Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Qu’y a-t-il dans le Coca-Cola ?

Qu’y a-t-il dans le Coca-Cola ?

L'analyse complète de la composition d'un produit de consommation quotidienne est toujours très intéressante. Le Coca-Cola est aujourd'hui passé au crible, marronier récurrent en période estivale (ça marche à Noël aussi) puisque Rue89 en parlait encore récemment. Que trouve-t-on dans cette boisson devenue un symbole de la mondialisation au point d'être connue et bue partout dans le monde, même là où l'eau n'est pas accessible ?

L'origine de la boisson Coca-Cola remonte à la première recette de John Pemberton en 1885, appelée French Wine Coca. Pemberton, alors pharmacien récemment installé à Atlanta, vient d’inventer dans son laboratoire une boisson alcoolisée à base de coca, de noix de kola et de damiana, inspirée de la recette du vin Mariani. L’interdiction de l’alcool dans la ville d’Atlanta obligea la jeune J.-S. Pemberton & Company a proposer une boisson différente des orangeades d’alors, procurant les effets du bourbon mais désormais sans alcool. Une nouvelle version de sa boisson, sans alcool mais toujours avec la coca comme principal ingrédient actif, fut vendue jusqu'à la fin du 19e siècle. La marque Coca-Cola fut inscrite au registre du commerce en 1887, et la boisson devint célèbre malgré plusieurs changements de propriétaires.

 
Vendu comme tonique pour le cerveau, un verre de Coca-Cola en 1886 contenait environ neuf milligrammes de cocaïne, et officiellement n’en contient plus depuis 1903. Les contrôles des autorités en relèvent encore des traces après 1929. En 1911 la compagnie fut prise dans une affaire sur l’utilisation illégale de caféine comme additif qui l’obligea à en réduire les taux et participa à l’élaboration de normes sur l'étiquetage.
 
La recette exacte du Coca-Cola actuel n'est pas divulguée par l’entreprise, et fait même l’objet d’un mystère soigneusement entretenu (sa composition écrite sur un document sacré, secret industriel quasi militaire, reposerait dans un coffre situé dans les sous-sols inviolables de la SunTrust Bank, connus de seuls deux employés évitant soigneusement de voyager ensemble pour éviter qu’un accident ne la fasse disparaître).
 
Si l’on lit l’étiquette on y trouve simplement de l'eau gazéifiée, du sucre (sirop de maïs à haute teneur en fructose, ou bien saccharose, selon les pays), le colorant caramel E150d, de l'acide phosphorique comme acidifiant, des extraits végétaux et un arôme caféine.
Mais bien évidemment, si le procédé de fabrication, lui, est encore secret, la composition du Coca-Cola est bien connue grâce aux techniques de chromatographie qui permet aux chimistes d’en lister tous les ingrédients.
 
La saveur particulière des colas provient principalement du mélange de sucre, d’acides et de nombreuses essences d'orange, citron, vanille, cannelle…
 
Les colas sont ainsi des boissons à base aqueuse et aromatisées aux huiles essentielles. Cela présente donc un problème qui est que les huiles et l’eau ne se mélangent pas s’ils ne sont pas émulsionnés comme une vinaigrette. Il faut aussi que cette émulsion reste stable pour ne pas que l’huile et l’eau ne se séparent pendant le stockage.
 
A l’origine le Coca-Cola n’était pas destiné à être embouteillé, et donc la stabilité du mélange n’était pas vraiment un problème. La recette originale ne contenait d’ailleurs aucun émulsifiant, bien que l’alcool et le caramel jouent un léger rôle.
 
Aujourd’hui il est connu d’après les analyses chimiques que le Coca-Cola contient de la cannelle, de la muscade, de la vanille, de l’extrait de coca, de la lavande, du jus de citron vert et d’autres agrumes, ainsi que de la glycérine d’origine végétale. Il ne contient pas de noix de kola mais de la caféine, à la différence d’autres colas concurrents.
 
Ingrédients
 
Eau
La composition minérale de l’eau est importante et a une influence non négligeable sur son goût comme pour la présence d’ions fer ou cuivre. La stabilité de l’émulsion dépend aussi du pH, ainsi dans une eau alcaline (pH supérieur à 7) les ions calcium et magnésium sont à éviter sous peine de voir se former du calcaire (carbonates) dans la bouteille ! Pour assurer une qualité et un goût constante de l’eau partout dans le monde, l'eau est nano-filtrée. Chaque fabriquant sous licence de la boisson, reçoit le concentré en poudre dans de gros flacons et se contente d'y ajouter l'eau, le sucre et le gaz. On peut trouver que celui du Coca-Cola varie entre différents pays, cela n'est dû qu'à une différence de dosage dans les recettes, par exemple le Coca-Cola en Espagne sera plus sucré qu'en France.
 
Sucre
A l’origine le sucre utilisé est le saccharose issu de la canne. Il a été aujourd’hui remplacé par du sirop de glucose-fructose issu du maïs, bien moins cher, mais nécessitant d’importantes surfaces agricoles fortement irriguées.
Pour replacer certaines choses en contexte :
- jus d’orange pressé : 44 kcal au 100mL
- coca-cola : 45 kcal au 100mL
- jus de fruit à base de purée et sirop de glucose : 50 à 80 kcal au 100mL !!!!
Soit autant de sucre simples dans un verre de jus pressé que dans une verre de coca, et même moins que dans un jus reconstitué au sirop de glucose ! (oui je sais j’ai moi-même été très surpris en voyant cela).
 
Acidifiants 
La balance acide/sucré dans le Coca-Cola est très importante pour l’impression en bouche et pour le goût. L’acidité est obtenue par l’acide phosphorique (E338, issu du traitement de roches phosphatées) et/ou l’acide citrique (E330, extrait d’agrumes, mais préparé industriellement par fermentation fongique). Ce dernier à un goût plutôt léger et fruité, tandis que le premier à un goût neutre et sec. Aujourd’hui c’est l’acide phosphorique qui est utilisé dans le Coca-Cola car bien moins cher que l’acide citrique et il en faut 30% de moins pour obtenir la même acidité en bouche. Il est ainsi incorporé au taux de 0,05 % et donne au Coca-Cola un pH de 2,8. La manipulation de cet acide est délicate et nécessite des gants appropriés et de grandes précautions. En plus de ces acides on ajoute du CO2 (E290) qui participe aussi à l’acidité de la boisson. En général, l’acidité des boissons gazeuses assure une bonne conservation contre les micro-organismes, mais dans certains cas il peut être ajouté de l’acide benzoïque (E210) ou du benzoate de sodium (E211) actifs contres les champignons, et du dioxyde de soufre (E220) actif contre les bactéries.
 
Emulsifiants
Pour assurer la stabilité de l’émulsion du Coca-Cola, plusieurs ingrédients sont ajoutés : le Coca-Cola (mais pas le Pepsi) utilise la glycérine (E442), connue aussi sous le nom glycérol, qui est obtenue de source végétale ou animale. Elle possède les effets combines de l’eau et de l’alcool pour émulsionner les huiles. Elle a aussi un rôle anti-oxydant.
 
La gomme arabique (E414) aussi utilisée est un polysaccharide, comme l’amidon, extrait de la sève des branches d’un acacia du Sénégal. Naturel donc. A la différence d’autres gommes polysaccharides, la gomme arabique peut adsorber des gouttelettes d’huile et stabiliser des émulsions, tout en n’ayant que très peu d’effet sur la viscosité. Elle est utilisé à hauteur de 18 à 22%. Il est très important d’utiliser de la gomme de qualité alimentaire et surtout pas celle vendue dans les magasins de loisirs et décoration qui est toxique.
 
Pour réaliser une émulsion fine d’huiles essentielles, une agitation vigoureuse n’est pas suffisante car elle donne de grosses gouttelettes. On utilise un homogénéiseur à haute pression qui fait passer le liquide à travers une valve, ce qui permet des tailles de gouttes de 0.1 à 0.2 µ. Ces machines très volumineuses sont de plus en plus remplacée par des broyeuses à disques concentriques qui assure des tailles de gouttes de 1 à 2 µ. Le mélange de l’émulsifiant avec les autres ingrédients est une étape cruciale : il est en général d’abord mélangé avec un peu d’eau avant d’y ajouter les huiles essentielles. Les autres ingrédients comme le caramel et l’acidifiant sont ajoutés déjà dissous pour garantir un bon mélange. La stabilité de l’émulsion est obtenue pour des tailles de goutte inférieures à 3 µ, voire 1 µ avec un mauvais émulsifiant.
 
La gomme de Guar (E412, extraite d’un haricot africain, graine de Cyamopsis tétragonoloba) et la gomme xanthane (E415, issus de la fermentation de la bactérie Xathamonas campestris en présence de glucose) peuvent aussi être utilisées dans certains sodas mais épaississent énormément dès 1% en concentration.
 
Caféine
La caféine est un alcaloïde trouvé dans de nombreuses plantes, comme le café, le thé, mais aussi la noix de kola. Elle est ajoutée comme arôme à la place de la noix de kola bien plus chère. Sa solubilité est limitée, et elle est plutôt ajoutée aux boissons sous forme de citrate de caféine plus soluble. Elle est optionnelle dans les colas. Il n’est pas recommandé d’en stocker car elle est extrêmement toxique, 10g suffisent à tuer un homme. Inutile donc de charger la recette, et il vaut mieux s’assurer que tout à été dissous.
 
Caramel
Le caramel est ajouté comme colorant brun. Il est préparé traditionnellement par chauffage du sucre avec un additif qui va conditionner sa stabilité. Il faut donc choisir le bon caramel, et dans le cas du Coca-Cola il faut un caramel qui résiste à des pH très acides : il s’agit du caramel réalisé au sulfate d’ammonium (E150d) qui lui confère des charges négatives qui stabilisent en plus les gouttelettes d’huiles de l’émulsion. Il agit aussi comme émulsifiant léger. Un caramel inapproprié ferait sédimenter les gouttelettes au fond de la bouteille.
 
Feuille de coca
L'utilisation de feuille de coca est toujours d’actualité : une centaine de tonne de feuilles décocaïnisées est consommée chaque année, importée du Pérou et de Bolivie, et traitée par la société Stepan. Des débats existent encore à propos de la présence de traces de cocaïne irréductibles dans le Coca-Cola. La compagnie se refuse à commenter, arguant que la cocaïne a disparu de la recette depuis 1900.
 
Vanille
La compagnie Coca-Cola est le plus grand consommateur mondial d'extrait de vanille naturelle. Ainsi, quand une nouvelle formule fut utilisée en 1984 pour le New Coke, à base de vanilline synthétique, l'économie de Madagascar en souffrit gravement.
 
Huiles essentielles
Les huiles essentielles sont extraites des plantes, des fruits, des fleurs… par pression à froid (comme l’huile d’olive), par extraction au CO2 supercritique, par entraînement à la vapeur, ou par extraction aux solvants. Ce sont des mélanges complexes de molécules, certaines plus solubles dans l’alcool que d’autres. La composition exacte de chaque huile est très dépendante de la source végétale (terroir, climat…) et de la méthode d’extraction. On y trouve des molécules carbonés (terpènes), les composes oxygénés (esters, aldéhydes, cétones, alcools, phénols…), ainsi que des acides, lactones, composés azotés et soufrés.
 
Les composés qui contribuent principalement à une saveur intéressante pour les boissons sont les composés oxygénés. Les composés carbonés sont plutôt intéressants pour les parfums, et donnent du coup un mauvais goût et doivent être enlevés. On procède pour cela à une seconde extraction à l’alcool. Selon les recettes de colas, l’alcool, en très faible quantité, peut rester ou non dans la boisson. D’autres procédés incluent la distillation ou l’extraction à contre-courant par d’autres solvants.
 
Les huiles essentielles sont très irritantes pour la peau, et nécessitent des gants pour leur manipulation. Elles sont en général disponibles chez les herboristes.
 
Huile essentielle de cannelle de Chine
Obtenue par entraînement à la vapeur des jeunes feuilles de Cinnamomum cassia, ou cannelier de Chine, à ne pas confondre avec le cannelier de Ceylan (Cinnamomum zeylanicum) qui donne la cannelle commune, plus chère et plus douce. Cette huile contient jusqu’à 90% de cinnamaldéhyde, et un peu d’eugénol (le contraire pour l’extrait d’écorce).
 
Huile essentielle de citron
Obtenue par pression de pelures de citron (Citrus lemon). Elle contient beaucoup de terpènes comme le limonène (65%), le ß-pinène et γ-terpinène(8-10% chacun). La saveur du citron est aussi donnée par les aldéhydes comme le citral (3-10%).
 
Huile essentielle de citron vert
Obtenue par pression à froid ou bien par entraînement à la vapeur du fruit entier de Citrus aurantifolia (citron vert). Extraite à frois elle contient 50 à 60% de limonène, 10% de chaque ß-pinène et γ-terpinène, et 4.5 à 9% de citral. L’extraction à la vapeur contient que 0.5 à 2.5% de citral.
 
Huile essentielle de néroli
Obtenue par entraînement à la vapeur des fleurs du bigaradier Citrus aurantium. Sa composition varie selon l’origine de la fleur et la méthode de distillation, mais contient environ 30% de linalol. Elle est en générale assez chère.
 
Huile essentielle d’orange amère
Obtenue par pression des pelures des fruits du bigaradier Citrus aurantium. Elle contient environ 90% de limonène, et moins d’aldéhydes et plus d’esters que l’orange douce.
 
Huile essentielle d’orange douce
Obtenue par pression des pelures d’orange (Citrus sinensis). Elle contient environ 90% de limonène, ainsi que des aldéhydes comme le citral, l’octanal, le décanal, des esters comme l’acétate d’octyle et de néryle.
 
Huile essentielle de muscade
Obtenue par entraînement à la vapeur de la noix de muscade, le fruit séché de Myristica fragrans. Elle contient environ 90% de terpènes.
 
Huile essentielle de coriandre
Obtenue par entraînement à la vapeur des graines de coriandre Coriandrum sativum. Elle contient principalement 60 à 80% de linalol, ainsi que des terpènes comme l’α-pinène et le γ-terpinène.
 
Huile essentielle de lavande
Obtenue par entraînement à la vapeur de fleurs fraiches de lavande Lavandula angustifolia ( lavande française), Lavandula spica (lavance d’Espagne), ou de variétés hybrides (lavandin). Elle contient principalement des alcools et des esters, variant considérablement selon la source. La variété française contient jusqu’à 40% d’acétate de linalyle, la variété espagnole à plus de linalol, le lavandin est entre les deux.
 
Autres additifs des sodas (hors Coca-Cola) :
Certains sodas peuvent contenir aussi des agents de charge, qui sont des huiles destinées à empêcher la séparation de l’émulsion. Les esters de glycérol issus de résines de bois (E445) en font partie, et sont parfois utilisés dans des boissons citronnées, dans des concentrations limitées à 100 ppm. On peut aussi trouver l’isobutyrate acétate de sucrose.
 
Certains sodas peuvent contenir des anti-oxydants pour éviter la détérioration des arômes par oxydation à l’air, comme de la vitamine E. Cela n’est pas le cas des colas.
 
De même certains sodas contiennent des agents moussants comme des saponines d’écorce de quillaia (E999) ou de yucca.
 
Recettes
 
Recette originale de Pemberton
 
Ingrédients :
 
  • 1 oz (28 g) citrate de caféine
  • 3 oz (85 g) acide citrique
  • 1 US fl oz (30 ml) extrait de vanille
  • 1 US qt (946 ml) jus de citron vert
  • 2.5 oz (71 g) "arôme 7X"
  • 30 lb (14 kg) sucre
  • 4 US fl oz (118.3 ml) extrait en poudre de feuille de coca
  • 2.5 US gal (9.5 l) eau
  • Caramel en quantité suffisante

Mélanger la caféine, l’acide et le jus de citron vert dans l’eau bouillante, ajouter la vanille et l’arôme une fois refroidi

Arôme 7X :

  • 80 huile essentielle d’orange
  • 40 huile essentielle de cannelle
  • 120 huile essentielle de citron
  • 20 huile essentielle de coriandre
  • 40 huile essentielle de muscade
  • 40 huile essentielle de néroli
Laisser reposer 24 heures.
 
Cette recette ne précise pas quand ni comment les ingrédients sont mélangés, ni l’unité de mesure des essences de l’arôme 7X (impliquant qu’il était préparé à l’avance).
 
OpenCola
OpenCola est une marque de cola unique dont la recette est sous licence libre GNU.
 
Concentré aromatique :
 
  • 10g de gomme arabique
  • 3,5 ml d'huile essentielle d'orange
  • 3,00 mL d'eau
  • 2,75 mL d'huile essentielle de citron vert
  • 1,25 mL d'huile essentielle de cannelle-casse (ou cannelle de Chine)
  • 1,00 mL d'huile essentielle de citron
  • 1,00 mL d'huile essentielle de muscade
  • 0,25 mL d'huile essentielle de coriandre
  • 0,25 mL d'huile essentielle de néroli
  • 0,25 mL d'huile essentielle de lavande
 
Les huiles sont mélangées ensemble puis la gomme arabique est ajoutée et enfin l’eau. Le tout est mixé pendant 4 à 5 minutes, puis peut être stocké.
 
Sirop d'OpenCola :
 
  • 2,36 kg de sucre blanc
  • 2,28 l d'eau
  • 30,0 mL de caramel colorant (E150d)
  • 17,5 mL (3.5 cuillères à café) d'acide phosphorique à 75% ou d'acide citrique
  • 10,0 mL (2 cuillères à café) de concentré aromatique
  • 2,50 mL (1/2 cuillère à café) de caféine (facultatif)
 
Pour faire le sirop, mélanger le concentré aromatique avec l’acidifiant, ajouter l’eau puis le sucre. Pendant le mélange ajouter la caféine optionnelle en vérifiant qu’elle est bien entièrement dissoute. Ajouter ensuite le colorant (optionnel aussi si l’on veut faire un cola incolore) et mixer le tout.
 
Le sirop est dilué à 1 pour 5 avec de l'eau gazeuse sans sodium pour obtenir la boisson finale.
 
Pour ceux qui jugeraient cette boisson imbuvable et ne représentant que le mauvais goût américain, le triomphe de la publicité et de la consommation, sachez qu'il existe aussi de nombreuses alternatives : Anjou Cola en Anjou, Breizh Cola et Beuk Cola en Bretagne, Corsica Cola en Corse, Chtilà Cola dans le Nord de la France, Elsass Cola en Alsace, Fada Cola à Marseille, Auvergnat Cola et Bougnat Cola en Auvergne, Cola’rdèche en Ardèche, Vendée Cola en Vendée, Alp’Cola et Montania Cola dans les deux Savoie et en Isère, et Meuh Cola à base d’ingrédients équitables et biologiques en Normandie...
 
Bon rafraîchissement, et rappelez-vous : c'est la dose qui fait le poison !

Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • juluch juluch 31 juillet 2014 09:56

    Il y a pas mal d’usage pour le coca.


    On le prescrit pour les troubles intestinaux et aussi pour dérouiller certaines pièces métalliques. 
     smiley



    • armand 31 juillet 2014 19:38

      je confirme Juluch, je n’y croyais pas et j’ai essayé , après deux jours un compas est déja débloqué, on m’a dit d’attendre encore un ou deux jours et l’acier se recouvre effectivement de la couche noiratre propre à l’acide phosphorique.


      • ykpaiha ykpaiha 31 juillet 2014 10:43

        Plutot que d’avaler des centrales nucléaires, dont la recette est un secret quasiment gardé sous le sceau de la CIA a un tarif prohibitif...
        Une vrai usine chimique de propagande.
        Sucres, colorant. conservateurs, extraits de on ne sait trop quoi voila de quoi se déglinguer les boyaux et le reste si affinité.

        Faites comme les Russes et les chinois.....du Kwas !!!!

        Du pain de seigle, de l’eau, de la levure, du parfum, citron, raisins et voila une boisson rafraichissante, écolo, pétillante naturellement a peine alcoolisée (1degré) et saine.
         
        De plus les familles russes le fabriquent chez eux avec des recettes simple a base de pain et un gout à mi chemin entre le cidre, la bière et un soda.

        Pour vous convaincre :
        Une recette trouvée sur le net (il en existe de nombreuseses, kvas blanc ; ocre etc )

        • 500 g. de pain de seigle
        • 4 litres d’eau bouillante (pour immerger le pain),
        • 40 g. de levure,
        • 100 g. de sucre,
        • 75 g. d’eau tiède (pour dissoudre la levure),
        • quelques feuilles de cassis,
        • quelques branches de menthe,
        • 50 g. de raisins secs,
        • 1 zeste de citron.

        ....

        Comme vous pouvez le voir que des ingrédients de « luxe » !!! Et en plus....c’est bon.

         


        • Corinne Colas Corinne Colas 31 juillet 2014 17:43

          Agoravox fourmille d’articles bien écrits en ce moment, faut dire que l’actualité est inspirante... et les commentaires pertinents sont à l’avenant, je ne vois pas ce qu’il est possible d’y rajouter, tout a été dit !


          En revanche, puisque l’on parle ici de Coca Cola, la Javel de nos intestins en cas de gastro mais un poison au quotidien, je me permets de rajouter la recette de mon élixir maison, une boisson rafraîchissante pour l’été, le kéfir de fruits, histoire de continuer à faire comme les Russes ci-dessus

           dans un bocal en verre :
           - 2 cuillères à soupe de kéfir de fruit
          - 4 de sucre de canne 
          (sera « mangé » par les petites graines de kéfir)
          - 2 figues (ou dattes ou abricots séchés ou autres, là encore c’est juste pour alimenter les graines de kéfir)
          - 1 litre d’eau de source (pas du robinet)

          -par dessus, une gaze et laisser fermenter 2 jours à l’air libre puis filtrer et mettre la boisson + ou - gazeuse qui en résulte au frigo, à consommer dans les deux jours maximum (généralement c’est bu ds la journée).

          Voilà, voilou, les graines de Kéfir qui augmentent à chaque fois, sont réutilisables à l’infini. Ceux qui en veulent, n’ont qu’à en demander, c’est gratuit (sauf frais de port), c’est la « chaîne du Kéfir » !

        • Corinne Colas Corinne Colas 31 juillet 2014 17:45

          Agoravox fourmille d’articles bien écrits en ce moment, faut dire que l’actualité est inspirante... et les commentaires pertinents sont à l’avenant, je ne vois pas ce qu’il est possible d’y rajouter, tout a été dit !


          En revanche, puisque l’on parle ici de Coca Cola, la Javel de nos intestins en cas de gastro mais un poison au quotidien, je me permets de rajouter la recette de mon élixir maison, une boisson rafraîchissante pour l’été, le kéfir de fruits, histoire de continuer à faire comme les Russes ci-dessus

           dans un bocal en verre :
           - 2 cuillères à soupe de kéfir de fruit
          - 4 de sucre de canne 
          (sera « mangé » par les petites graines de kéfir)
          - 2 figues (ou dattes ou abricots séchés ou autres, là encore c’est juste pour alimenter les graines de kéfir)
          - 1 citron (bio avec la peau) coupé en 4
          - 1 litre d’eau de source (pas du robinet)

          -par dessus, une gaze et laisser fermenter 2 jours à l’air libre puis filtrer et mettre la boisson + ou - gazeuse qui en résulte au frigo, à consommer dans les deux jours maximum (généralement c’est bu ds la journée).

          Voilà, voilou, les graines de Kéfir qui augmentent à chaque fois, sont réutilisables à l’infini. Ceux qui en veulent, n’ont qu’à en demander, c’est gratuit (sauf frais de port), c’est la « chaîne du Kéfir » !

        • Corinne Colas Corinne Colas 31 juillet 2014 17:49

          Désoléee pour le doublon (n’arrive pas à me faire au nouveau format du site), c’est le deuxième qui est ok !


        • Pepe de Bienvenida (alternatif) 31 juillet 2014 23:34

          C’est vrai que le kéfir de fruit est méconnu, et comme avec tout ce qu’on fait soi-même, on maîtrise les ingrédients (dont le sucre).
          Par contre si on vous le propose, évitez le kombucha : concentration des métaux lourds.


          • diogène diogène 31 juillet 2014 11:32

            La plus grande réussite de Coca Cola n’est pas économique, dans le domaine agro-alimentaire, mais culturelle avec l’embauche du Père Noël comme ambassadeur, ce qui s’est traduit par une adoption mondiale du personnage qui a remplacé partout les personnages locaux exerçant la même fonction, sauf en Lorraine où Saint-Nicolas reste le patron, ce qui n’empêche pas les petits Lorrains d’avoir aussi des cadeaux le 25 décembre.


            Pour mémoire, des fois que vous ayez l’idée de donner du foin aux huit rennes du Père Noël, je vous rappelle leurs noms : FougueuxDanseurFringantRuséComèteCupidonTonnerre et Éclair.

            Ca peut toujours servir.

            • Pepe de Bienvenida (alternatif) 31 juillet 2014 23:36

              En Espagne quand j’étais petit c’étaient les Rois mages, maintenant je ne sais pas.


            • asterix asterix 31 juillet 2014 12:06

              Jamais une goutte d’alcool... Beaucoup de café, des jus de fruits naturels
              Mais le coca-cola, qu’est-ce que c’est bon !
              Et encore meilleur avec une tranche de citron.
              Le Pepsi, je le trouve fade, un goût d’eau de vaisselle...
              Qu’est-ce qu’ils foutent dans le coca pour me donner une telle envie de le consommer ?
              Beaucoup de choses apparemment...
              Mais + quoi ? + quoi ?
              Serait-ce ce qui me donne l’envie d’en consommer ?
              Mystère !


              • Corinne Colas Corinne Colas 31 juillet 2014 18:27

                La caféine est une drogue, avec au bout le coup de pompe ; l’épuisement incite à nouveau à s’avaler la petite tasse de café ou la canette de coca (= 7 morceaux de sucre) et c’est reparti pour un tour... 

                Et après avoir ingéré tant de sucre avec le Coca, le diabète de type 2 arrive, pas de problème, le Coca-Cola Zéro (avec édulcorant cancérigène)vient remplacer la première formule. Faut dire aussi que Coca est un généreux donateur pour l’association des diabétiques (même les gamins avec diabète de type 1 ont tous leur canette) !


                Si le Coca-Cola dérouille si bien et qu’il est si « bon », on dit merci à l’E338... ( pour le Pepsi au goût de vaisselle, c’est parce qu’ils utilisent l’acide citrique au lieu de l’acide phosphorique).

                Dévoilons le mystère du « bon » Coca Cola :







                Pour bricoler, nettoyer avec du Coca-Cola :



                 

              • picpic 31 juillet 2014 12:06

                La vrai question n’est pas « Qu’y a t’il dans le coca cola ? »
                mais : « Comment en sommes nous arrivé à consommer des choses, dont on ignore la composition exacte ? »


                • Corinne Colas Corinne Colas 31 juillet 2014 18:37

                   « Comment en sommes nous arrivé à consommer des choses, dont on ignore la composition exacte ? »


                  Personne ne nous oblige... 

                • ETTORE ETTORE 31 juillet 2014 12:46

                  je refuse d’en boire, mais idéal pour décaper des pièces mécaniques !


                  • pens4sy pens4sy 1er août 2014 01:03

                    mais également nettoyer l’argent noirci ou enlever le calcaire de la cuvette des chiottes.
                     smiley


                  • Lucide bdpif@laposte.net 31 juillet 2014 14:33

                    Le coca cola c’est bon, c’est pour cà que ca se vends. 


                    • Alex Alex 31 juillet 2014 15:26

                      Cépabon... sauf pour ceux qui y ont été immergés dans leur prime enfance.


                      • Lucide bdpif@laposte.net 31 juillet 2014 18:55

                        Ce qui y est mon cas :) 

                        J’avais des parents de gauche qui refusaient de m’en acheter, donc à force de saliver devant s mes camarades qui en buvaient, c’est devenu une passion :)

                      • Pepe de Bienvenida (alternatif) 31 juillet 2014 23:44

                        Ça et ta position de couille molle sur le TAFTA, tes parents ont l’air de t’avoir traumatisé !


                      • tobor tobor 31 juillet 2014 15:53

                        Je n’ai jamais apprécié ce goût. Il n’y a que les addicts qui trouvent ça bon, il sont juste très nombreux/ses..


                        • franck milo franck milo 31 juillet 2014 18:08

                          1 foie
                          2 reins
                          3 raisons de boire du vin.


                          • Mmarvinbear Mmarvinbear 31 juillet 2014 19:25

                            J’ai aussi adblock, donc merci de ne pas nous fourguer en texte les pubs auxquelles on échappe, merci !


                          • pens4sy pens4sy 1er août 2014 01:08

                            D’accord avec vous pour la nouvelle présentation d’Avox, nouveau peut être... nul surement.
                            On n’y trouve même plus la date de mise en ligne des articles.
                            C’est Bigmalyon qui a refourgue cette daube ?


                          • Mmarvinbear Mmarvinbear 31 juillet 2014 19:17

                            La recette exacte du Coca-Cola actuel n’est pas divulguée par l’entreprise, et fait même l’objet d’un mystère soigneusement entretenu (sa composition écrite sur un document sacré, secret industriel quasi militaire, reposerait dans un coffre situé dans les sous-sols inviolables de la SunTrust Bank, connus de seuls deux employés évitant soigneusement de voyager ensemble pour éviter qu’un accident ne la fasse disparaître).


                            Rah, pitié, assez avec cette légende urbaine ! C’est un coup marketing vieux de 50 ans mais vous êtes encore assez bêtes pour y croire, comme au Père Noel !

                            La vérité, est que même si cette formule n’est pas diffusée pour des questions de secret industriel, elle est facilement analysable par tout chimiste.

                            En gros, le coca est composé d’eau gazeuse, de colorant caramel, d’extraits d’agrumes et de gomme arabique. Avec du sucre ou des édulcorants selon les versions, enrichi ou non avec du sirop de cerise ou de vanille.

                            Pas compliqué, quoi...

                            • mateo 4 août 2014 05:09

                              « Mais bien évidemment, si le procédé de fabrication, lui, est encore secret, la composition du Coca-Cola est bien connue grâce aux techniques de chromatographie qui permet aux chimistes d’en lister tous les ingrédients. »

                              Encore faut-il avoir lu tout l’article.


                            • Mmarvinbear Mmarvinbear 31 juillet 2014 19:21

                              Des débats existent encore à propos de la présence de traces de cocaïne irréductibles dans le Coca-Cola. La compagnie se refuse à commenter, arguant que la cocaïne a disparu de la recette depuis 1900.


                              Exact.

                              Par contre, je ne serai pas surpris d’apprendre que la Coke retirée des feuilles de coca ne serve à repoudrer les naseaux de quelque cadre « dynamique » de la société ou d’une autre...

                              Faut pas gâcher.

                              • Xenozoid Xenozoid 31 juillet 2014 21:10

                                le coca c’est pour les réclames,ils veulent votre âme
                                vos portables.vos portefeuilles,votre temps,vos idees
                                votre carte banquaire,vos licenses,vos pensées,vos peurs
                                votre sang,votre transpiration,vos passions,vos regrets
                                votre bureau,votre pause,vos modes,votre sexe
                                vos medicaments,
                                votre herbe,vos nichons,votre cul,votre rires,vos os
                                ont veut tous ca
                                ont veut votre âme
                                 quelles sont vos habitudes,vos faits,vos peurs,vos adresses,
                                vos pointures,votre age,vos numéros,vos plans
                                vos yeux
                                Votre Programme, Votre Bureau, Vos Détails, Votre Vie.
                                Montrez-nous Vos Enfants, Vos Photos, Votre Maison.
                                Ici, Prenez le Crédit, Prenez une Assurance, Prenez un Prêt.
                                avoir un Emploi, Recevez une Pension, aller vous coupez de cheveux, avoir un 3 piéces.
                                Jouez au lotto, jouez au Football, jouez sur le terrain, les Sports a la télé
                                Nous vous montrerons des Choses Nous montrerons des bon coups
                                Nous vous achèterons des Choses, des Médicaments, le Grand boulevard, les Oiseaux
                                Nous vous vendrons la Connerie Nous Vous chargerons le Gras
                                Nous allons trouver des flingues et ont boira dans Votre Cuisine

                                Nous Voulons Votre Âme

                                Vos Pensées, Vos Émotions, Votre Amour, Vos Rêves
                                Votre Carnet de chèques, Votre Résidence, Votre Sueur, Vos Cris
                                Votre Sécurité, Votre Sobriété, Votre Innocence, Votre Société
                                Votre Moi, Votre Endroit, Votre Distance, Votre Espace

                                Retournez au lit,votre gouvernement est sous controle
                                Ici, regardez-le, taisez-vous
                                Vous êtes libres de faire comme nous vous disons
                                Vous êtes libres de faire comme nous vous disons
                                Nous Voulons Votre Âme

                                Voici des Programmes, Voici des Questions, Voici Britney, Voici la Cola
                                Voici la Pizza, Voici la TV, Voici un peu de Rock and Roll
                                Regarde la pub, plus d’Annonce publicitaire, regarde Ruquier, Pas Taddei
                                Achetez une Meilleure Vie du Confort de Votre Sofa
                                Voici le Pop-corn, Voici des Magazines, Voici le Milk-shake, Voici des Blue-jeans
                                Ici a Rembourré des Bustiers, Ici des grosses Voitures
                                Voici des maillots de Foot, Voici des Bonnets rouges
                                Voici des Causeries télévisées Vivantes, Voici des Jeux Vidéos, Voici la Cola Lite, Voici Orangina
                                Voici Filtertips, Voici des Lèvres Collagen, Voici toute les bars de nuit, Voici des Gratte-culs en Plastique

                                Nous Voulons Votre Âme

                                Allez voter,sur 58 chaines
                                Et félicitez-vous de votre vie sur le Terrain de Liberté
                                Ici vous êtes en Démocratie
                                Vous êtes libres de faire comme nous vous disons
                                Vous êtes libres de faire comme nous vous disons

                                Nous Voulons Votre Âme

                                Voici les Pop-corn, Voici Magazines, Voici les Milkshakes, Voici Jeans Bleus
                                Voici Soutien-gorges rembourrés, Voici Longues Voitures
                                Voici Maillot de Foot, Voici des bonnets rouge
                                Voici de Très Très Très Très Très Très Très Très Très Longs reportages publicitaires

                                nous voulons votre Âme


                                • Mmarvinbear Mmarvinbear 1er août 2014 02:59

                                  Ah, je crois que je sais ou est passée la cocaïne retirée du cola...^^


                                • Xenozoid Xenozoid 1er août 2014 12:24

                                  dommage que tes yeux ne soient pas aussi brouiller que tes narines, car si t’avais regarder la pub , t’aurais vu la recette,mais bon.....Open happiness to you


                                • poubellelavie poubellelavie 31 juillet 2014 21:10

                                  Merci d’avoir fait un copié-collé de votre article du 29 Novembre 2011 , j’étais passé à côté .


                                  Et merci d’avoir rajouté le dernier paragraphe qui n’existait pas en 2011 :
                                  "Pour ceux qui jugeraient cette boisson imbuvable et ne représentant que le mauvais goût américain, le triomphe de la publicité et de la consommation, sachez qu’il existe aussi de nombreuses alternatives : ...

                                  Nonobstant cette formulatiion très nutritivement correcte de la boisson impérialiste, le Boycott est en marche, les épiceries et supermarchés turcs ont commencé à retirer le coca de leurs rayons :


                                   

                                  • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 31 juillet 2014 22:50

                                    En tout cas, c’est dégueulasse !

                                    Entre ça et un petit chardonnay, t’as la même différence qu’entre François Hollande et Louis XIV !


                                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 1er août 2014 03:01

                                      Entre ça et un petit chardonnay, t’as la même différence qu’entre François Hollande et Louis XIV !


                                      Oui bin en matière de boisson chimique, on a déjà vu des magiciens transformer de la piquette gréco-espagnole en Bordeaux classé par la grâce d’une imprimante...

                                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 1er août 2014 03:14

                                      Et oui, les mots et les concepts voyagent d’un pays, d’une langue à l’autre. Même le mot français « malle » a du vieux germain comme origine.


                                      Comme quoi, celles et ceux qui se disent « protéger » la « pureté » de la langue française des influences étrangères n’ont rien compris au film !

                                    • Mowgli 3 août 2014 03:02

                                      « Ne parvenant pas à prononcer le mot « malle » »

                                      Pall Mall ?


                                    • gegemetz gegemetz 3 août 2014 12:20

                                      bravo l’auteur ...bien que ton pseudo ressemble au nom d’une planète habitable à quelques milliers d’années lumières de la terre mais une formule autant fouillée = chapeau bas
                                      mais comment l’inventeur a t il fait sans les chromatographes actuels pour réaliser ce condensé de chimie ??
                                      perso ...je ne buvais cette boisson que dans une recette particulière ...un verre rempli de glaçons + 5 cl au moins de ballantines + 10 cl de ce coca !! et en route pour une nuit de drague ! résultat positif garanti !!


                                      • kitamissa kitamissa 4 août 2014 01:20

                                        Panacée universelle, un grand verre de coca, quelques glaçons,une bonne mesure de rhum et c’est la forme assurée pour une soirée...


                                        pour un embrayage fatigué ou un courroie qui patine, une bonne dose de coca pour se dépanner !

                                        Pour le mal de ventre, un coca battu pour éliminer le gaz !

                                        • mateo 4 août 2014 05:15

                                          Marrant ceux qui s’autorisent le droit de dire à ceux qui apprécient ce breuvage qu’ils font fausse route et qu’ils sont victimes de je ne sais quelle puissance maléfique. Occupez-vous de vos papilles.


                                          • rocla+ rocla+ 4 août 2014 07:16

                                            Et de vos mamilles .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès