Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Médecine biomagnétique et changement de paradigme au 21ème siècle

Médecine biomagnétique et changement de paradigme au 21ème siècle

L’humanité a vécu quelques basculements décisifs pendant sa courte histoire, rapportée à l’histoire des espèces qu’on nomme évolution et qui se mesure en centaines de millions d’années. Philosophes, anthropologues et historiens se sont penchés sur cette question en établissant des périodes et des avènements. Tous ne sont pas forcément d’accord. Je propose ici un tableau pour visualiser notre présent. Je pense que quatre moments fondamentaux ont marqué l’histoire de l’homme. La révolution néolithique, puis la période axiale, ensuite la science moderne et enfin le dernier basculement qui va se produire pendant le 21ème siècle.

Acte I. Le néolithique a vu se développer deux innovations décisives, l’élevage et l’agriculture. Ce qui a permis à l’humanité de se sédentariser et de s’affranchir des anciennes tâches destinées à pourvoir les communautés en nourriture, la cueillette et la chasse. L’agriculture et l’élevage sont par essence des techniques appliquées au monde vivant dont le cours naturel est détourné. L’animal est maintenu dans un enclos, les graines ne poussent plus au hasard des vents et de la pollinisation. Les premières cités sont bâties. Les communautés humaines peuvent commencer à inventer des outils nouveaux et apprendre à communiquer. L’homme ne pense pas encore vraiment mais il parvient à façonner des métaux, à construire des embarcations. L’âge de bronze est en route.

Acte II. La période axiale arrive juste après l’âge de fer et suit l’invention de l’écriture. Elle est marquée par la prise de conscience d’un cosmos accessible à la connaissance humaine. Deux innovations décisives vont marquer le destin de l’humanité, la religion et la philosophie. Mais plusieurs voies vont être suivies, en Perse, en Chine, en Inde, en Occident, en Arabie. La période axiale s’est placée sous l’égide de deux dispositifs, la cosmologie et la théologie. Pour faire bref, le sens de l’existence se détermine en épousant le principe d’un accord entre la sphère humaine et le doublet Dieu-nature. Les sages pensent le monde, le cosmos et le divin. Les guerriers combattent pour façonner les grands empires ou défendre les cités. Le tournant axial amorcé vers 600 avant notre ère aboutit au monde médiéval clos avec ses développements savants, la scolastique européenne, les mystiques islamiques et quelques philosophies d’inspiration judaïque. Nous voilà au 13ème siècle. Pour être complet, il faut mentionner la période pré-axiale, qui commence avec l’écriture, l’acupuncture, Sumer, la Chine ancienne et l’Inde védique.

Acte III. L’aventure pré-industrielle a débuté avec les moulins utilisant l’énergie mécanique naturelle et surtout une innovation technique décisive, la mesure du temps, vers 1350. Puis autour de 1700 commence la modernité avec le développement de la science qui utilise des moyens rationnels efficaces pour transformer la nature et s’en servir. Leo Strauss avait bien vu que la querelle littéraire des anciens et moderne était bien superficielle eu égard aux vrais enjeux. Apprécier les qualités respectives des tragédies classiques et modernes relevait plus du divertissement que d’une analyse profonde de l’avènement de la science comme nouvelle autorité que les uns ont louée alors que d’autres ont fermement réagi. La science arrive avec une certaine idée de l’homme et cette époque fut marquée par un anthropocentrisme dont une des conséquences majeures sera la mort de Dieu. Autre conséquence, l’avènement d’un système technique tendant à la maîtrise la plus complète de la nature et des affaires humaines. Nombre d’individus seront réfractaires au progrès technique et d’autres à l’inverse seront enthousiastes. Surveillance, contrôle, asservissement, le tout avec expériences, calculs et évaluations. Une civilisation technicienne s’est donc superposée à l’ancienne. On en mesure les conséquences actuellement. Le sens de l’existence est déterminé par la technique et notamment l’usage des technologies numériques qui finissent par devenir des prothèses cognitives permettant d’accéder au flux d’informations pour agir de manière frénétique dans le flot des marchandises, du travail et des divertissements. Tout doit devenir opérationnel, accessible à la manipulation. Le système ne pense plus, il opère. Les décideurs ne cherchent pas quelles sont les directions ou les voies mais comment employer le matériel disponible. C’est notamment le cas en médecine. On ignore la personne et l’on s’occupe du traitement à administrer au patient. Du moment qu’une opération est possible et qu’elle est préconisée dans le logiciel des évaluations, alors on l’exécute. Voilà pourquoi la médecine finit par empoisonner les malades, notamment ceux à qui l’on administre des chimiothérapies anticancéreuses.

Fin de l’acte III, rideau ou acte IV ? Le système humain est-il maintenant achevé et voué à épouser le perfectionnement technologique sans fin ou bien va-t-on assister à un quatrième basculement ? On peut en effet prévoir une nouvelle compréhension du cosmos, de la nature et de l’homme avec une transcendance revisitée. Je me suis déjà expliqué sur cette question. Le savoir nouveau renouera avec les anciennes sagesses tout en incluant les résultats formels des sciences contemporaines. Il est certain que la médecine biomagnétique s’inscrit dans ce nouveau paradigme qui du reste, est évoqué de temps à autres dans les bonnes revues scientifiques. Le principe est celui de l’effet systémique. En ce sens, la médecine biomagnétique* peut être associée à l’acupuncture, méthode découverte il y a cinq millénaires en Inde et en Chine. Néanmoins, elle utilise les technologies les plus modernes et pourrait se révéler plus efficace, pour peu qu’on comprenne comment elle fonctionne, ce qui suppose également une compréhension nouvelle du vivant. Cette élucidation ne se fera qu’en combinant les théories les plus audacieuses en biologie cellulaire et les hypothèses physiques sur l’interaction des ondes EM avec la « matière vivante ».

La médecine biomagnétique relève ainsi d’un nouveau paradigme reposant sur une rupture avec la science mécaniste issue de 1700. Elle s’inscrit par ailleurs dans une ère nouvelle pas encore advenue. Une ère où l’homme sera peut-être libre et affranchi de la servitude face à la technique, aux pouvoirs pervertis, à la frénésie activiste. Affranchi de ses pulsions désirantes qui, déclinées dans un contexte idéologique bourgeois matérialiste ou faussement religieux, poussent l’humanité vers la ruine sociale et morale et même vers un nihilisme d’un genre nouveau. Bref, espérons un retour vers la sagesse avec comme conséquence une conscience élargie et un dispositif gnoséologique associant les anciennes gnoses (philosophiques et théologiques) à la science contemporaine la plus avancée. Autrement dit, une combinaison des vérités cosmologique (l’Etre), sotériologique (le Temps) et technologique (l’Action), le tout organisé avec de la Forme, de l’Energie, des formes, des formalismes. Le lecteur attentif aura compris que le monde matériel et hyperindustriel connaît en priorité l’Action, oubliant le Temps et l’Etre. Et sans pécher par excès de moralisme, on peut penser que l’Action est un Janus promettant un salut matériel et un naufrage spirituel. Propos qui, mal compris, me ferait passer pour un anti-moderne.

En vérité, la médecine biomagnétique repose sur un dépassement de la modernité. Quelques rappels basiques. Il existe peu de types de médecine. La chirurgie moderne n’est qu’un perfectionnement des techniques anciennes pratiquées du temps d’Ambroise Paré ou même avant. La médecine abusivement nommée allopathique (qui est en fait mécaniste) repose sur l’usage de molécules chimiques dont le mécanisme d’action fait intervenir des cibles cellulaires identifiées. Elle n’est que le prolongement de la phytothérapie. D’ailleurs, beaucoup de principes actifs synthétisés par les laboratoires sont des molécules qu’on trouve à l’état naturel ou alors des dérivés synthétisés pour perfectionner leur action, voire améliorer la pharmacocinétique. D’autres médecines existent et se conçoivent comme systémique. C’est le cas de l’acupuncture ou de la médecine ayurvédique, toutes deux vieilles de plusieurs millénaires. On peut les désigner comme médecines énergétiques. Enfin, la médecine magnétique est elle aussi systémique, connue depuis longtemps avec l’usage des aimants naturels mais peu efficace à ce que l’on dit. Du moins comparé aux effets ciblées et très rapides de la « médecine allopathique ». Cela étant, la médecine biomagnétique est elle aussi promise à être perfectionnée grâce aux appareils récents de haute technologie. Et donc, si la phytothérapie a eu comme prolongement moderne la pharmacologie, alors la médecine magnétique pourrait elle aussi bénéficier d’une amélioration conséquente. Pratiquement tout est à construire, analyser, étudier. Et cette médecine biomagnétique pourrait bien représenter une composante essentielle de cette nouvelle ère qui peine à s’ouvrir et percer tant le crépuscule est épais. 

Un dernier point d’ordre épistémologique destiné à convaincre ceux qui doutent et seraient tentés de choisir la stratégie du rebroussement. C’était à la fin du 19ème siècle. Un certain Max Planck était fort intrigué par la courbe de rayonnement du corps noir. Un résultat inexplicable avec les théories du moment. Planck imagina alors que l’énergie radiative n’était pas continue. Il formula alors la fameuse équation avec la constante non moins fameuse. E = h υ. Cette équation inaugura une mémorable période de découvertes physiques conduisant à la mécanique quantique. La situation de la biologie actuelle est comparable à celle de la physique avant le 20ème siècle. En ce sens, les effets des champs EM sur diverses pathologies et notamment le cancer imposent de revoir la théorie du vivant. Car pour l’instant, le mécanisme réparateur des champs EM échappe au biologiste tout comme le rayonnement du corps noirs était inexpliqué avant la découverte de Planck. On attend donc ce nouveau paradigme en biologie. Mais il ne viendra pas spontanément. Il faudra aller le chercher !

* Dans mon précédent billet, j’avais parlé de médecine bioélectrique mais avec le recul, l’usage du biomagnétique me semble plus approprié. Désormais, j’emploierai ce terme pour désigner la thérapie basée sur les champs magnétiques ou alors EM. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Chupa chups Chupa chups 18 septembre 2012 12:16

    La mécanique quantique est quelque chose qui personnellement me passionne. Savez-vous qu’aujourd’hui nous arrivons à téléporter des photons ? Un jour, je pense, dans très longtemps, peut-être arriverons-nous à téléporter des gens ou des objets. Imaginez les conséquence de cette invention ! C’est l’électricité du 25éme siècle.

    Vous savez, il y a quelque chose de très intéressant dans votre article que vous ne dites pas. Depuis quand la civilisation humaine existe-t-elle ? Tout, au plus, 3000 ans. Seulement 3000 ans, nous avons des possibilités de développement immenses, titanesques, infinies. Dans deux millénaires, nous vivrons mille ans, nous aurons de l’électricité illimitée, nous pourrons voyager sur d’autres planètes du système solaire, créer des matériaux sans devoir rendre des comptes à la nature, et pleins d’autres choses qui feront de l’humanité ce qu’elle doit être : immense, belle, libre !


    • Luxum Luxum 23 septembre 2012 15:10

      Ou alors la Terre sera pulvérisée par une étoile à neutron. 

      Ou bien l’humanité subira un effondrement malthusien suite à la surexploitation des matières premières de notre planète.
      Votre optimisme est naïf. Vous vous réfugiez dans une utopie bien compréhensible. 
      La réalité est parfois trop dure pour être supportée et l’esprit humain se place alors un écran devant les yeux. 
      Cet écran est généralement une croyance en un Dieu bienveillant mais parfois c’est aussi une croyance en la toute puissante faculté d’adaptation de l’humanité promit à un grand destin.

      Un conseil : lisez le rapport Meadows et étudiez la dynamique des populations, relisez Darwin si nécessaire. Ça ne peut être que bénéfique.



    • FritzTheCat FritzTheCat 18 septembre 2012 13:49

      Rien à redire... passionnant !


      • Le printemps arrive Le printemps arrive 18 septembre 2012 14:20

        Félicitations pour votre article.

        Le bio-magnétisme est déjà pratiqué par des thérapeutes, j’en sort et .... je suis époustouflé par leurs capacités. Il faut le pratiquer pour en saisir la puissance.

        D’ailleurs, je suis persuadé d’une évolution très rapide du bio-magnétisme, car il existe déjà des inventions qui ne demandent que l’incrédulité des citoyens s’évanouisse pour apparaître.
        J’en utilise pour le bonheur de toute la famille, les autres...se méfient....mais se rallient petit à petit en voyant les bénéfices obtenus.

        La période actuelle est propice à ce changement, en effet, les restrictions financières, les pollutions accumulées vont forcer la population à se tourner en direction de ces nouveaux paradigmes.


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 19 septembre 2012 10:03

          Bonjour et au passage merci à tous les commentateurs

          Peut-être pourriez-vous précisez, sans citer forcément une marque, le type de méthode que vous utilisez, bracelets à pastilles magnétiques, champ EM, champ M pulsés ?


        • Thorgal 18 septembre 2012 14:25

          On ne peut pas continuer de tenter de factoriser la réalité indéfiniment ... 


          • Castel Castel 18 septembre 2012 14:31

            Oui, la révolution du 21ème siècle passera nécessairement par une révolution énergétique qui inclura énormément de phénomènes actuellement rejetés par les esprits sommaires (Chakra, Acupuncture, Astrologie etc etc)

            C’est vraiment dommage que les médias ne parlent pas de la révolution actuelle de la medecine qui passe notamment par la connaissance sur la «  »mémoire«  » de l’eau dont le découvreur fut Jacques Benveniste, un medecin français jeté comme un mal propre de l’INSERN. C’est mauvais pour la santé de trouver des fondements à l’homéopathie....


            • clodius clodius 18 septembre 2012 15:36

              Les champs EM sont cancérigène. Maintenant si des gens veulent se soigner avec ce truc.
              Tout est poison rien est poison.


              • clodius clodius 18 septembre 2012 15:38

                Je parle de champ pulsé... Les aimants c’est tout bon


                • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 18 septembre 2012 18:54

                  Merci M. Dugué pour ces idées intéressantes. Je trouve votre juxtaposition des différentes voies médicinales (et du prolongement technologico-chimique que nous avons accordé à l’une seule d’entre elles, la thérapie par les plantes) particulièrement saisissant. Il y a là du grain à moudre, qui me fait immédiatement penser à la machine de Prioré.


                  • lsga lsga 18 septembre 2012 19:31

                    « . Le savoir nouveau renouera avec les anciennes sagesses tout en incluant les résultats formels des sciences contemporaines.  »


                    Euh ? Les anciennes sagesses n’étaient pas toutes cohérentes entre elles...
                    Certaines disaient p, d’autres disaient non p....

                    C’est votre connaissance approximative et brouillone de ces anciennes ’sagesses’ qui vous donne cette fausse impression d’unicité.


                    « En ce sens, la médecine biomagnétique* peut être associée à l’acupuncture »

                    Vous sous-entendez que la « biomagnétique » serait l’explication de l’efficacité de l’acupuncture. Belle hypothèse : ce n’est qu’une hypothèse, même pas opérationnelle. Je ne pense pas que Pasche apprécierait... 


                    « une rupture avec la science mécaniste issue de 1700 »
                    Rebelote : La science n’est pas mécaniste. Les sciences physiques ne le sont plus depuis le début du 20ème (théorie du Chaos, thermodynamique, etc.), et la médecine ne l’a JAMAIS été. D’ailleurs, le statut ’scientifique’ de la médecine pose problème. 

                    « dans un contexte idéologique bourgeois matérialiste ou faussement religieux »
                    L’art de se contredire en une seule phrase.... matérialiste - religieux ...
                    La bourgeoisie est IDEALISTE, et donc religieuse. 
                    Elle n’es pas matérialiste, c’est d’ailleurs notre plus grand malheur
                    les sciences économiques bourgeoises (finance & co) sont totalement détachées de la réalité matérielle de l’économie.

                     une combinaison des vérités cosmologique (l’Etre), sotériologique (le Temps) et technologique (l’Action), le tout organisé avec de la Forme, de l’Energie, des formes, des formalismes. 
                    Charabia dépourvu de signification. La vérité cosmologique serait l’être ? Vous confondez cosmologie et ontologie ? La sotériologie, c’est un truc de mystique chrétien concernant le salut... 


                    « La médecine abusivement nommée allopathique (qui est en fait mécaniste) repose sur l’usage de molécules chimiques dont le mécanisme d’action fait intervenir des cibles cellulaires identifiées. »

                    C’est simplement faux. On ne connait pas le mode d’action de l’homéopathie ou des médicaments en général. On constate leurs effets mais on ne sait pas comment ça marche.

                    « la médecine ayurvédique, toutes deux vieilles de plusieurs millénaires. »
                     On n’en sait rien. La médecine ayurvédique a énormément évoluée, et a beaucoup progressé selon ses propres modalités. Si vous croyez qu’on a des textes vieux de 5.000 ans qui démontre qu’à l’époque les médecins indiens faisaient comme aujourd’hui.. Non, on a des prospectus publicitaires qui disent : vieux de 5.000ans. 





                    • Bernard Dugué Bernard Dugué 19 septembre 2012 10:00

                      Franchement Isga, vos méthodes sont détestables et d’ailleurs, on reconnaît la forme du débat forumique consistant à tronçonner un texte pour pinailler sur des détails avec une mauvaise foi évidente

                      Par exemple, acupuncture et biomagnétisme. Je n’ai pas dit que l’une explique l’autre. Je dis qu’elles sont basées sur des principes communs, non moléculaires, comme la circulation des énergies et surtout l’approche systémique

                      L’ontologie a pour origine la cosmologie. Relisez vos classiques grecs.

                      Vous avez lu de travers sur l’homéopathie et l’allopathie Et d’un péremptoire faux ! vous abusez du lecteur avec une sentence émise de votre point de vue qui lui est erroné. Bien sûr qu’on connaît le mécanisme d’action des substances utilisées en médecine.

                      Enfin, sur l’acupuncture et la médecine ayurvédique vieilles de mille ans, effectivement, les infos sont prises à partir d’une notice publicitaire que peut-être vous n’avez pas reçue. Elle s’appelle Encyclopaedia universalis et pèse plus de 10 kg

                      Au fond, je pense connaître le type de personne que vous êtes, celles qui pour s’affirmer, cherchent à discréditer et détruire en faisant tout, ou plutôt rien, pour essayer de comprendre et de s’élever.


                    • lsga lsga 19 septembre 2012 11:04

                      « vos méthodes sont détestables et d’ailleurs, on reconnaît la forme du débat forumique consistant à tronçonner un texte pour pinailler sur des détails avec une mauvaise foi évidente »

                      Merci. J’ai en effet été élevé à la mamelle du net, avec option 4chan.

                      « Je dis qu’elles sont basées sur des principes communs, non moléculaires, comme la circulation des énergies et surtout l’approche systémique »
                      vous dites des choses pas très claires. D’autre part, on ne sait pas sur quoi est basée l’acupuncture. J’ai entendu des gens dans votre style défendre que l’acupuncture reposait sur la communication lumineuse entre les cellules...
                      En fait, le schéma est toujours le même :

                      On fait une découverte sensationnelle, du genre à faire la une des magazines de vulgarisation (biomagnétisme, communication lumineuse entre les cellules, etc.), on prend une discipline supposée être mystique et au dessus de notre basse matérialité (acupuncture, méditation, etc. ), et hop : on fagocite les deux... 

                      C’est une méthode qui tient du charlatanisme. Elle sert surtout à écrire n’importe quoi sur les prospectus pour vendre telle ou telle médecine miracle. 

                      Soit dit au passage, on n’a pas encore d’études incontestées de l’efficacité de l’acupuncture. Avant d’expliquer comment ça marche, ce serait ptet bien de vérifier que ça marche. 

                      « L’ontologie a pour origine la cosmologie. Relisez vos classiques grecs. »
                      Et non... L’ontologie répond à la question : « Qu’est-ce qu’il y a ? » 
                      La Cosmologie répond aux questions : « D’où ça vient ? Comment ça s’organise ? » 
                      Que vient faire le Salut (sotériologie) dans votre raisonnement ? 
                      Le Christ serait-il le médecin en chef ? 

                      « vous abusez du lecteur avec une sentence émise de votre point de vue qui lui est erroné.  »
                      Vous devriez essayer cette phrase à la première personne du singulier

                      « Bien sûr qu’on connaît le mécanisme d’action des substances utilisées en médecine. »
                      Ce n’est pas le cas pour l’immense majorité de la pharmacopée, qui, comme vous le rappelez dans votre article, n’est qu’une retranscription sous forme synthétique de molécules issues des plantes et des médecines traditionnelles. En fait, la médecine actuelle n’est pas encore vraiment scientifique. Elle n’est qu’une industrialisation de la médecine traditionnelle. 

                      En effet, comme en psychologie cognitive, les médecins observent des effets et ensuite supposent des mécanismes d’action. Ça marche dans ce sens, pas dans l’autre. Alors parler de science « mécaniste » pour ce foutoir qui se contente d’industrialiser la pharmacopée des chamanes brésiliens...

                      « Enfin, sur l’acupuncture et la médecine ayurvédique vieilles de mille ans, effectivement, les infos sont prises à partir d’une notice publicitaire que peut-être vous n’avez pas reçue. Elle s’appelle Encyclopaedia universalis et pèse plus de 10 kg »
                      1.000 ans ? Vous aviez dit plusieurs millénaires...
                      Oh c’est vrai, aucune importance, vous utilisez cette information uniquement pour impressionner. Croyez-vous vraiment que la médecine indienne n’a pas bougée sur tout ce temps là ? Croyez-vous vraiment avoir affaire à une discipline statique ? 
                      Soit dit au passage, on a encore aucune preuve scientifique de l’efficacité de cette médecine. 

                      «  celles qui pour s’affirmer, cherchent à discréditer et détruire »
                      Je relie ça :

                      avec ça :


                      Bref, en tout cas, merci de ne plus parler des « sagesses antiques » comme d’un bloc cohérent. Ce n’est pas le cas, même en Chine, Lao Tseu et Confucius s’opposaient sur l’essentiel. 

                      Votre petit discours qui sous entend : « Avant on avait une sagesse antique unifiée, et la Science est venu semer le trouble en éclatant les savoirs »

                      Est à la fois faux et abjecte. 

                      Avant la découverte des méthodes scientifiques, les discours que vous regroupez sous le concept « sagesses anciennes » étaient extrêmement éclatés et divisés. Par exemple, avant le 15ème, chaque Abbaye avait sa propre « théorie ». Le savoir étant ésotérique (réservé à des initiés qui ont fait preuve de soumission intellectuelle au dogme), il y avait même assez peu de débats. 

                      C’est l’avènement de la méthode scientifique qui a permis de confronter les discours entre eux, et de trancher entre les théories sur la base de l’expérimentation. C’est la Science qui précisément cherche à doter l’humanité d’un discours unifié et cohérent. 


                      Alors aller revendre vos arrières mondes, vos sagesses antiques, votre age d’or et votre salut à des grands mères crédules si ça vous chante ; mais n’abusez pas de votre statut de physicien pour raconter n’importe quoi sur la nature de la Science. 


                      Enfin, traduisez donc votre article en anglais et envoyez le à Pasche, à mon avis, il vous dira la même chose que moi : « merci de ne pas essayer de m’aider. »





                    • Bernard Dugué Bernard Dugué 19 septembre 2012 11:15

                      Pasche n’a pas besoin de traduction, il lit le français aussi bien que vous et moi et il est plus ouvert que vous m’imaginez. Il connaît les travaux de Priore ou Lakhovsky, ces types qui pour vous relèvent du charlatanisme. De plus, la médecine magnétique, telle qu’elle se conçoit en Amérique, n’hésite pas à utiliser les références antiques, y compris celles de l’Egypte ancienne.


                    • Castel Castel 19 septembre 2012 11:16

                      Soit dit au passage, on n’a pas encore d’études incontestées de l’efficacité de l’acupuncture. Avant d’expliquer comment ça marche, ce serait ptet bien de vérifier que ça marche.

                      Vous n’avez jamais essayé. Je connais même un sceptique qui a essayé et qui a eu juste après une pêche d’enfer.. Si on utilise l’acupuncture sur les chevaux, c’est bien que cela fourni quelques résultats, ne croyez-vous pas ?

                      Ce qui m’énerve un peu dans votre raisonnement, c’est que vous vous posez en juge quasi universel, comme si vous saviez tout. La vérité c’est que l’ordre des médecins relativement puissant en France s’oppose à l’acupuncture, par conséquent, c’est un domaine qui ressort encore, malheureusement de la pseudo-science... plus pour des raisons administratifs que réellement scientifiques.


                    • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 19 septembre 2012 11:33

                      Isga, le préalable nécessaire avant d’entamer un débat honnête avec quelqu’un, est d’adhérer à l’idée qu’il puisse nous apprendre quelque chose.

                      Depui que je vous vois intervenir sur ce site, ainsi que sur AgoraVox TV, je ne vous ai jamais encore vu acquiescer à quoi que ce soit. Votre autisme intellectuel vous aliène vos semblables et vous aliène d’eux. C’est une impasse, et il est extraordinaire que face au constat que depuis des années ni vous ni eux n’ayez avancé d’un iota, vous ne vous en rendiez toujours pas compte.


                    • lsga lsga 19 septembre 2012 11:36

                      «  Il connaît les travaux de Priore ou Lakhovsky,  »

                      Il en a de la chance, parcequ’il est le seul :

                      Antoine Priore est mort sans laisser de documents permettant de connaître le détail du fonctionnement de son procédé.

                      tant qu’à Lakhovsky...

                      « De plus, la médecine magnétique, telle qu’elle se conçoit en Amérique, n’hésite pas à utiliser les références antiques, y compris celles de l’Egypte ancienne. »

                      Attendez, vous êtes en train de m’expliquer que dans le cadre d’une expérience scientifique, des références à la médecine de l’Egypte Ancienne sont les bienvenues ? En introduction d’un article de vulgarisation à la rigueur, et encore..
                      Quoi qu’il en soit : sources s’il vous plait. 

                      @Castel

                      Je n’ai rien contre l’ayurveda (j’ai déjà essayé et j’aime bien) ou l’homéopathie (que j’utilise régulièrement).

                      Je m’offusque ici contre un discours pseudo-scientifique, à la limite du charlatanisme, qui mélange tout et n’importe quoi, et regorge d’affirmation qui sont simplement fausses. 


                      Franchement, que vient faire le Salut dans tout ça ? 

                      Je prendrais un autre exemple : j’aime et je pratique la méditation. 
                      Il existe 3 types de littératures sur ce sujet :

                      - Une littérature scientifique (Jackobson & co)
                      - Une littérature antique (passionnante, en plus d’être particulièrement belle)
                      - Une littérature de charlatan qui mélange tout et n’importe quoi. 

                      PS :

                      J’aimerais une explication sur ce que viens faire le Salut chrétien dans votre discours. 



                    • Castel Castel 19 septembre 2012 11:39

                      Il faut aussi parler des travaux de Plocher http://www.plocher.fr/ qui permet de revitaliser l’eau.
                      Je suis sûr que cela pourrait intéresser certaines personnes.


                    • Castel Castel 19 septembre 2012 11:52

                      Je m’offusque ici contre un discours pseudo-scientifique, à la limite du charlatanisme, qui mélange tout et n’importe quoi, et regorge d’affirmation qui sont simplement fausses.

                      Ce n’est pas en rejetant des explications que vous allez comprendre pourquoi l’homéopathie, l’acupuncture ou d’autres domaines marchent.
                      Quand vous parlez de charlatanisme, êtes vous certain de savoir de quoi vous parlez ? Il existe actuellement un changement de paradigme au sein de la médecine et ce nouveau paradigme décrit une communication énergétique entre les cellules. Cela ne ressort pas du charlatanisme, c’est un fait.


                    • lsga lsga 19 septembre 2012 12:09

                      « Découvrez les produits Plocher »


                      C’est sûr que quelqu’un qui cherche à s’enrichir en vendant des produits miracles sur la base d’études à la scientificité contestable.... 

                      Bref, pour résumer vite fait l’article de Bernard Dugué :

                      Hypothèses implicites : L’ayurveda fonctionne, les ’sagesses antiques’ sont unifiées
                      Hypothèse énoncée  : La biomagnétique explique le fonctionnement de l’ayurveda
                      Thèse défendue     : La Science va retourner à la sagesse antique

                      Le tout étant badigeonné d’énoncés divers mélangeant le Salut Chrétien (sotériologie), une sorte remake des trois ages d’Auguste Compte, des affirmations fausses sur la nature mécaniste de la science, des énoncés moraux sans justification ( ’la ruine sociale et morale... naufrage spirituel), des énoncés pseudo-philosophiques à la signification douteuse (’Autrement dit, une combinaison des vérités cosmologique (l’Etre), sotériologique (le Temps) et technologique (l’Action), le tout organisé avec de la Forme, de l’Energie, des formes, des formalismes. ’), et enfin des métaphores avec les sciences physiques en guise d’argument d’autorité (Plank).

                      Si l’auteur est probablement dépourvu de mauvaises intentions, ce genre de discours est extrêmement dangereux. Puisqu’ils permettent d’affirmer tout et n’importe quoi, ils sont la base même de l’obscurantisme. Allez, un point godwin :

                      leur discours étaient construit de la même manière que cet article (science <=> sagesse antique). 



                    • lsga lsga 19 septembre 2012 12:31

                      @castel


                      Ce n’est pas en rejetant des explications que vous allez comprendre pourquoi l’homéopathie, l’acupuncture ou d’autres domaines marchent.
                      Si, précisément. Il faut prendre les études scientifiques, et rien d’autre.
                      Pour l’instant, il s’agit de vérifier SCIENTIFIQUEMENT si ça marche, et sur quoi ça marche.
                      Une fois cette étape franchie (ce qui n’est toujours le cas), on passe à l’étape suivante : comment ça marche. 
                      Tout cela doit se faire dans un cadre scientifique, c’est à dire expérimental.

                      Le biomagnétisme respecte en effet ces conditions. L’exportation des résultats du biomagnétisme à l’ayurveda doit énoncer des hyopthèses de travail et proposer des expériences pour être scientifique (à condition d’avoir d’abord démontrer que l’ayurveda marche). Ce n’est pas ce que fait Bernard Dugué ici. 

                      « Il existe actuellement un changement de paradigme au sein de la médecine et ce nouveau paradigme décrit une communication énergétique entre les cellules.  »
                      énergétique ? vous avez pas un terme encore plus général ? 
                      Allez : une communication informationnelle smiley 
                      Quoi qu’il en soit, un changement de paradigme ne légitime pas toute forme de discours. Ce n’est pas parce que dans le nouveau paradigme apparaît le terme ’énergie’ que vous pouvez faire toutes les métaphores possibles et imaginables avec le mot énergie. 

                      Vous savez, au 19ème, quand le paradigme scientifique utilisait encore le terme ’Ether’ ou considérait le magnétisme comme un fluide, on a eu des ribambelles de charlatants tentant d’expliquer que la médecine traditionnelle reposait sur l’utilisation des fluides magnétiques et de l’éther....

                      Leur discours n’étaient pas scientifique. Aujourd’hui, la science n’utilisant plus ces termes, les théories pseudo-scientifique expliquant la médecine traditionnelle en terme de modificatoin du milieu ethéré ont sombré dans l’oubli. 

                      Bref : une métaphore basée sur des termes scientifiques sortis de leur contexte ne remplace une expérience scientifique. 


                    • Castel Castel 19 septembre 2012 13:36

                      C’est sûr que quelqu’un qui cherche à s’enrichir en vendant des produits miracles sur la base d’études à la scientificité contestable....

                      J’ai dit que cela intéressera des gens, je n’ai pas dit vous. Mr Plocher est capable de dépolluer des étendues d’eaux entier. Ce n’est certainement pas assez intéressant pour vous.


                      Si, précisément. Il faut prendre les études scientifiques, et rien d’autre.
                      Pour l’instant, il s’agit de vérifier SCIENTIFIQUEMENT si ça marche, et sur quoi ça marche.

                      Et bien, faites des recherches scientifiques PERSONNELLES, au lieu de discutailler sur agoravox. Vous vous croyez scientifique en mettant en doute des gens à priori respectables ?
                      Le fait que quelque chose soit scientifique ou non n’est pas une question de connaissance mais de méthode. Si vous n’agissez pas, rien de ce que vous allez dire n’aura de base scientifique.


                      • lsga lsga 19 septembre 2012 14:26

                        Plocher : exemple typique de charlatan pseudo-scientifique


                        Aucune étude scientifique ne vient démontrer qu’il a dépollué quoi que ce soit (pourtant, c’est très facile de démontrer si oui ou non une eau est dépolluée.)

                        « Vous vous croyez scientifique en mettant en doute des gens à priori respectables ? »
                        Non, scientifique veut simplement dire qu’on met en place un protocole expérimentale pour vérifier la validité d’un énoncé. Là, je me contente de faire des remarques d’ordre épistémologique. 

                        Je suis impliqué à gauche, et je suis donc matérialiste et rationaliste. 
                        Laisser les petits bourgeois délirer avec des raisonnements pseudo-scientifiques est extrêmement dangereux. C’est la base de l’obscurantisme. 

                        Ce que fait Bernard Dugué ici n’a rien d’original. Ce type de réflexion est d’une banalité totale. Encore une fois, au 19ème siècle, on trouvait déjà des personnes pour chercher à relier éther, fluide magnétique, conscience, unicité du monde, médecine traditionnelle, christianisme.

                        Ceux là aussi vous expliquaient que les sciences contemporaines allait retourner vers une sagesse antique, secrète, unifiée. Ils vous tartinaient des livres où on trouvait côte à côte des termes issus des sciences du XIXème avec de mauvaises traductions de la pensée antique Égyptienne ou Babylonienne. Métaphore n’est pas raison, et aujourd’hui que la science a changé et n’utilise plus les termes de l’époque, leurs délires ont perdus le peu de valeurs qu’ils avaient. 

                        Cette pensée pseudo-scientifique a servi de base à l’ariosophie et au Nazisme.


                      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 19 septembre 2012 14:37

                        Isga, vous comptez polluer ce débat intéressant par vos interruptions intempestives et stériles pendant combien de temps ?

                        Vos contributions n’apportent rien de plus que ce que tout le monde sait déjà, elles seraient tout aussi utiles condensées en une phrase, et bien moins désagréable sans cette virulence et cette suffisance gratuites et de mauvais aloi, à moins que ce ne soit que du narcissisme, qui vous font passer pour un ayatollah imbuvable. Comme ce n’est certainement pas ce que vous êtes, il serait bon que vous cessiez de le paraître. Il y avait un espace de débat intéressant sur le point de s’ouvrir, et toutes vos contributions sur ce fil s’évertuent à le refermer. Ah, la belle ouverture d’esprit que voilà !


                      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 19 septembre 2012 14:46

                        « Cette pensée pseudo-scientifique a servi de base à l’ariosophie et au Nazisme »

                        C’est exactement le contraire : l’antisémitisme et le suprémacisme blanc a précédé l’ariosophie, laquelle fut une « pensée pseudo-scientifique » qui n’a eu d’objet que de le justifier.

                        Foutez donc la paix aux gens et laissez-les penser ce qu’ils veulent : s’ils se trompent, ils auront tôt fait de le savoir.

                        Ou alors, assumez vos positions et instaurez l’orthosophie, mais sachez que vous aurez réalisé rigoureusement le même programme de ceux que vous prétendiez combattre.


                      • lsga lsga 19 septembre 2012 15:57

                        « vous comptez polluer ce débat intéressant  »


                        Débat ? avant mon intervention je n’en vois pas.
                        Vous êtes tous à genoux devant cette logorrhée obscurantiste.
                        C’est pour cela d’ailleurs que j’interviens. 

                        « et bien moins désagréable sans cette virulence et cette suffisance gratuites et de mauvais aloi »
                        Pour moi, ce serait beaucoup moins drôle smiley

                        «  l’antisémitisme et le suprémacisme blanc a précédé l’ariosophie, laquelle fut une »pensée pseudo-scientifique« qui n’a eu d’objet que de le justifier. »
                        arf j’avais oublié : vous êtes un de ces militants d’extrême droite c’est ça ? Je crois déjà avoir débattu avec vous sur l’UPR... 
                        Bref, la pensée obscurantiste, pseudo-scientifique, pseudo-mystique, abusant des métaphores, mélangeant tout et n’importe quoi, déformant la pensée Égyptienne et Babylonienne, a en effet servit à fonder le Nazisme et la Franc Maçonnerie contemporaine ...

                        «  laissez-les penser ce qu’ils veulent  »
                        Le débat, la rationalité : vous n’aimez pas ça hein ? 

                        Et bien désolez, je combat l’obscurantisme, l’Extrême Droite et le Fascisme, que cela vous plaise ou non. Je ne laisse pas les gens penser ce qu’ils veulent quand un parti issu du nazisme fait 20% aux élections. 

                        Plus que jamais, il faut combattre l’obscurantisme.
                        Plus que jamais, on a besoin de rationalité, de matérialisme, et de scientificité.


                      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 19 septembre 2012 16:45

                        C’est explicite : vous assumez vos positions.

                        Je vous décerne donc le Grand Prix de la fumisterie : en prétendant combattre pour les valeurs de la gauche, vous interdisez aux gens de penser ce qu’ils veulent, et instaurez de ce fait une dictature de la pensée typique de... l’extrême-droite.

                        Le constat est simple, et sans appel. Vous êtes plus dangereux que les nazillons vagissants de 4chan : on vous désigne un ennemi archétype et caricatural (ici, roulement de tambour et voix caverneuse : le « Nazisme » ; avec un N enluminé), et vous ruez comme un seul homme dans la direction qu’on vous a indiquée, vous arrogeant l’irresponsabilité de ne pas réfléchir, dégommant aveuglément au passage l’essentiel des libertés pour lesquelles les illustres grands hommes dont vous vous réclamez ont combattu et que vous piétinez sans vous en apercevoir dans votre cavalcade sus.

                        Brillant ; je ne sais pas qui a eu cette idée de manipulation des masses mais elle est objectivement — brillante.


                      • 3615_anon 3615_anon 23 septembre 2012 01:10

                        @Baty

                        « Foutez donc la paix aux gens et laissez-les penser ce qu’ils veulent : s’ils se trompent, ils auront tôt fait de le savoir. » = culture de la connerie , aucune transmission des savoirs justes et vérifiés (scientifiques quoi !)

                        c’est ce que vous prônez ?

                        "Je vous décerne donc le Grand Prix de la fumisterie : en prétendant combattre pour les valeurs de la gauche, vous interdisez aux gens de penser ce qu’ils veulent, et instaurez de ce fait une dictature de la pensée typique de... l’extrême-droite."

                        vous me faites doucement rire avec vos tentatives de manipulations (association de la pensée scientifique avec extreme droite)
                        De plus chacun pense ce qu’il veut et c’est son droit. Mais penser et publier un article c’est pas pareil !

                        http://korben.info/techniques-secretes-controler-forums-opinion-publique.html

                        De la confrontation nait la créativité.


                      • Castel Castel 19 septembre 2012 14:37

                        Non, scientifique veut simplement dire qu’on met en place un protocole expérimentale pour vérifier la validité d’un énoncé.

                        C’est exactement ce que j’ai dit : c’est une méthode. Vous aimez paraphraser les autres ?

                        Je suis impliqué à gauche, et je suis donc matérialiste et rationaliste.

                        Condoléance pour ces étiquettes sans intérêt.

                        Cette pensée pseudo-scientifique a servi de base à l’ariosophie et au Nazisme.

                        Par contre vos pensées ne vont pas allés très loin. Vous êtes beaucoup plus un charlatant que ceux que vous critiquez.
                        Et Jacques Benveniste est un charlatant aussi ? vous n’êtes même pas à la hauteur de sa cheville question scientifique !


                        • Deneb Deneb 19 septembre 2012 14:51

                          Castel : si l’on n’organise pas des jeux olympique de la science, on ne saura jamais qui est le meilleur !


                        • Castel Castel 19 septembre 2012 15:13

                          L’important, c’est qu’il ne se croit pas plus intelligent que les autres simplement parce qu’il sait rechercher sur wikipédia. smiley


                        • lsga lsga 19 septembre 2012 16:01

                          Alors, désolé que vous ne compreniez pas qu’être de Gauche, qu’être matérialiste, implique de combattre sans répit l’obscurantisme. 


                          L’exemple de Jacques Benveniste est excellent. 
                          En effet, celui là est authentiquement scientifique. 
                          Il a posé des hypothèses, mis en place un protocole, obtenu des résultats. 
                          Il a donc pu être contredit dans un cadre scientifique, puisque personne aujourd’hui n’arrive à reproduire ses expériences. 

                          En tout cas, il n’y a aucune comparaison possible entre la démarche de Benveniste et celle de Dugué. Dans le premier cas, on a un homme prenant le risque de faire de la science hors paradigme. Dans le second cas, on a quelqu’un qui mélange tout et n’importe quoi dans une bouillie intellectuelle informe. 





                        • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 19 septembre 2012 16:46

                          Enlevez la majuscule à Gauche, vous faites honte aux hommes qui ont donné leur sang pour les idées dont vous vous réclamez.


                        • lsga lsga 20 septembre 2012 11:20

                          Le Gosplan soviétique, qui ne parle que de production et de distribution, est matérialiste.
                          La Finance bourgeoise, qui parle d’abstractions déconnectées de la réalité, est idéaliste.

                          Etre de Gauche, c’est parler avant toute chose de la réalité matériel de l’exploitation. 
                          Contrairement aux bourgeois, nous n’avons pas besoin de faire référence à des systèmes éthiques ou moraux, à des anges ou des textes sacrés, pour défendre notre point de vue. 
                          Les réalités Historique et économique nous donnent raison. 


                          Sinon ne t’inquiète pas, je ne me trompe pas d’ennemi.
                          La simple présence d’une référence au Salut dans cet article nous donne une bonne indication des penchants politiques de l’auteur. Bernard Dugué est dangereux. C’est un obscurantiste, qui abuse de la métaphore, du glissement sémantique, de l’argument d’autorité. Il va piocher dans des ’sagesses antiques’ caricaturées, salit la modernité, crache sur le progrès, appelle la sécularisation ’ruine morale’. Bref, il est Réactionnaire. Il est extrêmement intelligent. Il est un ennemi de la pire espèce. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès