Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (1)

On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (1)

L’homme aux 116 records qui avait fait six fois le tour du monde, dont quatre en avion, un en ballon et un en bateau, n’aura fait que 90 miles (moins de 150 km !) lors de son dernier vol du 3 septembre 2007 : c’est toute la désolante ironie de la découverte des restes du petit avion Bellanca qu’avait emprunté Steve Fossett pour son dernier vol. La découverte préalable fin septembre 2008 de près de 1 000 dollars en billets et sa licence de pilote auguraient effectivement de la découverte imminente du lieu de son crash, et donc des restes de l’aventurier richissime, pensait-on il y a quelques semaines encore. Chose faite le 3 octobre 2008 avec la découverte de l’épave de son monomoteur, dont il ne restait que des débris minuscules. Avec la découverte d’autres ossements plus importants quelques semaines plus tard, et le résultat des expertises d’ADN en laboratoire, on est désormais sûr qu’il s’agît bien du corps de l’aventurier, qui aurait donc été dévoré par des prédateurs tels que des ours, des cougars ou des coyotes, fort présents dans le secteur, après un décès consécutif à la chute vertigineuse de son petit avion.

Il avait décollé début septembre dernier vers le sud du ranch de son ami Barron Hilton (le grand père de 80 ans de celle que vous connaissez tous !), plein sud, pour tenter de découvrir de nouveaux lieux possibles d’expérimentation pour sa dernière folie. Il venait en effet de racheter en décembre 2006 l’ancien bolide d’un prétendant fameux au titre de l’homme le plus rapide sur terre, Craig Bredlove (dont je vous ai parlé ici), et cherchait un lac salé ou asséché suffisamment plat et suffisamment long pour tenter de battre le record de 1 228 km/h (763,055mph), mach 1, établi par les anglais le 15 October 1997, pas très loin de là, à Black Rock, dans le désert voisin du Nevada... Parmi ses nouveaux préparateurs, figurait Andy Green, l’homme qui était à l’origine, justement, de ce record anglais !!! L’engin, vieux de dix ans au moins était en cours de réfection, et montrait déjà une remise à jour déjà bien avancée pour tenter à nouveau de battre le record de vitesse sur terre. Un ancien bolide remis à neuf qui a fière allure aujourd’hui. Aux toutes dernières nouvelles, ce sera donc peut être une femme qui s’élancera dedans... étant davantage susceptible de s’engoncer dans un cockpit refait à neuf et fort étroit entièrement revu par Fossett lui-même, qui n’était pas particulièrement svelte pourtant. Pour l’instant, on ne connaît pas le nom de la belle à ne pas avoir froid aux yeux. Tout le monde songe à la reine de l’Indy Car, Danick Patrick, première femme a avoir gagné une course de monoplace, au Japon. Mais rien n’est sûr, d’autres jolies pilotes de Nascar pourraient aussi s’allonger dans le baquet, telle Sarah Fischer, autre casse-cou notoire au doux minois.

Quant à savoir ce qui s’est passé exactement l’enquête sur les débris retrouvés près des lacs Minaret (dans la région de Mammoth Lakes) va pouvoir le dire exactement. Et clore ainsi les rumeurs idiotes qui n’avaient évidemment pas cessé depuis sa disparition. La plus nébuleuse et la plus stupide étant ce racontar véhiculé sur le net comme quoi il aurait disparu sans laisser de tracer car étant criblé de dettes, et en prime désireux d’aller refaire sa vie avec une jeunette rencontrée il y a quelque temps. Des individus plutôt tordus précisant même le lieu de sa nouvelle villégiature idyllique, celle d’une île de naturistes fréquentée paraît-il par le patron de Virgin : le lot commun des tabloïds anglais quoi. La totale. Ou pire encore avec les sempiternels petits hommes gris censés habiter pas loin du lieu du crash. Des inepties sans nom, Fossett ayant une vie maritale sans accrocs depuis des années et n’étant pas spécialement porté sur la gaudriole.

En fait, à vrai dire ces rumeurs n’ont jamais été anodines. Lorsqu’on entend au début des recherches une personne clamer ce qui suit on se dit qu’effectivement il aurait pu y avoir dissimulation de catastrophe aérienne : "j’effectue ce genre de recherches et de sauvetage depuis 14 ans, Fossett aurait dû être retrouvé depuis bien longtemps", a déclaré le lieutenant-colonel Cynthia Ryan au au journal britannique Daily Telegraph. Apprend-t-on en octobre 2008. "Nous avons trouvé six autres avions pendant nos recherches, nous sommes très forts dans ce que nous entreprenons". Effectivement, personne n’avait pu prévoir pareille disparition : or, les débris retrouvés son infinitésimaux, et les nombreux passages de C-130 de l’Air Force ou des petits avions privés n’auraient rien pu déceler à moins de survoler pile à l’aplomb les débris éparpillés (façon puzzle diront certains). En fait, la personne chargée des recherches, on l’apprend bien après, avait aussi été appointée par un cabinet d’assurances de la Lloyd’s, qui avait lui-même via son porte parole Robert Davis, répandu partout cette méchante rumeur d’une fuite du milliardaire en raison de problèmes financiers inventés de toute pièces, ceci évidemment fin de ne pas avoir à payer à sa veuve une assurance assez croquignolesque. La Lloyd’s était censée en effet verser 35 millions d’euros d’assurance-vie à la famille de Fossett, essentiellement à sa femme Peggy. La désinformation est devenue un des arguments massue des assureurs : la disparition de Fossett le prouve par l’exemple : l’un des principaux investigateurs à tout fait pour ne jamais retrouver ses restes, dûment appointé par la compagnie d’assurances ! Or, dans le secteur, un bon nombre de pilotes ont disparu sans jamais avoir été tout de suite retrouvés, comme le frère de Jeanne Pyle, Ernest Glenn Munn, disparu lors d’un vol d’entraînement le 18 novembre 1942 au même endroit. Son corps avait été retrouvé le 13 mars 2006 seulement, momifié et congelé, un peu plus loin que les vestiges de son bel AT-7 Navigator crashé. L’homme avait dû être éjecté, et l’avion découvert en 1947 déjà avait vu ses trois occupants décédés retrouvés à bord enterrés ensemble par l’Air Force, qui n’avait pas signalé le quatrième corps manquant ! L’autre cas étrange étant celui de Charles Ogle, disparu à bord de son Cessna 172 en 1964 et toujours recherché depuis par son fils. Sean Cronin, un pilote d’Orion P-3 (avion de recherche maritime) l’aide de même depuis plusieurs années sans succès cependant. Les recherches menées pour retrouver Fossett avaient détecté jusqu’ici huit épaves inconnues, mais pas celle de l’avion d’Ogle.

L’examen rapide des débris de l’avion de Steve Fossett retrouvés semblait plutôt montrer que l’on avait bien eu une panne de moteur subite et grave, du type éclatement de piston (une photo des débris semble accréditer la thèse) suivi d’une chute vertigineuse sans moyen de s’en sortir pour le pilote : l’avion avait beau être certifié acrobatie, sans moteur il se transforme vite en pierre qui tombe et rien d’autre, ce n’était pas un planeur. "It was a hard-impact crash, and he would’ve died instantly," said Jeff Page, emergency management co-ordinator for Lyon County, Nevada, who assisted in the search. Most of the fuselage had disintegrated, with engine parts scattered over a debris field stretching about 150ft (46m) by 400ft (122m).Search teams combing the site found more personal effects and what they described as a bone fragment, measuring 2 inches (5cm) by 1.5 inches (2.5cm)". Fossett n’avait pas de parachute à bord, comme beaucoup d’utilisateurs d’avions privés. L’engin volait semble-t-il assez haut, pour passer les sommets avoisinant et aurait donc impacté après une longue chute, et ce, avec une violence inouïe, tuant sur le coup pour sûr son occupant. Et laissant le monde sans nouvelles sur son sort. Une balise radio existe bien sur ce genre d’appareil (voir la photo en bas de ce texte), mais elle doit être activée par le pilote, ce que visiblement Fossett n’a pas eu le temps de faire. Le corps de ce dernier aurait ensuite était dévoré par des animaux de passage, des cougars errants ou des ours, très communs dans le coin, l’enquête en cours le montrera peut être avec davantage de précisions. Mais sa disparition mystérieuse nous en a rappelé aussi une autre, que nous vous compterons en détail dès demain si vous le voulez bien. Dans ce second cas, on ne retrouvera plus jamais rien, c’est toute la différence avec ce qu’on a retrouvé aujourd’hui de Steve Fossett. Pour les recherches, il faut savoir également que toute une communauté d’internautes avait vainement cherché sur le net sa trace sur Google Earth, à partir de mise à jour de vues aériennes, auxquelles votre serviteur avait participé entre deux réponses nocturnes au forum d’Agoravox. J’étais parti davantage vers le Sud, mais beaucoup plus bas et n’avais trouvé que des épaves déjà répertoriées ou des rochers pouvant évoquer la forme d’avions, qui ont été l’objet de débâts intenses au sein des chercheurs, vous l’imaginez bien.

Auparavant, soulevons également le problème des projets laissés en plan par cette disparition précoce : on l’a vu, celui du record du monde de vitesse sur terre, mais aussi un autre étonnant projet qui nous relie à ce que décrivions à propos de Jacques Piccard disparu la semaine dernière. Fossett avait en effet apporté son support financier à un projet secret de... sous-marin, très original, lDeep Flight Challenger . Lui aussi voulait aller visiter le fond de la fosse des Mariannes dont je vous parlais avant hier. "In 1960, the U.S. Navy sent a bathyscaphe, the ’Trieste,’ down to the bottom," said Karen Hawkes, Graham’s wife." That was essentially a big underwater balloon. No one has been back since. No one has a submersible capable of diving to 36,000 feet - except this one" rappelle aujourd’hui la femme de son inventeur. Pour cela il avait été approché par Graham Hawkes, d’Ocean Technologies, l’inventeur d’un engin mi sous-marin mi-avion, susceptible de plonger profond, très profond. Le projet était sans ambiguïté sur son but " : the Hawkes say they were four weeks away from launching the "Deep Flight Challenger" when news came of Fossett’s disappearance. The submersible is now owned by the explorer’s estate, and Hawkes is unsure whether it will ever get to make its historic dive." Etonnante découverte, avouons-le : jusqu’à cette date, Steve Fossett n’avait parlé que d’une possible tentative de record de vitesse en voiture-fusée avant de disparaître à jamais. Il avait beau être milliardaire, il n’avait vraiment aucune envie de s’ennuyer.

Documents joints à cet article

 On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (1)  On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (1)  On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (1)  On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (1)  On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (1)  On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (1)  On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (1)  On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (1)  On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (1)  On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (1)  On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (1)  On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (1)  On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (1)  On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (1)  On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (1)  On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (1)  On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (1)

Moyenne des avis sur cet article :  3.19/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Dr. Larsen Mr Hyde 7 novembre 2008 12:34

    C’ est bientôt le weekend, cool !


    • Calito 7 novembre 2008 14:18

      Larsen, ce commentaire n’apporte rien.
      Merci de respecter Morice qui s’est donné du mal pour écrire un article de grande qualité.

      Cordialement,

      Calito.


    • Alain Presilard 7 novembre 2008 12:56

      Pour quelle raison la CIA a-t-elle organisé un attentat contre Steve Fossett ?

      L’article ne l’explique pas. C’est très décevant.

      Je conseille à l’auteur de complèter ses recherches avant de publier des articles n’abordant pas l’essentiel du sujet traité.

      Par conséquent je vote négativement pour cet article.


      • K K 7 novembre 2008 13:02

        Texte amusant à lire et le très joli minois de Miss Fisher en prime. Merci Morice !

        Mais vous avez toujours tendance à trop vous écarter du sujet.


        • K K 7 novembre 2008 13:04

          En tout cas, on retouve bien le comportement classique des assureurs : ok pour encaisser l’argent, mais pas pour payer les primes... Pourtant, j’imagine que vu sa façon de vivre, Fossett devait payer des très grosses annuité.


        • morice morice 7 novembre 2008 13:29

           par Alain Presilard (IP:xxx.x22.60.222) le 7 novembre 2008 à 12H56 

           
          Pour quelle raison la CIA a-t-elle organisé un attentat contre Steve Fossett ? 

          complètement ridicule. Le complotisme à ce point, la vie n’est pas un épisode des X-Files !!! Un avion de tourisme a tué 4 jeunes en France ce week-end  : vous allez en accuser la CIA ?

          • morice morice 7 novembre 2008 13:30

             
            Mais vous avez toujours tendance à trop vous écarter du sujet.

            ça tombe bien, ça me permet d’aller voir sur les bord des sentiers.


          • morice morice 7 novembre 2008 13:32

             par archibald haddock (IP:xxx.x01.2.32) le 7 novembre 2008 à 12H37 

             
            Glenn Miller est en train de jouer " sentimental journey "...

            vous seriez au courant de l’article, vous auriez choisi "Don’t seat under an apple tree". Vous comprendrez pourquoi demain.

          • morice morice 7 novembre 2008 13:35

             On est obligé de se farcir les obsénités de Larsen à CHAQUE page mise en ligne ? Modérer, ils disaient : je sais que ça prend du temps, mais ça prendrait MOINS de temps à dire à Larse, la prochaine fois vous êtes viré défintivement". Ce n’est pas la PREMIERE fois qu’il nous balance ses propos orduriers. Dans d’autres sites, il ne tient pas deux posts.


          • morice morice 7 novembre 2008 13:56

             Je conseille à l’auteur de complèter ses recherches avant de publier des articles n’abordant pas l’essentiel du sujet traité. 

            j’ai déjà commencé sur vos conseils et vient de tomber par hasard grâce à vous sur une belle aiguille cachée dans la meule de foin : réfléchissez à ce que peut venir faire un avion immatriculé N250AG peut bien venir... foutre en France...

            January 17, 2006 — 
            17 Janvier 2006 : un avion de la société en charge des transports aériens des prisonniers de la CIA s’est écrasé dans les Alpes françaises. La CIA et l’administration Bush souhaitaient voir s’éloigner l’affaire des vols des prisonniers de la CIA. Cependant, le 16 Janvier, un TB20 Trinidad monomoteur construit en 2001, immatriculé au nom de la société suspectée d’appartenir à la CIA, Aircraft Guaranty Title LLC de Houston au Texas, s’est écrasé dans une zone montagneuse des hautes Alpes françaises près de la ville du Bourget du Lac /Bourdeau en Savoie. Quatre personnes étaient à bord. Un bref communiqué de l’A(F)P n’indiquait pas si l’on comptait des survivants. Un enregistrement de la FAA fait état d’un TB20 Trinidad construit en 2001 et immatriculé N250AG d’ Aircraft Guaranty Title LLC,.

            Etonnant non, un avion qui vole deux fois sous le même numéro..

            Le 12 Décembre 2005, un Cessna 172 d’ Aircraft Guaranty Leasing immatriculé N8547X, s’est écrasé au large de la côte de St Barthelemy, une île française des Caraïbes. Les deux personnes à bord sont indemnes. L’origine de l’accident est imputée à une panne moteur. Des sources européennes du renseignement ont indiqué à WMR que Aircraft Guranty Title situé 515 N Sam Houston Parkway East Houston Texas, fournit des immatriculations à ses clients parmi lesquels la CIA.

            E-Fred, y’a du boulot pour vous là je pense : votre tête chercheuse va nous être utile sr Agoravox, je le sens bien..


            Merci pour le lièvre inattendu, mossieu Presillard : la prochaine fois, tournez votre langue plusieurs fois avant de parler... allez, un hommage..


            • Calito 7 novembre 2008 14:11

              Morice,

              Votre article est excellent, il m’a passioné de bout en bout.
              Je vous souhaite une bonne journée.

              Je vous prie par ailleurs de bien vouloir accepter mes excuses.

              Cordialement,

              Calito.


            • Calito 7 novembre 2008 14:19

              Y.M. 


            • Je suis Fantomas 7 novembre 2008 14:42

              @morice

              Merci pour ce grand article digne du grand journalisme d’investigation et vos belles photos d’avions.

              Cet article etait necessaire pour notre culture et vous avez reussis à montrer les derives du systeme politico-militaro-fasciste americain.
              Nul doute que georges bush etait dans le coup , il devra rendre des comptes à obama.

              Merci a agoravox d’avoir diffusé vos articles.

              Désolé pour le coup du full contact, sans rancune. smiley

              Amicalement.


              • Mathias Delfe Mathias Delfe 7 novembre 2008 14:45

                Un zinc, ça ne tombe pas « comme une pierre  », Morice !

                Vous n’avez jamais piloté ? Faire des décrochages volontaires moulin coupé fait partie de la formation de tout pilote amateur. Le vitesse de descente supplée à la force motrice pour maintenir l’avion en l’air, à condition qu’il descende, bien sûr, et qu’il ne soit pas trop près du sol, évidemment.
                Bien sûr, arrive un moment où il faut impérativement se poser puisqu’il est impossible de remonter ou d’aller moins vite que l’allure de décrochage et là, il vaut mieux que ça soit plat !

                Donc, ou Fosset volait très bas avant la panne qui a entraîné le crash, ou, pour qu’en pilote chevronné il ne contrôle plus son appareil s’il était en haute altitude, il a falllu plus qu’un moteur en panne, par exemple une explosion ou un arrêt cardiaque. Après tout, ses artères avaient peut-être son âge ?


                • La Taverne des Poètes 7 novembre 2008 14:55

                  A suivre : "On a bien retrouvé Steve Fossett, mais on n’a pas retrouvé ses chaussettes", par Moricette.


                  • morice morice 7 novembre 2008 15:14

                     Donc, ou Fosset volait très bas avant la panne qui a entraîné le crash, ou, pour qu’en pilote chevronné il ne contrôle plus son appareil s’il était en haute altitude, il a falllu plus qu’un moteur en panne, par exemple une explosion ou un arrêt cardiaque. Après tout, ses artères avaient peut-être son âge ?

                    vous remarquerez que je parle d’explosion de moteur... pour l’arrêt cardiaque ça va être impossible à prouver... quand à savoir si un avion au moteur explosé plane longtemps.... je ne le pense pas. L’autre possibilité est une rupture d’aile, dont certains ont parlé en évoquant la chute brutale. Quand à la vitesse de décrochage elle semble bien loin de notre problématique du jour..



                    A suivre : "On a bien retrouvé Steve Fossett, mais on n’a pas retrouvé ses chaussettes", par Moricette.
                    vous auriez pu éviter, La Taverne : c’est douteux.

                    • La Taverne des Poètes 7 novembre 2008 15:50

                      Morice, vous, vous êtes douteux tout le temps !

                      J’allais dire "si c’est douteux, ses chaussettes puent..." et, voyez ! je me suis abstenu. Bel effort non ?


                    • maxim maxim 7 novembre 2008 15:14

                      déjà l’erreur ,quand on traverse une zone desertique ,c’est de prendre un monomoteur ,là sur la photo ,on dirait un moulin soit Continental ,soit Lycoming ,boxer 4 cyl ,là dessus ,y’a maxi disons une centaine de HP .....

                      c’est bien trop juste si on doit faire de la distance ,ou si on a besoin de puissance pour remettre la sauce .....

                      il suffit ,soit d’une bougie au mauvais indice thermique ,soit une prise d’air au niveau d’une pipe d’admission ,soit un mauvais indice d’octane du carburant ,ces trois cas de figure occasionnant un point de fusion sur les pistons ,soit un excès de calamine ,mais vu le nombre des visites imposées en aéronautique ,c’est quand même un accident assez rare ......

                      quoiqu’il en soit ,il aurait été plus inspiré de prendre un bi moteur .........

                      sinon ,et bien c’est con de mourir comme ça quand on a fait plein d’exploits autrement plus périlleux !


                      • maxim maxim 7 novembre 2008 16:12

                        moi ,j’aime bien les doux minois et les doux minous !


                        • morice morice 7 novembre 2008 17:35

                          Exactement Maxim, tout le monde se demande encore ce qu’il foutait là avec pareil engin qui ne lui appartenait pas en prime... moulin trop petit et une bouteille d’eau comme seul bagage.. la théorie de la crise cardiaque formulée se tient...


                          • morice morice 7 novembre 2008 17:46

                            Message à l’équipe de trolls : veuillez cesser les coups d’encensoir, tout le monde sait qu’ils sont FAUX, et mensongers, comme l’étaient vos accusations d’antisémitisme... en faisant ceci, vous VOUS DISCREDITEZ, et non pas aujourd’hui, mais sur votre opération antérrieure : vous DEMONTREZ votre ORGANISATION, le suivi des ordres donnés par votre chef, Calito, le premier a avoir lancé l’idée que vous recopiez tous bêtement. Brefs vous démontre un trollisme organisé à plusieurs et donnez à Agoravox la LISTE de ceux qui font partie de cette organisation. Vous avez lynché, aujourd’hui vous encensez : demain vous lyncherez à nouveau, car c’est votre seul plaisir. Je rappelle que je suis seul en face et demande à Agoravox de vous mettre en garde sur ce nouveau déploiement de vos forces destiné comm les précédents à me nuire avant tout. J’en appelle aux lecteurs démocrates pour que cesse cette chasse à l’homme. Votre trollisme, ça SUFFIT.


                          • Calito 7 novembre 2008 18:00

                            J’avoue ne pas bien comprendre.

                            Tout d’abord, je pense que vous devriez vous réjouir que désomais des interventions constructives et polies vous soient adressées. Je pense que vous n’y êtes plus habitué et que vous le vivez mal. Vous préférez sans doute un climat d’affrontement.

                            Il est normal que vous soyez méfiant. Cela va passer avec le temps.

                            L’époque ou je trollais vos articles est révolu.
                            Je suis revenu à de meilleurs sentiments, et je puis vous assurer que vous ne serez plus jamais ennuyé.

                            Je me réjouit que d’autres personnes emboitent le pas et changent d’attitude.
                            Encore une fois je vous renouvelle mes excuses. Vous n’êtes pas antisémite, ni raciste, et je suis persuadé que vous êtes athé.

                            En ce qui concerne l’article, je partage la thèse de la crise cardiaque. Mais il me semble que l’hypothèse d’un crime n’est pas à exclure.

                            J’attends avec impatience la suite de l’article. En tout cas, je vote oui !

                            Merci Morice.

                            Cordialement,

                            Calito.


                          • Calito 7 novembre 2008 18:02

                            "donnez à Agoravox la LISTE de ceux qui font partie de cette organisation"

                            Je puis vous assurer qu’il n’y a pas d’organisation. Si cela peut vous faire plaisir, je demande à Agoravox de supprimer les comptes de tous les zozos, et de tout ceux qui vous ont insultés dans le passé, moi y compris bien entendu.

                            Cordialement,

                            Calito.


                          • Halman Halman 7 novembre 2008 18:06

                            Pour une fois vous avez bien vu.

                            Il est classique que chez les séverement fournis en heures de vol, il arrive toujours un moment où l’exces de confiance leur fait faire n’importe quoi.

                            Comme prendre un avion ultra léger dans des contrées aux météos ultra dangereuses, cela ne pardonne pas.

                            Comme un Thierry Sabine qui prend un hélico monoturbine et sans équipement anti sable en pleine tempête de sable au Sahara. Mortel à coup sur.



                          • Yohan Yohan 7 novembre 2008 17:45

                            Des cougars errants. Mais que fait Obama ?  smiley


                            • Halman Halman 7 novembre 2008 17:53

                              1228 km/h c’est 663 Miles nautiques, pas 768


                              • Halman Halman 7 novembre 2008 18:03

                                "l’avion avait beau être certifié acrobatie, sans moteur il se transforme vite en pierre qui tombe et rien d’autre, ce n’était pas un planeur"

                                Comme d’habitude votre ingnorance de la chose aéronautique vous amène à ce genre de phrase ridicule.

                                Même les avions de tourismes légers ont une finesse de l’ordre de 20 sans moteur.

                                Pas vraiment un pavé, cela fait 20 km parcourus pour une perte d’altitude de 1 km.

                                N’importe quel pilote privé est formé à l’arret moteur en vol.

                                Par contre dans ce genre d’endoits l’aérologie est extremement piégeuse, imprivisible et violente, même pour un pilote averti de plusieurs milliers d’heures de vol. Il a très bien pu être pris dans des violents rabatants qui l’ont plaqué au sol. Un grand classique des crashs.



                              • Calito 7 novembre 2008 18:14

                                Bonjour monsieur,

                                Je pense que Morice est parfaitement au courant de tout cela.
                                Ses nombreux articles sur l’aviation le démontre bien.

                                Il a voulu, à mon avis, faire comprendre simplement que plus rien ne pouvait sauver le pilote.
                                Il a donc sacrifié un peu de fond pour la forme, ce qui démontre qu’il cherche à intéresser ses lecteurs.

                                C’est une démarche pédagogique estimable, et pour les non pilotes, c’est bcp plus clair ainsi.

                                Cordialement,

                                Calito.


                              • Calito 7 novembre 2008 18:07

                                Petite question au zozos ? Vous vous souvenez de Gérard de Fun radio ?


                                • CITOYEN 7 novembre 2008 18:52

                                  ils sont jolis tes avions morice...merci pour cet article !


                                  • morice morice 7 novembre 2008 19:38


                                    Par contre dans ce genre d’endoits l’aérologie est extremement piégeuse, imprivisible et violente, même pour un pilote averti de plusieurs milliers d’heures de vol. Il a très bien pu être pris dans des violents rabatants qui l’ont plaqué au sol. Un grand classique des crashs.

                                    l’hypothèse des vents rabattants a été formulée par les sauveteurs, mais j’aimerai qu’on observe davantage le bloc moteur. Mon hypothèse d’une chute brutale est liée soit à une explosion de piston de moteur, soit à un bris d’aile. On ne s’explique pas en revanche ce que l’avion faisait à cet endroit : dans le secteur les lacs salés ne sont pas assez grands pu assez plats pour la tentative de record. Pour beaucoup d’observateurs, le Bellanca est allé trop loin... dans la même direction de départ. L’avion, je le répète ne lui appartenait pas et on est incapable d’avoir des renseignements sur son état au début de ce vol fatal.

                                    Calito, veuillez cesser, ça devient pénible...


                                    • morice morice 7 novembre 2008 19:44

                                      CALITO, on sait très bien ou vous allez en venir :

                                      C’est le 30 octobre 2002 que Gérard commet le faux pas fatal. Pendant le débat sur le bizutage, il prononce à l’antenne « Heil Hitler ! » dans un énervement général, ce qui entraîne la coupure immédiate du programme et rapidement même, son éviction de Fun Radio. Ce « simple auditeur » est remercié par la direction.


                                      n’essayez pas de trainer les lecteurs vers ça votre esprit retors y conduit nécessairement. Comme quoi vous n’avez qu’une seule chose en tête.


                                    • morice morice 7 novembre 2008 19:45

                                      par La Taverne des Poètes 							 														 (IP:xxx.x34.117.178) le 7 novembre 2008 à 15H50 							 							
                                      							

                                      															
                                      							
                                      								Morice, vous, vous êtes douteux tout le temps !

                                      PARDON ? J’ai mal lu là ?

                                    • morice morice 7 novembre 2008 19:48

                                      Calito vous n’êtes pas malin. Cessez de vous vanter et de fomenter des cabales. Vos comparaisons et vos allusions sont douteuses, comme tout ce que vous faites ici. Le gars ne présente aucun intérêt et vous le savez bien. 


                                    • maxim maxim 7 novembre 2008 21:09

                                      non,un piston n’explose pas ,il se perce !....

                                      losqu’un piston se perce ,l’huile est projetée par le reniflard ,et on risque un incendie si il y a projection sur le collecteur d’échappement !

                                      sur la photo ,on voit nettement que les deux culasses d’un même côté sont arrachées ,certainement par le choc ,mais pas par explosion ....

                                      sur 2 voitures il m’est arrivé ce phénomène ,primo sur un Panhard 24 ct modèle sportif de la gamme ,mais qui avait cette fâcheuse maladie à percer les pistons ,il fallait pour y remèdier monter des pistons côte réparation plus épais ,et modifier les pipes d’admission ...

                                      les culasses ne subissent aucun dommage ,d’ailleurs sur les Panhard ,il n’y a pas de culasse ,ce sont des blocs borgnes !

                                      secundo ,sur une Ford Cortina Lotus ,maladie également fréquente ,là un moteur neuf seul remède ,le problème ,les allumages mal adaptés à l’essence Super de l’époque vendue en France d’où point de fusion de l’alliage des pistons .......

                                      pareil ,la culasse est intacte étant donné qu’il n’y a plus de compressions !


                                    • morice morice 7 novembre 2008 19:56

                                      par Thierry JACOB (IP:xxx.x67.115.10) le 13 février 2008 à 14H31
                                      				par CITOYEN 								 (IP:xxx.x67.115.10) le 7 novembre 2008 à 18H52 				 				
                                      				

                                      								
                                      				
                                      					ils sont jolis tes avions morice...merci pour cet article !

                                      la prochaine fois, Jacob, soyez plus subtil, et si vous aussi avez envie de devenir le caniche de Calito, songez à ce qu’il est et ce qu’il veut , ça vous refroidira sans doute.... La modération, j’aimerai que vous constatiez cette mise en place de meute de trolls.... ils ne s’assemblent pas pour venir faire le compliment là... Remarquez comme ça vous avez leur liste....
                                      				


                                      • morice morice 7 novembre 2008 19:59

                                        par Calito (IP:xxx.x8.53.109) le 7 novembre 2008 à 18H02 "donnez à Agoravox la LISTE de ceux qui font partie de cette organisation" Je puis vous assurer qu’il n’y a pas d’organisation. avec l’arrivée de Jacob muni de son tout dernier déguisement et les contributions ce jour d’Atavus et de Seb59, ç’est bientôt complet là...


                                      • artam 7 novembre 2008 21:01

                                         Je l’énonce sans ironie et avec sincérité : du bon travail, bien documenté.
                                         Bonsoir à toutes et à tous


                                          • morice morice 7 novembre 2008 21:50

                                             primo sur un Panhard 24 ct ah vous aviez cette merveille ?? dans le garage de mon père, j’ai vu défiler toutes les Panhard, dont la PL17 jusqu’à la 24CT, et un ami à moi retape en ce moment une DB du Mans. Magnifique ce moteur "flottant" !!! pour le moteur du Bellanca, il a été retrouvé à plus de 100 m du fuselage paraît-il. Ce qui a étonné les enquêteurs. Merci pour vos précisions : comment expliqueriez-vous ce moteur bondissant à l’impact ??? Tout se passe comme si l’appareil avait heurté le sol à pleine vitesse, non ? Ce qui favoriserait la thèse de l’accident.. cardiaque ??? ou du genre rutpure d’anévrisme ??? L’état de l’avion, pulvérisé, a étonné tous les enquêteurs. Il a pris feu à l"impact, c’est pourquoi on a aussi peu d’éléments. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès