 & 2, et ayant éventré "l’autre" façade, celle qu’on ne montre jamais sur les sites conspirationnistes. Le phénomène d’affaiblissement structurel des bâtiments à carcasse d’acier est connu et documenté depuis les années 50, et a donné lieu à de nombreuses préconisations, notamment concernant le flocage desdites structures (souvent à l’amiante, ce qui a par la suite posé d’autres problèmes).

                Ça, c’est ce que vous appelez "la version officielle". J’aurai tendance à dire que c’est aussi la version naturelle, que tout individu curieux et ayant encore ses facultés de jugement accréditera par lui-même. Il y a d’autres versions qui circulent depuis sept ans, je le sais. Des versions diverses, contradictoires et bien souvent issues de l’imagination un peu trop active de militants anti-américains, anti-capitalistes, voire parfois antisémites. Mais en sept ans de "truth seeking", ces gens ne sont pas même parvenus à s’accorder sur une ébauche de scénario que l’on pourrait confronter aux faits. Ils n’ont pas même produit un seul argument scientifique permettant de contester la version officielle et qui n’ai pu être réfutée dans les deux semaines qui ont suivi. Rien. Le néant total.

                Vous devriez cesser de perdre votre temps et, je ne sais pas moi, faire du sport, faire vos course de Noël. Et éviter de réflechir, vous n’êtes de toute évidence pas équipé pour ça.


              • Olga Olga 11 décembre 2008 19:03

                 Allez médy, à vous de jouer, vous avez trouvé un client qui veut en découdre... smiley

                Le phénomène d’affaiblissement structurel des bâtiments à carcasse d’acier est connu et documenté depuis les années 50 "
                Le phénomène de destruction d’un bâtiment de la dimension du WTC7 où toutes les structures porteuses cèdent dans le même dizième de seconde est bien connu également : ça s’appelle une démolition contrôlée.


              • Asp Explorer Asp Explorer 11 décembre 2008 19:18

                Sauf que ça ne correspond en rien à la description de l’effondrement du WTC7, dont le tronçon central s’est écroulé en premier. Ce qui s’explique justement par le fait que ce tronçon central avait été ravagé précédemment par la chute d’énormes blocs de la WTC1.


              • Asp Explorer Asp Explorer 11 décembre 2008 19:32

                La preuve en images, prise dans les documents... d’un site conspirationniste :

                Localisation des dégâts


                Vue du "corner" du WTC7


                (du reste, il est permis de se demander pour quelle raison le gouvernent US pourrait avoir eu envie de démolir cet immeuble dont personne n’avait jamais entendu parler avant le 11 septembre 2001)


              • médy... médy... 11 décembre 2008 20:29

                ALLO ?! ALLO ...Asp explorer ? y’a dla ***** dans l’tuyau là ! Ya rien qui s’allume là haut quand je te dis que les tours 1, 2 et 7 sont "officiellement" les trois premiers buildings à structure d’acier à s’effondrer, au terme d’un minable incendie, dans l’histoire de la construction ??! Que le NORAD c’est à dire les mecs dans des chasseurs ultra-soniques chargés de défendre le ciel etatsunien ne connait pas un seul échec depuis sa création mais là, comme par hasard, cinq dans la même journée, que c’est bizarre, alors même que tous les signaux sécuritaires clignaient au rouge... On a même récompensé les responsables qui ont ordonnés aux pilotes de poursuivre des chasseurs imaginaires où de rester cloués au sol pendant que l’alerte étaient lancée, cinq avions détournés en même temps se dirigeaient tous vers des cibles stratégiques sous les yeux ébahis des contrôleurs aériens banane, et on veut nous faire croire que le seul avion destiné à la maison Blanche se serait écrasé suite à une mutinerie Hem Hem

                Je n’écrirais pas une ligne de plus à ton encontre, reste dans ton mensonge crasseux et complaisant


              • Asp Explorer Asp Explorer 11 décembre 2008 21:32


                dans le premier vous nous parlez de l’effondrement en premier du tronçon central,


                dans le deuxième vous nous montrez deux documents qui montrent, sur la photos, les dégats sur la droite du batiment, puis la reproduction sur plan de ces dommages effectivement positionnés à droite.

                Ajouté au fait que de nombreux documents vidéos montrent de façon on ne peut plus claire un effondrement symétrique des deux côtés du batiment, nous aboutissons à une incohérence flagrante de votre prétendue démonstration.


                Dans la vidéo, contrairement à ce que vous dites, on voit clairement le tronçon central s’effondrer en premier. Sur le plan, on voit aussi que l’essentiel des dégâts observés se situe dans ce même tronçon central.


              • Asp Explorer Asp Explorer 11 décembre 2008 21:49

                Cela dit, on peut tout à fait décider par convention que le WTC7 s’est effondré d’un seul bloc.

                En regardant cette image par exemple.

                A condition de considérer que cette ligne est droite.

                Ce qui est sans doute vraisemblable dans le monde où vous vivez.

                Je vous engage néanmoins à consulter la vidéo sur youtube où on voit clairement, sur le toit, la partie arrière du bâtiment disparaître avant que la façade avant ne bouge... Comme c’est étrange, pour un bâtiment qui a été "démoli" d’un seul bloc.


              • JL JL 11 décembre 2008 22:58

                @ Asp Explorer : ""du reste, il est permis de se demander pour quelle raison le gouvernent US pourrait avoir eu envie de démolir cet immeuble dont personne n’avait jamais entendu parler avant le 11 septembre 2001""

                Le gouvernement ? Comme vous y allez ! Vous voulez dire, les auteurs du complot !?

                Ceci dit, il ne doit pas être difficile de trouver des raisons. Je vous en propose deux : le troisième avion qui s’est égaré était peut-être destiné à cette tour. Et pendant qu’on y était, on a fait sans lui.

                Deuxième hypothèse : les immeubles alentour des WTC1 et 2 ont été "prévisionnés" en vue d’éviter un éventuel effet domino, si vous voyez ce que je veux dire.


              • Olga Olga 11 décembre 2008 23:03

                 Asp Explorer
                Je reprends mon premier commentaire en incluant l’explication du décalage (qui doit rester de l’ordre du dixième de seconde) entre l’effondrement du centre du building et ses extrémités.

                 
                Le phénomène de destruction d’un bâtiment de la dimension du WTC7 où toutes les structures porteuses cèdent dans le même dizième de seconde ( avec un infime décalage pour la partie centrale, ce qui entraîne un basculement des extrémités du bâtiment vers l’intérieur ; technique utilisée pour des démolitions contrôlées ; confère les exemples dans la première vidéo ) est bien connu également : ça s’appelle une démolition contrôlée. 
                 
                 
                HOW DID WORLD TRADE CENTER 7 FALL ? (on voit que le feu est limité dans le WTC7 et qu’il n’y a pas de dégâts suffisant pour expliquer un effondrement aussi soudain et symétrique d’une extrémité à l’autre du building)

                C’est en anglais mais ça ne devrait pas poser de problèmes pour vous.

                Au fait, bonsoir Shawford smiley

                 

              • Olga Olga 11 décembre 2008 23:12

                 Et bonsoir aussi à JL qui m’a traitée de banane sous un autre article. On se demande pourquoi... smiley
                 smiley


              • Olga Olga 11 décembre 2008 23:43

                 Shawford
                Non, mais je vais bientôt aller voir mon lit par contre...
                De et avec Antoine de Maximy, c’est ça ? J’adore ses "aventures" de globe-trotter...

                Sur ce, bonne nuit.


              • JL JL 12 décembre 2008 09:59

                @ tous, une idée comme ça, qui me vient : tout le monde se souvient de l’air ahuri de Bush au moment ou quelqu’un vient lui parler à l’oreille dans cette école, peu de temps après le crash. J’ai toujours pensé que ça ne collait pas avec les thèses dites conspirationnistes : Bush est ce qu’il est, mais je ne crois pas que les conspirateurs auraient pris le risque de compter sur ses talents de comédien pour donner le change. Pourquoi ne l’ont-ils pas fait sortir de l’école pour lui annoncer la nouvelle hors caméra ? C’est ce qu’aurait fait n’importe quel gouvernement en pareille circonstance. Mais en y réfléchissant on peut trouver une explication.

                Que Bush fut au courant du complot ou pas, en venant lui annoncer devant les caméras une attaque qui avait foiré, à savoir, que le WTC7 allait s’écrouler sans cause apparente, les auteurs faisaient d’une pierre deux coup :

                d’une part, l’air abattu et désemparé que ne manquerait pas de prendre le président accréditerait la thèse de l’attentat imprévu, d’autre part en lui annonçant le bug en public, ça le mettait hors circuit pour un temps. Une sorte de coup d’État dans le coup d’État en somme.


              • JL JL 12 décembre 2008 10:01

                Bonjour Olga 


              • JL JL 12 décembre 2008 23:28

                @ Schawford, ne vous méprenez pas : je n’ai pas dit que Bush était innocent dans cette affaire. J’ai seulement cherché une explication à son air ahuri devant les caméras. J’ai seulement émis l’hypothèse que les choses ne se soient pas passées exactement comme il était prévu dans le scénario.

                Par ailleurs, dans les thèses conspirationnistes, les immeubles étaient bourrés de charges explosives. Mais qui saitcomment auraient été actionnées ces charges ? Par télécommande, ou par minuterie ? Dans le premier cas, comment expliquer que la deuxième tour touchée se soit écroulée la première ?

                En revanche, en cas de déclenchement par minuterie, on peut supposer là encore, un bug : on avait une chance sur deux de tomber juste, et on l’a ratée. De sorte que le délai entre l’impact et l’écroulement de la deuxième tour aura pris de cours les maîtres d’œuvre du scénario. Ceci expliquerait peut-être pourquoi on a fait entrer des pompiers : on aura pensé qu’ils avaient le temps de ressortir avant l’écroulement. Mais là je m’avance, car je n’ai pas consulté le timing des événements.

                Il serait intéressant d’avoir un timing exact des événements, y compris lcelui de l’annonce à Bush. Je suppose que cela existe. Je suppose également que ces hypothèses que je formule ont déjà été émises et invalidées, mais dans le doute ...


              • mélanie 11 décembre 2008 14:52

                 à Ceri,

                merci pour votre article.
                USA et Russie développent chacun de leur côté un programme similaire : HAARP (USA) = SURA (Russie)
                voir : http://www.jp-petit.org/nouv_f/Crop%20Circles/haarp_russe/haarp_russe.htm
                L’Active Denial System n’est certes pas un fantasme de paranoïaque : Toutes les infos sont sur le web pour qui veut bien faire l’effort d’être curieux ... 
                Bien à vous,

                M.





                • médy... médy... 11 décembre 2008 14:54

                  Le monde dans lequel on vit est grotesque cogno, et je signale que votre pseudo est la transciption phonétique du "con" en Espagnol, c’est très bien choisi !

                  Je vous signale que des allusions plus que grotesques aux évenements prévus par la Franc Maconnerie pour l’humanité sont présentes dans TOUS les films d’Hollywood Banane, en ce moment c’est l’avertissement transcendant d’une dépopulation imminente et d’une promulgation de la loi martiale qui est projeté sur notre subconscient neuronal. Les américains que je prenais pour des rumsteaks sur patte il y a peu me surprennent et méritent le respect à présent car ils captent ce qu’on leur a fait, eux, et ce qu’on va leur faire, ce qui contrarie pour le moment le plan des Illuminati.

                  N’oubliez pas qu’une personne meurt DE FAIM toute les 3 secondes bananes, et pas des commentaires sur Agora Vox, tout cela grâce ... enfin si vous voulez que vos neurones repoussent regardez la conférence TRES interessante de Claude Bourguignon, l’expert en microbiologie des sols Francais banane, facile à trouver sur google video elle dure 2h08mn. Je n’appellerai plus banane ceux qui la regarderont, au moins une demi heure.


                  • Asp Explorer Asp Explorer 11 décembre 2008 22:04

                    C’est moi qui suis fatigué, ou bien le laïus ci-dessus ne présente aucune cohérence ?


                  • médy... médy... 11 décembre 2008 15:00

                    bon alors ca vient l’eau à mon moulin, allez que quelqu’un se devoue, je veux un kamikaze


                    • Olga Olga 11 décembre 2008 15:08

                       Banane smiley


                    • krolik krolik 11 décembre 2008 15:11

                      @L’auteur.

                      Et bien vous qui désirez vouloir informer en dehors des médias commerciaux, là vous en remettez une bonne couche sur le côté "Ah ce que l’on est malheureux, on nous cache tout, "ils" dont des tas de choses...etc..
                      Et puis d’une longueur.. on fatigue. Ce qui se comprend bien s’énonce clairement, en quelques mots. Mais là manifestement c’est une sujet en-dehors de votre champ de connaissance, du pur fantasme.

                      Les experts travaillant pour le Parlement Européen sont quelquefois désignés comme étant "non-professionel" et les rapports rejetés. C’est ce qui aurait pu arriver au rapport sur Haarp il y a quelques années.

                      Sur Haarp il y a eu bien d’autres versions qui tournent toujours sur des problèmes d’énergie.
                      Il y a un an, lors d’une conférence onusienne à Genève un sénateur italien est allé faire une déclaration disant que les Américains disposaient par Haarp d’une source d’énergie puisée dans l’ionosphère équivalente aux 2/3 de la puissance installée du parc électronucléaire français.
                      Un ministre français assistait à cette conférence. Le ministre a été interloqué et a demandé à son sherpa de se renseigner plus finement sur l’origine de l’information.
                      Le sherpa m’a contacté pour me demander mon avis.

                      - S’il y a une puissance installée à la réception des 2/3 du parc électronucléaire français, ça doit se voir. Car comme l’on ne stocke pas l’énergie électrique s’il y a une source il doit y avoir un récepteur pour la consommation de la production. Alors comme dans l’Alaska les consommations d’électricité sont faibles,, et que l’électricité, contrairement à ce que l’on pense souvent se transporte mal sur de très longes distances, la seule issue possible est de savoir si la neige et la glace ont fondu autour de Haarp ?
                      L’examen de photos satellites a montré qu’il n’en était rien.
                      Donc l’assertion du sénateur italien était un "pipo" d’un nouveau genre sur Haarp.

                      Que Haarp veuille profiter des aurores boréales pour faire de la télécom grande distance avec les sous marins c’est certain, qu’ils essaient de de localiser en mer des "corps" métalliques se déplaçantn c’est également très possible.
                      Mais changer le climat c’est stupide. C’est comme les armes biologiques, inmaîtrisable, une pandémie on ne sait pas où cela fiche le camp, chez l’adversaire et chez soi également. Si l’on est suicidaire peut-être..

                      Les aurores boréales ont toujours intrigué les scientifiques, le Norvégien Birkeland (dont l’effigie figure sur les billets de 200 couronnes)qui se penchait sur la question a donné à Henri Poincaré la possibilité de faire les premiers calculs sur les monopôles magnétiques.
                      Mais le même Poincaré a été à la base de la théorie du chaos qui reprise par le météorologue Lorentz a donné lieu à "l’effet Papillon" le battement d’aîle d’un papillon amazonien influençant la formation des ouragans dans le golfe du Mexique. Alors vouloir faire un effet "papillon" orienté c’est en-dehors de la capacité humaine.

                      En ce qui concerne les armes électro-magnétiques non-léthales, vous me semblez un peut court, alors je vous en mets ici. C’est ce qu’il faudrait aux Grecs en ce moment pour arrêter les dévastations et pillages, mais il y a d’autres applications.

                      @+


                      • Ceri Ceri 11 décembre 2008 15:31

                        justement j’ai tendance à faire long quand j’ai de la matière !

                        Pour le reste, j’ai recoupé mes infos et ’jai demandé leur avis à des physiciens.


                      • krolik krolik 11 décembre 2008 16:00

                        @L’auteur.
                        J’espère que vous avez apprécié les armes électromagnétiques que j’ai mises à disposition.
                        Ce ne sont pas des photos très courantes..

                        @+


                      • dapeacemaker911 11 décembre 2008 22:28

                        Mr je ne vous connais pas mais vous semblez maitriser votre sujet alors je vous ai lu avec attention.
                        Je voudrais juste reagir sur 1 seul point :

                        "[...]c’est stupide. C’est comme les armes biologiques, inmaîtrisable, une pandémie on ne sait pas où cela fiche le camp, chez l’adversaire et chez soi également. Si l’on est suicidaire peut-être..

                        Vous etes peut etre specialiste en physique mais vous ne pouvez etre specialiste en tout... en strategie par exemple. Si l on possede un serum contre le virus que l on va propager tout deviens plus simple.


                        J aimerai attirer votre attention sur plusieurs faits assez troublant, a ce sujet :
                        un jour, ququn m a envoyé ce lien qui m a, dans un premier temps, beacoup fait rire :
                        http://www.oulala.net/Portail/article.php3?id_article=329

                        Le soucis c est que tous les faits sont exacts. qu en pensez vous ? (Pubmed peut vous aider a verifier certaines choses)

                        Ensuite y a d autres choses assez troublantes...(creusez chaqune de ses infos, repondez s il vous plait)
                        http://www.nordgen.org/sgsv/

                        http://www.cnn.com/2005/US/02/24/un.population/

                        Mr Pianka scientifique reconnu mais accusé de vouloir reduire la population a expliqué ceci pour se defendre :
                        "I have two grandchildren and I want them to inherit a stable Earth. But I fear for them. Humans have overpopulated the Earth and in the process have created an ideal nutritional substrate on which bacteria and viruses (microbes) will grow and prosper. We are behaving like bacteria growing on an agar plate, flourishing until natural limits are reached or until another microbe colonizes and takes over, using them as their resource. In addition to our extremely high population density, we are social and mobile, exactly the conditions that favor growth and spread of pathogenic (disease-causing) microbes. I believe it is only a matter of time until microbes once again assert control over our population, since we are unwilling to control it ourselves. This idea has been espoused by ecologists for at least four decades and is nothing new. People just don’t want to hear it... I do not bear any ill will toward humanity. However, I am convinced that the world WOULD clearly be much better off without so many of us... We need to make a transition to a sustainable world. If we don’t, nature is going to do it for us in ways of her own choosing. By definition, these ways will not be ours and they won’t be much fun. Think about that."
                        (http://en.wikipedia.org/wiki/Mims-Pianka_controversy)


                        oue meme ca : http://en.wikipedia.org/wiki/Georgia_Guidestones

                        tout ca pour dire que reduire la population a un niveau viable, beaucoup y songent.

                        certain en bien (programmes basé sur le volontariat et l education) mais c est long.

                        Mais la Nature n attendra pas... et je pense que l homme dans son eternelle volonté de maitrise, va essayer de prendre les devant.

                        DPM



                      • cogno1 11 décembre 2008 15:56

                        @ médy

                        Dans le genre je parle de tout et de rien à la fois, vous faites fort, de plus, écrire en majuscule ne rends pas vos propos plus véridiques.

                        Je qualifie vos interventions de grotesques justement parce que c’est tout et n’importe quoi en même temps, j’ai rarement vu quelqu’un se disperser autant, sauf peut être un kamikaze.

                        Et quand on regarde un peu le contenu, ça tiens du X-Files, qui je vous le rappelle, n’est pas un documentaire.

                        Puis j’aime bien les bananes moi, alors cessez je vous en prendre à elles je vous prie.


                        • médy... médy... 11 décembre 2008 16:01

                          Cher Krolik, ou plutôt mouton Kronik, si vous ne vous inquiétez pas outre mesure de la manipulation de notre climat, vous devez être sacrément casanier... je rigole, un peu d’humour fait du bien.

                          Je suis d’accord que certains "effets" du HAARP peuvent être mis sur le compte de l’effet papillon, je permet de dire "mes fesses" à ce dernier au passage parce que l’on sait que les phénomènes météorologiques de grande ampleur sont régis par d’immenses flux et les papillons ne sont pas si gros sur Terre.

                          Mais...comment dire, c’est comme toute les grandes légendes urbaines : il y a toujours un évènement déclencheur et une part de vérité dans la légende, c’est comme le 11 septembre en gros. Ecoutez, vous savez bien que les Simpsons et autre Griffins sont des pures séries brainstorming (le générique commence sur une centrale nucléaire banane) ou on nous met en scène de façon rigolote la vie d’une famille moyenne qui fait tout et tout pour que l’on s’identifie un maximum... C’est très decevant de la part de Groening, mais si vous regardez le film les Simpsons avec un minimum de candidisme, on s’aperçoit que le contrôle grégaire et l’extermination de groupes font partie intégrante du plan des politiques US. En clair, c’est l’apologie de la vie Humaine reduite à rien, seulement un numéro et un ratio de productivité et de consommation banane). Et malheureusement, dans ce type de série, les allusions à une arme climatique (et elle fait les mêmes miracles qu’accordés au HAARP) ainsi qu’au contrôle mental étendu sont trop fréquentes.

                          Pourquoi nous projette t’on des films tels que "phénomènes", où des tonnes de gens se suicident d’un coup sans raison apparente, sinon (étrange) celle de la disparition des abeilles entrainant la production d’une toxine par les plantes etc etc on note qu’au début c’est mis sur le compte d’une organisation terroriste sic... pourquoi pourquoi POURQUOI ???

                          Je me demande si quelqu’un accroche ne serait ce qu’un peu à cette vérité


                          • Asp Explorer Asp Explorer 11 décembre 2008 18:07

                            Je crois qu’on a trouvé un joli spécimen...


                          • elnico 12 décembre 2008 09:23

                            tu confonds, brainstorming (remue méninge) et brainwashing (lavage de cerveau ) me semble t’il medy, enfin, c’est ce qu’il me semble à te lire. ta confusion et ton cerveau qui te dégouline des oreilles sont surement un signe de ta trop longue expositions aux ondes magnétiques du complot de la world company


                          • Butters Butters 11 décembre 2008 16:09

                            @médy
                            "bon alors ca vient l’eau à mon moulin, allez que quelqu’un se devoue, je veux un kamikaze"
                            A quoi bon... vous voyez bien le réultats..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès