Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > NFC Cityzi : le paiement sur mobile arrive en France

NFC Cityzi : le paiement sur mobile arrive en France

Vous avez entendu parler de la possibilité d’effectuer ses paiements via votre mobile mais vous pensez que cela n’est pas pour tout de suite ? Détrompez vous, le paiement sur mobile arrive bien plus vite que vous ne le pensez : d’ici la fin de l’année et devrait s’imposer courant 2012-2013. Dans un avenir très proche donc. Et ce n’est pas tout, de nombreux services à valeurs ajoutées, devraient offrir aux utilisateurs la possibilité d’interagir avec leur environnement local. Tout ceci étant possible grâce à une nouvelle technologie : la NFC utilisés pour les services mis en place par le regroupement des opérateurs dénommé Cityzi.

NFC, Cityzi, qu’est ce que c’est ?

La NFC (« Near Field Communication » ou « communication en champs proche ») est une technologie de transfert de données à faible distance (environ 10 cm). Techniquement le terminal doit être équipé d’une puce spécifique NFC (en plus de la carte SIM sur les mobiles) et d’une antenne transmettant des ondes à la fréquence 13,56 Mhz. Il faudra donc des téléphones spécifiques équipés de la technologie NFC.

Pour ceux qui connaissent, elle reprend les normes de la technologie RFID utilisée par exemple lors de la validation de son pass Navigo ou de la lecture des codes barres. Elle possède un mode actif qui lui permet de passer des ordres de paiements (émulation d’une carte de crédit) et un mode lecture qui lui permet de recevoir des données lorsque le capteur est en contact avec un « tag ». Le tag est un code barre en 2 dimensions qui transmettra des informations lorsqu’il sera à proximité d’un terminal NFC.

Si pour l’instant le nombre de terminaux NFC reste limité (Nexus S et quelques autres), la majorité des constructeurs ont prévu d’en équiper leurs smartphones. Nokia, Rim, HP et d’autres ont ainsi fait des annonces dans ce sens et l’Iphone 5 devrait, d’après les rumeurs, en être lui aussi équipé. Il est prévu qu’en 2012 plus de la moitié de ces « téléphones intelligents » disposeront de cette technologie et l’Association Française du Sans Contact Mobile (AFSCM) prévoit ainsi 1 millions de mobiles équipés NFC sur le marché français d’ici la fin de l’année.

NFC : une technologie réputée sécurisée

Si l’on questionne les Français sur leur souhait d’effectuer leurs paiements via leur téléphone, une majorité répondent par l’affirmative mais montrent une inquiétude sur la sécurité des transactions. Comme toute nouvelle technologie permettant le paiement, cette inquiétude peut sembler naturelle. Néanmoins, les spécialistes s’accordent à dire que la NFC est une technologie de paiement sûr, tout autant que notre carte bleue classique (comme nous le confirme Laurent Besser, consultant ITracing  : « Les transactions par le biais de technologies sans contact présentent des risques limités du fait des dispositifs de sécurité existants. Cette question ne doit donc pas être considérée comme un obstacle. ». La puce NFC qui transmet l’ordre de paiement est directement connecté à la carte SIM qui permet l’identification de l’utilisateur, les paiements s’en trouvent ainsi sécurisés.

Cityzi : des services permettant d’interagir avec son environnement

Cityzi qui représente l’alliance des opérateurs français (Orange, SFR, Bouygues, NRJ …) afin de proposer des services liés à la technologie NFC, a pour ambition d’imposer en France le paiement mobile mais aussi de nombreux services associés à cette technologie. Il sera ainsi possible d’effectuer ses achats via son mobile chez les commerçants locaux mais aussi donc de cumuler des points de fidélité lors de ces mêmes achats. Nous pourront aussi payer nos titres de transport et les valider avec ce même mobile qui fera alors office de carte Navigo. Et enfin NFC Cityzi devrait me permettre d’obtenir des informations de proximité : en rapprochant mon téléphone d’une « cible » dédiée, j’obtiendrai alors des informations trafic, touristiques, mais aussi télécharger un plan, un coupon, une recette de cuisine...

Un lancement pilote réussi

Le lancement pilote il y’a un an dans la ville de Nice, a montré un certains enthousiasme de la part des utilisateurs avec plus de 3000 abonnés. Une étude réalisée quelques mois après son lancement a montré l’engouement des utilisateurs pour cette nouvelle technologie. Les services novateurs proposés aux Niçois comme la possibilité de payer et composter son titre de transport via son mobile, de payer un certains nombre de commerçant (croissanterie …) et d’obtenir des informations dans certains lieux publics et culturels comme le musée d’art moderne de Nice est ont été bien accueillis par les utilisateurs.

Une alliance entre industriels prometteuse

Pour permettre le lancement de NFC Cityzi, toute une chaine d’acteur a dû se mettre en place et a dû collaborer de bout en bout : les équipementiers en début de chaîne pour la construction de mobiles compatibles NFC ; les banques pour autoriser les paiements (Visa s’est ainsi lancé dans l’aventure) ; les opérateurs Telecom qui mettent en place les services (pouvant être développé par des start-up) ; les commerçants qui doivent s’équiper en bornes de paiement NFC et enfin, en bout de chaîne, les utilisateurs qui seront bien sûr responsables du succès de cet nouvel outil.

Pour le moment la collaboration représentée par les industriels (équipementiers et opérateurs mobiles) a l’air de fonctionner et la technologie semble prête. Son succès va essentiellement reposer sur le pari d’imposer ce nouvel outil aux commerçants locaux et aux utilisateurs. Les commerçants devront trouver leur intérêt afin d’installer de nouvelles bornes de paiements dans leurs locaux : la mise en place de services leur permettant de fidéliser leur clientèle devraient les motiver. La réussite reposera donc sur les utilisateurs qui devront se sentir prêt à utiliser ce nouvel outil : leur montrer que la technologie est sécurisée et que les services proposés pourront leur faire gagner du temps, de l’argent et leurs donner des informations utiles seront des éléments essentiels pour garantir son succès.

NFC Cityzi, qui est encore dans sa phase pilote mais dont le lancement sur l’ensemble de l’hexagone est imminent, pourrait bien s’avérer une nouvelle révolution mobile en apportant de nouveaux services à forte valeur ajoutée permettant à l’utilisateur d’interagir avec son environnement direct. Commerces locaux, lieux culturel, transport : autant de lieux où son mobile deviendra un réel couteau suisse qui simplifiera la vie des usagers. Ce que toute bonne évolution technologique se doit d’être, non ?

Et vous qu’en pensez vous ? Vous sentez vous prêt pour la NFC ?


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Laurent_K 10 septembre 2011 15:54

    Pratique en effet.

    Il y a juste deux points qui me chiffonnent :

    • Avec ce système, le jour où on se fait voler son téléphone, le compte courant part avec...
    • les commerçants risquent de se faire un peu tirer l’oreille pour investir dans de nouveaux terminaux si on leur dit juste que cela va permettre « la mise en place de services permettant de fidéliser leur clientèle ». Il va par exemple falloir leur consentir des remise sur les frais de transactions. Les banques seront-elles d’accords ?

    • hans 12 septembre 2011 18:27

      ON en veux pas comme monéo, direct poubelle....


      • lechristo 13 septembre 2011 12:09

        @Laurent_K : pour ce qui est de la sécurisation des données bancaires sur le telephone, une étude indépendante à montrer que le risque n’était pas plus fort que sur une carte bleue. Une identification reliant la puce classique à la puce NFC et demandant un code est necessaire. Le riusque existe donc mais reste minime, en tout cas pas forcement besoins de s’affoler plus que pour une carte bleue. Et en cas de vol, les banques seront tenu de remboursé les achats non voulus. Bon après c’est sur qu’il faudra voir dans la pratiques, mais sur les villes pilotes y’a pas eu trop de soucis ;
        Pour ce qui est du taux de conversions des commercants aux système, c’est sur que ça va representer un des grands paris et une des grandes difficultés du systeme. Cela risque de se faire petit à petit, en leur montrant qu’ils y gagnent aussi : en temps, en fidélisation etc A voir encore sur la durée ...

        @hans : la différence avec monéo est assez grande dans le sens où peu d’utilisateurs possédaient de carte moneo alors qu’une gde majorité possede un telephone, qui sera probablement équipé du NFC d’ici quelques mois ou quelques années. Et les services ne sont pas les meme, etant donné que ce n’est pas juste un moyen de payement ;


        • Ruut Ruut 20 septembre 2011 11:01

          ça sent le piratage rapide cette histoire de GMS.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès