Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Les Champignons de la Vie

Les Champignons de la Vie

Au moment ou les premières morilles font leur apparition, avant les bolets et chanterelles des mois de mai et juin, il faudrait peut-être regarder les champignons d’un autre œil.

Comme chacun ne sait pas, les champignons ne poussent pas qu’à l’automne, ils poussent toute l’année, et mes plus belles récoltes de bolets je les ai faites au mois de mai, ou début juin.

D’autant que les champignons poussent toute l’année : les truffes d’hiver font place aux morilles de mars, puis aux vrais mousserons de la st georges d’avril, aux chanterelles de mai, et aux bolets … en fait si les conditions sont réunies, chaleur et humidité, on peut aussi les ramasser en plein mois de juin ou de juillet, et même en août.

Il y a même des champignons qui poussent entre nos doigts de pied, ou sur nos camemberts, et dans nos roqueforts.

Mais comme le dit Jean Marie Pelt dans l’un de ses derniers ouvrages (la raison du plus faible) les champignons sont vraisemblablement à l’origine de la vie.

Les champignons, en effet, descendent de leur ancêtre, les algues vertes, il y a un milliard d’années, ils y ont laissé leur chlorophylle, obligés aujourd’hui de la trouver ailleurs pour subsister.

Ils se nourrissent donc des exsudats racinaires que les arbres rejettent, leur permettant par la même occasion de s’en débarrasser.

Puis quand le champignon meurt, il nourrit à son tour l’arbre.

En conclusion, s’il n’y avait pas les champignons, il n’y aurait pas de forêts.

Le conseil qu’on peut donc donner au promeneur, qui voyant un champignon mortel, ou qu’il ne connaît pas, et qu’il écrase sauvagement d’un pied vengeur c’est de ne pas le faire, car en faisant ce geste, il prive l’arbre d’une partie de sa nourriture.

D’autant que sur les 70 000 espèces que comptent les champignons, seulement une petite dizaine sont mortels pour nous.

Les mycologues classent généralement les champignons sur trois critères :
Soit ils ont des lamelles, soit des tubes, soit ni l’un ni l’autre.

Mais on pourrait faire un autre classement :

Il y a ceux qui vivent en symbiose avec les arbres, comme nous l’avons vu plus haut, les prédateurs, qui tuent sans hésiter un arbre affaibli, ou malade, et les charognards qui s’en nourrissent lorsqu’ils sont morts.

A l’exemple donc des hommes et des animaux !

Mais il y a mieux.

Terence Mac Kenna un philosophe, chercheur, a imaginé un autre scénario pour expliquer la mutation du singe en homme.

Scénario extravagant, et contesté, mais intéressant à découvrir.

Dans une communication « The Archaïc Revival "publié en 1991, Mac Kenna suggère que les champignons hallucinogènes soient à l’origine de la mutation des grands singes en homme.

Depuis près de 10 000 ans, les humains utilisent les champignons hallucinogènes pour la divination et induire l’extase chamanique.

Il pense que le développement des êtres humains est un phénomène qui n’a pas encore été étudié complètement, et qui promet pourtant de fournir une explication non seulement sur l’évolution des primates, mais aussi sur le développement de formes culturelles propres à l’Homo Sapiens.

Au Gone National Park, en Tanzanie, les primatologues ont découvert dans les excréments de chimpanzés qu’une espèce particulière de feuilles n’était pas digérée cette feuille provient d’une plante, l’Aspilia, et il est prouvé que les singes la cueillent, la mâchent quelques instants, et finissent par l’avaler.

Le biochimiste Eloy Rodriguez isola le principe actif de l’Aspilia : un hallucinogène.

Dans « Soma, le Champignon divin de l’immortalité »,Gordon Wasson, un banquier devenu ethnomycologue, suggère que les champignons hallucinogènes, en tant qu’agent causal dans l’apparition de la spiritualité, éveillent l’être humain et sont la genèse de la religion. Il pense que nos ancêtres auraient rencontré les champignons hallucinogènes ou d’autres plantes psychoactives dans leur environnement.

Dans son essai « le champignon du langage » (1973) Henry Munn évoque la possibilité que le langage humain vient de la synergie du potentiel organisationnel du primate par les plantes hallucinogènes.

Qui détient la vérité ?

On ne le sait pas encore, mais comme disait un vieil ami africain :

« C’est en essayant encore et encore que le singe apprend à bondir ».

Moyenne des avis sur cet article :  3.11/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • olivier cabanel olivier cabanel 14 avril 2009 06:53

    turlututtu

    si la question s’adresse a mc kenna, il ne pourra vous répondre, il est mort en l’an 2000...
    l’histoire ne dit pas s’il a consommé trop de champignons hallucinogènes...
    si elle s’adresse à moi, la réponse est non.


  • maxim maxim 13 avril 2009 12:31

    mutation des grands singes en hommes ou des grands hommes en singes ?

    hou !hou !hou ! hou ! houba !houba ! hou ! hou ! houba ! houba !

    je me suis fait une poèlée de clitocybes rivulosa ,je sais pas ce qui me prend mais je grimpe aux arbres et je vois des éléphants roses !

    c’est grave docteur ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 14 avril 2009 06:57

      maxim,
      ce qui est grave, c’est que vous tournez la théorie de mac kenna en dérision,
      je ne sais pas si vous avez lu la thèse complète de ce chercheur, (je l’ai mis en lien), mais bien sur elle est contestable,
      en meme temps, elle ouvre un réel débat,
      et elle répond à question sans réponse à ce jour :
      comment l’homme a réussi sa mutation ?
      puisqu’en haut lieu on nous affirme que nous déscendons des grands singes,
      à mon avis, c’est une question qui mérite autre chose que quelques plaisanteries sans grand interet.


    • Sébastien Sébastien 13 avril 2009 14:03

      Il y a même des champignons qui poussent entre nos doigts de pied

      Bon appetit !


      • Frabri 13 avril 2009 15:17

        Qu il n’y ait qu’une petite dizaine de champignons mortels sur 70000 espèces de champignons c’est une trés bonne nouvelle.

        Des champignons poussent tout seuls dans mon jardin, j’ose pas les manger. Les légumes ne poussent pas tout seul..

        Il faut remplacer la culture des légumes par le cueillette des champignons et des plantes sauvages comestibles qui sont également trés nombreuse parait-il.

         


        • olivier cabanel olivier cabanel 14 avril 2009 07:10

          frabri,

          il n’y a effectivement qu’une dizaine de champignons mortels,

          il est donc essentiel de les reconnaitre facilement,

          mais il ya aussi des milliers de champignons sans interet culinaire,

          soit parce qu’ils ont mauvais goût, soit qu’ils sont affreusement piquants, ou amers, ou coriaces...etc

          c’est généralement une bonne nouvelle s’ils sont présents dans un jardin, signe que la terre est de bonne qualité, vivante, riche en humus,

           

          je vous rappele qu’aujourd’hui dans les jardineries on vend des arbres mycorhizés, seule garantie d’une bonne reprise en terre de l’arbre planté.


        • Capone13000 Capone13000 13 avril 2009 17:41

          (Propos de Max22, forum denissto) Intérrésant
          La plupart des religions habilement modifiees, racontent comment etre en contact avec des mondes, par la prise de champignon :
          L’ histoire du pere noel en est une, c’ est juste la methaphore de l’ amita muscaria, l’ amanite, que l on va chercher dans un sac, et que l’ on met a secher devant la cheminee...
          le sapin de noel que vous faites, avec les petites boules en forme de champignons rouge est simplement le fait que ce champignon ne poussent qu’au pied des sapins ;
          (les pyramides etaient fait pour ca, frequence et prise de champignons, dans la grande pyramide, la grande salle contenaient de l’eau salee, les adeptes allaient en groupe apres la prise de champignon, et se laisser flotter en suprimant au maximum leur sens physique, mains, pieds, odora, vision etc... la ils sortaient de leur corps en groupes et pouvaient voyager dans l espace ..... 
          L’ usage de ces drogues a permis de metre au point la geometrie sacree, et de comprendre comment la planete fonctionnaient avec sa grille magnetique, l homme a commence a construire des monuments sur des points precis de la grille terreste
          http://img171.imageshack.us/img171/2053/maconcolor2.jpg


          • olivier cabanel olivier cabanel 14 avril 2009 07:15

            Capone 13000

            merci de votre commentaire constructif,
            je le trouve convaincant, et çà me parait une évidence que nos ancètres utilisaient régulièrement des champignons hallucinoges,
            avez vous ouvert le lien concernant l’action des champignons sur le langage ?
            il vaut vraiment la peine de le faire,
            cordialement.


          • pilet14 13 avril 2009 18:03

            http://www.puget-passion.fr/Champignon/ledossier_champignonstoxiques.htm

            Il existe à mon avis une trentaine d’espèce mortelles ou très toxiques qu’il est à mon avis indispensable de connaitre avant d’aller chercher des champignons pour sa consommation personnelle.

            Si l’amanite phalloide et sa tribu (Amanite vireuse et printanière) sont les plus à redouter, d’autres espèces peuvent tout autant s’avérer mortelle : petites lépiotes, cortinaire, paxille enroulé, gyromitre...

            Demandez conseil à un pharmacien en cas de doute car rappelez vous tout champignon est commestible... au moins une fois


            • olivier cabanel olivier cabanel 14 avril 2009 07:25

              Pilet 14,
              vous avez raison de dire qu’il y a une trentaine de champignons mortels voire, très toxique,
              il faut bien faire la différence justement entre les champignons toxiques et les champignons mortels, lesquel ne sont qu’une dizaine,
              il y a beaucoup d’erreurs dans certains livres de mycologie :
              jusqu’il y a peu, le paxille enroulé etait considéré comestible,
              on sait aujourd’hui que s’il est consomme deux ans de suite, mal cuit, il peut etre mortel à la seconde fois,
              mais j’ai rencontré lors d’une expo que nous organisons depuis une quinzaine d’année, un villageois surpris de voir que le champignon qu’il consomme régulièrement (le paxille enroulé) était étiquetté mortel.
              il ne faut pas aller dans l’exces inverse, en étiquettant tous les champignons douteux= mortels.
              par exemple, il n’y a que quelques bouquins qui osent écrire que l’amanite tue mouche était seulement hallucinogène.
              c’est l’exces qui est dangereux, comme pour tout d’ailleurs.
              vous connaissez le dicton « un verre, çà va, deux verres bonjour les dégats ! »
              eh bien çà s’applique aussi aux champignons,
              d’autant que tchernobyl a laissé des traces pour longtemps, puisque l’un des éléments relaché par la centrale à une période de trente ans,
              autant dire qu’il faudra un bon siècle pour que les effets soient considérés négligeables,
              il faut donc éviter de manger de trop grosses quantités de champignons, régulièrement, surtout pour ceux qui ont une croissance lente : certains bolets, certaines chanterelles, etc...
              et merci de votre commentaire.


            • pilet14 14 avril 2009 08:42

              Les choses évoluent avec le temps

              Le paxille enroulé a été considéré comme commestible pendant très longtemps jusqu’à ce que certains consommateurs soient morts après avoir consommer ce champignon cru ou mal cuit (anémie hémolytique et troubles réanux et hépatiques)

              Le gyromitre dit excellent est lui aussi un excellent exemple, il semble qu’il existe pour cette espèce une sensibilité individuelle qui fait que chez certaines personnes ce champignon soit toxique voire mortel en particulier si il est consommé cru. Ce phénomène peut aussi être observé avec des espèces considéré comme commestible comme le pied bleu, Lepista nuda avec heureusement des conséquences moins graves.

              Il faut se rappeler que les champignons absorbent facilement les métaux lourds et qu’il est raisonnable d’éviter de récolter des champignons le long des routes


            • olivier cabanel olivier cabanel 14 avril 2009 10:48

              Pilet 14,

              c’est interessant en effet d’aborder la question de la cuisson des champignons,
              chacun sait que les morilles sont toxiques crues,
              mais concernant les bolets, par exemple, il est essentiel de bien les cuire, car mal cuits ils sont indigestes,
              d’autres champignons par contre doivent être mangés crus, comme par exemple l’amanite oronge, appelée aussi amanite des césars. (ils devraient ce nom à l’empereur romain qui s’en régalait)
              c’est interessant de constater que dans la meme famille (les amanites) il y a les meilleurs et les pires des champignons.
              quand aux lépiotes, il y a peu de chance de faire des confusions, car seules les lépiotes de grande taille (25 à 30cm de haut) sont comestibles, et celles qui sont toxiques (comme la cristata) sont vraiment petites (entre 2 et 6cm)
              ceci dit, il faut toujours recommander la plus grande prudence, et si l’on a un doute, consulter un mycologue : hélas tous les pharmaciens ne le sont pas, ils les ont bien sur étudiés, mais certains n’ont pas une connaissance approfondie en la matière.
              pour les cortinaires, à part le cortinaire remarquable, les autres sont pour la plus grande partie inconsommables, voire mortel pour le cortinaire des montagnes (orrelanus).


            • gruni gruni 13 avril 2009 19:02

              Attention de ne pas banaliser la cueillette des champignons,il existe bien plus de 10 espèces mortelles.
              Les plus dangereux sont les amanites Phalloïdes,vireuses,
              et printanières,elles sont confondus avec les psalliotes des bois,et les russules vertes.
              La consomation de 50 grammes seulement d’une Phaloïdes est mortelle.Bonne récolte.


              • olivier cabanel olivier cabanel 14 avril 2009 07:36

                Gruni,
                désolé de me porter en faux sur ce que vous écrivez.
                il n’y a bien qu’une dizaine de champignons qui soient mortels,
                les autres sont toxiques, et je n’encourage personne à les consommer, car ils font généralement des dégats irréversibles dans l’organisme : le foi, les reins, etc
                mais on ne les considère pas comme mortel.
                quand à l’amanite phalloïde, vous estimez à 50 gramme la dose mortelle !
                c’est bien moins.
                un morceau de phalloïde de la grosseur d’un demi pouce est suffisant pour envoyer à la tombe toute une famille.
                il faut savoir que chaque champignon a un cousin qui lui ressemble et qui est toxique, voire mortel.
                par exemple le clitocybe déalbata qui ressemble comme deux gouttes d’eau au clitopile prunulus, appelé meunier : l’un est délicieux (le meunier) l’autre est toxique.
                il y a meme dans ce que les gens appelent le « rosé des près », une variété toxique : la psalliotte jaunissante. pourtant il ressemble comme un frère aux psaliottes comestibles : lamelles rosées, chapeau blanc...
                il faut toujours etres très prudent avec les champignons, et aller consulter un mycologue si l’on a le moindre doute.


              • Arunah Arunah 13 avril 2009 19:50

                @l’auteur

                Cher mycologue,

                « Article intéressant » - J’ai voté ’OUI’ et c’est sorti en ’NON’.

                Cette maison est mal tenue !


                • olivier cabanel olivier cabanel 14 avril 2009 07:40

                  Aruhna,

                  merci de votre commentaire,
                  j’ai déjà signalé ce defaut technique aux concepteurs du site,
                  pour l’instant, ils n’ont pas réagi,
                  mais çà ne saurait tarder,
                  car j’imagine qu’ils ont du recevoir des centaines de remarques sur ce défaut,
                  à bientot,


                • olivier cabanel olivier cabanel 14 avril 2009 07:48

                  Arunah,

                  merci de votre commentaire
                  j’ai signalé ce défaut aux concepteurs du site, et pour l’instant ils n’ont pas réagit, mais je suppose qu’ils du recevoir de nombreuse demandes dans ce sens et qu’ils ne vont pas tarder a réparer cette erreur,
                  à bientot


                • brieli67 13 avril 2009 22:06

                  La CULTURE EXTENSIVE DE MORILLES Facile .....
                  http://home.arcor.de/biopilze1/morchel.htm

                  ok c’est en allemand et alors allez l’ami Thomas vaut déjà le détour sur son site Biopilze http://www.biopilze.de/

                  Jai confié à la Dame Nature une cinquantaine de sites à la Morille et pas qu’en Alsace. Certaines cultures ne se réveillent que 5-6 ans après...
                  La truffe blanche impecc ...
                  Ce sont les ronds de sorcières que je préfère.... par la vesse de loup géante
                  http://de.wikipedia.org/wiki/Riesenbovist
                  Les barbiers-coiffeurs de chez nous appliquaient sur les joues écorchés de la chair de vesse séchée des plus gros coriaces....

                  Un blog sympa et récent http://myco-nimbus.over-blog.fr/


                  • olivier cabanel olivier cabanel 14 avril 2009 07:57

                    Briéli67,
                    merci de votre commentaire,
                    il y a de nombreuses espèces qui se prètent à la culture,
                    pas seulement la truffe, ou la morille...il y a aussi les pleurotes, les lépiotes, les pieds bleus, (tricholomes) et bien sur les célèbres champignons dits de Paris...(psalliotes)
                    quand aux ronds de sorcières, ils concernent beaucoup d’espèces différentes, puisqu’à l’origine, c’est un champignon qui en mourant à dispersé ses spores autour de lui, en faisant en quelques sortes un grand rond.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès