Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Les messages non sollicités envahissent nos boîtes aux lettres

Les messages non sollicités envahissent nos boîtes aux lettres

Dans une société de consommation où la publicité contribue largement à encourager le consumérisme, nos boîtes aux lettres électroniques n’échappent pas à la tendance et sont inondées de tracts, de publicités et autres messages non sollicités que l’on appelle des spams et qui saturent la bande passante.

Cependant contrairement à une idée très répandue, tous les messages envoyés massivement et non sollicités ne sont pas forcément des spams. En effet, certaines sociétés d’e-mailing achètent de manière tout à fait légale des adresses e-mail afin d’envoyer des messages publicitaires tout à fait légitimes. De ce fait, en France le spam est constitué des e-mails ne respectant la loi LEN (Loi pour la confiance dans l’économie numérique).

Selon cette loi, il existe deux règles de base concernant l’envoi d’e-mails de prospection en France :

  • l’opt-in qui autorise l’envoi d’e-mails de prospection sous trois conditions : il faut tout d’abord que le destinataire ait consenti à recevoir ces e-mails, qu’il puisse se désinscrire s’il le souhaite, et que l’organisme émetteur affiche clairement son identité ;

  • l’opt-out, règle moins restrictive, qui, elle, autorise l’envoi d’e-mails de prospection à condition que le destinataire puisse, de manière simple et sans coût, se désinscrire.

Dans le cadre professionnel, les spams sont des e-mails ne respectant pas l’opt-out.

Il faut comprendre que ce ne sont pas seulement les cyber-pirates qui ont recours aux spams, certaines sociétés peu scrupuleuses qui souhaitent promouvoir leurs produits à moindre coût font appel à ces techniques. Par ailleurs, le spam qui ne coûte rien ou presque représente aujourd’hui plus de 60 % des messages électroniques échangés à travers le monde. Cela a bien évidemment des conséquences sur la productivité et entraîne également une dégradation de la bande passante. En effet, les spams causent une perte de plus de dix minutes par jour et coûtent environ 300 euros par an et par employé.

Il existe cependant des mesures qui permettent de se prémunir contre les spams. On trouve des versions gratuites plus ou moins efficaces, mais il existe également des services très complets de protection globale de la messagerie. Dans le cadre professionnel, les outils les plus intéressants sont des services externalisés anti-spam et antivirus, également dénommés logiciels ASP de protection de la messagerie qui servent de passerelle de filtrage des e-mails. Ces services anti-spam sont proposés sous forme de service en ligne, qui supprime rapidement le temps et les coûts associés à l’inondation des boîtes aux lettres par des e-mails indésirables (spams, publicités non sollicitées et virus).

Ces services de protection de la messagerie combinent diverses technologies anti-spams, des antivirus ainsi que d’autres services de sécurité comme l’anti-relayage, l’anti-scam, l’anti-phishing, la protection contre les attaques par déni de service et assurent généralement une haute disponibilité de votre service de messagerie.

En effet, il faut comprendre que les spams sont souvent vecteurs de virus. Par ailleurs, l’intérêt de ces solutions externalisées consiste à filtrer les spams et virus avant même qu’ils n’entrent dans l’entreprise et n’encombrent le serveur et la bande passante du client.

Par ailleurs, la lutte contre les spams s’organise petit à petit comme le prouve l’association Signal-Spam qui vient de créer son site afin de permettre à tout individu de signaler les spams afin de réduire le phénomène.

A un niveau plus international, la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) s’est trapprochée de ses homologues et de la Federal Trade Commission (Etats-Unis) et s’est associée aux travaux menés par l’OCDE et l’UIT sur le sujet.


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • jcm jcm 8 août 2007 12:58

    Pour trier le spam après réception le logiciel de messagerie Thunderbird dispose d’un filtre d’un très bon niveau d’efficacité, qu’il faut « instruire » petit à petit en déclarant les messages (d’un clic) jugés indésirables.

    Mais certains messages résistent à ce filtre, notamment ceux qui ne contiennent qu’un fichier « .pdf » en pièce jointe.

    Pour tout message il sera intéressant de prévenir le responsable du service de plus haut niveau : l’hébergeur.

    A cette fin afficher la source du message (Ctrl+U) et y rechercher les liens.

    Copier le nom de domaine du lien qui oriente vers le site que le spammeur souhaite que vous visitiez.

    Utiliser le service « Whois » approprié (il dépend du pays qu’indique le suffixe du nom de domaine, ou pour les « com », et quelques autres suffixes il suffit d’utiliser des whois assez communs) afin de trouver la personne qui détient ce domaine ou mieux son hébergeur.

    Copier l’adresse de courrier électronique que l’on trouvera (dans certains cas une adresse dédiée au signalement de spam est disponible : l’utiliser de préférence !).

    Créer un nouveau message et coller cette adresse de destinataire.

    Mentionner que l’on a reçu ce message indésirable et en fournir la source COMPLETE (Ctrl+U, Ctrl+C et Ctrl+V dans le message).

    Envoyer : en général on ne reçoit plus le message indésirable, cela semble TRES EFFICACE.

    Je me livre de temps à autre à ce petit exercice, qui peut comporter quelques embûches notamment sur la sélection du domaine (des astuces variées sont utilisées pour masquer le domaine final...).

    Il y a 2 jours las de recevoir quotidiennement plusieurs fois par jour un message supposé orienter vers le site « us-nma.com/  » mais menait en fait à un autre site j’ai entrepris cette procédure : plus aucun message de ce type !!!

    Une fois de plus l’efficacité semble être au rendez-vous et j’en déduis que si chacun effectuait cette manipulation seulement une fois par semaine le spam pourrait diminuer de façon spectaculaire !!!


    • velocopeau 6 septembre 2007 16:35

      Je confirme la pertinence de Thunderbird pour éviter le spam. Comme c’est un logiciel libre, il est de plus gratuit et moins sensible aux virus qu’outlook (notamment car comme il est gratuit, les mises à jour se font régulièrement et automatiquement). Il me semble que Thunderbird mémorise les mails que vous choisissez comme spam et les envoie à de sites chargés de bloquer les mails des personnes considérées comme « spammeurs ».


    • kedjey 9 août 2007 00:26

      plus simple : certains hebergeurs comme google pour gmail ou encore yahoo ont de tres bons anti-spam incorporés aux boites de messageries

      60% des mails seraient des spam ? c’est énorme et le préjudice doit l’être en conséquence pour les utilisateurs que nous sommes


      • mJouan 8 septembre 2007 15:43

        L’utilisation de logiciels ASP de protection de la messagerie est un plus car le traitement se fait en amont. Cela permet d’avoir : une très haute disponibilité, un trafic réseau et serveur mails allégés. De plus aucune modification d’infrastructure n’est nécessaire et l’installation se fait généralement en quelques minutes.

        Un des meilleurs logiciel antispam externalisé est ALTOSPAM : http://www.altospam.com , il est extrêmement performant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

mJouan


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès