Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Nouveau record proposé pour le plus petit vertébré du monde : 0,79 (...)

Nouveau record proposé pour le plus petit vertébré du monde : 0,79 cm.

Bien qu’il soit contestable, comme nous le verrons ci-dessous, ce nouveau record est encore détenu par un poisson osseux dont il existe plusieurs espèces autour d’un centimètre. Il s’agit ici de la taille atteinte à la maturité sexuelle, la taille définitive étant un peu plus élevée (de 1,03 cm pour les femelles à 1,14 cm pour les mâles), du moins, en milieu naturel. En général, les tailles maximales sont encore supérieures pour les poissons tenus dans le milieu artificiellement riche d’un aquarium, où l’espérance de vie est généralement plus élevée que dans la nature, mais on ne sait pas si l’expérience a été tentée pour celui-ci. La croissance étant généralement ininterrompue chez les poissons, c’est donc la taille de maturité sexuelle qui a ici été choisie comme référence.

Et de ce point de vue, Paedocypris progenetica, un membre de la famille des cyprinidés (carpes, barbeaux, gardons...) battrait les derniers records, détenus pour la plupart par des gobies et familles apparentées. Le plus célèbre de ces derniers, longtemps détenteur du record, est le petit gobie Pandaka pygmaea, contesté il y a quelques décennies par un autre gobiidé, Trimmatom nanus, lui-même détrôné récemment par Schindleria brevipinguis, un membre de la famille voisine des schindleriidés. Sur le plan de la longueur maximale connue, c’est Schindleria brevipinguis qui détient toujours le record absolu, avec seulement 0,84 mm de longueur. Même sa longueur à maturité sexuelle semble, malgré l’annonce faite pour le nouveau micro-cyprin, rester incontestée, avec 0,65 à 0,7 cm pour les mâles, et 0,7 à 0,8 cm pour les femelles.

Aussi bien les Paedocypris que les Schindleria sont des genres qualifiés de pédomorphiques, ce qui signifie que leur évolution a favorisé un retard, voire un blocage de croissance au stade juvénile, et même quasi larvaire ici (on utilisait autrefois le terme de néoténie). C’est ainsi que chez Paedocypris progenetica, les os du crâne ne sont même pas assez développés pour protéger le cerveau. De même, la queue conserve un repli larvaire très significatif. Par contre, caractéristique remarquable, les mâles présentent des nageoires pelviennes très spécialisées dans leur morphologie et leur musculature. On suppose que cette ceinture pelvienne ainsi modifiée permet au mâle de s’agripper à la femelle pendant l’accouplement.

Le nouveau micro-cyprin vit dans les forêts tropicales inondées de Sumatra, dans un milieu rendu extrêmement acide par l’abondance d’humus, le pH pouvant descendre jusqu’à 3 ; un environnement extrême pour une morphologie extrême. Schindleria, quant à lui, vit dans les récifs coralliens où, malgré sa taille minuscule, il serait le plus abondant poisson en nombre d’individus ! Quant à l’ancien « recordfish » Pandaka pygmaea, c’est un gobie d’eau douce comme cette famille, très adaptable et très riche, en comporte de multiples.

Le plus remarquable, c’est que malgré ces similitudes, gobies et cyprins ne sont apparentés que de très loin, les premiers appartenant à un groupe de poissons évolués de type perche. De leur côté, les carpes et autres cyprins forment avec les poissons-chats et les anguilles électriques un groupe de poissons assez primitifs, presque absents des milieux marins, mais qui résistent bien à la concurrence de leurs cousins plus évolués dans les milieux d’eau douce, puisqu’ils restent majoritaires par rapport aux espèces de type perche.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Yaarg (---.---.3.117) 26 janvier 2006 12:24

    Y a-t-il une numération de la population de ces petits poissons ?

    Combien de sous-espèces comprend l’espèce ?


    • Thucydide (---.---.101.8) 26 janvier 2006 12:59

      Vous me posez une colle... Je ne sais s’il y a eu une numération de la population du Paedocypris (je suppose que c’est à lui que vous faites allusion). Je n’ai pas eu accès à la publication elle-même.

      Par contre, pour les sous-espèces, je peux vous dire presque avec certitude qu’il n’y en a pas eu de décrite, autrement, elles seraient mentionnées dans le résumé de la description de ce nouveau Paedocypris. Par ailleurs, je connais bien le milieu de l’ichtyologie, et je sais qu’actuellement, la sous-espèce est une unité taxinomique qui est délaissée. (Je pense que c’est un effet de mode qui passera, puisque la sous-espèce est largement utilisée par ailleurs.)

      Au passage, j’en profite pour signaler une coquille que j’ai laissée passer : j’ai converti toutes les mensurations en cm parce que j’ai trouvé l’unité plus parlante, mais il faut remplacer mm par cm en un endroit du texte.


      • cancan (---.---.3.18) 27 janvier 2006 00:57

        donc vous n’avez pas vu la publication (qui est en accès libre), mais vous commentez le contenu, critiquez les conclusions des auteurs sans avoir lu l’article ? Sur quelles bases ? Les communiqués des agences de presse écrite par des journalistes qui simplifient tout ? J’imagine donc que vous etes scientifique ?


        • Thucydide (---.---.103.87) 28 janvier 2006 03:45

          Où allez-vous chercher tout ça ? Effectivement, je me suis basé uniquement sur le résumé, ce dont je ne fais aucun mystère, d’autant que c’est précisément fait pour ça. Je n’ai pas commenté le contenu, mais uniquement les données de ce résumé, et je n’ai rien critiqué du tout. J’ai signalé -tout en restant circonspect- que le record dépendait du critère retenu. Et j’ai même donné une justification personnelle à celui qu’utilisent les auteurs -je suppose que cette justification est tacite ou établie dans une publication antérieure. Donc, je n’y vois pas le quart de l’animosité que vous me prêtez, alors que celle-ci transpire de vos propos.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès