Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Les tests ADN, on oublie des arguments basiques

Les tests ADN, on oublie des arguments basiques

La polémique sur les tests ADN s’est focalisée sur l’aspect moral de la question, vexation imposée aux Africains a-t-on entendu, simple dispositif anti-fraude pour ses partisans, or une plongée sur l’efficience de cette technique d’identification aurait permis de déplacer le problème et de cerner le véritable enjeu qui explique si mon hypothèse est la bonne l’acharnement de M. Hortefeux et, à travers lui, de M. Sarkozy à maintenir cet amendement.

On sait que chaque individu est constitué de 23 paires de chromosomes, 22 sont homologues (on dit autosomes dans l’idiome biologique) et la dernière détermine notre sexe (elle est dite gonosome) selon que nous soyons XX ou XY. Ces chromosomes sont le support de 30 mille gènes constitués de séquences de nucléotides (une sorte d’alphabet génétique formé de 4 éléments). Pour mémoire, le seul chromosome X contient 156 mégabases (une mégabase contenant 1 millions d’éléments, A, C, G ou T que ceux-ci forment ou non une séquence codante). Voici pour la scène d’exposition.

Imaginons un certain Roberto qui vient porter sa demande de regroupement familial. Dans la première mouture de l’amendement Mariani il s’agissait d’évaluer par un test la filiation génétique entre Roberto et ses enfants présumés. S’il s’agit d’enfant masculin, ceux-ci porteront le même chromosome Y que leur père. Le problème c’est que Roberto partage ce chromosome avec son père, ses frères, ses neveux si bien qu’il est impossible de distinguer les enfants de Roberto de ceux de ses frères. L’argument du rempart à la fraude est donc détruit. S’il s’agit d’enfants de sexe féminin, ne pratiquer un test ADN que sur le père, Roberto donc, est un exercice à la fois absurde et vain.

Dans l’amendement Mariani, deuxième mouture, le test portera sur la relation entre la mère et l’enfant, c’est donc l’ADN mitochondrial qui sera sondé. Rappelons que chaque cellule contient des centaines de mitochondries, sorte de centrales énergétiques des cellules, et que toutes disposent sur les molécules d’ADN de 37 gènes. Or cet ADN est transmis exclusivement par la mère. Appelons cette mère Roberta. Il se trouve que Roberta dispose du même ADN mitochondrial que ses sœurs, dès lors le problème des neveux et des nièces resurgit et l’argument du rempart contre la fraude est détruit une deuxième fois.

J’avoue ne pas comprendre comment l’opposition, puisque c’est sa fonction, a pu passer à travers de tels arguments et démontrer l’absurdité du dispositif prévu par le texte de loi. On s’est gargarisé d’un article bref et insipide d’Axel Kahn autour du retour du bâtard dans le corps de la législation française, on a piétiné parce que la loi dite bioéthique est un pur torchon qui prétend encaserner la recherche et ses applications dans une morale de garde-champêtre. La représentation nationale a donc démontré une nouvelle fois son inanité, incapable d’organiser sur le modèle des congressistes américains des consultations publiques auprès de chercheurs, de praticiens, de responsables d’associations, de prêtres et j’en passe. Incapable parce que cette même représentation est très attachée à cette part d’obscurité où les décisions se prennent en comités restreints ou dans les échanges feutrés ou non des cabinets.

Aussi la question n’est pas anodine et M. Sarkozy dont le frère est un chercheur en biologie ne peut en aucun cas ignorer l’absurdité de tels tests. Si ses affidés s’acharnent donc à les maintenir c’est dans un but plus large et plus lointain et ce but tient en un mot qui effraie, l’eugénisme.

Car le corps est support d’informations, informations qui donnent lieu à reconnaissance, mais aussi, dans certains pays occidentaux, à des ouvertures de droit en matière de services sociaux, sanitaires ou d’immigration. Or un test ADN permet tout à fait de mettre en exergue un locus génétique lié à la santé, locus qui, s’il révèle la probabilité d’une maladie grave, interdira à leurs porteurs l’entrée sur le territoire national.

Dès lors, le métissage voulu par M. Sarkozy prend des couleurs d’un eugénisme radical et prétend définir une police des mélanges des corps, une sorte d’élevage de lignées bien connus dans la sélection des vaches ou des chevaux.

On peut trouver mon hypothèse absurde, si elle l’est, la seule alternative crédible serait la profonde débilité intellectuelle de nos élites politiques, pour ma part je n’y crois pas.

Kaarlo/PKK


Moyenne des avis sur cet article :  3.58/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

76 réactions à cet article    


  • christophe93 24 octobre 2007 13:47

    Très interressant. D’ou l’intérêt de faire un test gene de l’enfant = gene du pere + gene de la mère. Pour réponde à votre question sur les députés, ces derniers étant souvent de « hauts fonctionnaires »(ena, science po, etc) que ces derniers pensent avoir « la connaissance absolue » voir infusée dans leurs genes. Aussi, ces derniers se sentent tellemment « supérieurs » par rapport au simples citoyens que des problèmes les plus élémentaires passent au dessus de leurs têtes. Or, aucune disposition n’interdit à un député de demander l’avis d’un spécialiste en la matière... (ce qui serait utile dans de nombreux domaines : police, santé, etc...) avant de faire des textes inaplicables et de faire ainsi passer les français pour des gros cons, incompétents et arrogants à l’étranger...). Enfin, c’est mon avis de simple citoyen.


    • jako jako 24 octobre 2007 16:06

      Commentaire parfait je +


    • kaarlo/PKK 24 octobre 2007 16:57

      nous sommes totalement d’accord


    • kaarlo/PKK 24 octobre 2007 16:59

      vous ne pensez pas que la procédure américaine des audiences publiques serait la bienvenue dans notre régime ?


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 24 octobre 2007 20:59

      Cette procédure est vexatoire, ignominieuse, inefficace et ridicule. L’histoire jugera que notre pusillanimité à trancher le noeud gordien nous aura donné la corde pour nous pendre. Cessons de plaisanter. Arrêtez l’immmigration. smiley

      http://nouvellesociete.org/5170.html

      Pierre JC Allard


    • Little Scarlet Pimpernel Little Scarlet Pimpernel 28 octobre 2007 11:42

      Ne s’agirait-il pas, surtout, d’habituer les populations à subir des prélèvements génétiques à l’usage de plus en plus opaque ?

      A terme, comme les Etats travaillent de plus en plus « la main dans la main » avec les multinationales et sous-traitent n’importe quoi, on risque de fournir à des entités privées l’accès incontrôlé à des banques de données génétiques sans précédent.

      Dans une telle optique, le « geste » de Sarkozy - Hortefeux serait surtout le début d’une stratégie de conditionnement.

      Ce qui paraît parfaitement dans la ligne d’une stratégie de domination du monde de la part des pouvoirs euro-US, lire par exemple :

      http://blog.360.yahoo.com/quicalt?p=228

      http://blog.360.yahoo.com/quicalt?p=235


    • MagicBuster 24 octobre 2007 14:03

      Excellent article, a mon avis on aurait du commencer (et finir du même coup) par là.

      Si le but affiché n’est pas le bon, c’est clairement qu’il doit y avoir des buts non avoués.

      Attention n’ouvrez pas mon lien (la parano vous guette)

      http://www.syti.net/Targets.html

      bonne journée quand même smiley


      • jako jako 24 octobre 2007 16:07

        Site interessant et très bien fait j’y retournerai fouiller un peu smiley


      • kaarlo/PKK 24 octobre 2007 17:00

        vous devriez plonger dans un numéro de prospective du Monde publié ces jours-ci vous y trouverez du combustible


      • Voltaire Voltaire 24 octobre 2007 15:17

        Je pense que vous faites erreur. Le test génétique permet parfaitement d’identifier une filiation biologique directe (on regarde la présence d’un certain nombre de marqueurs génétiques, liés au polymorphisme génétique des microsatellites des chromosomes ou effectivement à l’ADN mitochondrial pour la filiation maternelle si je me souviens bien).

        Ma recommandation serait donc de vérifier vos informations scientifiques qui me semblent erronées.

        Sur ce thème, la meilleure argumentation me semble toujours être liée au fait qu’on ne définit pas une filiation simplement par le lien biologique. Ce n’est pas le cas en France (et heureusement), il n’y a donc pas de raison d’appliquer ce critère ailleurs.


        • kaarlo/PKK 24 octobre 2007 16:52

          vous avez raison sur ce point mais la volonté officielle du législateur est d’éviter les fraudes (polygames à multiples lignées, enfants naturels etc...)or vous reconnaîtrez que dans ce cadre ne tester que le père (première mouture de l’amendement) est absurde et que cette absurdité se maintient dans la deuxième mouture de l’amendement puisque cette fois-ci, les tests ne sont pratiqués qu’à partir du lien mère-enfant, or dans la plupart des cas la demande de regroupement familial émane du Père, j’en conclus que le maintien des test obéit à d’autres considérations


        • Thierry Thierry 24 octobre 2007 17:45

          @ l’auteur,

          vous montrez qu’un test de paternité (ou maternité) fiable ne peut pas se limiter au contenu du chromosome Y (ou de l’ADN mitochondrial). Effectivement, il ne peut pas se limiter à si peu. Et alors ? Vous prenez les concepteurs de ces tests pour des abrutis ?


          • kaarlo/PKK 24 octobre 2007 18:18

            je n’ai jamais dit cela, en fait j’avais en tête l’affaire Thomas Jefferson et Louis XVII, vous voyez que je suis loin de prendre pour des abrutis les concepteurs de ces tests, en revanche je crois que leurs promoteurs en matère de regroupement familial se moquent du monde


          • Thierry Thierry 24 octobre 2007 18:28

            Votre analyse des tests ADN est tout simplement erronée : reconnaissez-le, et n’en parlons plus ! L’erreur est humaine.


          • kaarlo/PKK 25 octobre 2007 12:34

            mon analyse sur le chromosome Y et l’ADN mitochondrial n’est pas erronée à moins que vous réfutiez le fait que le père transmet à son enfant masculin ce chromosome et que l’ADN mitochondrial n’est pas transmis de la mère à ses enfants. J’avais négligé la technique actuelle de recherche en paternité basée sur la répétition de séquences de nucléotides dans chaque chromosome, mais cela renforce ma démonstration au lieu de l’affaiblir parce que si on peut prouver qu’un père est bien le géniteur d’un enfant on n’en déduit pas pour autant le statut de cet enfant (enfant naturel, membre d’une famille polygame etc...)idem pour la mère, ma thèse est la suivante : ces tests sont mis en place pour de toutes autres raisons que celles qui sont avancées, si vous jugez cette thèse erronée, démontez là


          • apami 24 octobre 2007 17:48

            Analyse parfaitement fausse. L’enfant partage 50% des genes de son père et 50% des genes de sa mère sur les 22 paires de chromosomes non sexués. Lors de la création des celulles sexuées, ovule et spermatozoides, les chromosomes du parent se mélangent et se séparent en créant de nouveaux chromosomes qui ne sont des copies exactes ni du chromosome maternel, ni du chromosome paternel. En réalité des tranches entières des chromosomes sont echangés, ce qui fait que 2 genes successifs ont toutes les chances d’être transmis ensemble.

            Donc quand on teste la filliation génétique on vérifie le taux de genes en commun entre l’ascendant et son descendant. Par exemple si on trouve 50% -> c’est un parent direct, le père biologique ou la mère biologique.

            si on trouve 25% c’est un grand parent. etc etc... les valeurs sont plus complexes à calculer quand ce sont de frères ou des cousins... etc...

            De plus une famille présentant une variation rare d’un ou de plusieurs genes est plus facile à suivre.

            Mais le probleme n’est pas là. La définition de la filiation en france n’est en rien liée à la génétique.

            La mère selon le droit français est celle qui accouche. Il existe aujourd’hui de nombreux enfants dont leur mère légale n’est pas génétiquement leur mère. On peut citer le cas des enfants nés FIV avec donneuse anonyme en france, et les femmes ayant reçu un oeuf ou un ovule de façon non anomyme à l’étranger. Donc cette loi, même réduite à la mère n’a aucun sens.

            Pour le père c’est tout aussi simple. Le père est celui inscrit sur l’acte de naissance. Dans le cas d’un enfant né durant un mariage il s’agit du conjoint, sauf contestation. Sinon il s’agit de celui qui a reconnu l’enfant, la génétique n’ayant aucun rapport avec cela.

            Si le juge peut parfiois utiliser les test génétiquesd c’est pour résoudre des cas de recherche de paternité.

            Cette loi est faite et promue purement et simplement pour propager dans l’esprit des gens le message que les étrangers seraient des tricheurs par nature. C’est de la xenophobie en forme de loi.

            Que les auteurs, les votants, les défenseurs, les promoteurs, et les passifs face à ce texte reçoivent un jour le châtiment qu’ils méritent.


            • Thierry Thierry 24 octobre 2007 18:01

              « Que les auteurs, les votants, les défenseurs, les promoteurs, et les passifs face à ce texte reçoivent un jour le châtiment qu’ils méritent. »

              C’est-à-dire ? Oserez-vous préciser votre menace ? Et oserez-vous encore vous faire passer pour un défenseur de la démocratie et de la liberté d’expression ?


            • kaarlo/PKK 24 octobre 2007 18:23

              j’ai déjà admis le fait que mon article n’était pas exhaustif sur les recherches en filiation biologique, en revanche ce que vous affirmez est faux, il s’est trouvé en France un juge pour débouter un père de sa paternité au prétexte qu’un test ADN prouvait qu’il n’était pas le géniteur de cet enfantn qu’il avait élevé pendant 7 ans, ce cas de jurisprudence changeait aussi notre définition de la paternité dans un contexte où plus de la moitié des premières naissances se font hors-mariage, il ne me semble pas que cela ait déclenché une levée de boucliers


            • kaarlo/PKK 24 octobre 2007 18:25

              vous me confondez avec Ezechiel


            • Nobody knows me Nobody knows me 25 octobre 2007 13:04

              « Cette loi est faite et promue purement et simplement pour propager dans l’esprit des gens le message que les étrangers seraient des tricheurs par nature. C’est de la xenophobie en forme de loi. »

              Ene effet, on peut d’ores et déjà retirer le mot « égalité » (déjà salement amoché) de notre devise.

              Et quand on se trimballera avec nos petites puces traqueuses, on pourra retirer également « liberté ».

              Quant à la « fraternité », elle est déjà dans les choux, sauf pour les amateurs de « pétanque-ricard-JP Pernaud », mais entre eux biensûr.


            • Japa 24 octobre 2007 18:52

              Une bien jolie polémique tout ça... Au final, ceci contribue largement à maintenir un état de division au sein de la population (même et surtout la très française), ayant la joyeuse conséquence d’éviter à nos hommes politiques professionnels d’avoir à gérer un seul et même front massif : Celui d’un peuple pris pour des vaux( depuis de gaule qui ne s’était guère trompé), et depuis, cloné avec des moutons. Bêêêlons joyeusement, restons sagement divisé autour des « petits plats-lois » et « desserts-amendements » qu’ils nous concoctent, c’est le plus beau service et le plus beau cadeau que l’on puisse leur faire. A en lire certains, le teste devrait faire état de notre patrimoine de « Gaulois ». Histoire d’être sûr que l’on soit vraiment entre nous ... Qui peut aujourd’hui se prévaloir d’être « Français » ??? Qu’est ce qu’un « Français » Messieurs les « pro recherche ADNique » ? Peut être que si nous avions une politique et une façon d’aborder le monde et la vie qui n’obligent pas les étrangers à venir « coloniser » les cités qu’on leur a construite sur mesure, nous n’aurions pas à nous diviser sur ce genre de lois honteuse pour la nature humaine. Et pour répondre à l’un des commentaires, ce n’est pas parce que d’autres l’ont fait que l’on est obligé de faire la même connerie. Quand cesserons nous dans ce pays (et ailleurs aussi) de penser que la majorité est forcément détentrice de la vérité ?


              • un autre 24 octobre 2007 19:25

                @Japa : complètement d’accord avec vous. juste une petite citation qui correspond bien (B.Werber) :

                « Ce n’est pas parce que vous êtes nombreux à avoir tort que vous avez raison »


              • kaarlo/PKK 24 octobre 2007 19:48

                je reconnais en vous un homme de gauche dans toute sa splendeur c’est à dire dans tout son mépris pour les veaux (tous ceux qui ne pensent pas comme lui) et pour la France, qui ne serait rien. Je crois pour ma part qu’on peut s’opposer aux test ADN sans insulter la moitié de la population qui a le culot de toujours voter de travers


              • Japa 25 octobre 2007 22:56

                J’ai effectivement un peu de mépris pour la France ... Je suis citoyen et « certifié d’origine Française bien profonde de nos terroirs (bourguignons) » (sans test) , et n’en suis vraiment pas fier, quand je vois à quel point on est nombriliste et recroquevillé sur nous même. Une « grande nation » que voilà !!! Quant à me reconnaitre en homme de gauche, j’espère que vous avez des analyses plus fines que ça de temps en temps, parce que je ne me reconnais ni de gauche, ni de droite ou encore de l’empire du milieu. Je ne crois plus en vos politiques professionnelles au services des économies de marché. Quand l’humain sera mis au centre des préoccupations je réviserai ma position.


              • un autre 24 octobre 2007 20:50

                @l’auteur : votre article se veut avoir une approche scientifique. Pourtant, votre argument de départ, qui est si je ne me trompe pas, ’qu’un test adn sur un des parents biologique ne serait pas suffisant pour démontrer un lien de parenté direct’, est complètement à côté de la plaque. Les taux de réussite ne sont en effet pas de 100% (nul n’est parfait...) mais ils sont tout de même très fiables sur cette information en particulier.

                De plus, à mon avis, vous approchez le problème par le mauvais bout. Il n’y a absolument aucun problème technique à vérifier génétiquement une parenté biologique. Par contre, il faut s’inquiéter absolument des dérives d’un système basé sur la génétique mais aussi sur notre vision (mais aussi celle des migrants) de la famille.


                • kaarlo/PKK 25 octobre 2007 12:40

                  l’argument comme la thèse que vous m’attribuez sont le fruit de votre lecture, ce que j’énonce est clair : vous pouvez prouver la paternité biologique d’un père ça ne dit rien sur le statut de cet enfant, idem pour la mère donc ces tests ADN ne déjouent pas je ne sais quelle fraude ils sont là pour établir une sélection génétique à l’entrée sur le territoire français. Ce type de sélection a existé aux Etats-Unis lors des lois sur les quotas d’immigration de 1921 et 1924 qui prétendaient qu’italiens, et juifs d’Europe centrale ou de l’Empire des Tasars abâtardissaient la belle race anglo-saxonne et il n’ y avait pas de tests ADN, voyez vous


                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 24 octobre 2007 20:57

                  Cette procédure est vexatoire, ignominieuse, inefficace et ridicule. L’histoire jugera que notre pusillanimité à trancher le noeud gordien nous aura donné la corde pour nous pendre. Cessons de plaisanter. Arrêtez l’immmigration. smiley

                  http://nouvellesociete.org/5170.html

                  Pierre JC Allard


                  • hgo04 hgo04 25 octobre 2007 08:14

                    Je partage, dans l’ensemble, vos idées, mais pas toutes...


                  • Christoff_M Christoff_M 25 octobre 2007 03:10

                    Cette loi n’est pas encore passé par le sénat...

                    Nous oublions encore une chose, c’est que que nous faisons partie de la CEE et que Mr PRODI a demandé une harmonisation des lois sur l’immigration en Europe... à suivre...

                    On oublie une chose, c’est que nous sommes dans un pays de débats, et qui si il y a vraiment un problème, comme semble le démontrer la démo de l’auteur, cette loi ne passera pas...

                    Ce qui m’étonne toujours dans les débats en France, c’est que je ne vois pas les concernés par cette loi questionnés ni à la télé, ni dans les journaux, ni ici même... il y a des gens qui s’auto procclament porte parole, qui s’indigne, alors qu’ils sont loin de la réalité vécue ou qu’il n’habitent pas dans les memes quartiers que les concernés !!


                    • manusan 25 octobre 2007 04:41

                      à l’auteur, analyse scientifique complétement fausse.

                      être contre cette loi pour raison morale est tout à fait légitime, j’avoue que je balance entre les 2.

                      Mais, excusez mon esprit critique, je n’ai jamais entendu un grand spécialiste de la génétique contredire la validité d’un tel test. Si c’était aussi simple que votre analyse, plus d’un prof de bio aurait déjà révélé le problème, on les connait, ils sont plutôt contre.

                      votre analyse est absurde, vous n’avez cherchez que ce que vous vouliez trouver. Si votre but était la persuasion, c’est raté.

                      Le problème de la loi sur les tests ADN est un problème de morale, ce n’est pas un problème technique.


                      • kaarlo/PKK 25 octobre 2007 12:55

                        imaginons que je commence à vous répondre de cette manière votre commentaire est proprement pitoyable, je pense que vous trouveriez cela aggressif, donc mon analyse dite scientifique n’est pas fausse, elle est partielle à moins que vous ne démontriez qu’un père ne transmet pas le chromosome Y à son enfant masculin et qu’une mère ne transmet pas son ADN mitochondrial à ses enfants. J’ai négligé la technique actuelle de test en paternité, basée sur la reconnaissance de séquences de nucléotides répétés sur les chromosomes autosomes, mais cette technique n’infirme en rien ce que je dis qui est très clair : si on avait voulu lutter contre les fraudes au regroupement familial et je vois mal en quoi la question des fraudes est un problème moral, on aurait analyser les ADN du père et de la mère, or ce n’est pas le cas. Dès lors le maintien contre vents et marées de cet amendement vise à instaurer une banque d’ADN et à terme une sélection des immigrants en fonction de leur patrimoine génétique, voilà ma thèse si vous voulez la réfuter usez d’arguments et non de pétitions de principe, j’ajoute que la question des test ADN n’est pas un problème moral mais politique


                      • hgo04 hgo04 25 octobre 2007 08:13

                        Je suis surpris que cet article puisse être ainsi publié. Soumission, voila ce qu’il est.. d’autres articles, sur le même thème ont été refusés pour cette tendance à faire sa vérité au lieu de la vérité.. Quelle tendance a donc ce site, pourrait on se demander ??? un article démontrant le contraire de ce qui est écrit, serait, lui refusé pour cause de soumission...


                        • kaarlo/PKK 25 octobre 2007 12:56

                          vous devriez arrêter la théorie du complot


                        • hgo04 hgo04 25 octobre 2007 19:55

                          Vous devriez arrêter les thèses très improbables... Les tests de paternités existent depuis longtemps, et jusqu’à preuve du contraire, ils sont efficaces. Votre pseudo démonstration scientifique n’a guère de valeur, et je trouve que sa diffusion ressemble plus à du copinage qu’à une vrai réflexion.. Mais maintenant, si vous êtes professeur dans une université avec des recherches poussées sur le génome humain à votre actif, je mesurerai plus mes propos...


                        • cnicolas 25 octobre 2007 09:50

                          Dans tout ce débat, on oublie un point fondamental du point de vue juridique. En France (au jour d’aujourd’hui), les tests ADNs sont strictement limités aux enquêtes judiciaires et ils ne peuvent se faire que sur demande d’un juge. Par contre dans la plupart des autres pays européens, les tests ADNs sont librement autorisés. Il suffit pour s’en rendre compte de voir sur le net le nombre de sites qui proposent de réaliser des tests ADN de convenance, tous basés à l’étranger. Ces sites oublient d’ailleurs en général de mentionner que les résultats des tests n’ont aucune valeur légale en France. Donc si une loi autorise les tests ADN en France uniquement pour les étrangers, elle est discriminatoire, parce que je ne vois pas pourquoi une personne n’aurait pas le droit de recourir à un test ADN au simple motif qu’elle est de nationalité française...


                          • kaarlo/PKK 25 octobre 2007 12:58

                            votre commentaire est très intéressant, je crois qu’une fois le dispositif introduit on le généralisera à l’ensemble de la population, les immigrés servent de ban d’essai à cette technique à l’instar de la carte d’identité qui fut inventée pour les étrangers et non les citoyens français


                          • Mescalina Mescalina 25 octobre 2007 10:49

                            AV montre ses limites avec ce genre d’analyse à deux francs 6 sous. Comment accepter de publier une pareille hérésie qui n’a de scientifique que la prétention de l’auteur, et qui lui permet de développer sa parano bien à la mode en France (si on autorise ça, attention le peuple c’est la porte ouverte à 10000000 dérives...).

                            Non pas que ces inquiétudes ne soient pas parfois justifiées et légitimes, mais là il s’agit de désinformation, cet article doit être retiré, il pollue le débat.


                            • kaarlo/PKK 25 octobre 2007 13:04

                              mescalina je ne suis pas scientifique ça vous fait plaisir mais j’essaie de chercher par moi-même et de réfléchir, je sais c’est difficile, mon analyse est à 2 francs six sous démontrez le, je suis parano quand Monsieur Estrosi propose de ficher génétiquement l’ensemble des nouveaux-nés, quand existe un fichier national des empreintes génétiques, quand Monsieur Sarkozy prétend que la pédophilie est affaire de gènes, et puis quand Monsieur Watson celui qui découvrit la structure de l’ADN raconte de grosses conneries sur la différence d’intelligence (bien sûr il n’y en a qu’une) entre les africains (précision remarquable) et les occidentaux (idem), vous dîtes quoi c’est une hérésie scientifique ou vous faîtes comme Gould avec la Bell Curve et vous démontez toutes ces argumentations


                            • Mescalina Mescalina 25 octobre 2007 15:18

                              Calmons nous cher ami, ce n’est pas parceque votre article fourvoie bien malgré vous la portée de votre message qu’il faut s’emporter comme cela.

                              On a très bien compris que vous n’êtes pas scientifique, vous l’admettez, ne revenons pas la dessus. Encore qu’il s’agissait juste de s’informer un peu sur le sujet, mais bon.

                              Je dis simplement : vous avez commis une erreur en ettayant votre argumentaire « parano », qui est respectable, sous couvert d’une « preuve » scientifique qui n’est que du vent.

                              Alertez nous sur les dérives possibles, très bien, je vous suggère juste de remanier cet article et d’en retirer la « démonstration scientifique » qui ne tient pas debout, vous dessert et peut facilement induire un lecteur rapide en erreur.


                            • Yves Rosenbaum Yves Rosenbaum 25 octobre 2007 11:32

                              Je suis un peu perplexe sur votre article. J’ai toujours eu du mal à appréhender la matière de la génétique, mais ...

                              Les tests ADN ont été validés en Belgique par les milieux scientifiques. Peut-être devriez-vous en parler avec eux... ? Votre exemple Roberto/Roberta ne m’a en tout cas pas convaincu, d’autant moins que vous n’avez pas argumenté face à vos détracteurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès