Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Quand Google et Microsoft discutent de l’énergie…

Quand Google et Microsoft discutent de l’énergie…




Vous avez pu le lire ici ou là sur notre blog, les géants de l’informatique ont une affinité toute naturelle avec l’énergie : les deux secteurs reposent sur la maîtrise des réseaux. C’est Google qui, le premier, avait percé dans le secteur en annonçant des investissements dans les énergies renouvelables, puis en précisant que la smart grid l’intéressait. Microsoft, de son côté, avait suivi le mouvement en proposant avec Hohm un programme de contrôle de sa consommation à domicile, une technologie de la smart grid (que l’on a retrouvé autrement avec le compteur intelligent d’ERDF installé à Lyon). IBM, enfin, s’était lancé dans le smart water (gestion informatisée en temps réel du réseau d’eau) et dans la smart grid.



Le salon Green:Net a été l’occasion pour Google et Microsoft de discuter autour de la même table de leurs visées dans le secteur de l’énergie (Treehugger). De son côté, le créateur du moteur de recherche le plus populaire du web s’est dit intéressé par la gestion de l’énergie et cherche des moyens d’en faire un « business ». Microsoft préfère se concentrer sur le domicile et la gestion par les utilisateurs des données de leur consommation (ce que Hohm tente de faire). Pour la firme du logiciel Windows, le gain résiderait dans la possibilité de vendre un service qui ferait à terme économiser au particulier : en connaissant mieux, en temps réel sa consommation et ses postes, il est possible de faire plus attention aux « fuites » (interrupteurs qui restent allumés, appareils en veille, etc). Microsoft a également signé un partenariat avec Ford pour équiper les voitures électriques d’appareils de mesures.

Du côté de Google, on propose des interfaces calées sur ses propres outils de mesures d’audience web, comme Google Analytics :




Google fait des alliances avec des énergéticiens pour offrir aux ménages l’accès aux données de leur consommation, mais le but de profitabilité affiché est moindre que celui de Microsoft. L’idée est bien de tester et d’innover au maximum plutôt que de produire en série un premier compteur intelligent.

Si ces thématiques vous intéressent, vous pouvez avoir un aperçu de ce qui se fait en termes de design et d’ergonomie avec l’exposition So Watt ? proposée par EDF, on y retrouve des innovations vraiment bien trouvées (interrupteurs qui vous "disent" depuis combien de temps ils sont allumés, carrelage de salle de bains qui se colorise avec la chaleur - et le temps de la douche, etc).

TechnoPropres
 

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (6 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès