Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Qu’y a-t-il au fond de la mer ?

Qu’y a-t-il au fond de la mer ?

Les grands fonds sous-marins ont toujours passionné les hommes, à commencer par Jules Verne qui nous en a fait une description effrayante avec son Nautilus, son capitaine Nemo et la fameuse bataille au fond des mers contre le calamar géant. Depuis, l’évolution des techniques a permis d’explorer et de connaitre avec beaucoup plus de détails les profondeurs marines proches à moyennes. Mais l’obscurité qui y règne et les pressions colossales qui s’y exercent n’ont pas permis de progresser beaucoup, par contre, sur les très grandes profondeurs, ses habitants et son environnement. Une campagne coopérative avec des organismes russes, la Campagne Serpentine, a permis de progresser dans la connaissance de ces grands fonds, grace au Pourquoi pas ?, le nouveau navire océanographique français qui vient d’effectuer une mission de quarante jours au large des Antilles et à son robot Victor 6000, piloté à distance.

Que sont donc allés voir nos chercheurs au fond de la mer ?canalblog134

Ils ont effectué leur campagne d’exploration dans les Antilles par - 4200 mètres de fond, tout proche de la dorsale médio-atlantique qui est cette crête formée au fond de l’océan Atlantique par les émissions de matière rocheuse et volcanique à la limite des deux plaques tectoniques Amérique et Europe qui s’éloignent l’une de l’autre à une vitesse de deux centimètres par an.

C’est la zone, comme vous le voyez sur le schéma ci-contre, où viennent en contact l’eau salée de l’océan et le manteau, cette zone intermédiaire entre le noyau fondu de la Terre et la croute, continentale ou océanique, qui le recouvre. Ce manteau est constitué d’un ensemble de roches anhydres (sans eau), la péridotite qui subitement se trouve confrontée à l’eau. Le tout sous d’énormes pressions car à ces profondeurs elle est de l’ordre de 100 à 500 bars. Que se passe -t-il ? D’intenses échanges thermiques et chimiques s’y produisent et la péridotite se transforme en s’hydratant en une roche appelée serpentine, d’où le nom de l’expédition.canalblog135

On rencontre dans cette zone volcanique des volcans souterrains qui émettent des fluides à des températures de 350 °C dans une zone où la température de l’eau de mer est de l’ordre de 2 °C. Il s’ensuit des bouillonnements, des émissions de gaz et de métaux de toutes sortes dans un milieu très acide et pauvre en oxygène.

En plus, il n’y aucune lumière à ces profondeurs et donc la photosynthèse qui est le principe de vie à la surface de la Terre n’existe pas.

Et pourtant on y trouve de la vie, plus particulièrement dans la zone un peu à l’écart des fumerolles entre 5 et 50 °C. Le principe de vie est la chimiosynthèse qui, à partir des gaz émis, essentiellement de l’hydrogène, de l’hydrogène sulfuré et du méthane, donne vie à des bactéries qui, elles-mêmes, dans une symbiose avec d’autres organismes, finissent par donner vie à différentes espèces dans un milieu où on ne les attendrait pas. Une vie bien sûr très précaire car tout incident volcanique, tout mouvement tectonique, peut instantanément supprimer à ces espèces les éléments nutritifs qui leur permettent de vivre.canalblog136

Ce sont des molioles, des mollusques proches de nos moules ou encore des crevettes aveugles comme dans la photo ci-dessous ou d’autres espèces de différentes familles puisque plus de 600 en ont déjà été répertoriées alors que très peu des 60 000 km de dorsales ont été explorés jusqu’ici.

Ces espéces se reproduisent en émettant des larves qui dérivent dans les courants. Ce ne sont pas nécessairement les mêmes espèces que l’on retrouve sur toutes les dorsales mais certaines sont identiques ou proches, ce qui montre que les larves, malgré les difficultés, ont réussi à passer d’un océan à un autre.

Voilà, extrêmement résumé comme vous pouvez le supposer, ce que l’on peut trouver au fond des mers. L’exploration ne fait que commencer car son intéret principal est que ce milieu est probablement proche de celui des premiers âges de notre astre, celui pendant lequel la vie est née.

Si ce sujet vous intéresse, je ne peux que vous conseiller d’aller voir le site de l’Ifremer, wwww.Ifremer.france, qui est bien sûr passionnant.


Moyenne des avis sur cet article :  4.85/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • alberto 1er juin 2007 10:49

    ça dérange : j’espère que tu ne vas pas en rester là et que tu nous feras part régulièrement des dernières découvertes de cette campagne de recherche.

    En tout cas, bravo pour ce petit article qui montre qu’on a encore de quoi s’étonner et des choses à découvrir sur notre planète.

    Bien à toi.


    • 1er juin 2007 11:59

      euh !

      www.ifremer.fr

      c’est mieux !


      • LE CHAT 1er juin 2007 12:05

        le fond des mers est désormais l’essentiel des zones inexplorées de notre planète ; aux fond des abyssses se trouvent des tas de fossiles vivants dont de nombreuses espèces inconnues .L’éruption récente à la réunion qui a envoyé plein de lave en fusion dans les profondeur de l’océan indien nous a fait venir en surface quelques specimens inconnus . J’ai lu un super-reportages sur des recherches au large des côtes californiennes prometeuses . une chose est sûre , on y trouve bien des calamars géants , mais on a pas encore trouvé la poelle pour la paella ! smiley

        bien à toi


        • alberto 1er juin 2007 13:39

          Le Chat : c’est du fond des abysses que vient ton air... abyssin ?


        • LE CHAT 1er juin 2007 13:47

          juste un air de poisson chat ; voici quelques photos

          http://www.dinosoria.com/fonds_marins.htm


        • maxim 1er juin 2007 13:45

          je pense aux innonbrables épaves ,accumulées au cours des siécles et qui doivent contenir de précieux renseignements sur l’histoire des hommes.....


          • maxim 1er juin 2007 13:46

            pardon pour la faute à innombrable .......


          • LaEr 1er juin 2007 14:05

            @ Tous les fans des profondeurs, des découvertes insolites et de la bande dessinée, je vous conseille la superbe Bd « Carthago » (http://www.bdgest.com/critique_2094.html).

            « Pacifique sud, 1993. Au cours d’une opération de forage sous-marine, un groupe de scaphandriers employé par un géant mondial du gaz et du pétrole pénètre une caverne immense qui abrite des spécimens supposés disparus depuis des millions d’années. »


            • LE CHAT 1er juin 2007 14:15

              @laer

              c’est dingue , comme dans le fond , on n’est pas si con ! smiley

              voici d’autres créatures là http://www.vesque.fr/index.php/la-planete-bleue-les-monstres-marins-des-abysses/


            • LaEr 1er juin 2007 14:28

              houuuuu.... les mignonnes bébêtes...

              Mais quand je les vois, je trouve mon chat de meilleure compagnie ;)


            • LaEr 1er juin 2007 14:54

              Tiens le chat, j’en ai trouvé d’autres (beaucoup plus de photos...)

              http://norb.homedns.org/nwp/storycode/dep-web/index.html


            • LE CHAT 1er juin 2007 15:29

              Et moi j’ai retrouvé le calmar géant http://www.dinosoria.com/calmar_cachalot.htm


            • 1er juin 2007 22:14

              Alors, Jules verne avait raison ! ma seule question est : comment savait-il ,lui ? et pas notre éducation nationale de 1953 à 2004 qui a osé nous enseigner des mensonges sur des mensonges , ce qui n’a pas rétabli la vérité. Alors, certains êtres auraient la possibilité d’accès à des secrets ? et bien sûr, ils sont raillés par de grands nuisibles mais pour nous comment nous y retrouver ? Ici, il s’agit de rien de moins que « La Vie » ,mais , il y a aussi la mémoire de l’eau ,la vie hors de la planete terre, peut-être même la vie sans corps physique ce qui expliquerait le manque de matière dans notre cosmos ,et en médecine où le fric est prépondérant ,où jamais un médicament moins cher ne vient sur le marcher pharmaceutique ce qui doit faire souffrir et même mourir certains malades (le médicament pas assez cher ,cf ulcère de Buruli ( www. BuruliBuster.com et www.ActionBuruli.com expliqué à l’oms à Genève en 2002 et en 2005 et le traitement n’est toujours pas appliqué ) Il m’est impossible de mettre mon pseudo et mon adresse email ... pas doué !


              • chmoll 3 juin 2007 08:38

                Qu’y a-t-il au fond de la mer ?

                ben des cailloux et des bébètes


                • 5 juin 2007 07:14

                  Tintin et le capitaine Haddock se sont rencontrés la première fois sur un bateau.

                  Le Karaboudjan.

                  Au fond de la mer on peut retrouver quelques bulles.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès