Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Les nouvelles technologies : un moyen de lutter contre la faim dans le (...)

Les nouvelles technologies : un moyen de lutter contre la faim dans le monde ?

Comment les nouvelles technologies, bel et bien présentes et utilisées dans les pays dits développés, peuvent-elles se rendre utiles dans les pays en voie de développement ?

Ce ne sont encore que les prémices mais on sent déjà poindre, ici ou là, quelques initiatives montrant que ce n’est pas une utopie mais bien une réalité : les nouvelles technologies peuvent être mises au service du développement de l’agriculture et de l’alimentation des peuples qui en ont le plus besoin.

GPS en Jamaïque pour lutter contre les ravageurs, diffusion des connaissances agronomiques en Inde grâce à Internet, images satellites au Mali pour aider les Touaregs à guider leurs troupeaux vers les zones où la biomasse est suffisante, envoi de SMS indiquant les cours et marchés aux producteurs de l’Afrique de l’Ouest... Les nouvelles technologies font déjà preuve de leur efficience sur le terrain.

Paradoxalement, les pays du Nord croient les nouvelles technologies inaccessibles aux pays du Sud. Certaines sont pourtant déjà bien présentes, même dans les contrées les plus reculées. Elles le sont car elles permettent de sauter des étapes, raccourcissent l’espace-temps du développement . Là où aujourd’hui laborantins bien formés, paillasses avec microscopes et laboratoires tout équipés semblent encore inaccessibles car trop onéreux, demain, un simple kit de diagnostic dans lequel il suffira de tremper une feuille apportera une réponse pour savoir s’il faut ou non traiter pour prévenir un attaque de parasite.

Attention, elles ne résoudront pas tous les problèmes, elles risquent de créer de nouvelles dépendances économiques, elles resteront encore inaccessibles à un grand nombre de paysans : raison de plus pour travailler, dès aujourd’hui, ces interrogations, pour être capables de lever demain les principaux verrous, d’influer sur le développement des technologies pour qu’elles trouvent aussi des applications dans les pays du Sud.

Ainsi, des initiatives ont déjà été lancées et ne vont sûrement pas tarder à se développer aux cours des prochaines années. Dès lors il faut parvenir à associer de nouveaux acteurs majeurs pour que les actions dans ce sens se multiplient : experts en nouvelles technologies, responsables d’ONG... C’est dans ce but qu’un forum va être organisé en mars prochain durant le Salon de l’agriculture à Paris. En réunissant des invités venus des quatre coins du monde, le Forum international Tech For Food essaiera justement de mettre les nouvelles technologies à contribution du développement de l’agriculture et de l’alimentation dans les pays du Sud.

Et sûrement de nombreuses propositions d’actions vont jaillir de cette première réunion qui va peut-être se renouveler d’année en année, pour pouvoir faire une mise au point sur les avancées, toucher et impliquer de plus en plus de monde dans cette action humanitaire et citoyenne.

Ce forum est organisé par le groupe de presse TV Agri, le Centre national d’études spatiales, la Fondation pour l’agriculture et la ruralité dans le monde, ainsi que de nombreux partenaires qui se sont joints dans cette démarche : BASF, CTA, l’Agence française de développement, le ministère de la Recherche, Spot Image, Medès, Médias, CLS, Cirad, Inria, l’IRD, le Groupe Test (01 Informatique, ...), l’Association de la presse panafricaine...

Site du Forum : http://www.techforfood.com

Les inscriptions sont encore ouvertes et gratuites pour quelques jours.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • aurelien 20 février 2007 10:49

    Apparemment AgoraVox est devenue la tribune des lobbies les plus insidieux.

    Qu’y a-t-il de citoyen dans cet article ? Juste une pub gratuite pour toutes ces institutions, organismes et réseaux de pouvoir... qui n’en ont réellement pas grand chose à faire des pays du Sud.


    • eugène wermelinger eugène wermelinger 20 février 2007 13:52

      Au feeling, j’ai l’impression qu’AURELIEN EST DANS LE VRAI. Les pays du sud on besoin de fumer du tabac, de se nourrir au lait en poudre, de cultiver des OGM, tout ceci pour leur bonheur et aussi celui de tous ces fossoyeurs de leurs économies et leur santé. Ecoeurant .... l’enfer est pavé de (très) bonnes intentions, et si en plus cela rapporte !


    • Paul (---.---.161.185) 21 février 2007 13:16

      Et si on acceptait que la théorie du complot ne répond pas à tout ! Peut être que, au final, les agriculteurs des pays en voie de développement peuvent trouver un réel intérêt à voir les technologies se développer. Tout un chacun est en droit de se poser la question et d’inviter les autres à réfléchir dessus, sans raccourcis.


      • Manuel Atreide Manuel Atreide 24 février 2007 17:29

        Citoyen ne signifie pas toujours alter-mondialiste.

        Je trouve cet article intéressant. Il nous montre que loin de nos préjugés, le monde entier ne se contente pas de baver devant nos gadgets technologiques, réputés inaccessibles. Le sud, visiblement, prend ces technologies pour ce qu’elles sont et regardent si elles ne peuvent pas répondre à certains de ses besoins.

        Ai-je besoin de vous rappeler que la technologie en soi, n’est ni bonne ni mauvaise ? C’est ce qu’on en fait et la manière dont on contingente son accès qui crée ce genre de choses. Laissez les gens du sud décider de ce qui est bon pour eux et accompagnez le mouvement en vous posant la question de savoir comment leur être utile, pas en vous enfermant dans des débats d’occidentaux riches et culpabilisés.

        Bien à vous

        Manuel Atréide.


        • Aurélien (---.---.187.195) 24 février 2007 21:16

          Ce ne sont pas les gens du Sud qui décident mais l’OMC et les Adpic


        • Forest Ent Forest Ent 25 février 2007 03:09

          « Laissez les gens du sud décider de ce qui est bon pour eux »

          Certes, certes.

          A ce propos, que fait l’armée française en Côte d’Ivoire, au Tchad, à Brazzaville, ... ?


        • (---.---.96.161) 24 février 2007 19:16

          Que les pays riches arrêtent de voler les pays pauvres. Et n’y aura plus de problème.


          • candidat 007 (---.---.41.75) 25 février 2007 09:38

            Si cette manifestation était réalisée au service de l’agriculture des pays du sud, elle n’aurait pas eu lieu à Paris et dans les pays du Nord.

            C’est une manifestation au service des gros lobbies agro-alimentaires et des multinationales d’outils électroniques, et pour les ONGs qui ont trouvé là un nouveau créneau pour assurer leurs propres fonctionnement.

            Laissez les pays du sud et les agriculteurs du Sud, se saisir eux mêmes des nouvelles technologies. Ils sauront mieux y faire que vous.


            • patrice (---.---.43.5) 13 mars 2007 17:18

              bonjour

              www.tradenet.biz

              une plateform entièrement développée par des ghanéens ... le premier outil qui permette aux 60% de la population d’afrique subsaharienne ayant accès au telephone mobile (et en 2010, ils seront 85% au moins !) de connaitre par un simple sms les prix des produits agricoles chez eux ou dans les pays voisins ; de faire savoir ce qu’ils ont a vendre et a acheter entre eux ....

              est ce inutile d’en faire la promo au cours de ce type de forum ? de montrer que l’afrique innove et se permet de faire l’impasse sur le telephone fixe pour valoriser des outils qui au nord servent d’abord a parler (souvent pour ne rien dire) ou a telecharger des logos ou des sonneries ?

              patrice


            • Stéfan Stéfan 9 mars 2007 09:24

              Le journaliste « TechForFood » qui écrit un article sur le forum TechForFood, je suis désolé mais c’est de la publicité, pas du journalisme citoyen. C’est comme si TF1 diffusait au JT un reportage sur le journal de TF1. On ne peut pas parler d’un évènement qu’on organise soi-même et avoir un regard critique.

              AgoraVox n’est pas un site d’« infomercial », comme on appelle généralement ce type de publication.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès