Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Nouvelles observations intéressant la cosmologie théorique

Nouvelles observations intéressant la cosmologie théorique

On imagine le bouleversement qu'apporterait à la cosmologie un début de preuve concernant l'existence des mystérieux "trous de vers". La Russie dispose du seul radiotélescope interférométrique au monde, à très large base, capable d'explorer les émissions provenant du fond du cosmos.


Jean-Paul Baquiast 12/01/2014

Un papier de Katia Moskwitch, dans le NewScientist (11 janvier 2014, p. 10) montre que la Russie, déjà très versée sous l'ère communiste dans la cosmologie et l'exploration spatiale, n'a pas renoncé à ses ambitions. Après un long temps de latence, la petite ville de Pushchino près de Moscou, retrouve sa compétence en radio-astronomie (image).

Au début des années 1980, le gouvernement soviétique avait décidé d'y installer le coeur du plus grand des radio-observatoires jamais construits. Il s'agissait du Project RadioAstron qui devait synchroniser les observations de divers radio-télescopes, dont l'un, en orbite autour de la terre, nommé Spektr-R, représentait l'élément le plus original. L'ensemble devait aboutir à un télescope interférométrique à très longue base, dont le disque serait au périgée du satellite 30 fois plus étendu que le diamètre de la Terre. Lorsque l'on sait le coût et les difficultés d'implantation des radio-observatoires terrestres, on peut s'étonner de constater que, ni alors ni aujourd'hui, d'autres pays n'aient tenté cette solution relativement simple consistant à mettre en orbite un élément important du système global.

Aujourd'hui, le directeur du Pushchino Radio Astronomy Observatory., R. D. Dagkesamanskii, 75 ans, pilote la recherche des objets les plus exotiques du cosmos, notamment grâce aux signaux reçus de Spektr-R. Il s'agit des trous noirs supermassifs identifiables dans chaque galaxie, notamment la radio-source Sagittarius A* associé au trou noir supermassif situé au centre de la voie lactée. L'observation est particulièrement dirigée vers la matière qui échappe au trou noir et qui est située au plus près de l'horizon de celui-ci. 1)
 

Trous de ver

Mais les ambitions sont plus grandes encore. Il s'agit d'utiliser les flots de données recueillies pour vérifier l'hypothèse selon laquelle certaines des émissions qui semblent provenir de trous noirs seraient en fait la signature de « trous de ver ». On sait que l'on désigne ainsi d'hypothétiques tunnels permettant de passer d'un univers à l'autre à travers l'espace-temps. Pour distinguer les émissions d'un trou de ver de celles d'un trou noir, on admet que les premières proviennent directement du trou de ver, et non de la frontière du trou noir. Elles devraient donc se présenter différemment à l'observation.

Dans cette perspective, RadioAstron a déjà mesuré la température d'un supposé trou noir situé au coeur du quasar 3C273. Elle est plus élevée que celle attendue d'un trou noir ordinaire. De plus le quasar présente une signature particulière, sous forme notamment de curieux champ magnétiques. Les théoriciens ont suggéré qu'il s'agissait en fait d'un trou de ver. C'est ce que va tenter de vérifier RadioAstron.

On imagine le bouleversement qu'apporterait à la cosmologie un début de preuve concernant l'existence de ces mystérieux trous de vers. Certes, passer à travers eux de notre univers à un autre ne serait pas plus facile aux engins terrestres que pénétrer un trou noir. Néanmoins bien des théories nouvelles, peut-être suivies d'observations, intéressant ce que l'on peut appeler le tissu du multivers, devraient en résulter.

Trous blancs

Dans cette lancée, RadioAstrom envisage d'explorer les traces de « trous blancs ». Il s'agit d'objets hypothétiques se présentant comme l'inverse des trous noirs. Loin d'absorber la matière, ils la recracheraient en permanence. Cela signifierait que le temps pourrait s'écouler dans les deux sens, autrement dit à l'envers de notre temps terrestre. Accessoirement, cette injection continue de matière pourrait expliquer pourquoi la densité de celle-ci malgré l'intense absorption résultant de l'activité des trous noirs, resterait constante dans notre univers, expansion de celui-ci mise à part.

Il est clair, on le voit, que l'ingéniosité et les compétences de l'astronomie et de la cosmologie russes sont telles que l'Europe aurait un grand intérêt à partager avec ce grand pays les différentes perspectives de la recherche scientifique, dans les nombreux domaines tels celui-ci où les savoir-faire pourraient se conjuguer.

Note
1) voir notre présentation du livre de Caleb Scharf Gravity's engines http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2012/129/scharf.htm

Pour en savoir plus
* RadioAstron Page d'accueil http://www.asc.rssi.ru/radioastron/
* Description du projet http://www.asc.rssi.ru/radioastron/description/intro_eng.htm
* Wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/RadioAstron
* Wikipedia http://en.wikipedia.org/wiki/Spektr-R

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 13 janvier 2014 11:54

    "Certes, passer à travers eux de notre univers à un autre ne serait pas plus facile aux engins terrestres que pénétrer un trou noir."

    il faudrait un champ A-gravifique. si on en avait un, on pourrait dépasser la vitesse de la lumière. le trou noir ce serait juste plus rapide


    • bourrico6 13 janvier 2014 12:24

      il faudrait un champ A-gravifique. si on en avait un, on pourrait dépasser la vitesse de la lumière

      euh.... non, et non plus.

      Le premier est un fantasme de science fiction en comparaison duquel les théorie de multivers paraissent pragmatiques et rationnelles.

      Quant à dépasser la vitesse de la lumière... Si vous y arrivez, vous aurez sans aucun doute le prix Nobel.
      Mais attention, la concurrence est rude sur AV pour le Nobel de physique.


    • foufouille foufouille 13 janvier 2014 12:52

      ce qui empeche de dépasser cette vitesse est la masse qui serait infinie. la masse est lié a la gravité. en fait, bien avant cette limite, la masse du vaisseau tordrait l’espace et créerait un micro trou noir autour de lui.


    • Ruut Ruut 13 janvier 2014 13:40

      Les vitesse s’additionnant, il est théoriquement possible de le dépasser.


    • Ruut Ruut 13 janvier 2014 13:59

      Une moto qui roule sur un train qui vont dans le même sens, pour la vache qui broute dans le champ et qui voit passer la moto, la vitesse de la moto sera la vitesse de la moto + la vitesse du train.
      Donc une sorte de train spatial sur lequel avancerait une moto modifiée si les 2 vont a la vitesse de la lumière /2 +1, la vitesse de la lumière serait dépassée par la moto face a un spectateur externe au train spatial.
      Vue qu’il n’y as pas d’air dans l’espace c’est théoriquement possible.


    • foufouille foufouille 13 janvier 2014 14:04

      « Les vitesse s’additionnant, il est théoriquement possible de le dépasser. »

      non. c’est la limite de tout objet dans nôtre espace temps. une masse ne peut être infinie.


    • foufouille foufouille 13 janvier 2014 14:10

      "Donc une sorte de train spatial sur lequel avancerait une moto modifiée si les 2 vont a la vitesse de la lumière /2 +1, la vitesse de la lumière serait dépassée par la moto face a un spectateur externe au train spatial."

      non car E=MC²
      seul un photon peut atteindre cette vitesse dans nôtre espace temps
      la masse de ton train spatial dépassera celle d’un trou noir avant d’atteindre la vitesse de la lumière


    • vachefolle vachefolle 13 janvier 2014 20:58

      la theorie de la relativite n’interdit d’aller plus vite que la lumiere pour certaines particules hypothétiques appelées Tachyon. Il n’y a plus qu’a démontrer quelles existent.


    • Rensk Rensk 14 janvier 2014 00:05

      Salut les béotiens...

      Voyager plus vite que la lumière a toujours été attribuée à la science-fiction, mais tout a changé lorsque Harold White et son équipe de la NASA ont commencé à travailler et peaufiner le moteur Alcubierre.

      Qu’est-ce que le lecteur Alcubierre ? Il est en fait basé sur des équations de champ Einstein

      On croyait autrefois que la théorie d’Einstein sur la relativité restreinte signifiait que le voyage plus vite que la lumière n’était tout simplement pas possible. C’est une idée fausse, la relativité restreinte indique simplement que la distance parcourue dépend de la vitesse à laquelle vous vous déplacez et depuis combien de temps vous vous déplacez. Donc, si vous roulez à 70 mph vous aurez couvert 70 miles en une heure. La partie déroutante, c’est que, peu importe à quelle vitesse vous vous déplacez vous verrez toujours la vitesse de la lumière comme étant la même. C’est similaire au son, si vous fermez les yeux et imaginez que le seul sens que vous avez est l’audition, vous identifierez les choses par la façon dont ils sonnent. Donc, si une voiture roule à une vitesse rapide et klaxonne, nous savons que le klaxon sonne toujours sur même ton..., c’est juste le mouvement de la voiture qui a fait paraître qu’il peut changer, (qu’il sonne différemment).

      Tiens-tiens, la relativité restreinte nous a aussi montré que les atomes et les molécules qui composent la matière sont reliés par des champs électromagnétiques, les mêmes choses qui composent la lumière.


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 14 janvier 2014 02:01

      Nan mais les gars vouloir dépasser la vitesse de la lumière, c’est éculé comme stratégie. Autant gagner quatre titres dans l’année en football pour essayer d’avoir le ballon d’or alors que ce qu’il faut faire, c’est envoyer des photos de soi à poil aux votants.


      Nan, pour aller loin dans le cosmos, faut faire comme Asimov a dit : passer par l’hyperespace.

      C’est pas facile, je sais, rien de vivant ne peut subsister en dehors de l’espace mais bon la mort ne dure que quelques instants, le temps de franchir les deux seuils et c’est bon quoi. Pas de quoi en faire un drame.

    • Mmarvinbear Mmarvinbear 14 janvier 2014 02:03

      Voyager plus vite que la lumière a toujours été attribuée à la science-fiction, mais tout a changé lorsque Harold White et son équipe de la NASA ont commencé à travailler et peaufiner le moteur Alcubierre.


      C’est pas le moteur « cubi à bière » plutôt ?

      Cela expliquerait pas mal de choses au niveau de ses théories...

    • Xenozoid Xenozoid 13 janvier 2014 14:16

      et si l’espace temps n’existait pas, moi tres candide moi pas theorique,si aller de A a B,se faisait en cycle déboulonable sans espace ?,bien sure se serait for de se promené et de voir sa grand mere s’accoupler sur une autre planete dans l’espace,c’est un peux comme dire on voit le big bang,non ?


      • Xenozoid Xenozoid 13 janvier 2014 14:26

        la terre tourne a 1000km/h, esce que un helicotere en vol stationaire fera 1000km/h ?,je suis le candide


        • claude-michel claude-michel 13 janvier 2014 15:18
          La vitesse de rotation de la Terre est d’environ 1 670 km/h... !

        • Xenozoid Xenozoid 13 janvier 2014 15:28

          1600kmh,tu vois tu mamque de recule,en quoi cela change l’affaire ?


        • claude-michel claude-michel 13 janvier 2014 15:45

          Par Xenozoid...Si vous étiez intelligent vous sauriez que la différence est de (je vous laisse faire le calcul si vous le pouvez)...Un devoir mathématique simple du niveau d’un CE1...

          Pour l’insulte je vous laisse seul juge..mais ce n’est pas le résultat en question..Persistez..ne vous laissez pas abattre...ou demandez a votre concierge je suis sur qu’elle connait la réponse... !

        • Xenozoid Xenozoid 13 janvier 2014 16:11

          j. aime bien la prose.,merci


        • claude-michel claude-michel 13 janvier 2014 15:16

           

          Le plus doué en cosmologie..est bien Hollande...aucun trou noir ne lui échappe.. !

          • Xenozoid Xenozoid 13 janvier 2014 15:34

            claude michel est un con, pas besoin de theorie


          • doctorix doctorix 13 janvier 2014 15:56

            On a pris le problème à l’envers, quand on a décrété que les OVNIs ne pouvaient pas exister, puisque la vitesse limite de 300.000km/seconde ne pouvait pas être dépassée.

            Les Russes (tout comme les Américains d’ailleurs), ont compris que puisque les OVNIs existaient, il devait y a voir une possibilité de déplacement autre, et que ce n’était pas en niant l’évidence qu’on pourrait avancer : comment font les OVNIs pour parvenir jusqu’à nous ?
            Des hypothèses ont donc pu être avancées, il le fallait bien, pour expliquer l’inexplicable ; et ces passionnants trous de ver en font partie.
            Bon, j’ai du atteindre le point Goldwin de la science, là.
            Mais je préfère brûler avec Bruno plutôt que de me coucher avec Galilée.
            Je prends d’ailleurs beaucoup moins de risques que ces deux-là.
            Mais je persiste et signe : si les trous de ver sont une réalité, alors les OVNIs reprennent droit de cité. Ils n’avaient d’ailleurs pas besoin de notre assentiment pour exister, pas plus que Dieu (Dieu, notre créateur, n’étant, dans mon esprit et à notre niveau, rien d’autre que les ET, sans que pour autant je sache qui a créé les ET).

            • Xenozoid Xenozoid 13 janvier 2014 16:22

              pas plus que Dieu (Dieu, notre créateur, n’étant, dans mon esprit et à notre niveau, rien d’autre que les ET, sans que pour autant je sache qui a créé les ET).

              c’est moi ou je suis débile ?le Q arrette de jouer l’omnipotent
              Mais je persiste et signe : si les trous de ver sont une réalité, alors les OVNIs reprennent droit de cité,
              c’est d’un niveau descendant,et il dit « dieu »,ce n’est plus de l’agnotisme, c’est une religion


            • doctorix doctorix 13 janvier 2014 16:36

              Vous n’êtes pas strictement obligé de tenir un discours en rapport avec le degré d’évolution que suggère votre logo. Ne me dites pas, quand même, que c’est votre photo d’identité ?


            • Xenozoid Xenozoid 13 janvier 2014 16:46

              cela ne veut pas dire que je vous prend pour un abrutit,si tout fais tu pense que mon avatars est une evolution du language je t’authorise a m’appeller dieux,ton choix


            • Mmarvinbear Mmarvinbear 14 janvier 2014 01:56

              Bon, j’ai du atteindre le point Goldwin de la science, là.


              Soit rassuré. Ce n’est pas le cas car la science se tient prudemment très loin de toi...

            • Xenozoid Xenozoid 13 janvier 2014 16:58

              ok les sciento, expliqué moi ceci]
              comment peut on percevoir le big bang,et alfa centauri ? comment peut on etre sure que alfa centaury est encore présent ?
              a vos théories, j’attend


              • foufouille foufouille 13 janvier 2014 18:07

                « comment peut on percevoir le big bang, »
                on peut pas c’est une hypothèse

                « et alfa centauri ? comment peut on etre sure que alfa centaury est encore présent ? »

                il y a jute 4.5 année (lumière ) de retard


              • Xenozoid Xenozoid 13 janvier 2014 18:10

                alfacentaury exist il y a 4,5 ans maintenant


              • foufouille foufouille 13 janvier 2014 18:15

                on peut pas le savoir car rien ne va plus vite que la lumière a cette distance


              • Xenozoid Xenozoid 13 janvier 2014 18:18

                on peut pas le savoir car rien ne va plus vite que la lumière a cette distance
                ah bon ? si tu dis ca je dois te croire ?


              • foufouille foufouille 13 janvier 2014 19:15

                ben oui. c’est une limite naturelle d’après nos connaissance. sauf si le soleil explose. la gravitation ne suit pas la courbure espace temp. tu le sauras avant de le voir ( la lumière ayant une masse très faible ce qui lui permet d’être aspirer par un trou noir )


              • foufouille foufouille 13 janvier 2014 19:21

                ce sont les règles de nôtre espace temps. il suffit de changer d’espace en utilisant les règles naturelles ..........


              • Rensk Rensk 14 janvier 2014 00:28

                Mais dans les faits tu ne répond pas a la question « piège »...

                Il demande si « alfa » centauri est encore présent... tu lui répond que oui vu qu’on le voit avec du retard... 4.5 années selon toi et tu ne nous dis pas si il y a 3 années l’« alfa » n’a pas explosé et donc n’est plus que cadavre...

                A plus ont voit loin... a plus les théories deviennent assez « foireuses » dans le fond théorique...

                Espace : Hubble découvre la galaxie la plus vieille et la plus lointaine jamais observée(13,1 milliards d’années)

                ------

                Les données récoltées indiquent aussi que l’Univers serait en fait moins ancien qu’on ne le pensait : il n’aurait que 13,81 milliards d’années, soit 80 millions de plus que les plus récentes estimations.

                Les informations transmises par le satellite Planck viennent par ailleurs bousculer les modèles préalablement établis de l’expansion de l’Univers. Comme on peut le découvrir dans le cliché ci-dessous, l’Univers serait apparemment asymétrique.

                Un Univers plus vieux donc mais et qui se déplace plus lentement que ce que les scientifiques imaginaient : son expansion ne serait que de 67,3 km/s/Mpc (kilomètres par secondes par mégaparsecs).


              • soi même 13 janvier 2014 19:14

                Encore un court circuit des neurones.


                • Ruut Ruut 14 janvier 2014 08:43

                  De toute façon seule l’expérimentation nous dira si il est possible via des vitesses cumulées de dépasser physiquement la vitessede la lumière même si optiquement cela ne se voit pas. (micro téléportation optique)

                  Lorsqu’un avion dépasse la vitesse du son, tu le voie avant de l’entendre.
                  Si il dépasse la vitesse de la lumière il est passé avant que tu ne le voie.
                  Dépasser la lumière sur terre a cause du frottement avec l’air est probablement impossible, mais dans l’espace en l’absence de contrainte.

                  Physiquement il se passerait quoi si un satellite dépassait la vitesse de la lumière dans l’espace ?
                  Une rupture de la cohésion des forces électromagnétiques de la matière ? Si oui pourquoi et comment ?
                  A quel niveau agirait le Boson sur cet état des choses ?


                  • foufouille foufouille 14 janvier 2014 15:22

                    « Physiquement il se passerait quoi si un satellite dépassait la vitesse de la lumière dans l’espace ? »
                    un méga trou noir qui avalerait tout car sa masse serait infinie


                  • christophe nicolas christophe nicolas 14 janvier 2014 09:32

                    Je vais juste donner un petit truc sur l’addition des vitesse car certains on l’air d’être perturbé par Einstein.

                    Un train va 280.000 km/s et une vache va à 50.000 km/s sur le train. A quel vitesse va la vache par rapport à moi ?

                    On ne sait pas personne n’a fait l’expérience...

                    En fait, tout dépend comment j’accélère les choses. Si la vache accélère par elle même, elle disparaitra de mon univers car elle n’aura plus d’interaction avec moi, je n’ai plus rien à mesurer car je n’ai plus d’interaction.

                    Si la vache est accélérée de l’extérieur elle va moins vite que la vitesse de la lumière parce qu’il me faudrait une énergie infinie pour aller jusqu’à la vitesse de la lumière. L’addition des vitesses n’est pas linéaire mais c’est une addition énergétique et vous transférez peu d’énergie quand les objets vont très vite.

                    C’est ce que dit ma théorie de l’intrication et il théoriquement extrêmement de voyager dans l’espace. Il y a quand même un problème, vous ne pouvez pas refroidir un moteur nucléaire dans un vaisseau qui n’a plus d’interaction avec l’univers, c’est la surchauffe donc il faut une autre solution qui existe je vous rassure.

                    Sinon, moi aussi j’ai des trous de ver dans mon jardin et des salades... vaste fumisterie


                    • christophe nicolas christophe nicolas 14 janvier 2014 09:49

                      Mince, j’oublie des mots parce que je suis lent à la frappe...

                      « C’est ce que dit ma théorie de l’intrication et il est théoriquement extrêmement facile de voyager dans l’espace. »

                      En fait, c’est pour cela qu’il y a des Ovnis et c’est pour cela qu’ils veulent censurer internet, parce que j’ai décidé d’informer le peuple et montrer l’iniquité de ceux qui nous gouvernent ou qui conseillent ceux qui nous gouvernent.

                      C’est ma quenelle, une quenelle royale. Je rigole... ce n’est parce qu’ils sont élus, qu’il faut qu’ils se croient tout permis, ils sont là pour servir les citoyens honnêtes et garantir leur droits, pas pour les violer et moi, ça fait plus de 10-15 ans qu’on me les viole. Ce n’est pas un ministre ou un préfet qui vont m’impressionner.


                    • Bernard Dugué Bernard Dugué 14 janvier 2014 11:22

                      Petit rappel

                      en mécanique relativiste, il n’y a pas addition des vitesses comme en mécanique galiléenne mais il y a une loi de composition

                      C’est aussi certain que la loi d’Archimède : tout corps plongé dans l’eau ressort mouillé

                      Enfin, merci à Jean-Paul de nous faire partager les dernières nouvelles de la physique du cosmos


                    • christophe nicolas christophe nicolas 14 janvier 2014 12:54

                      Composition non linéaire pour être exact qui correspond à la conservation des lois physiques car telle est l’hypothèse d’Einstein puisque cela vient de l’électromagnétisme incomplet lui aussi. Ca se retrouve aisément avec la théorie de l’intrication.

                      Galilée faisait juste une composition linéaire lorsque v tend vers c mais sa transformation s’applique à la conservation des lois physique et aux observations. 

                      Lorsqu’on observe le cosmos l’hypothèse de base est qu’on observe le passé, c’est faux. On observe le présent qui a évolué spatialement durant toute la période des interactions. Si l’objet est stable, ça ne change pas grand chose, si l’objet a un comportement périodique non plus, si l’objet est proche non plus. Si l’objet est très loin et suffisamment stable, on va observer une expansion qui va s’accélérer. Si on regarde l’horizon cosmique, tout est mélangé et on peut en faire un scénario temporel au lieu d’un scénario de mélange entropique.

                      A force de vouloir expliquer l’inexplicable, les théories se complexifient. On a la preuve de la présence des ovnis alors cela tranche dans mon sens, mais mi 2012, ils ne pouvaient pas savoir que ça allait rebondir sur l’antigravité, donc ils se sont crus peinard pour les magouilles. L’inquisition du moyen âge, c’est des rigolos face aux loustics d’aujourd’hui. Il suffit de limiter les budgets et de les laisser mourir à petit feu, ils pourront jouer aux fléchettes et au 421.


                    • christophe nicolas christophe nicolas 14 janvier 2014 17:27

                      Gallilé, c’est lorsque v est beaucoup plus petit que c, évidemment, mille excuses

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès