Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Quand la NASA s’inspire de la sagesse du lotus

Quand la NASA s’inspire de la sagesse du lotus

S’inspirer de la nature et de ses attributs les plus simples, voilà une idée fondamentale des technologies propres. La feuille de lotus pourrait ainsi servir à l’aéronautique et aux astronautes.

Un cas d’école des technologies propres que la dernière idée en date de la NASA. Car oui, c’est régulièrement que l’on vous relaye des innovations qui s’inspirent de la nature et de son fonctionnement toujours étonnant et simple. Cette fois-ci, c’est pour créer un revêtement sur lequel la poussière n’adhère pas que la NASA est allée mettre ses microscopes sur les feuilles de lotus (Treehugger).



Celles-ci sont en fait recouvertes de minuscules denticules qui empêchent toute poussière de s’accumuler, et c’est précisément cette anti-adhérence que la NASA compte reproduire pour les revêtements des équipements spatiaux, qui ne supportent pas la poussière. Tout pourrait être recouvert de ce principe de la feuille de lotus, depuis la coque externe des fusées aux scaphandres et vêtements des cosmonautes, en passant par les panneaux solaires des satellites qui, évidemment, fonctionnent mieux sans poussière.

Si la technologie n’est pas nouvelle, c’est son appication dans l’espace qui l’est, puisqu’il s’agit d’un environnement radicalement différent où physiquement, tout est différent : « Je crois que l’un des obstacles majeurs à l’exploration lunaire est la poussière et sa capacité à « coller » à toutes les surfaces quelles qu’elles soient : peau, vêtement, métal », a précisé le Commandant Eugene Cernan durant le debriefing technique de la mission Apollo 17.


TechnoPropres

Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Xime Xime 7 novembre 2009 16:45

    Petite question qui vous paraîtra peut-être idiote :
    N’existe-t-il pas déjà un excellent lubrifiant solide appelé polytétrafluoroéthylène, Teflon© pour les intimes ? Celui-ci fonctionnant à partir de forces moléculaires, il devrait fonctionner dans l’apesanteur ou, du moins, dans le vide d’air. Non ?

    De plus, les poussières lunaires sont extrêmement petites, la taille d’une cellule végétale doit certainement avoisiner celle de la régolite ?

    Merci de me corriger, les sciences ne sont pas tellement mon rayon, et si je m’y intéresse, il y a certainement des points qui m’échappent.


    • amipb amipb 7 novembre 2009 22:01

      Article intéressant concernant une propriété du lotus que je ne connaissais pas. Le soutra du Lotus prend une nouvelle dimension !

      Par contre, attention aux fautes d’orthographe et de grammaire, cela nuit un peu à la lecture.


      • MICHEL GERMAIN jacques Roux 9 novembre 2009 12:08

        Scusez moi, je vois pas trop « les » fautes d’ortographe et de grammaire ???


      • dom y loulou dom 9 novembre 2009 20:27

        voilà une nouvelle qui fait plaisir et atteste encore du génie de l’humanité

        observer voilà tout et la nature nous dévoile ses trésors infinis


        • Avalon_Girl 10 novembre 2009 15:27

          Vraiment pas nouvelle, la découverte de cette caractéristiQ du lotus !


          • Francky la Hache Francky la Hache 12 novembre 2009 13:17

            écoloteky = inepties, pub pour entreprises pseudo écolo, dés-information, ....

            ---

            Au passage, la poussière lunaire, est « grave » radioactive ; elle se fait bombardée de gamma tous les jours sans protection. En respirer n’est pas bon du tout !!!
            Les astronautes après avoir marché (ou joué au golf) en avait plein la combard, ils se sont dessaper sans sas de décompression dans leur module, et en ont respiré pendant les 3 jours du retour ; pas cool pour eux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès