Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > MailClub lance les noms de domaine avec caractères chinois

MailClub lance les noms de domaine avec caractères chinois

MailClub, un des plus grands fournisseurs de noms de domaine depuis plus de dix ans vient d’annoncer la lancée de son service de réservation de noms de domaines avec des caractères chinois.

MailClub, un des plus grands fournisseurs de noms de domaine depuis plus de dix ans vient d’annoncer la lancée de son service de réservation de noms de domaines avec des caractères chinois par la voix de son responsable commercial Jean-François Poussard.

Mais en plus de ce service qu’il serait normal d’exiger de tout prestataire de nom de domaine, MailCub propose désormais un pack "traduction de votre nom de domaine en chinois + achat du nom de domaine. CN et 国" .

MailClub a décidé de miser sur le plus gros marché Internet du monde et l’arrivée prochaine de l’extension ASIA en s’associant à l’expertise de la société franco-chinoise Avodah Groupe, première société de conseil en webmarketing européenne sur le marché chinois. MailClub et Avodah Group s’engageant ainsi à fournir la meilleur traduction d’un domaine en chinois.

Avodah Groupe MailClub et Avodah Groupe

MailClub s’appuie sur le fait que le chinois est la langue la plus parlée au monde, mais surtout que la Chine est le deuxième pays au monde le plus connecté et devrait passer devant les Etats-Unis courant 2007. De plus 80 % des Chinois font leurs recherches sur Internet en priorité sur les moteurs de recherche chinois avec des caractères chinois (Baidu.com est le premier moteur de recherche en Chine devant Google avec plus de 62 % des parts du marché contre environ 25 % pour ce dernier). Un internaute chinois ne fera ses recherches en anglais que dans un deuxième temps, d’où la nécessité d’avoir un nom de domaine avec des caractères chinois. La réservation d’un nom de domaine chinois est aussi un bon moyen de se protéger des cas de cybersquatting.

Pour la traduction, il faut préciser qu’il n’est pas donné à n’importe qui de traduire une marque en chinois ; il faut connaître parfaitement ce marché et sa culture. Par exemple, certains chiffres, couleurs, expressions, etc. seront à bannir. La traduction d’une marque en chinois s’effectue de trois façons :

  • Traduction selon la phonétique,
  • Traduction selon l’emblème (logo),
  • Traduction littérale.

Voici quelques exemples de marques traduites en chinois :

  • Apple - 苹果 ping2 guo3 - pomme - selon l’emblême
  • L’Oréal - 欧莱雅 ou1 lai2 ya3 - europe / une sorte d’herbe / grace, élégance - phonétique
  • Hermes - 爱马仕 ai4 ma3 shi4 - aimer / cheval / maître - phonétique
  • IKEA - 宜家 yi2 jia1 - convenable, idéal / foyer, famille - phonétique
  • Auchan - 殴尚 ou1 shang4 - europe / estimer, vénérer - phonétique
  • Nestlé - 雀巢 que4 chao2 - nid d’oiseaux - selon l’emblême
  • Lacoste - 鳄鱼 e4 yu2 - crocodile - selon l’emblême

MailClub propose donc la réservation d’un nom de domaine à partir de la traduction d’une marque comprenant la traduction en chinois du français ou de l’anglais, la prononciation pinyin, la signification des caractères, le nom de domaine en Punycode (ACE), et l’enregistrement sur un an en .CN et .中国 (=.chine). Dans le même temps, MailClub lance une offre pour les sociétés dont le nom a déjà été traduit avec les extensions 公司 (=.société) ou 网络 (=.internet) + un .CN gratuit.

Pour mettre en application son service, MailClub propose donc son site en chinois : 网.cn (网 = internet, 域 = nom de domaine, 俱 =club).


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 28 juin 2007 11:31

    Qu’est-ce que les gens se font chier pour rien. Bientôt ils vont nous sortir les claviers d’ordinateur avec des idéogrammes.

    Le Japon est passé à l’alphabet latin, et il ne s’en porte pas plus mal. Les chinois feront de même, car s’est jolie les signes qui représentent un objet, mais dans un monde en perpétuel changement, cela ne permet pas d’aller bien loin.


    • manusan 28 juin 2007 12:09

      heu non le japon n’est pas à l’alphabet latin mais utilise les iragana et katagana (alphabet japonais phonétique) sur les claviers (trés anciens). D’autre part, taiwan continue d’utiliser un alphabet chinois mis en place au début du 20eme siècle qui marche trés bien. En chine, on utilise le pinying, alphabet phonétique de type occidentale (voir l’article, à droite des caractère chinois), mais qui ne prend pas les ton en compte. Celui est compliqué pour les chinois car la démarche intellectuelle se fait de cette façon : 1 - transcription d’une idée/mots/son chinois en caractères occidentaux. 2 - pour celui qui le lit : deviner au quel caractère il correspond en le prononçant (dans sa tête) sachant qu’il ne prend pas le ton (4 en tout) en compte.

      bref les seul chinois qui maitrise le pinying sont les jeunes à cause des téléphones portable et SMS.

      zaitian (en revoir)


      • Wym 28 juin 2007 14:01

        « les soumissions à caractère diffamatoire, pornographique ou commercial seront systématiquement rejetées » Article interessant mais avec des allures de publicite a peu de frais. J’ai faux ?


        • L'enfoiré L’enfoiré 28 juin 2007 14:20

          @Dharius,

          Je ne sais si j’ai compris le message de ton article, mais ma réflexion est toute autre.

          En lisant ton article, je me suis dit « enfin, cela se réveille, il y a peut-être une chance du côté de la Chine ».

          Si internet s’ouvre et qu’un jour on puisse imaginer un www.agoravox.cn nous n’aurons pas été inutile ici. smiley


          • Dharius 28 juin 2007 14:27

            Bonjour,

            Pour répondre un peu à tout le monde. Les chinois sont très patriotiques et utiliseront toujours en premier lesur caractères plutôt que des langues étrangères (normal non ?)... et pourquoi changeraient-il, c’est quand même la langue la plus parlée au monde !

            Chris, le japonais est dérivé du chinois... les deux langues fonctionnent pareil. Le chinois a une transcription phonétique, le « pinyin » : par exemple 中国=zhongguo=chine ... Mais jamais les chinois n’utiliseraient le pinyin pour communiquer :D

            En gros, si on veut que les chinois s’intéressent à nous : 1- on se met au chinois 2- on se met à l’anglais mais c’est pas gagné...

            Le chinois est indispensable pour qui veut faire du business avec la Chine ;)


          • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 1er juillet 2007 15:12

            @dharius

            La langue Japonaise n’est pas issue des langues Chinoises, certes sous influence Chinoise elle en a emprunté ce qui aujourd’hui constituent les Kanjis et a ajouté par dessus des signes uniquement japonais, les kanas.

            La syntaxe du Japonais ne ressemble en rien aux Chinois, le Japonais est syntaxiquement très proche du Coréen et à certainement reçu des influences polynesiennes, beaucoup de linguistes considèrent le Japonais comme un isolat (le Basque est un exemple d’isolat en Europe)

            Le langue Turque utilise l’alphabet Latin pour son écriture mais cela n’en fait pas une langue latine, il en va de même pour le Japonais avec les charactères Chinois.


          • anny paule 28 juin 2007 18:41

            Il semblerait, effectivement, que ce soit de la Pub pro-chinoise !(surtout après la dernière mise au point de l’auteur). Je ne pense pas que ce soit de bon ton ! A titre informatif... peut-être, sinon, danger ! un de plus !


            • Dharius 28 juin 2007 18:46

              De la pub pro-chinoise ?!! Vous êtes raciste ou bien ?


              • judel.66 28 juin 2007 21:28

                comment allons nous ecrire : merlot , cabernet , en mandarin ,,, ?


                • raphaelric raphaelric 2 juillet 2007 17:02

                  Il est possible de déposer des noms de domaines avec caracteres accentués depuis au moins deux ans. L’article correspond effectivement a des relations publiques

                  Par ailleurs, Mailclub est un distributeur de noms de domaine et non l’entreprise qui a inventé les noms de domaines avec ideogramme. Ce sont les instances de gestion de l’internet qui rendent possibles la conversion de noms de domaine en idéogrammes chinois vers le système de noms de domaine classiques.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Dharius


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès