Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Réseau social + jeux = BINGO !

Réseau social + jeux = BINGO !

La Corée du Sud est à n’en pas douter à l’initiative des réseaux sociaux. Seul souci : elle n’a jamais su les globaliser. Prenez Cyworld. Parmi les gens qui n’ont jamais eu d’intérêt particulier pour la Corée cette dernière décennie, qui connait ? Personne.

Les tentatives aux USA ou en Chine n’ont finalement pas bien marché. Et Cyworld a été une base pour les « nouveaux arrivants » que sont Facebook et MySpace.
 
Pendant plus de dix ans, le réseau social Cyworld et l’industrie des jeux vidéo et des jeux en ligne faisaient bon ménage. La raison est simple : Cyworld ne proposait pas vraiment de jeux sur sa plateforme, mais simplement un système d’échanges sociaux entre amis (photo, commentaires, vidéos, etc.). Donc libre aux distributeurs de jeux de prendre leur part de marché sur la toile.
 
C’était l’époque où tout allait bien. Mais il semblerait que cette période soit en train de vivre ses dernières heures. Alors que SK Communications dirigeait le marché en étant le seul à opérer à la fois un réseaux social avec Cyworld et une plateforme de contenu avec Nate, il semblerait que la compétition arrive au galop, que ce soit NHN avec son portail Naver (site le plus populaire en Corée), Daum, ou encore les sociétés de jeux comme NCsoft et CJ Internet qui se lancent sur les réseaux sociaux.
 
La crainte est née depuis que CJ Internet a annoncé qu’il n’investirait pas moins de 10 milliards de wons (8.32 millions de dollars) dans la création d’une plateforme de jeux pour réseaux sociaux. CJ Internet s’intéresserait également de très près à la possibilité de faire des fusions/acquisitions prochainement.
 
Le responsable de CJ Internet Hun Nam-Gung a très bien cerné les besoins du marché : « Auparavant, les jeux ciblaient des personnes prêtent à rester 30 minutes devant leur écran d’ordinateur pour jouer. Désormais, avec l’explosion du marché des smart-phones, les développeurs de jeux doivent répondre à une demande de joueurs pouvant rester seulement 30 secondes devant leur appareil, et cela en mouvement et non pas lorsqu’ils vont aux toilettes ».
 
Les jeux sur les réseaux sociaux correspondent le mieux à cette demande. De son côté, Daum lance le très attendu Yozm (http://apps.yozm.daum.net), un service de micro-blogging identique à Twitter ou Me2Day (Naver) qui proposera des jeux, comme « GO ! My Resort » développé par le japonais GameOn qui a rencontré un véritable succès dans l’archipel. 10 jeux devraient voir le jour d’ici la fin de l’année sur Yozm (lu "yozeum" du coréen "요즘" qui signifie "en ce moment").
 
Naver opérera d’ici la fin de l’année des jeux pour réseaux sociaux également et NCSoft devraient développer sa stratégie et aller au-delà des mastodontes de type Lineage et Aion en proposant des jeux plus légers.
 
Le succès de Facebook qui enregistre 80 millions d’utilisateurs de jeux sur la plateforme Zynga, qui a remporté au passage 200 millions de dollars de chiffre d’affaires l’an dernier, laisse de l’avenir aux développeurs sud-coréens qui comptent bien innover sur ce secteur.
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Arosmik

Arosmik
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès