Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Pour les fêtes, passez au covoiturage !

Pour les fêtes, passez au covoiturage !

Que ce soit pour Noël, le réveillon, les deux ou pour vos vacances à la montagne, pensez au covoiturage ! Vous le savez si vous nous suivez, ce mode de transport semble promis à un bel avenir. Auto-promotion ? Pas tant que ça au regard des arguments nombreux qui convergent vers un changement de nos mobilités :

  • Des économies : partager sa voiture, c'est économiser sur le carburant, l'entretien, l'assurance. Un exemple ? Sur un trajet de 30km quotidiens partagé à trois, l'économie pour chacun des voyageurs/chauffeur est de près de 1 700 euros sur un an.
  • L'écologie : de la même manière, moins de voitures sur les routes = moins de Co2 émis. Le même exemple permet d'économiser 4 tonnes par personnes et par an. Des volumes intéressants si l'on envisage que le covoiturage devienne non plus une alternative, mais une habitude.
  • La sécurité : profitez du covoiturage pour choisir un capitaine de soirée et rentrer en entier. Vous pouvez même en faire un jeu avec "C Ki Sam", le programme de sélection du capitaine de soirée de la sécurité routière.

Au-delà de ces arguments structurels, jetons un coup d'oeil sur les raisons conjoncturelles qui m'incitent à vous parler une fois de plus de ce moyen de transport :

  • Météo capricieuse, trains en retard et avions cloués au sol. Certes, me direz-vous, être bloqué sur une autoroute avec 10cm de neige au sol et le choix cornélien du carburant ou du chauffage, ça n'est pas un plaisir. Mais en voyageant à plusieurs, on réduit le risque d'accident, et d'embouteillage.
  • Grèves, pénurie d'essence, blocages. Autant de nouvelles occasions pour changer la manière dont nous relions le domicile au travail, certaines entreprises mettent en place des programmes de covoiturage pour leurs employés (EADS à Toulouse, Orange à Angers), renseignez-vous... ou prêchez la bonne parole !

Le Figaro rappelait la semaine dernière les excellents chiffres du secteur, et notamment du leader Covoiturage.fr, qui a doublé son activité ce mois-ci, passant de 30 000 requêtes par jour à 60 000.

Le paysage du covoiturage est de plus en train de changer avec la démocratisation des smartphones et la capacité toujours accrue des voyageurs à se connecter en toute mobilité. L'autre solution du covoiturage dynamique rentre dans cette catégorie, en s'appuyant à la fois sur la 3G (haut débit sur le mobile) et le GPS pour synchroniser offre et demande, et même paiement (via un système de portemonnaie électronique).

Dans tous les cas joyeuses fêtes et soyez prudents au volant !

Dynamics Auto


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • iris 24 décembre 2010 15:30

    avec le go a + 1.20 euros on va etre obligé....


    • exocet exocet 24 décembre 2010 20:36

      Et on peut plus mettre de l’huile de tournesol dans le moteur, depuis le debut de l’année la TICC (ex-TIPP) est appliquée par nos tondeurs à tout ce qui peut servir de carburant.

      Tout, y compris l’alcool ménager, toutes les huiles - y compris « huile de creosote »- dixit le décret, même les combustibles les plus improbables, est surtaxé carburant et coute maintenant plus d’un euro le litre.

      A l’origine la Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers avait été votée car « l’importation des produits du petrole pénalise notre balance du commerce extérieur ».

      Il y a qques années, avec les premiers écolos roulant à l’huile, la taxe a été rebaptisée, en douce « Taxe Intérieure sur les Combustibles et Carburants ».

      M’enfin, il faut en tirer, de l’argent, au vulgum pecus pour faire tant de choses :
      créer deux millions de Français millionnaires en dollars, payer une armée de fonctionnaires, petits et hauts qui ne sentent pas trop la sueur, arroser de juteux contrats d’état les sociétés commerciales ou bien loi 1901 des fistons puis des copains puis des copains des copains, baisser les impôts des plus aisés....

      Eh oui, notre Pays, la France, est le Pays d’Europe qui compte le plus grand nombre d’élus et de fonctionnaires par habitant.

      Et on se demande quelle est, de ces deux là, la catégorie qui nous coute le plus cher.

      Donc, surtaxer jusqu’à l’huile de coude n’empechera pas, dans un avenir proche, la dette étatique de continuer à enfler sous le coup des emprunts et déficits, notre industrie de continuer à partir en brioche, et ce sera au final, la faillite, ou bien la guerre pour voler un état qui s’en sort mieux.

      Joyeux Noel et Bonne Année !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès