Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Quel avenir pour l’e-book ?

Quel avenir pour l’e-book ?

Clément Donzel a publié un papier sur Agoravox : « Amazon et Google se lancent dans l’e-book » plutôt flatteur sur l’avenir de cette double initiative qui serait censé mettre fin au livre traditionnel.

L’initiative n’est pas nouvelle. En 1998 Olivier Pujol avec Jacques Attali et Eric Orsenna avait fondé la société Cytale comme support de la commercialisation du premier e-book appelé alors « Cybook ». Beaucoup de publicité avait été faite autour de cette initiative qui devait révolutionner le monde de l’édition. La présence d’Attali ancien sherpa, devenu depuis penseur iconoclaste comme président du conseil de surveillance et de l’écrivain Erik Orsenna renommé et ourlé de prestige devaient assurer toute la publicité nécessaire au projet et garantir le succès auprès du public.

La société Cytale avait levé 10 millions d’euros de capital, mais avec un prix de vente plutôt élevé de 869 €, les ventes n’ont jamais été au rendez-vous.

Le 18 juillet 2002 le tribunal de commerce de Nanterre prononçait la liquidation judicaire de la société.

Tout visionnaire qu’il soit Attali avait alors fait la démonstration grandeur nature que le public n’était pas prêt à lire des centaines de pages sur un écran unique aussi intelligent soit-il. Et c’est tout à son mérite.

Aussi je souhaite bien du plaisir à Amazon et Google dans la reprise neuf ans après d’un tel concept qui n’a pas su trouver sa voie auprès du public.

Le Sonyreader déjà présent sur le marché n’a rien rajouté à cette démonstration, les ventes ne décollant pas malgré une importante campagne publicitaire.

Par contre il convient de signaler l’initiative révolutionnaire de la société Philips qui a présenté officiellement au salon CES 2006 de Las Vegas le premier prototype d’écran enroulable. Cet écran Polymer Vision est ultra fin (100 µm), dispose d’une résolution d’écran QVGA (320 x 240 pixels) à matrice active et possède enfin une taille de tout de même 5 pouces !

Le système est réputé consommer peu d’énergie. Le flux électrique n’étant sollicité qu’au moment du chargement de l’image. Si l’utilisateur ne lit que la même page, il n’y a pas de consommation.

D’autres sociétés avancent à grand pas sur cette technologie : Epson a de même révélé son processus de fabrication d’un papier électronique flexible. Ce papier électronique « à écran électrophorétique » est alimenté par un faible champ électrique.

Textes et images apparaissent « grâce au déplacement de particules noires et blanches, chargées en électricité et déplacées par jeux de magnétisme ». Parmi les caractéristiques avancées : la résolution la plus haute avec 1 536 pixels par 2 048, un contraste élevé et une consommation très faible.

Enfin la société Plastic Logic, au Royaume-Uni travaille à la fabrication d’un livre électronique flexible. La sortie est attendue pour 2008.

Elle a même annoncé la construction à Dresde en Allemagne de la première usine de production de papier électronique à grande échelle. L’investissement réalisé est de 100 millions de dollars.

On avance ainsi à grand pas vers le journal électronique, mais surtout le véritable livre électronique qui tout en respectant le format du livre (un ensemble de pages reliées) offre toute la technologie du « chargeable à l’infini » grâce à une connexion internet sans fil ou un port USB.

Un tel produit reproduira le mécanisme de lecture d’un livre de manière aussi confortable qu’avec du papier.

Les prévisions de Plastic logic sont de 41,6 millions d’écrans en 2010.

C’est là que réside la prochaine révolution, numérique de l’écrit. Déjà les laboratoires travaillent à la possibilité d’y inclure des vidéos...

L’e-book d’Attali en passant par Google n’auront été que des passerelles vers ce véritable saut technologique : le papier électronique.

Nous vivons une époque formidable !


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Mysticman Mysticman 11 septembre 2007 16:27

    Oui nous vivons une époque formidable comme vous dites. Le truc c’est que les e-books de Cytale n’ont pas vraiment marchés car trop chers à l’époque et que je n’ai pas vu de nouveau modèle depuis.

    Je trouve par contre dommage et très frustrant que le Sony Reader tant annoncé n’est toujours pas sorti. Notons aussi que Samsung, Sharp et Panasonic vont aussi commercialiser leur modèle d’ebook.

    L’E-read d’Illiad est un e-book qui a beaucoup de caractéristiques d’un pc simplifié. Processeur de 400 MHZ, connexion wifi... Et à noter qu’il permet aussi d’écrire ses articles ou ses blogs via son stylet. Prix annoncé aux USA à 599 dollards. Je ne sais pas encore si ce modèle sortira en France.

    Je pense surtout aux écrivains aussi en dehors des simples lecteurs passionnés de littérature ou d’information. Brother reste encore le seul fabricant de machines à écrire. Outil qui a servi à la plupart des journalistes et écrivains entre les années 60 et 80 à l’époque où le ordinateurs étaient hors de prix et lorsque la révolution informatique naissait tout juste.

    Je pense que l’Ebook est une bonne et excellente alternative face aux fameux organiseurs Palm et HP qui se vendent bien mais c’est avant tout pour un usage informatique voir professionnel.

    L’Ebook devrait succéder dignement à l’ordinateur et à la machine à écrire je l’espère comme un support qui ne remplacera pas pour autant le livre papier. Après les appareils photo numériques et les baladeurs MP3 et Divx entre autres, la prochaine révolution sera l’e-book qui j’espère sera accessible au plus grand nombre.


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 12 septembre 2007 17:22

      @msyticman,

      Vous faites allusion à un produit différent du « papier électronique » celui d’e-book qui sont aussi des petits ordinateurs qui permettent la saisie de texte, c’est probablement un débouchè qui connaitra le succés et remplacera peut être l« ordinateur portable », la nouveauté sera moins d volume, un écran tactile, une connexion WIFI et la lecture de dVD.


    • dperez dperez 11 septembre 2007 18:21

      Je suis un grand friand de e-books que je télécharge sur Shareaza, au format .chm de préférence (je trouve les polices sales dans le format .pdf, c’est possible de faire une recherche et le sommaire est mieux organisé). Je serais prêt à payer (moins de 10 euros) pour un e-book, mais je les ai gratuitement sur Internet déjà. L’avantage c’est qu’on l’a immédiatement après le téléchargement, ça ne gaspille pas les arbres (papier), et c’est gratuit.


      • Pelletier Jean Pelletier Jean 12 septembre 2007 17:27

        @dperez,

        mais je ne suis pas sûr que le grand public soit aussi friand de la lecture de livre sur un écran d’ordinateur quelqu’il soit. Je persiste à penser que la vraie révolution électronique du livre sera « le papier électronique ».

        bien à vous.


      • Pug 11 septembre 2007 19:45

        mais avec l’électronique on pert la magie du toucher des pages, de l’odeur du papier... ah ben non, pour l’odeur ils y ont déjà pensé :

        http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20070822/ttc-electronique-livres-odeur-fe50bdd_1.html


        • Mysticman Mysticman 11 septembre 2007 20:59

          Oui mais hélas vous n’avez pas un appareil comme le Sony Reader par exemple. Mais patience, je souhaite que ça arrive le plus vite possible ;


          • Pelletier Jean Pelletier Jean 12 septembre 2007 18:35

            @mysticman,

            je ne le connais pas, mais je suivrai sa sortie avec attention.

            Bien à vous.


          • Mysticman Mysticman 12 septembre 2007 21:33

            J’ai hate que ça sorte en tout cas. Ca sera bien pratique pour télécharger des pages web des blogs par exemple en dehors des livres au format PDF.


            • charlotte 1er novembre 2007 19:01

              Bravo pour la qualité de votre article

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès