Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Point Mobi (.mobi) : l’Internet à la puissance 3

Point Mobi (.mobi) : l’Internet à la puissance 3

Avec l’introduction de la nouvelle extension pour les noms de domaine (TLD) en point mobi - .mobi – et le projet spécifique qui l’accompagne, il s’agit rien moins que de multiplier dans un même temps le nombre d’utilisateurs de l’Internet ET les temps de connexion par 2, 3, voire bien plus .. Stimulez vos contenus avec .mobi !..

Mobi pour « mobile » 

L’accès à l’Internet est désormais facilité pour les simples portables, bien moins chers que les PC, bien plus nombreux, 24 H sur 24 à la disposition de leurs propriétaires, en tous temps en tous lieux .. et si l’on réfléchit aux capacités spécifiques d’un portable, le nombre de nouvelles applications sur L’Internet pour mobile dépasse l’imagination !.. 

Le projet ".mobi", lancé par la compagnie dotMobi n’est pourtant pas très récent. La mise sur le marché des noms de domaine suivi de l’extension .mobi ainsi que la publication des règles spécifiques permettant l’accès à l’Internet à partir d’un portable quel qu’il soit, et dans de bonnes conditions, date de 2006 déjà !.. c’est en 2006 que sont jetées les bases des règles auxquelles doivent obéir les nouveaux développements et les applications spécifiques au téléphone.

Le nouveau champ d’opportunités a beau être immense, le nouveau business juteux à souhait déjà pour les initiateurs, dont Google, peu de gens voient ce qui se trame et se déploie, peu d'entrepreneurs en France semblent avoir compris de quoi il s'agit ( à en juger par les derniers .mobi que nous avons enregistrés et pris .. ).

On observe la même inertie, la même latence que pour le décollage de l’Internet, surtout en France .. rappelez-vous par exemple, le nom de domaine sncf.fr n’a été enregistré par son légitime propriétaire qu’en septembre 1997 seulement, ce qui témoigne d’un retard considérable à l’allumage au niveau des grosses têtes pensantes comme à celui des petits malins .. car ce nom de domaine sncf.fr, il aurait pu être pris avant, par quelqu’un !

First In First Fit .. premier arrivé, premier servi .. c’est toujours la règle après la courte période de lancement ou les marques et noms propriétaires sont prioritaires.

Il s’agit donc d’un champ d’opportunités vraiment nouveau et vraiment immense si l’on considère les milliards de portables, les milliards de point d'accès au Net, les milliards d'utilisateurs, les milliards de milliards de secondes de connexion, les milliards de dollars ..

D'ici 2014, après les trois coups, le rideau sera levé. Trop tard, en vain, pour certains spectateurs, les éternels retardataires. 

Ne cherchez pas à vous emparer du nom agoravox.mobi .. nous avons regardé .. il est pris, en bonne et du forme, par Carlo Revelli. En 2007 !

 

Des chiffres éloquents en 2013

74% des sites web ne sont pas optimisés pour le mobile

50% des recherches web locales se font via mobile

60% des visiteurs ne reviennent pas sur un site non optimisé mobile

84% des entreprises rapportent une augmentation d'activité grâce au marketing mobile

... 

La combinaison du téléphone portable et des réseaux qui les relient, et couvrent la planète, ne cessent de produire des effets spectaculaires, des applications innovantes, inimaginables auparavant .. On sera étonné en parcourant le "show case proposé par mobiThinking, dont l'URL est indiquée en pied .. mais les sites web existants, eux, sont à la traîne, difficile d'accès, lourds, lents, inadaptés, pas fait pour le portable. 

Avec plus de quatre téléphones portables achetés contre un ordinateur personnel, c'est tout un monde d'utilisateurs nouveaux qui se crée, pour qui le seul moyen d'accès à l'Internet c'est précisément le téléphone.

Dans certains pays émergents, il y a encore très peu de PC et très peu de fournisseurs d’accès à l’Internet. Les "smartphones" sont donc les seuls équipements disponibles et à peu près abordables pour se connecter .. ces tous nouveaux utilisateurs de l’Internet par mobile représentent donc un gisement important en puissance. On peut ajouter que l'homme d'affaire, l'étudiant ou le banquier, la ménagère ou le rentier voyagent, trottent, s'affairent de-ci-de-là, n'ont pas toujours accès à leur ordinateur .. mais leur téléphone ne les quitte pas.

Pour Gartner, qui a identifié 10 technologies clefs qui feront avancer de façon significative l'Internet mobile, 2013 offrira :

- Une amélioration des infrastructures

- Un développement considérable des applications spécifiques au mobile

- De nouvelles opportunités en matière de business

- Un accroissement des recherches et des activités associées au domaine

- De nouvelles pratiques de management et de contrôle

- Des réductions de coûts pour les entreprises

 

.mobi et dotMobi .. dotmobi la compagnie ..

dotMobi, filiale à part entière de la compagnie Afilias, a été créée par les entités qui depuis longtemps déjà sont à la tête de l'avènement de la société de l'information en mode mobile, et qui ont déjà tenu leurs premières promesses : Ericsson, Google, GSM Association, Hutchison 3, Microsoft, Nokia, Orascom Telecom, Samsung Electronics, Syniverse, T-Mobile, Telefónica Móviles, Telecom Italia Mobile (TIM), Visa and Vodafone.

Notez .. peu de Français ..

Le « mission statement » de la compagnie est clair : dotMobi aide le monde des affaires et les entreprises à toucher les milliards de ceux qui détiennent un téléphone portable. dotMobi est désormais un acteur majeur du développement des nouvelles technologies, du commerce électronique, des échanges sociaux dans la mesure où elle apporte aux fournisseurs de contenus les moyens d'adapter l'ensemble du Web à la nouvelle demande, demande qui s'étend aussi bien à la vitesse d'accès, qu'à l'adéquation des contenu, qu'à la sécurité des données et des échanges, qu'à la créativité des applications spécifiquement pensées pour les téléphones connectés.

 

2006, sur le Journal du Net déjà

"Devant l'engouement que suscite l'accès à Internet via les téléphones portables (smartphones et PDA communicants notamment), l'Icann se devait de réagir. Sa réponse porte le nom de ".mobi", soit la nouvelle extension identifiant les sites spécifiquement accessibles depuis un navigateur de téléphone portable.

Comme le ".tel", le ".mobi" est un sTLD (Sponsored Top Level Domain). Cela signifie qu'il est "sponsorisé" par des représentants de communautés d'intérêt, parmi lesquels on trouve, entre autres, Nokia, Ericsson, Microsoft et autres Google. Ils sont regroupés sous le nom de mTLD (Mobile Top Level Domain)."

L'information, en dépit de quelques approximations, entre dotMobi et mTLD par exemple, avait donc bien été mise à la disposition du public dés 2006. En parcourant le "showcase", vous pourrez voir l'avant garde des applications qui préfigurent l'avalanche des .mobi.

Vous verrez aussi que les applications typiquement françaises ne sont pas foules dans cette conquête du nouveau FarWest (pour reprendre l’image des John Perry Barlow et autres Negroponte).

L'on ne manquera pas d'observer qu'il y aura quelques envers de décors, des difficultés en coulisses, les risques d'un chaos toujours menaçant ..

 - Fatal error : Class 'DBManager' not found in /home/bemobile/public_html/framework/devicemanager.class.php on line 451

- Accroissement démesuré de la dépendance dans laquelle nous nous enfonçons

- Augmentation des risques de Cyber pearl Harbor dont parle Panetta. Nous y reviendrons dans notre prochain papier.

- Bataille pour des noms : Apple conteste à Amazon le droit d'utiliser le terme "Appstore" pour sa place de marché d'applications

Mais c'est une autre affaire, bien qu'elles aillent de paire. Prochain papier sur Cyberwarfare .. ce sera d'actualité. Combien selon vous, parmi les 3000 tués par drones depuis 2003, doivent en partie leur triste fin à la possession d’un mobile ?

 

Retenons pour l'heure à quelques impérieuses nécessités

- Tout site existant devra être optimisé pour .mobi le plus rapidement 

- Tout nouveau développement sera pensé et réalisé en fonction de la nouvelle donne qu'impose l'Internet mobile (faites un test avec http://www.ready.mobi/launch.jsp?locale=en_EN)

- Toute entreprise devra continuer - ou commencer ? - à se former à cette révolution de l'Internet allié aux mobiles

- Toute entreprise, toute collectivité, toute administration .. devra faire preuve de créativité pour valoriser à son profit les nouvelles opportunités

- Toute nouvelle application devra tirer parti des spécificités du téléphone portable qui, sans être exhaustif, incluent notamment, la géolocalisation dynamique, le phone-on-clic et autres accéléromètre, boussole, GPS, baromètre, gyroscope, Capteur de proximité et lumière, Microphones, appareil photographique numérique...

Ces mini-ordinateurs de poche bardés de capteurs, peuvent aisément, combiner, remplacer, améliorer, innover, et rendre obsolète toutes ces batteries d’appareils spécifiques à une tâche ou un métier. Le Couteaux Suisse 2.0 ...

 

A Task, an App !

Download or connect, Touch and Go !
Pas d’investissement matériel onéreux, juste un téléchargement ponctuel, fabuleux ! En tous points, en tous temps, en tous lieux ..

Avec l’émergence du BYOD, c’est plus de 60% des collaborateurs qui apporteront eux même leur appareil. Une Manne pour les entreprises (attention tout de même aux questions de sécurités).

Il s'agit bien d'un nouveau "New Deal" dont les conséquences dépassent largement la question de noms de domaines.

Et puis, last but not least, occupez-vous de votre nom de domaine en .mobi ! 

C’est fait ?

Gartner, évoqué supra, le Vatican des Nouvelles technologies, s’est laissé piquer le sien apparemment .. le nom est à vendre sur SEDO .. parions que les astucieux vont encaisser gros !

le ".mobi" a un autre avantage commercial bien réel sur le système d'adressage actuel, grâce à une visibilité sur le Web. Tous les sites référencés disponibles également en version ".mobi" seront en effet clairement identifiés par un pictogramme dans la page de résultats de Google, seul moteur de recherche présent dans le dotMobi, seul moteur au monde ..

Mentionnons enfin la naturelle combinaison des mobiles et des .mobi avec Google apps, dont la puissance et la simplicité ne sont plus à démontrer.

Google offre des templates de sites pour mobile, simple à utiliser, intégrant des fonctions très utiles comme le phone on clic et qui se valident assez bien dans les validateurs de type W3C ou ready.com.

 

Le chemin est encore long. Les tenants et les aboutissants du projet ".mobi" ne sont pas toujours saisis par les entreprises, beaucoup d'entre elles n'en ayant même encore jamais entendu parler en 2013.

Comme dit Affilias : continuez à vous former, vous, vos collaborateurs, sur ce qui va se passer en matière de nouveaux gTLD et de développements associés au .mobi. 

C'est "premier arrivé, premier servi" en ce moment, comme écrit supra.

En attendant, la mise aux enchères par le dotMobi, SEDO et autres .. des noms de domaine en .mobi bat déjà son plein ..

Vous avez peut-être des idées ? Il reste des opportunités, mais elles s'amenuisent .. il y a 15 jours, un exemple, chalon.mobi pas pris .. je vais chercher ma plastic money, bien décidé .. je retourne à ma machine .. trop tard !.. chalon.mobi m'est passé sous le nez.

 

Playboy est en .mobi, très-joli .. très-bien fait, une source d’inspiration à recommander.

 

Citation graphique : playboy.mobi

http://www.informationweek.com/

http://mtld.mobi/domain/dispute

http://www.wipo.int/portal/index.html.fr

http://mobithinking.com/showcase/sh...

http://mobithinking.com/showcase/sh...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Protoc...

http://www.afilias.info/about-us&am... ;

http://mtld.mobi/content/meet-mobi-...

Tester son site mobi : http://www.ready.mobi/launch.jsp?lo...

Pourquoi .mobi http://why.mobi/

 http://www.site.mobi/

Resultats : http://www.ready.mobi/results.jsp?u...

Terms of use Celladmin : http://www.celladmin.com/celladmin/...

http://www.force-ouvriere.fr/mobile


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • alinea Alinea 16 février 2013 10:28

    Excellente impression d’avoir lu du chinois, d’avoir compris un peu, sans certitudes !!
    Moi qui suis paysanne, hermétique ou à peu près à ce monde, ce mode d’échanges, une réflexion s’impose : quid des gros doigts et des mauvais yeux sur ces miniatures ? Les échanges seront-ils aussi miniaturisés ? D’ici quelques années, les phrases existeront-elles encore ?
    Et qu’avons-nous bien à chercher dans cette fournaise ?
    Autant de réponses attendues pour me faire une idée du monde dans lequel j’engage mes vieux jours !


    • Montagnais Montagnais 16 février 2013 17:12
      Quelquefois un grand rire ..

      « Sans doute n’y a-t-il pas ici plus qu’ailleurs le dessein d’une réflexion ou d’un progrès, d’une avancée, d’une conscience ou d’un partage .. »

      C’est assez drôle de vous voir ici, sur cette facette des écrits ! 

      Il aurait été plus facile de vous répondre sur Giap ou l’OWS .. ou l’aliénation de Proprole .. ou les turpitudes des industries de la réclame et de l’amusement publique, ou l’horreur qu’inspire souvent notre nouvel environnement, notre NOM ..


      Une explication permettez ..

      Je regarde l’Internet depuis longtemps, l’Internet bondissant, bordélique, agité, balbutiant, sautant, ébroué, ivre d’énergie, du vif-argent jeté à la tête de l’humanité (pas certain qu’elle existe pour autant ..) .. jeune, débordant, insouciant, batifolant, affolant, innocent, anorexique (pour la vraie vie), boulimique de néant souvent, mais anarchiste, désobéissant à l’image de vos chiennes jouant dans l’eau à grandes giclées d’argent .. intelligent tant parfois ..

      L’Internet qui appartient à Tous, pour le pire comme le meilleur, l’Internet qui chahute tant les puissants et leurs servants ..

      On l’aime autant que nos forêts, nos champs .. surtout depuis qu’un crétin de cupide réclameur obscène comme Segala a dit que l’Internet est la chose la plus dégueulasse que l’homme n’ait jamais inventé .. l’abruti brebis !

      Bien qu’on pourrait s’en passer, on s’en passera même (mais pas de nos forêts, pas de nos chants, pas de nos chats ..) 

      Pour le reste .. déserteur.

      Hanteur de l’Internet et d’Agora parfois, préférant et de loin la profondeur des bois.

      Ah ! j’oubliais

      « Et qu’avons-nous bien à chercher dans cette fournaise ? »

      Elle serait pas là la l’ultima foutaise ? :


      • alinea Alinea 16 février 2013 17:36

        L’enfer ! Association : cette masse de vêtements violets me rappelle l’image donnée d’une foule d’évêques dans un récent article sur le pape ! Chacun, en soi, s’en rend-il compte ?
        Drôle d’impression, impressionnante...
        Ce chahut que certains voudraient faire taire ? Et qui pourtant, à mes yeux, n’est pas encore très dangereux ; j’hésite entre l’os à ronger, les jeux du cirque ou bien, on verra, une magnifique toile ?


        • fb 16 février 2013 18:53

          J’ai du mal à saisir le mélange entre un domaine de premier niveau (.mobi) et la compatibilité avec les smartphones. Il n’y a pas de difficulté particulière pour créer un site en HTML5 qui se comporte bien avec un petit écran et avec un ordinateur. Par ailleurs « .fr » est bien plus court que « .mobi » ce qui est un avantage certain. truc.mobi reste un identifiant, ce qui est intéressant c’est le contenu pas l’adresse.


          • Montagnais Montagnais 16 février 2013 20:04

            Certes .. mais y’a quelques trucs à considérer :


            - Google avantage - et avantagera - les points mobi ( médailles sur les résultats ..)

            - sur les smart, mettre juste le nom, pas l’extension, pas wouawoua, trois lettres suffiront

            - .. tout ce qu’on peut faire sur un phone et pas sur son pc (en tout cas pas en standard ..)

            phone-on-clic et autres accéléromètre, boussole, GPS, baromètre, gyroscope, Capteur de proximité et lumière, Microphones, appareil photographique numérique... portable, qui seront naturellement associés à l’extension, qu’on le veuille ou non

            Vous verrez, ils vont trouver, la dotMobi .. http://mtld.mobi/&nbsp ;

            Sûr qu’un point fr ou autre pourra toujours se plier .. HTML5 .. encore faut-il le faire.

            C’est tout l’Internet existant qui devra se faufiler dans le chas ..

            Même si le .mobi n’était qu’un signe de ralliement, ce sera déjà ça.

            Mais ça va bien au dela .. soyez de bonne foi . ;



            • fb 16 février 2013 21:27
              « - Google avantage - et avantagera - les points mobi ( médailles sur les résultats ..) »

              Mouais


              « - sur les smart, mettre juste le nom, pas l’extension, pas wouawoua, trois lettres suffiront »

              Et donc nom de domaine non trouvé -> recherche (au hasard sur Google) et boom le site est listé dans les résultats de la recherche, mouais...


              « - .. tout ce qu’on peut faire sur un phone et pas sur son pc (en tout cas pas en standard ..)

              phone-on-clic et autres accéléromètre, boussole, GPS, baromètre, gyroscope, Capteur de proximité et lumière, Microphones, appareil photographique numérique... portable, qui seront naturellement associés à l’extension, qu’on le veuille ou non »

              Bah non. Pour la plupart de ces périphériques il faut passer par une application pour pouvoir y accéder, donc il n’y a pas de rapport avec le domaine ni avec Internet ; compte tenu des implications possibles pour la vie privée ce n’est d’ailleurs pas une mauvaise chose.


              « Sûr qu’un point fr ou autre pourra toujours se plier .. HTML5 .. encore faut-il le faire. »

              Justement c’est plus intelligent d’utiliser HTML5 (donc CSS 3 et ECMAScript) plutôt que de faire un site dédié sur un .mobi ; quant aux sites qui restent en HTML 4.01 transitional voire pire c’est un peu suicidaire donc tant qu’à (bien) faire...


              « C’est tout l’Internet existant qui devra se faufiler dans le chas .. »

              LOL ! Un peu comme le .biz, le .tel le .pro ; je crois que je vais attendre un peu alors.

              « Même si le .mobi n’était qu’un signe de ralliement, ce sera déjà ça. »

              Vous croyez vraiment que les développeurs qui travaillent sur le Web ignorent les usages mobiles ? Le .mobi ne change rien en revanche les problèmes d’ergonomie, « d’affordance » sont bien réels et sont loin d’être simples à traiter. Le mauvais réflexe qui a été pris a été de faire une version spécifique généralement sous la forme m.example.com ; avec HTML5 il est possible avec le même code de réaliser un rendu adapté au périphérique. C’est nettement mieux que de devoir aller sur example.mobi avec son smartphone et sur example.com avec son ordinateur de bureau.

              Le progrès ça serait sur un .mobi de dire optimisé pour WebKit et de dire à Firefox qu’il n’est pas le bienvenu... ça me rappelle quelque chose.

              « Mais ça va bien au dela .. soyez de bonne foi . ; »

              Non. Un domaine n’est qu’un domaine DNS, qu’il soit mis en valeur par les registrars parce que c’est leur gagne pain, c’est une activité normal de commerce, maintenant excepté se protéger du cybersquatting il n’y a pas d’intérêt ni de valeur ajoutée. Pour le reste je pense être de bonne foi d’autant que j’ai la prétention de connaître pas trop mal Internet et le Web.


            • Montagnais Montagnais 17 février 2013 03:04

              .mobi n’est qu’une methonymie 


            • Defrance Defrance 17 février 2013 18:25

              Bonjour à tous, 

                Et surtout un bon filon pour les ophtalmologues, la plupart des applications sont inutiles au commun des mortels, sauf pour les snobs , 

                tenter de lire quelque chose sur un ecran de phone, smart ou pas relève souvent de la prouesse de Champolion ? 


              • Montagnais Montagnais 17 février 2013 23:26

                Vrai .. mais y’a des appli où y faut appuyer sur un bouton et c’est tout .. rouge ..


              • ecolittoral ecolittoral 18 février 2013 09:18

                En ce moment, je tape sur mon clavier. Ça passe par quoi ? Quelles applications ? Je n’en sais rien et je m’en fou...puisque ça marche.

                L’auteur de l’article à oublier de répondre à la question que se pose tout internaute, qu’il soit chef d’entreprise, particulier, jeune, vieux.
                A quoi ça sert ? 
                Parceque les premiers téléphones mobiles qui pesaient dans les deux Kg, le minitel puis les ordinateurs portables ou non, permettaient déjà la gestion des commandes, des stocks, de la comptabilité etc.
                Est ce que les particuliers ou les entreprises(pour celles qui existent encore) qui n’utiliseront pas ce machin seront pénalisées ?
                Bien sûr que non ! Puisqu’un téléphone portable...ça sert toujours (encore) à...téléphoner.
                Cet article doit être intéressant pour les fans d’applications mais il n’est pas vendeur.


                • Ruut Ruut 19 février 2013 14:03

                  UN mobile dispose d’une petite résolution.
                  le .mobi est une solution pour mettre des images et vidéos basses résolutions suffisants pour les mobiles.

                  Comme les débits des mobiles est faibles des petits fichiers c’est pas mal.

                  Par contre pour les Ordinateurs les grosses résolutions sont sympas et comme les débits sont bon, pourquoi s’en priver.

                  il y aurais l’internet HD et l’internet mobi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès