Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Les jeux vidéo dans la ligne de mire de Google

Les jeux vidéo dans la ligne de mire de Google

Google vient de déposer un brevet visant à permettre l’étude et l’analyse du comportement des internautes lorsqu’ils jouent en ligne afin d’en établir un profil personnalisé. Cela dans le but de permettre aux annonceurs publicitaires de mieux connaître les habitudes de leurs consommateurs afin de mieux les cibler.

Les données récoltées par Google relevant de caractéristiques comportementales comme l’agressivité dans le jeu, l’hostilité ou la malhonnêteté pourraient ainsi être stockées pour une utilisation future.

Sue Charman, membre de l’Open Rights Group, organisation britannique en charge des défenses des droits et des libertés sur la Toile, a déclaré qu’elle «  comprenait pourquoi [Google] était intéressé par ce domaine mais que cela serait profondément perturbant qu’une compagnie détienne des profils psychologiques ».

Un brevet a par ailleurs été déposé par Google à ce sujet le mois dernier aux USA et en Europe. Ce dernier précise la volonté de Google et la stratégie recherchée : «  Les personnes qui jouent en réseau comme dans Second Life ou World Of Warcraft seraient particulièrement intéressantes à cibler car elles interagissent avec d’autres joueurs et leurs décisions de jeu reflètent probablement leurs comportements dans la vie réelle ».

La description du brevet va encore plus loin en précisant les différents types de comportements psychologiques (brusque, violent, poli, discret...) et sociologiques (coopératif, individualiste, belliqueux) que peut adopter chaque joueur en fonction d’une situation.

L’information pourrait ainsi être utilisée pour rendre la publicité à l’intérieur des jeux plus « percutante pour le joueur », a déclaré Google.

Un joueur qui passe beaucoup de temps à explorer dans un jeu « pourrait être intéressé par des vacances, le système lui proposerait alors des publicités ciblées sur des voyages  » alors que des joueurs passant beaucoup de temps à discuter via les IRC (Internet Relay Chat) pourraient voir sur leurs écrans des publicités pour des téléphones portables. Le système pourrait également faire de la publicité pour Pizza Hut, Coca Cola ou encore du café après deux heures de jeu ininterrompues.

Contacté par le Guardian, Google a déclaré qu’il n’avait pas de plan à court terme quant à une sortie de cette technologie, et que ce brevet n’est qu’un parmi les nombreux [tag]brevets[/tags] déposés par la firme de Mountain View. « Google enregistre de nombreux brevets sans pour autant vouloir tous les utiliser » a déclaré un porte-parole.

Après le rachat de la société AdScape en mars dernier, on voit la stratégie de Google se dessiner petit à petit dans l’univers des jeux vidéo. Cependant, un des freins majeurs pour Google restera la confidentialité des données et la protection de la vie privée des joueurs.

« De plus en plus de jeux sont optimisés pour la publicité, mais la confidentialité devrait être prédominante. Consommateurs, annonceurs et industrie de la publicité sont sensibles à la protection de la vie privée. Vous ne pouvez vous permettre d’être vague dans ces domaines-là  », a déclaré Justin Townsend, responsable exécutif d’IGA, une entreprise spécialisée dans la publicité dans les jeux vidéo.

Le marché de la publicité dans les jeux vidéo est évalué à 500 millions de dollars en 2007, et devrait atteindre 2 milliards en 2010 selon les experts.

À titre indicatif, World of Warcraft, l’un des jeux en ligne les plus populaires au monde, compte 8 millions de fans à travers le globe (cotisation mensuelle par joueur, 18 dollars). Second Life compte pour le moment 5 millions de joueurs enregistrés pour 1,2 million de joueurs réguliers (possibilité de louer son île pour 300 dollars par mois).

Voilà de quoi attirer les convoitises des régies publicitaires, et principalement du numéro un mondial de la publicité en ligne, Google, qui nous ferait presque oublier pour le coup qu’il était initialement simple moteur de recherche.

Source Google-Stories.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • feuille de trefle feuille de trefle 15 mai 2007 10:41

    Moi qui suis un addict à « Silkroad » jeu en ligne où vous faites évoluer votre avatar en massant joyeusement des créatures ...( quêtes, magie, ...) avec en plus l’agrément du tchat ... ben je me dis que je vais bientôt recevoir dans ma boîte aux lettres un abonnement pour le chasseur français et pour télé2 ... smiley Mais n’est pas déjà le cas quand on voit les quintaux de pubs en tout genre qu’on s’évertue à mettre dans la benne à papiers du quartier ?


    • anomail 15 mai 2007 11:22

      Je ne sais pas comment les joueurs de World of Warcraft qui paie 11 € par mois pour jouer en ligne prendraient l’apparition de pubs à l’intérieur même du jeu.


      • jamesdu75 jamesdu75 17 mai 2007 18:52

        Ils n’ont pas le choix. Heureusement la pluspart des jeux que dont j’ai joué n’avait pas la pub. Mais j’ai un ami qui fait du counter strike et c’est vraiement deroutant d’avoir une pub pour Subway.

        Ce qui me fait le plus ma c’est qu’on pay pour avoir de la pub.

        Si un jeux sort totalement gratuit avec de la pub ca me derange pas, aprés payé pour une option sans pub je suis d’accord. Mais sur un produit payant c’est inimaginable.

        Il n’empeche que si on cherche bien on peut contourner la pluspart de ces pub qui pollue et ralentissent le tout.

        Pour les navigateurs, il y à adblock. Pou des jeux tels que counter strike, changer les maps permet de ne plus avoir ces pubs..


      • finael finael 19 mai 2007 13:45

        Le problème n’est pas là ... quoi que.

        Cela vaut dire que Google s’arroge le droit de conserver des données, qui plus est subjectives, sur les comportements et la vie privée des gens.

        Ce qui est franc, c’est qu’ils l’annoncent.

        Mais attention à votre façon de jouer si vous ne voulez pas être fichés dans d’autres endroits !


        • Halman Halman 9 septembre 2007 11:21

          Tout à fait.

          Etant donné que beaucoup ont un comportement dans la vie totalement différent que lorsqu’ils jouent, cela promet des suprises assez fascinantes.


        • christobal 20 mai 2007 00:33

          Si GTA se fait prendre à ce petit jeu, quel résultat ?????!!!!!!! Profil du joueur : Se débrouille très bien dans la Nature Virtuelle, conducteur assidu mais névrotique. Bon tueur. Bonne attitude à provoquer des accidents. Joueur laïque. Toute la population en prend pour son grade... Bon maniement d’armes. Souple dans ces déplacements. Bon pilote d’hélicoptère et de moto. Peu faire mieux en pilotage de bus volé. Bonnes facultés à provoquer des situations complexes et extrêmes. Très bon en saut à moto d’immeuble à immeuble. Ou de immeuble à rue pietonne... Impeccable face à 12 véhicules de police à ses trousses. Sait faire volte face avec désinvolture et précision. Bonnes facultés à maudire ses erreurs. Très à l’aise devant les radars. Les policiers. Les pietons. Les grands-mères seules ou accompagnées.

          Le profil du joueur signale aussi un fort taux d’homicides très volontaires.

          Le profil du joueur peut induire en erreur. Dans la vraie vie comme dans les fausses, chacun se dévoile et se cache, à même proportion. Le jeu indique des choses mais le jeu peut se faire prendre à son propre jeu...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès