Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Révolution IT : après la Corée du Sud, la Corée du Nord ?

Révolution IT : après la Corée du Sud, la Corée du Nord ?

Aujourd’hui, la Corée du Nord est davantage considérée comme un pays où les nouvelles technologies ne sont pas les bienvenues que comme un pays où l’innovation est reine !

Découvrez la Corée du Sud sur Bienvenue en Corée du Sud
Suivez toute l’actualité en français sur Twitter
Devenez fan de Bienvenue en Corée du Sud sur Facebook

 
Corée du Nord - Aujourd’hui, la Corée du Nord est davantage considérée comme un pays où les nouvelles technologies ne sont pas les bienvenues que comme un pays où l’innovation est reine !
 
Il paraît normal qu’un pays vivant en autarcie depuis des décennies ait bien évidemment du mal à intégrer les outils de dernières générations, à commencer par Internet.
 
Surtout lorsque le contrôle de l’information est ce qui permet au régime en place de maintenir son assise politique. Résultats : saisi des téléphones portables des visiteurs à l’aéroport (en même temps, aucun signal ne permet de capter un quelconque réseau à Pyongyang), contrôle des photos lors de visites, aucun accès Internet, etc. Les Nord-coréens ont bien des téléphones portables dans les rues, mais c’est pour communiquer entre eux.
 
La dictature du Cher Leader a bien essayé de développer les réseaux ; fin 2008, le pays a établi une joint-venture avec Orascom Telecom, une compagnie égyptienne, afin d’introduire un réseau 3G. Récemment, un journal pro-Corée du Nord publié à Tokyo indiquait que 120 000 personnes étaient abonnés à un réseau mobile de l’autre côté du 38e parallèle.
 
Famélique pour une population estimée à 24 millions d’habitants.
 
Et sur les 120 000, il faut bien entendu comprendre que ce ne sont quasiment que des personnes de hauts rangs et des fonctionnaires. L’objectif du régime communiste serait de compter 600 000 abonnés d’ici la fin de l’année révèle le journal tokyoïte Chosun Sinbo. 
 
 
L’Internet est plutôt un Intranet avec un réseau fermé. Selon certains spécialistes, des connexions à Internet doivent exister dans des lieux occupées par les hautes classes, comme les librairies ou les universités.
 
L’hôtel de Pyongyang qui accueille les touristes étrangers, Yanggakdo International Hotel, propose un coin PC pour consulter ces emails. Mais zéro connexion Internet ouverte !
 
Une chose est sûre. Si les nouvelles technologies ne sont pas au point pour tout ce qui a trait aux communications, elles le sont pour la sécurité...
 
Arosmik - 20101004

Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Arosmik

Arosmik
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès