Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Petit compte rendu du Colloque sur la néthique à La Villette le 10 (...)

Petit compte rendu du Colloque sur la néthique à La Villette le 10 mars

Samedi 10 mars, petit colloque à la Cité des sciences de la Villette sur le thème de la néthique.

S’y retrouvent les blogueurs et boboblogueurs habituels, autour de Tatiana Faria, présidente de l’association des Humains associés, Natacha Quester-Séméon et Tristan Mendès France, mais aussi de Carlo Revelli, d’AgoraVox, Quitterie Delmas, de Bayrou.fr, et d’autres encore.

Au-delà d’un débat inattendu relatif aux qualités organoleptiques des sodas, le colloque permet de rappeler que les spécificités du World Wide Web invitent à mettre en oeuvre des pratiques comportementales particulières. C’est justement l’objet de la néthique, adaptation en cours (toujours en cours) de la netiquette, utilisée depuis longtemps sur les réseaux Usenet.

Les échanges ont été divers. On en retiendra quatre thèmes :

  • le premier fut relatif au mode de construction de la néthique. Certains, refusant absolument que le Web fonctionne de façon ordonnée, souhaiteraient que la néthique émane comme spontanément de la libre volonté de tous les internautes. Or, de toute évidence, la néthique, quoiqu’ouverte et modulable par chacun, via le wiki, est essentiellement le résultat du travail et de la réflexion des quelques-uns et quelques-unes, forcément peu nombreux, qui font l’effort de s’y intéresser. On ne peut donc pas prétendre que la néthique soit la construction de tous ; mais elle est la construction de tous ceux qui le souhaitent, et là est probablement l’essentiel.
  • Le deuxième concerna le contenu de la néthique, et l’équilibre (difficile) à trouver entre des règles minimalistes mais qui, de ce fait, pourraient être vues comme un peu vaines, et des règles un peu plus rigoureuses mais qui, du coup, pourraient être considérées comme tentant d’imposer une sorte de code obligatoire. Entre la vacuité et le dirigisme, l’arbitrage est forcément délicat.
  • Le troisième mit en cause la qualité de la labellisation néthique. Dans la mesure où l’appartenance au cercle de la néthique est déclaratif (et où une vérification serait trop difficile), il n’est pas certain que tous les sites se réclamant de la néthique en respectent vraiment les normes...
  • Le quatrième fut, à rebours, le risque de voir la néthique devenir, insidieusement, un mini ordre moral, chacun restant libre de s’y affilier ou non, mais le fait de ne pas s’y affilier devenant progressivement une cause d’ostracisme, de rejet par les autres.

Mémoire vive publiera prochainement un compte rendu exhaustif des débats.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • nat (---.---.234.100) 14 mars 2007 11:27

    en bref, on peut participer en tournant plusieurs fois la souris sur le tapis avant d ecrire pour ne pas ecrire en language verbal et respecter les regles tout en ayant envie de dire plus, mais en ne sachant pas si on peut ou non. La France du bas a peur. Du coup je vais sur SL, merci beaucoup pour les informations données ici, tres interressantes, merci de venir m y rejoindre, je suis natha pera sur SL. Je sens que je vais me faire tuer.


    • nat (---.---.131.25) 14 mars 2007 14:36

      je viens de recevoir un email personnel d un scientifique maitre de conference qui faisait une faute d orthographe, quelle bouffee de fraicheur


    • candidat 007 (---.---.41.75) 14 mars 2007 14:13

      les tenants du cinquième pouvoir tombent dans la réunionite et bavassent sur la labellisation des terroirs internetiens. A quand le drapeau ?


      • (---.---.175.202) 14 mars 2007 17:13

        Il n’est pas admissible que certains cherchent à imposer comme un « usage » le mépris de l’orthographe, et notamment des majuscules et des accents.


        • nat (---.---.121.119) 14 mars 2007 19:16

          l orthographe et la ponctuation, c est tres important, cependant interdire des blogs a des dixlexiques, c est comme empecher les muses aux handicapes, c est honteux. Aller chercher les ponctuations sur un clavier bancal dans le noir, impossible


          • minijack minijack 15 mars 2007 07:23

            Même les dyslexiques ont de la lumière chez eux. S’ils sont vraiment dyslexiques, ils assument, et on s’en rend compte très vite parce que la dyslexie est facilement repérable dans un texte de quelques lignes.

            Mais pourquoi se faire passer pour ce qu’on n’est pas ? Par flemme ? Par ignorance ? Par j’m’enfoutisme ? Désolé mais ça n’est pas respectueux des autres, ça n’est donc pas respectable et ça n’a pas à être respecté.

            C’est comme les gens qui crachent dans la rue ou qui collent leur chewing-gums n’importe où. C’est dégueulasse et il faut le leur faire remarquer. La langue française est la première richesse de l’écrivant — je n’ai pas dit de « l’écrivain » qui peut avoir d’autres obsessions — pour faire passer sa pensée. La correspondance sur le Net doit nécessairement respecter les codes du langage commun. Toute autre manière d’écrire cette langue relève peut-être d’un sens artistique dada (comme notre ami DW), ou même douteux, mais certainement pas de la convivialité ni même de la simple politesse. Il faut faire un effort réel pour ne plus voir ces fautes d’orthographe qui sautent aux yeux ou comprendre le langage phonétique des SMS. C’est pénible au possible ! Merci donc, à ceux qui font un effort de rédaction et de correction avant de poster.


          • nat (---.---.24.40) 15 mars 2007 08:33

            je suis desolee pour l auteur. Ce que vous dites est mechant et faux. Dislecxique, c est ce qu on m avait dit, surement fausse information puisque vous le dites, alors mettons ca sur le dos des anti depresseurs, vous serez peut etre d accord. Je lis et relis le texte avant de l envoyer, et je vois la faute apres, de quoi se PENDRE . Tout ceci prouve bien la difficulte de se parler et de se comprendre sur internet. Et la difficulte de se servir du clavier, cela demande peut etre un apprentissage. Je suis tout a fait d accord sur l éthique et tout le reste. Je voudrais dire que c est une excellente école qui force a ecrire sans faute, a ecrire comme pour une lettre, a avaler les couleuvres si on depasse les bornes, et sutout a cacher sa colere. Car, c est difficil de trouver un blog interressant. J espere que l on a compris ce que je voulais dire, j ignore l origine de mes fautes, je suis sincere et ca me trouble.


            • nat (---.---.225.157) 15 mars 2007 13:55

              je suis dans le noir, ce n est pas a cause de l electricite, je ne vois plus rien, j ai comme des papillons dans les yeux, vous, comprehention et tolerance zero, par contre, les vraies injustices, les vraies hypocrities, ca ne vous genent pas, pardon pour les fautes, je ne peux plus relire, c est brouille

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès