Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Quelles menaces face à l’entrée de Free sur le marché du réseau (...)

Quelles menaces face à l’entrée de Free sur le marché du réseau mobile ?

Une véritable guerre est lancée depuis plusieurs mois entre les opérateurs traditionnels du réseau mobile et l’outsider Free. En effet, son arrivée sur le marché des réseaux mobiles risque de dynamiser sensiblement le marché établi.

Free apporte une révolution sur le marché des réseaux mobiles

L’arrivée de Free met en avant un certain nombre d’avantages. Tout d’abord, il proposera une offre plus diversifiée : services d’accès illimité à l’Internet mobile, de convergence fixe-mobile, de géolocalisation (cartographie, navigation, accès à des informations locales, alertes SMS en fonction de la localisation de l’abonné), de mise à disposition d’espace mémoire et de paiement mobile. L’un des grands intérêts est surtout l’innovation sur l’accès internet par le basculement sur le Wi-Fi pour proposer aux abonnés une couverture complémentaire et bénéficier des accès Internet avec des technologies radios alternatives Wi-Fi, Wimax, Femtocell… Cela est sans oublier les prix compétitifs qui seront proposés.

Ainsi cette concurrence semble être raisonnablement saine, surtout lorsque l’on se remémore les ententes sur les prix entre les trois opérateurs traditionnels.

Un nouveau tournant : Free concrétise son projet de développement mobile

L’Autorité de régulation des télécoms (Arcep) donne satisfecit à Free le 18 décembre 2009 comme 4ème licence mobile, soit un coût de 240 millions d’euros sur 20 ans. Cette licence est également le coup d’envoi pour la construction du réseau Free à travers la France, dont le budget oscillerait entre 1,3 et plus de 2 milliards d’euros en équipements.

Le PDF de Free, Xavier Niel, avance des conséquences vertueuses par le développement d’un écosystème : « Nous allons créer environ 10 000 emplois directs et indirects. L’arrivée de Free ne détruit pas de l’emploi, elle en crée » assure-t-il. Pourtant la guerre des prix qui sera initiée entraînera clairement la délocalisation des centres d’appels.

Une autre annonce semble toutefois déplaire à certains acteurs français : l’équipementier choisi pour la construction du réseau ne serait autre que le chinois Huawei, véritable outsider face à des entreprises en déclin telles que Nortel, Alcatel-Lucent ou encore Nokia Siemens. Huawei effraie notamment de part son développement fulgurant et sa prise de parts de marché face aux concurrents. D’autres rumeurs courent également à son sujet, à savoir son éventuelle coopération avec les services de renseignement de l’armée chinoise.

Stratégie d’encerclement de Huawei, le nouveau grand du marché équipementier

Huawei adopte une stratégie d’encerclement autour de l’Europe en contractant dans des pays relativement lointains : Afrique du Nord, Moyen-Orient, il arrive depuis peu en Espagne, au Royaume-Uni, en Allemagne et discrètement en France avec l’implantation de deux stations 2G/3G pour SFR et au détriment de Nokia Siemens. Bouygues a également signé sur la 3G. Sa stratégie offensive consiste à proposer une gamme de qualité comparable aux produits occidentaux tout en offrant des prix défiant toute concurrence.

Une concurrence qui se délabre face à un chinois hyper-compétitif

Le paysage concurrentiel est effectivement relativement mal en point. D’un côté, nous avons Nortel, mise sous la “loi de protection des entreprises en difficulté financières” après une demande de « Chapter 11 », qui correspond à un redressement judiciaire. De l’autre Alcatel-Lucent traverse depuis quelques années des périodes de difficultés touchant directement à sa pérennité. Siemens Networks, de même, se doit de limiter ses investissements et réduire ses effectifs pour perdurer.

Dans de telles conditions, il est légitime pour les entreprises clientes de s’interroger sur la capacité de ces équipementiers à assurer la maintenance à moyen-terme de leurs produits.

Un ensemble d’actions sont menées par des syndicats, des organisations nationales, des organismes officiels et les opérateurs classiques

Quoi qu’il en soit, la riposte des acteurs traditionnels ne se fait pas attendre :

- Les trois grands ont usé du recours juridique pour empêcher à la candidature de Free d’arriver à réalisation : Bouygues Telecom et SFR ont saisi le Conseil d’Etat, jugeant la procédure d’attribution anti-concurentielle. Au cœur de la critique, le prix de la 4ème licence accordée à Free, qui s’élève à 240 millions d’euros – contre 620 millions pour les opérateurs classiques.

- Des pressions exercées sur Free l’ont poussé à ne pas donner l’exclusivité à Huawei, voire même à orienter plus spécifiquement ses investissements sur Alcatel-Lucent ou du moins à un fournisseur européen. C’est ainsi que Free aurait retenu Ericsson, Nokia ou Alcatel-Lucent sur le cœur de réseau de sa future infrastructure mobile, qui correspond à environ 25 % de l’investissement total.

- D’autre part, le syndicat de la CFC-CGC & Unsa Télécoms effectue un travail remarquable pour défendre l’intégrité de l’industrie européenne des télécoms et la préservation de 10 000 employés pour les centres d’appel nationaux. Il faut tout de même se noter qu’il s’agit ici du syndicat d’Orange…

- Des rumeurs quant au dumping réalisé grâce à l’aide du gouvernement chinois sont aussi mises sur la place publique, exacerbant les méfiances, malgré les démentis officiels.

Au final, ce sujet prend une ampleur politique, comme l’exprime le président de l’Arcep, Jean-Ludovic Silicani : un « vrai problème de politique industrielle ».

Les conséquences de l’arrivée de Free sur le marché sont claires d’une part : guerre des prix, amélioration des services et démocratisation de l’accès à Internet. Pour d’autres, elle reste relativement floue : quel avenir et quels impacts pour les opérateurs mobiles, contraints de suivre la réduction des coûts, et en conséquence pour les fournisseurs européens face à l’hyper-compétitivité du chinois Huawei ?

http://www.techfeeds.fr/quelles-menaces-face-a-lentree-de-free-sur-le-marche-du-reseau-mobile/179/


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • HELIOS HELIOS 12 février 2010 12:20

    Bienvenue a Free, même si ...

    Ce qui est plus symptomatique d’une vraie maladie, c’est l’arrivée du chinois Huawei. A force de faire tout fabriquer chez eux, nous avons perdu le savoir faire. Je vous laisse imaginer combien nous allons payer cher ce comportement dans l’avenir.

    Je vous laisse aussi reflechir 2 sec sur le raisonnement de ceux qui pense qu’on a gagné du pouvoir d’achat en payant tous ces equipements moins chers..

    Alors, moi qui suis un indecrottable libertaire, et ce n’est pas demain que je vais changer, je vais avaler mon chapeau et vous dire clairement que si la cause anthropique du rechauffement climatique est une imbecilité, exactement comme la responsbilité du CO2, les mesures que les « verts » et autres integristes nous proposent et vont nous imposer, c’est a dire des taxes, encore des taxes, et toujours des taxes pour « preserver la planete » et pour le « developpement durable » s’avereront les seuls remparts contre notre decadence déja bien commencée.

    Changer les regles du jeux, c’est la derniere arme qui nous reste, et encore, rien ne nous dit que l’adaptabilité des chinois ne sera pas suffisante pour contourner le probleme.

    Donc, dorenavant, a defaut de pouvoir combattre pour defendre mon monde, je soutiendrai du bout des levres, les integristes verts qui nous proposent un autre mode de fonctionnement sur lequel, evidement nous reprendrions une avance sur la concurrence.

    Et tout ça en esperant que le scenario du film Africa Paradis de Sylvestre Amoussou ne se realise pas.

    Bonne journée, et merci a Free (si les prix baissent).


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 12 février 2010 13:46

      Perso j’ attends la fin de France Télécom son monopole et ses tronches de nazes .

      Vive la concurrence l’ innovation .

      A bas les rentes de situation .


      • zelectron zelectron 12 février 2010 13:52

        @mon pitaine (monty piton ?)

        Peut-être pendre les opérateurs actuels à un croc de boucher ?


      • pingveno 18 février 2010 17:45

        Perso j’ attends la fin de France Télécom son monopole et ses tronches de nazes .

        Ben franchement pas moi. Parce que si je prends du recul concernant la communication sur téléphone fixe je retiens :
        - des opérateurs téléphoniques qui m’ont littéralement harcelé d’appels depuis 5 ans pour me proposer leur offre - qui ne m’intéressait pas parce que je téléphone très peu  ; et je précise que j’étais en liste orange ce qui soit-disant ne concernait pas les opérateurs télécom - jusqu’à ce que finalement je me fasse kidnapper la ligne puisque le mandat signé n’est plus nécessaire
        - des appels où j’étais inaudible si j’utilisais un autre chiffre à la place du zéro
        - la marche forcée vers la téléphonie par IP, chez tous les opérateurs sauf FT, d’où une baisse de qualité notoire puisque si les prix sont plus bas, il y a des inconvénients (ne fonctionne que quand la box est branchée, impossible de brancher un fax ou une vidéosurveillance un peu ancienne, etc.)
        Si c’est ça que vous appelez de l’innovation...


      • zelectron zelectron 12 février 2010 13:48

        Voici un lien qui montre pourquoi le gâteau est si bon que free n’est pas du tout le bienvenu : c’est au delà de ce que j’avais pu imaginer !

        http://www.lexpansion.com/economie/actualite-high-tech/la-guerre-des-prix-fait-rage-dans-les-forfaits-mobiles-low-cost_226190.html

        Dominique 1h45

        Pour votre information : J habite Hong Kong, et je paie 70 HK$ par mois , c est a dire environ 6,3 Euros et je dispose de 2400 minutes de communications. Aussi, les sms d operateur a meme operateur sont gratuits et illimites. Je propose a la redaction de lui envoyer une de mes notes si elle le souhaite. Les infratrustures sont elles moins cheres a HK qu a Paris ? J en doute. Bien a vous tous.


        • survol 12 février 2010 15:24

          L’autre jour je lisais un article sur la marge des SMS et l’article indiquait un coût de 2 cts pour une revente à 11 cts soit une marge de plus de 80%.
          Les 80% étaient déjà choquant, mais ce qui m’a interpellé, c’est qu’ils soient sérieux avec leur 2 cts. En regard de l’utilisation de la bande passante pour un SMS jamais cela peut coûter ce prix. La marge est plutôt de 99,99% à mon avis.


          • Traroth Traroth 12 février 2010 18:01

            Free choisit Huawei ? Mais quelle surprise ! smiley

            Dans le milieu des télécoms, c’était évident depuis le début. Free et Huawei marchent main dans la main, concernant la 4e licence. J’ai même entendu parler d’un accord entre Free et Huawei selon lequel Huawei co-financerait l’achat de la licence simplement pour pouvoir vendre ensuite ses équipements !


            • zelectron zelectron 12 février 2010 22:10

              Voici une raison particulière de ne pas souhaiter un concurrent puisque les 3 opérateurs français s’entendent comme larrons en foire pour conserver des marges bénéficiaires « brutes » inouïes (cette entente illicite n’est pas légale mais bien malin celui qui la démontrera)
              ensuite on observe une marge nette certes importante mais au regard du secteur « normale ».
              Où donc est passé la différence ? eh, bien dans le payement d’activités diverses et variées bien loin des objets sociaux de ces entreprises et ça au nez et à la barbe des services fiscaux et autres, il leur suffit d’intituler les factures extérieures correctement du genre études, missions prospectives, symposiums, colloques, rapports, dossiers, sous des prêtes-noms et virer les sommes y afférentes sur les comptes « spéciaux » ouverts à cet effet.


              • Lisa SION 2 Lisa SION 2 13 février 2010 00:55

                Vous dites : " Pourtant la guerre des prix qui sera initiée "

                Depuis le temps que cette histoire traine, vous pensez bien que tous les autre opérateurs apportent de nouvelles offres telles Alice et orange qui baissent leurs abonnements à 19,90 euros mois. Il y a des chances pour que Free s’aligne ce qui ne va donc rien n’apporter de nouveau.

                Les principaux opérateurs français persistent en ce racket du prix de la minute et chaque jour nous payons des quantités d’antennes de par le monde entier aidant ainsi le tiers monde à téléphoner, ce qui n’est pas le meilleur à leur apporter en premier. Avant d’apporter le pouvoir de téléphoner, il vaudrait bien mieux leur permettre de se nourrir correctement, Non ?

                Un sms de deux caractères (ok), utilise une infime fraction de seconde sur le réseau et coûte dix vingt fois plus cher qu’un de 160, si l’on compte les vingt cinq caractères de l’identifiant et du correspondant. Lui même part en quelques millièmes de secondes et sont légions. Ces mouvements non amortis par les auteurs rapportent des sommes considérables aux opérateurs et aux télés qui encouragent ce système.

                C’est ce qui fait que certains pays pratiquent pour 7 euros les sms illimité et 2400 minutes d’appel. Il y a peu à espérer de la présence de Free.

                Rappelez vous du renseignement gratuit d’une cabine, aujourd’hui, deux appels aux renseignements, c’est six euros, c’est à dire autant que vingt cinq appels pour quatre heures en local...

                Le progrès ne tiendra pas ses promesses, les prix, eux, par contre, progresseront inexorablement...


                • jmcn 27 février 2010 15:44

                  Vivant en Chine, mon portable me coute environ 30€/mois, compris communications internationales où je compose 17951 avant mon numéro pour passer par un opérateur de VOIP rendant le cours de mes appels internationaux ridicules.

                  Ce coût est non fixe. J’utilise mon téléphone à volonté. Quand je suis rentré en France dernièrement j’ai été sidéré par les politiques commerciales en cours.

                  C’EST SCANDALEUX. ON SE MOQUE DES GENS.

                  Les opérateurs ont en fait déjà été condamnés pour entente mais l’amende est ridicule comparé aux bénéfices de celle-ci.

                  L’offre espérons-le assainira la situation.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

techfeeds


Voir ses articles







Palmarès