Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Les dangers du géant Google

Les dangers du géant Google

L’hydre Google ne cesse de s’étendre, accentuant son monopole, développant l’ensemble de ses services. Avec ses méthodes commerciales, l’entreprise américaine est en train de dévorer toute la concurrence. Le journal Znet(1) rappelle les propos de Christine Varney qui s’occupe dorénavant de réguler la concurrence aux Etats-Unis dans le gouvernement de Barack Obama. C’est en juin 2008 que la juriste s’exprimait dans un colloque de l’American Antitrust Institute, en prononçant des paroles sans équivoque sur le géant Google.

« Pour moi, Microsoft est tellement “siècle dernier” qu’ils ne sont plus le problème. Je pense que nous allons voir un problème durable, potentiellement, avec Google, qui à mon avis a acquis légalement un monopole dans la publicité sur Internet. » Et Christine Varney de surenchérir : « il y aura des compagnies qui commenceront à alléguer que Google fait de la discrimination » en « ne permettant pas l’interopérabilité de leurs produits avec ceux de Google.

Même si ces remarques apparaissent comme des évidences, Google est non seulement en train de gagner tout le marché mais en plus de le bloquer en le soumettant à ses desiderata comme un certain Bill Gates le fit dans le commerce des PC. Le génie commercial de Google est d’avoir su, en offrant une quasi gratuité, nous rendre parfaitement dépendants de ses services. De même que Microsoft avait laissé ses licences Windows être piratées pour augmenter les dépendances à son OS, les propositions toujours plus alléchantes de Google finissent par nous lier définitivement à l’entreprise. Nous-mêmes sur la Petite République, nous utilisons un certain nombre d’applications appartenant à Google et dont il nous serait difficile de trouver l’équivalent.

Le problème de Google va bien au-delà du simple aspect commercial puisqu’il atteint maintenant les sphères idéologiques comme récemment en Chine. La machine commerciale peut ainsi dicter les réponses qu’elle souhaite proposer aux internautes du monde entier et les plonger progressivement dans une propagande d’Etat. L’achat des adWords (panneaux publicitaires) par les groupes financiers n’est pas sans conséquence sur les résultats proposés à l’internaute. Dès lors, il ne faudra pas s’étonner que dans les années à venir Google finisse par orienter l’opinion populaire et interférer dans les élections démocratiques.

Il reste donc une question en suspens  : comment se passer de Google ? Le problème est pratiquement insoluble sachant que de nombreux moteurs et méta-moteurs se servent de sa base d’informations pour fonctionner. Il reste encore Yahoo, mais les sordides affaires en Chine (2)ont montré au grand jour les pratiques peu scrupuleuses de cette entreprise. Quant à Live Search proposé par Microsoft(3), passons directement notre chemin. La question demeure pratiquement sans réponse car toutes les alternatives censées concurrencer Google ont fini par sombrer dans l’oubli. Il faut dire qu’il est souvent complexe de changer les habitudes des consommateurs qui perçoivent Google comme le seul recours à tous leurs problèmes de recherche.

L’objectif serait d’inciter les jeunes programmeurs à concevoir un moteur de recherche lié à une charte commerciale, une éthique véritable. Nicolas Sarkozy qui prétend vouloir financer la recherche pourrait peut-être se saisir de cette idée pour offrir aux internautes du monde entier un peu de lumière intellectuelle. Car au moment où nous écrivons Google renforce son pouvoir sur le marché et poursuit sa conquête de l’univers informatique avec ses offres de messagerie, son navigateur internet, son traitement de textes, son tableur… et la sortie prochaine de son OS sur les PC des particuliers.

Vigo

  1. Lien vers l’article de Zdnet : Google est le prochain Microsoft pour le chef de l’antitrust américain
  2. Yahoo : profil bas pour haut profits
  3. Google, Yahoo, Microsoft ne censurent pas leurs profits

Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • plancherDesVaches 3 mars 2009 14:58

    "comment se passer de Google"

    Se passer de gogole... ?
    Et bien, tout bêtement, utilisez d’autres moteurs de recherche, pauvre d’esprit.
    Le Libre s’est bien fait accaparer par l’hydre, mais de plus en plus doute de sa "générosité"


    • Jo Kerozen 3 mars 2009 16:13

      a quoi bon vouloir s’acharner sur google ? a qui google a t’il fait recement du mal ? autrement que commercialement ?
      Google révolutionne internet (au présent, c’est en cours) et il faudra suivre ou mourir.
      L’administration Obama ne veut que ca ; si elle désire intenter un procès antitrust, c’est pour qu’il y ait plus de concurence dans le domaine de la publicité en ligne, mais actuellement personne n’est capable de rivaliser ... Beaucoup d’entreprises doivent s’adapter.
      @l’auteur : votre article est partial et incomplet. annalysez un peu ce qui a fait que google s’est imposé si vite. et tant que je n’aurai pas vu que sa devise est fausse, j’aurais tendance a faire confiance a Google.
      je trouve qu’il y a bien d’autres entreprises a dénoncer, de celles qui imposent depuis des années des prix prohibitifs pour des produits mal finis ... et dont la devise semble etre : "toujours plus de pognon svp".



      • plancherDesVaches 3 mars 2009 16:54

        "et il faudra suivre ou mourir"
        J’adore cette réflexion smiley


      • roOl roOl 3 mars 2009 18:17

        Sans aucun interet.
        Article qui se borne a reprendre le sensationnalisme kikoo que l’on trouve a profusion sur le net.

        Dites nous plutot que ce que vous pensez de fessebouc et de ses nouvelles conditions d’utilisation, la au moins, vous serez dans l’actualité.


        • Sébastien Sébastien 3 mars 2009 19:00

          Il reste donc une question en suspens  : comment se passer de Google ?

          Je dirais plutot pourquoi se passer de Google ?


          • plancherDesVaches 3 mars 2009 19:27

            Parce que, comme écrit Jo Kérosen : il faut suivre ou mourrir.
            Ainsi, le troupeau sera bien gardé.

            Il serait intéressant que je vous fasse découvrir des communautés qui aident sans attendre de retour. Si si, l’intelligence existe.
            Laissez-vous guider, disait le prophète.

            En fait, il est permis de se demander si le net ne permet pas, en effet bien à l’abri derrière son écran, toute l’expression des dérives : tant celles de la vertue que celles des pires déviences.

            Gogole devient une religion... de plus smiley


          • Jo Kerozen 3 mars 2009 19:53

            "Google devient une religion ... de plus"
            Je dirais plutot que c’est (ou sera ou devrait etre) un équivalent économique de la religion que Google apporte, avec ses nouvelles idées ... 
            c’est pas vraiment du liberalisme, encore moins du communisme, ca reste peut etre du capitalisme. il suffit de voir qu’ils ont refusé d’engraisser les banques pour leur introduction en bourse (ah, une premiere victime ?).
            google bouscule, et révolutionne un paquets de choses, moi je sors le pop-corn, je regarde, et je me dis qu’ils font ca 10x mieux que MS a l’époque, et qu’ils assurent, eux. quel dommage que personne n’ai voulu acheter le moteur google quand il était en vente.
            Tant que Google sera efficace comme il l’est, et non intrusif avec ses pubs ( comparons la pub sur yahoo ! et google pour voir :) )

            Pour ma phrase plus haut : "suivre ou mourir", ce que je veux dire, c’est qu’il va faloir s’adapter a ce nouvel acteur qui impose de nouvelles regles, qui risquent de mettre sur la paille d’autres acteurs aujourd’hui importants, mais tellement peu respectueux de leurs clients... (c’est quoi la disponibilité de hotmail ? on en fait un plat a chaque bug ? ils indemnisent 5x plus que ce que prévoit le contrat ?)


          • plancherDesVaches 3 mars 2009 19:57

            "la disponibilité..." J’adore.

            100 à l’heure smiley ’core un geek


          • souklaye souklaye 3 mars 2009 19:47

             Si la guerre propre consiste à une extermination massive, mais sélective, je ne sais pas si je dois avoir peur de la course à l’armement des États ou celle de l’équipement des foyers en informatique familial.

            Au fond, il n’y a pas de différence entre les deux, si ce n’est la démocratisation à outrance au nom du progrès et des actionnaires, petits ou gros.


            Le mythe de la technologie de service laisse peu à peu place à l’assistanat compensateur.

            Le tout fonctionnel transforme le temps d’activité en consommation passive.


            Quand les objets deviennent des outils, on peut observer les premiers signes de dépendance émotionnelle.

            Pas besoin d’une grande imagination banale ou d’une de ces paranoïas simulées pour constater que notre écosystème subit une profonde mutation.

            http://souklaye.wordpress.com/2009/02/24/effets-secondaires-de-la-fracture-numerique/


            • plancherDesVaches 3 mars 2009 20:05

              Bien vu, Souklaye.

              Mais lorsque l’on sait que l’humain est fait pour rechercher la solution la plus facile, on comprend l’assistanat.

              Débat profond, non ?


            • Bobby Bobby 3 mars 2009 20:16

              Bonsoir,

              Google est en effet, et de loin incontournable comme technique (l’équation mathématique qui permet la vitesse allucinante pour trouver l’information adéquate est tenue plus en sécurité et plus secrète que toute valeur numéraire à Fort Knox) de moteur de recherche... les autres font de très pâles figures à côté, ou plutôt devrais-je dire. très nettement en dessous.. !

              C’est un des dangers de ce moteur tellement prisé, et pour cause ! Mais il y en a d’autres ! sa position et sa tendance à monopoliser toutes les informations, les rentrées publicitaires, à transgresser les lois (dans son projet de librairie universelle pour inffraction contre la propriété intellectuelle des droit d’auteurs)... et propose tant "d’incontournables" gratuitement (traitement de texte, tableur, etc...) qu’un procès s’est ouvert il y a peu en Italie... (entre une multitude d’autres),

              Verra t’on ce monopole chuter où bien va -t’il-encore grossir ?

              Il semble que ce soit la deuxième question qui l’emporte actuellelent.







              • L'enfoiré L’enfoiré 3 mars 2009 20:53

                @L’auteur,

                 Comme moteurs de recherches, il y en a des masses
                 Altavista, CompletePlanet Excite Voila Hotbot Lycos Soople Theoma WhatUseek Exalead....
                 Une tonne, ou une tonne et demi ?  smiley


                • guillaume 3 mars 2009 22:24

                  j’ai découvert recemment ixquick. c’est un très bon métamoteur, et c’est pour moi la meilleure alternative a google, car google est ainsi mis au même niveau que les (nombreux) autres, + protection de la vie privée.

                  il est très puissant (il se déclare être le plus puissant), il protège la vie privée (pas d’enregistrement de l’adresse IP), très abouti et pratique, etc...
                  je n’ai pas d’action chez eux, simplement je trouve cela important.

                  mais si vous connaissez mieux, dites-le moi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès