Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Technologies > Quand Orange ferme les lignes au lieu de les faire bouger...

Quand Orange ferme les lignes au lieu de les faire bouger...

En supprimant les lignes fixes, Orange invoque de mauvaises raisons, menace les connexions de millions de commerçants et va augmenter le prix de l'accès au téléphone d'un tiers du marché hexagonal...

Orange a annoncé début février que le RTC (Réseau TELECOM commuté) et le bon vieux combiné branché sur la ligne analogique allaient peu à peu disparaître dans les 10 ans à venir. Qu'est-ce que ça veut dire ? Tout simplement que vous ne pourrez plus connecter votre téléphone fixe à votre prise murale pour passer des appels !

À partir de 2018, l’abonné qui voudra se faire installer une ligne fixe devra choisir une ligne fibre ou ADSL. Certes, le processus prendra du temps, mais au début de la prochaine décennie, le vieux réseau téléphonique sera peu à peu éteint. Et dès 2021, le RTC s’arrêtera progressivement selon les régions ; les abonnés restants devront choisir une des alternatives qu’Orange leur proposera. L’ex-monopole a en charge la gestion de ce réseau, qui sera remplacé au fur et à mesure par des boîtiers DSL qui viendront se fixer sur la prise murale sur laquelle vient se brancher le combiné classique.
 

Pour justifier ce geste historique, Orange invoque quatre raisons :

- le vieillissement de cette technologie ;

- son manque d'avenir ;

- le départ à la retraite des techniciens et la formation trop coûteuse des nouveaux arrivants à un produit en fin de carrière ;

- l'environnement : le RTC consommerait beaucoup d'énergie électrique.

C'est tout de même un coup de bambou pour les quasi 13 millions de lignes téléphoniques recensées en France (soit un peu plus d'un tiers des lignes téléphoniques !). Parmi eux, des centaines de milliers de professionnels qui passent nécessairement par le réseau cuivre - Sociétés de télésurveillance, ascensoristes, commerçants, etc. Sans compter les foyers situés dans les zones blanches, là où les portables ne bénéficient pas de couverture...

L'ex-opérateur historique a-t-il fait le bon choix pour ses abonnés au téléphone ? Voyez vous-mêmes : les abonnés se verront proposer des offre « quadruplay » - la box DSL ou la fibre - bien plus onéreuses que l'abonnement actuel sans que cette catégorie de clients n'aient jusqu'à maintenant voulu plus de services que ceux dont ils disposaient déjà...

Et si cette apparente volonté d'innovation sous le couvert du respect de l'environnement ne dissimule pas tout simplement la captation de clients pour les switcher sur des solutions tout en un avec pour double objectif de booster la marge et faire grossir son portefeuille clients ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • nimbus 26 mars 14:18

    Une pétition a été lancée sur internet pour sauver le téléphone fixe : Voici le lien





    Soyez nombreux à la signer !

    • amiaplacidus amiaplacidus 26 mars 15:07

      Je ne suis pas le défenseur d’Orange, au contraire, je ne suis plus leur client après avoir expérimenté, à l’occasion d’une panne, la totale incompétence / mauvais vouloir de leur service à la clientèle et je n’envisage absolument pas de revenir chez eux. Je dis cela pour que les remarques suivantes soient bien comprises.

      Mais il faut nuancer l’article. La suppression envisagée est celle de la ligne fixe ANALOGIQUE, il restera les lignes fixes numériques (ADSL, internet pour simplifier). Il faudra simplement changer l’appareil pour utiliser un appareil VOIP.
      Cela a un coût, environ 20 € pour les plus simples. À voir dans quelle mesure Orange doit prendre ces frais à leur charge (c’est eux qui modifie les installations), en tout cas pour les plus modestes d’entre nous.

      Compte tenu des échéances citées dans l’article, les pays alentours auront déjà basculé en tout numérique lorsque la France y viendra progressivement.

      De toute façon, tous ceux qui utilisent des box combinées (internet, téléphone, TV) utilisent déjà le téléphone numérique, un peu comme M. Jourdain faisait de la prose.


      • pemile 26 mars 15:19

        @amiaplacidus
        Ne pas oublier que l’un des avantages des lignes en RTC est qu’elles sont alimentées par le central et fonctionnement même lors de coupure du courant chez l’abonné.


      • foufouille foufouille 26 mars 17:17

        @amiaplacidus
        ça marches pas en rase campagne. juste la freebox only avec du mal.


      • pemile 26 mars 17:23

        @foufouille
        La VOIP en haute qualité ne consomme que 64K par communication


      • foufouille foufouille 26 mars 20:33

        @pemile
        mais c’est du RNIS. l’adsl fonctionne un peu vers 5 à 600 kb et coupe souvent ou déconne aussi bas.
        par grand vent, ça fonctionne mal aussi vu les lignes pourries.
         


      • pemile 26 mars 20:43

        @foufouille « mais c’est du RNIS. l’adsl fonctionne un peu vers 5 à 600 kb et coupe souvent ou déconne aussi bas. Par grand vent, ça fonctionne mal aussi vu les lignes pourries. »

        Non, je parle bien de Voix sur IP par ADSL, avec une ligne pourrie à 640K, tu passes facile 5 communications en haute qualité.

        J’habite en bretagne au bout d’une ligne de plus 6.5km, aérienne, à travers bois, coupée et « recollée » en plusieurs endroits et le seul problème de vent, c’est les chutes d’arbres et souvent plus d’une semaine avant que FT ne répare.


      • foufouille foufouille 26 mars 23:07

        @pemile
        l’adsl ne fonctionne pas avec 64k ou c’est nouveau.


      • amiaplacidus amiaplacidus 27 mars 11:25

        @foufouille
        L’ADSL a une bande passante (dans de mauvaises conditions) d’au minimum 500 ko/s en descendant et 65 ko/s en ascendant.
        Largement de quoi faire passer simultanément de 4 à 10 conversations téléphoniques de bonne qualité (la bande passante d’une conversation est de 4,9 à à 11,9 ko/s, selon le codec utilisé).


      • foufouille foufouille 27 mars 15:13

        @amiaplacidus
        non d&solé, faut pas confondre kb et ko. c’est un minimum de 6ko/s ascendant et en dessous tu perds la connexion. pour la réception, c’est du 500kb en moyenne en fin de ligne, donc a diviser par 8.
        ce qui est important est la distance du NRA et la qualité des lignes de téléphones accrochées aux poteaux pourris. c’est la VOIP ou internet pas les deux sinon tu comprend rien,. même avec une freebox only, tu perds le signal, la voix ou la mise à jour bloque la box.
        j’ai souvent vécu en campagne par choix dans des coins déserts avec presque aucun voisin donc je connais bien la réception adsl.
        si c’est un truc nouveau, met un lien.


      • amiaplacidus amiaplacidus 27 mars 18:37

        foufouille
        Je ne confonds pas ko et kb (au fait, pour vous kb c’est kbits ou kbytes ?).

        Vous savez, j’ai consacré plus de 34 ans de ma carrière à l’informatique, plus spécialement en informatique industrielle et traitement du signal. Maintenant, à la retraite, je pond encore passablement de code en C pour des projets en logiciel libre, alors je pense savoir de quoi je parle.

        Vous voulez un lien ? Pas de problème, l’article de wikipédia est très bien fait : https://fr.wikipedia.org/wiki/Asymmetric_digital_subscriber_line

        J’en extrais :
        « En France, le débit montant est typiquement compris entre 128 kbit/s et 1 Mbit/s, le débit descendant peut atteindre 22 Mbits/s (IP) sur de courtes distances du centrale. »

        Soit dans le pire des cas 16 Koctets/s en ascendant et 1 Mbit/s en descendant (je n’ai encore jamais rencontré ce cas) on peut aller 2800 koctets/s en descendant (je n’ai pas non plus rencontré ce cas).
        Dans le pire des cas, jamais trouvé, on peut toujours faire passer au minimum 4 conversations VOIP en parallèle.

        Le cas le plus fréquent en campagne, c’est, comme je l’ai dit 500 ko/s en d et 60 ko/s en a.

        J’habite en campagne, à 3 km à vol d’oiseau du plus proche central je viens de tester ma connexion, en utilisant d’ailleurs le test Orange (http://www.test-debit-adsl.com/speedtest-orange.phpmême), même si je ne suis pas leur client.
        Résultat moyen de 3 essais : 609 koctets/s descendant et 71 koctets ascendant.

        J’ai 3 ordinateurs dont 2 sont connectés en permanence sur ADSL et j’ai deux lignes téléphoniques VOIP différentes. Je n’ai aucun problème en faisant 2 appels simultanés tout en téléchargeant un fichier alors que mon épouse lit les infos internet. Il est vrai que je sais comment paramétrer correctement matériel et logiciel.


      • amiaplacidus amiaplacidus 27 mars 18:49

        Je complète, ma connexion est en cuivre, pas en fibre.


      • foufouille foufouille 27 mars 19:05

        @amiaplacidus
        ben quand tu es en bout de ligne, avec des fils pourris qui tiennent par l’opération du saint esprit, à 5 km réel environ tu as rarement plus que le minimum. comme dit plus haut. il suffit de lancer un logiciel de monitoring réseau.
        "Mais les perturbations les plus gênantes pour les communications ADSL sont celles que l’on classe dans la catégorie du « bruit impulsionnel », car elles sont trop rapides pour être prises en compte efficacement par le dispositif de redistribution des données entre les sous-porteuses. Ce type de perturbation résulte en général d’un défaut d’antiparasitage d’un dispositif électrique : moteur de deux-roues, moteur électrique de lave-linge, pompe de chaudière, gradateur de lampe halogène, four à micro-ondes, néon défectueux… Mais il existe parfois des causes plus inattendues : une pluie d’orage sur une ligne téléphonique aérienne entraîne également ce type de perturbation du fait de la charge électrique accumulée par les gouttes de pluie. D’autres perturbations peuvent être provoquées par une ligne téléphonique adjacente qui fonctionne dans des conditions anormales, par un mauvais fonctionnement de l’éclairage public des rues, ou encore par un filtre défectueux au niveau de l’armoire de brassage située dans le bâtiment de l’autocommutateur public. Ces perturbations peuvent affecter la communication en tout point du trajet physique de la ligne d’abonné, et être suffisamment gênantes pour entraîner des pertes de synchronisations répétées, suivies d’autant de tentatives de rétablissement de la connexion. Dans de telles conditions, la communication devient rapidement inexploitable."
        j’ai jamais eu une aussi bonne connexion que la tienne. ma mère a également une freebox pour le téléphone et c’est souvent déconnecté. freebox qui ne se règle pas contrairement à un modem haut ou milieu de gamme. ce qui revient assez cher.
        tu as aussi le réseau saturé certains jours donc pas de connection.


      • foufouille foufouille 27 mars 19:21

        @amiaplacidus
        c’est bien ce que tu écrit plus haut
        « L’ADSL a une bande passante (dans de mauvaises conditions) d’au minimum 500 ko/s en descendant et 65 ko/s en ascendant. »
        qui se transforme en 16 plus bas.


      • foufouille foufouille 27 mars 19:25

        @foufouille
        ça pouvait aussi venir de l’installation pas cher de mes anciens logements en location certaines fois.
        comme le bailleur est un dieu, il fait tout lui même.
        chez ma mère, c’est neuf par contre mais elle a juste le téléphone et pas d’ordi.


      • amiaplacidus amiaplacidus 28 mars 11:08

        @foufouille qui écrit :
        « c’est bien ce que tu écrit plus haut
        « L’ADSL a une bande passante (dans de mauvaises conditions) d’au minimum 500 ko/s en descendant et 65 ko/s en ascendant. »
        qui se transforme en 16 plus bas.
         ».

        Lorsque je parlais de 65 ko/s, je parlais de mon expérience professionnelle (et non pas uniquement celle de mon domicile).
        Ce n’est qu’après avoir consulté l’article de wikipédia (bon article au demeurant qui présente ADSL de façon simplifiée mais très claire pour un non spécialiste) que j’ai parlé de 16 ko/s tout en spécifiant que je n’avais jamais rencontré ce cas, ce qui ne veut pas dire que cela n’arrive pas. Mais, je le répète, avec cette bande passante, on peut toujours faire passer 4 conversations simultanément.
        Au surplus, la téléphonie numérique utilise bien moins de bande passante que l’analogique (en étant de meilleure qualité), c’est d’ailleurs l’une des raisons du changement.
        .
        Bien sûr, ADSL est soumis à des perturbations, tout comme l’analogique. Elles sont bien moins gênantes qu’avec l’analogique, dans une assez grande mesure on peut les corriger (grâce à des bits de redondance).
        De toute façon, ADSL n’est que le support du protocole VOIP. VOIP peut aussi être implanté sur support RNIS, c’est d’ailleurs le cas entre centraux et dans les grandes agglomérations.
        .
        Le seul problème, c’est celui soulevé par pemile : la téléphonie numérique nécessite une alimentation électrique. En cas de panne du réseau électrique cela peut poser des problèmes, par exemple dans les téléphones de secours des ascenseurs. Mais, cela se surmonte facilement, il existe des accus qui peuvent maintenir l’alimentation nécessaire durant plusieurs heures, si ce n’est pas jours, voire semaines. Et sur réseau cuivre, on peut continuer à fournir une alimentation électrique en CC comme avec l’analogique.
        .
        L’Allemagne a totalement basculé vers la téléphonie numérique, en Suisse le basculement est prévu pour 2017, bref, nos voisins sont en train de basculer très rapidement vers la téléphonie fixe numérique alors qu’en France cela va prendre plus de 10 ans.
        Bon, il semble que la France préfère s’accrocher à des technologies désuètes datant du siècle dernier (comme la téléphonie analogique ou le nucléaire de fission) plutôt que d’avancer vers les technologies numérique du futur. Un peu comme avec les avions Rafale (je ne suis pas spécialiste, mais je veux bien croire que c’est un bijou de technologie) dépassés sur le plan opérationnel alors que la France doit acheter des drones à l’étranger.
        .
        Sur un plan plus personnel, grâce à VOIP, ma compagne peut téléphoner gratuitement, des heures durant, à sa famille au Japon.


      • pemile 28 mars 13:09

        @amiaplacidus « « L’ADSL a une bande passante (dans de mauvaises conditions) d’au minimum 500 ko/s en descendant »

        Non, en bout de ligne, c’est du 100ko/s (1Mbits/s) en dégroupé free, orange limitait la ligne en 512Kbits/s)


      • pemile 28 mars 13:18

        @foufouille "ce qui est important est la distance du NRA et la qualité des lignes de téléphones accrochées aux poteaux pourris. c’est la VOIP ou internet pas les deux sinon tu comprend rien"

        Ce qui est important c’est l’affaiblissement en db du signal qui défini la vitesse maximum du débit IP. La VOIP est un client IP comme un autre et ne nécessitant que peu de débit, dans la cas d’une connexion 512/128 Kbits/s, la qualité d’une conversation VOIP peut juste être un peu parasitée lors d’un usage web simultané (la VOIP utilisant UDP sera prioritaire par rapport à une connexion web utilisant TCP)


      • Pascal L 26 mars 18:14

        Orange est malade de son réseau cuivre et la fibre optique n’est réellement déployée qu’en zone dense. Aujourd’hui, lorsque la ligne est mauvaise, même en zone urbaine, la ligne sera remplacée uniquement s’il reste des paires libres sur les câbles. Dans le cas contraire, il ne vous reste que les yeux pour pleurer. Combien de collègues, lorsqu’ils habitent la campagne, me disent que la fibre ne passe pas loin mais qu’il n’y a aucun opérateur pour faire le raccordement. Les conseils généraux ont en général fait une partie du travail, mais il n’y a personne pour terminer. 

        Avec l’ADSL, il ne faut pas être trop loin du point de racordement pour que cela fonctionne. Dans les campagnes, il n’y a guère que la connexion par satellite qui fonctionne pour Internet et la concurrence joue à fond pour les consommateurs.
        L’avenir est peut-être dans la 4G ou la 5G. Une installation de téléphone mobile est finalement moins onéreuse dans les zones à faible densité, mais tous le monde n’a pas encore la 2G…
        Au train où vont les choses, la Chine aura terminé le raccordement à la fibre optique de la totalité de la population bien avant la France. En France, aujourd’hui, investir c’est s’endetter et il faudra rembourser avant que les investissements produisent. Cherchez l’erreur.

        • Alren Alren 26 mars 18:30

          La privatisation mène toujours à faire payer plus cher pour le même service que quand c’était public. C’est qu’il s’agit de prélever la taxe privée des parasites appelés ’’actionnaires’’ alors qu’ils s’enrichissent sans rien faire.

          Il est vrai que la numérisation du signal est supérieur pour la transmission des données à l’analogique, ne serait-ce que par les turbo-codes de suppression d’erreurs à la réception.

          Mais pour les usagers (et non ’’clients’’ tant les télécoms sont aussi basiques et vitaux de nos jours que l’a été autrefois la poste ou le chemin de fer) qui ne veulent que téléphoner, l’obligation de payer pour l’accès à internet ou d’autres services qu’ils n’utiliseront pas est équivalent à une vente forcée envers une clientèle captive.

          Cela rappelle une autre manœuvre, criminelle celle-là, des laboratoires qui refusent de fabriquer des vaccins tétravalents obligatoires pour vendre quatre fois plus cher des vaccins hexavalents dangereux pour des nourrissons.

          Il faudrait au moins remettre en cause le monopole concédé à Orange en matière de lignes fixes pour une ’’concurrence libre et non faussée’’ si chère aux maîtres occultes de l’UE. Car bien entendu les clients de l’analogique seront redirigés vers Orange pour l’ADSL et la fibre et non vers des concurrents.

          L’autre solution serait d’obliger Orange à mettre gratuitement à disposition de l’usager une sorte de mini-box ne transmettant uniquement que les messages téléphoniques et pour un prix d’abonnement égal à celui de l’ancienne ligne fixe.

          Elle pourrait contenir une batterie pour lui permettre de fonctionner en cas de coupure de courant chez l’usager.


          • benyx 26 mars 21:05

            Le tout numérique me semble une évolution inévitable, reste à savoir qui va mettre en place la modernisation du réseau. l’ADSL a ses limites en terme de débit et de distance. Certains départements (le Gers, je crois) veulent remplacer le réseau vieillissant par la fibre optique. Un réseau hertzien n’est pas très top pour la santé mais plus facile à mettre en place. Bref comme toujours quand il faut investir c’est au services public de faire l’effort, pour les bénéfices c’est pour les sociétés privées.


            • jmarseille13 26 mars 22:21

              Les clients seront invités à migrer sur les offres de substitution équivalentes aux offres actuelles et au même tarif, tout en conservant bien sûr leur numéro de téléphone
              Cette fermeture technique commencera en 2022, et s’étalera sur plusieurs années jusqu’à environ 2028. Ça laisse le temps de se préparer
              Pour la Fibre , le déploiement des zones denses est pris en charge par les opérateurs ( enfin certains investissent , mais pas tous ... ) pour les zones moins denses ceux sont des réseaux d’initiative publique. Les règles sont pilotées par l ’ARCEP 


              • tf1Groupie 28 mars 12:17

                Je ne comprends pas bien : l’ADSL utilise le réseau cuivré, donc ce dernier ne va pas disparaitre.

                Par ailleurs je ne suis pas sûr qu’Orange puisse aussi facilement que ça organiser la captation de clients car il y a la concurrence.


                • amiaplacidus amiaplacidus 28 mars 15:46

                  @tf1Groupie

                  Absolument, ADSL est un protocole qui peut s’implémenter sur n’importe quel support, cuivre, fibre, hertzien.
                  .
                  La fibre permet simplement une bande passante plus grande, mais cela ne joue strictement aucun rôle pour la téléphonie, le débit du réseau cuivre est largement suffisant pour autoriser des conversations d’excellente qualité, bien meilleures que l’analogique, tout en assurant une liaison web sans réel problème. La fibre devient intéressante pour le téléchargent de gros volumes de données, mais cela est loin de concerner la majeure partie du public.
                  .
                  De toute façon, il y a déjà passablement de communications qui passent, de façon transparente, par VOIP, on a souvent le schéma suivant :
                  Interlocuteur 1 en analogique -> central 1, conversion en numérique -> transfert numérique -> central 2, conversion en analogique -> Interlocuteur 2.
                  .
                  Ne pas confondre un produit comme Skype avec la téléphonie numérique.
                  Skype est un système « gratuit » qui utilise la téléphonie numérique MAIS N’EST PAS la téléphonie numérique.
                  Skype est un produit assez ancien (une quinzaine d’années) de qualité médiocre au départ, qualité qui ne s’est pas améliorée avec le rachat par Microsoft.
                  Le principal reproche que l’on peut faire à Skype est son manque de sécurité.
                  .
                  Au contraire, VOIP, permet des communications, moyennant des clés privées, offrant le maximum de garantie. C’est n’est pas pour rien que les pays qui interdisent le VOIP ou le restreigne fortement ne font pas partie des meilleurs élèves en matière de droits humains : Arabie Saoudite, Bahrain, Maroc, Éthiopie, etc. On peut espérer que pour la Birmanie les choses vont changer avec la fin, en principe, du gouvernement des militaires.
                  .
                  Dans mon cas personnel, j’ai une box de mon opérateur (pas Orange), box qui m’offre ligne cuivre, VOIP, internet et télé (je n’utilise pas la télé) pour 33 € TTC / mois.
                  En plus, j’ai souscris un abonnement avec un fournisseur d’accès VOIP (8 € TTC / mois) qui m’offre la téléphonie gratuite et totalement illimitée pour une soixantaine de pays : toute l’Europe, le Japon, les USA, le Canada, une partie de l’Amérique du sud, l’Australie, la Chine, etc (en fait, largement plus que ce que j’ai besoin). La qualité des transmission est remarquable, je téléphone souvent au Japon, et c’est exactement la même chose que si j’appelais mon voisin.


                • tf1Groupie 28 mars 17:46

                  @amiaplacidus

                  A ma connaissance ADSL n’est pas un protocole mais une mode de gestion de la paire téléphonique en cuivre.

                  La fibre optique n’utilise pas des modems ADSL mais plutôt des transpondeurs et des lasers.
                  Et il me semble qu’elle est unidirectionnelle là où l’ADSL est bi-directionnel mais assymetrique.

                  La fibre commence à être accessible au grand public, mais elle n’est pas déployée partout.

                  Au final on a un nouveau boitier à la place de la prise telephonique standard.
                  Et sur ce boitier on connecte tout : la télé, l’ordinateur et le téléphone.
                  C’est une évolution logique du réseau.


                • pemile 28 mars 18:38

                  @tf1Groupie « A ma connaissance ADSL n’est pas un protocole mais une mode de gestion de la paire téléphonique en cuivre. »

                  C’est un protocole de bas niveau (liaison physique) sur lequel est utilisé le protocole ATM pour transporter les paquets IP entre le client et son FAI.


                • pemile 28 mars 18:41

                  @amiaplacidus « Absolument, ADSL est un protocole qui peut s’implémenter sur n’importe quel support, cuivre, fibre, hertzien. »

                  Non, c’est une technique spécifique à la paire de cuivre.


                • Aristide 28 mars 19:00

                  Il s’agit simplement de la fin du téléphone analogique, pas de la paire téléphonique. Et effectivement la fin du téléphone sans dispositif numérique. 


                  La paire téléphonique a encore pour longtemps un avenir. Pour deux raisons, le délai de fibrage est très long compte tenu des investissement et surtout les évolutions technologiques qui ne cessent d’offrir de nouvelles solutions économiquement plus viables et surtout moins chères. 

                  Même si actuellement le fibrage consiste à amener la fibre jusqu’au point final, chez l’abonné, il existe pour le futur des possibilité d’utiliser la paire téléphonique dans ce que l’on nomme la boucle locale ou dans les derniers mètres.

                  En place de porter le signal optique jusqu’à l’abonné, ce qui est coûteux, travail de fourmi par appartement et maison, perçage, remplacement des goulottes, respect de courbure, ...., la solution qui est étudié est de raccorder en haut débit les maisons et appartements en utilisant la paire téléphonique. Il s’agirait d’équiper les colonnes montantes des immeubles ou les nœuds de raccordements des zones pavillonaires pour raccourcir les distances entre abonné et point fibre et donc mettre en oeuvre des technologies de transmission DSL plus ... rapide. On parle du G.Fast.

                  Il est à parier que les évolutions techniques iront plus vite que les investissements sur la fibre. 

                  Maintenant, pour les zones très peu denses, le problème sera toujours présent compte tenu des coûts nécessaires pour amener la fibre. Je crois que ce qui a été évoqué dans les évolutions du sans fil, en 4G, Wimax et suivant sera la solution. Le point d’accés haut débit sera lui connecté soit en fibre, soit en satellite.

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais.

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté

Si vous constatez un bug, contactez-nous.







Les thématiques de l'article


Palmarès