Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Sécurité et vidéosurveillance : souriez, vous filmez

Sécurité et vidéosurveillance : souriez, vous filmez

Qui d’entre-nous n’a jamais eu la crainte de se faire dérober ses biens personnels ? Les cambriolages et la violation d’intimité sont de plus en plus fréquents. La vidéosurveillance est un moyen fiable pour vous protéger.

Dans les plus grandes villes d’Europe, les années 2000 marquent l’apparition des caméras dans les lieux publics. L’arrivée de cette technologie a permis de développer la sécurité dans les villes. Mais la vidéosurveillance peut également être utilisée à titre privée dans le cadre de la protection de votre résidence.

La vidéosurveillance, comment ça marche ? Les caméras sont placées dans les lieux importants ou que l’on souhaite prémunir contre les vols et les accidents.

Dans quels cas utiliser la vidéosurveillance ?
Tout d’abord, la mise en place de la vidéosurveillance constitue un moyen de lutter contre l’insécurité et de protéger nos objets les plus chers. Certaines raisons sont moins connues. En effet, la vidéosurveillance améliore aussi la gestion des incidents. Son système numérique et instantané permet ainsi de renforcer l’efficacité et la rapidité d’intervention des agents de sécurité.

Le principe de la vidéosurveillance :

Grâce aux nouvelles technologies, la vidéosurveillance permet de visionner sur le lieu en question ou bien à distance les images de votre maison. Au travers du réseau téléphonique (LAN, MAN, WAN, Internet) la vidéosurveillance permet de visionner, stocker ou enregistrer les images. Vous pourrez alors suivre et détecter tous les mouvements qui ont lieu chez vous en extérieur, en intérieur, de jour ou en vision nocturne.

Seuls des spécialistes pourront vous proposer une gamme complète de caméras, serveurs vidéo ou de logiciels de gestion adaptés à votre habitation ou projet. De plus en plus simple d’utilisation par les particuliers, la vidéosurveillance nécessite tout de même une installation préalable. En effet les caméras de vidéosurveillance ne peuvent pas être placées n’importe où et il est préférable de faire une demande de devis pour votre maison auprès de professionnels qui mettront à votre disposition leurs compétences, leurs conseils et leurs équipements.

Attention à la réglementation : Votre dispositif de vidéosurveillance doit être conforme aux dispositions de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978. Cette dernière précise, en effet, que les caméras ne doivent pas filmer un lieu public en dehors de votre propriété et que les enregistrements sont considérés comme des informations nominatives.

Nouveauté : L’installateur agréé pourra procéder à la pose de caméras avec ou sans fil (Wifi).

Alors souriez, vous filmez !


Moyenne des avis sur cet article :  1.31/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 24 avril 2010 10:52

    La vidéosurveillance est une innovation déjà très ancienne et bien utile pour protéger des espaces sensibles.

    Cela dit, la multiplication des caméras de vidéosurveillance dans l’espace public tend à réduire quasiment à néant leur utilité, faute de multiplication concomitante des employés chargés de les visionner en temps réel. Elle est en outre choquante en terme de liberté publique, même si son usage est localement justifié.

    Quant à l’implantation de caméras pour protéger son domicile, elle dénote une tendance à la paranoïa et induit une dérive psycho-sociale qui me met personnellement très mal à l’aise.

    La vie en société, ce n’est pas évidemment cela, le comble étant l’enfermement (sur les modèles anglo-saxons) dans des ghettos hyper-protégés à l’image de la Villa Montmorency à Paris, ce camp de concentration de peoples et d’industriels friqués (Carla Bruni comprise dans le lot) totalement coupés du reste de la ville.

    Bonne journée. 


    • guy_fawkes guy_fawkes 24 avril 2010 13:10

      Ce sujet me fait souvent penser aux personnes qui disent : « ça ne me gène pas, je n’ai rien à cacher ! »
      C’est aussi ce que je disais il y a une dizaine d’année quand j’étais naïf et que je vivais ma vie comme un bon mouton sans me poser de question.
      C’est vrai que pour l’instant « on a rien à se reprocher » mais qui dit, vu la tournure que prennent les évènements du fait de la politique du gouvernement - casse sociale, baisse des salaires, inégalité croissante, justice à 2 vitesses, chômage croissant, diminution des allocations chômage.....- que la grogne ne va pas monter, légitimement, des couches populaires pour finir par une révolte, puisqu’ apparemment faire grève et descendre dans la rue sont de moins en moins efficaces.
      Et à ce moment là, comme toutes les mesures de surveillance « pour notre sécurité » auront été mises en place, tous ceux qui grognent un peu trop fort : hop ! au gnouf !
      Même publier un article de ce genre sera dangereux.
      Il n’y a qu’à regarder ! loi HADOPI, fichier STIC, fichier EDVIGE, fichage ADN, suivi par téléphone portable et carte bancaire....l’étau se resserre doucement mais surement.
      Parce qu’une fois que le piège se sera refermé, vous n’aurez plus que vos yeux pour pleurer...


      • alphapolaris alphapolaris 24 avril 2010 18:36

        Oui. Si vous n’avez rien à vous reprocher, autant installer une caméra chez vous, et affichée au commissariat de police. Comment, vous ne voulez pas ? C’est donc que vous avez des choses à vous reprocher ! C’est douteux de refuser d’être surveillé !

        Je me pose souvent la question : si les forces de l’ordre avaient eu les moyens de contrôle d’aujourd’hui (fichiers informatisés, caméras, ...) quel aurait été l’issu de la guerre ? Qu’aurait pu faire la résistance ? Sommes-nous sûr de nous n’aurons plus de conflit dans l’avenir ? Même ici, en France ?

        Ne laissons pas Orwell s’installer !

        Installer une caméra chez soi, c’est justement ce que propose l’auteur de cet article publicitaire...


      • boris boris 24 avril 2010 18:22

        Et alors ! Calmos, la prochaine fois ton toubib se fera déléster tout en étant filmé, comme ça il pourra se repasser le film à des fins thérapeutiques.

        Je te croyais un poil plus prévoyant, surtout si tu vis dans les cités merdiques, rien ne remplacera un Taurus Raging Bull en calibre .44 magnum (le must) où un excellent Colt python en calibre 357 magnum.

        La racaille ne comprend que ça.


      • foufouille foufouille 25 avril 2010 11:04

        calmos, la racaille ira ailleurs
        ca a deja commence dans certains petits villages
        ils ont des voitures
        ils reperent puis attaquent
        faudrait deja qui y ait quelqu’un pour les arreter en plus
        quand les gens d’armes sont occupes a mettre des PV
        ou cagoules et faussent plaques
        et c’est pas gratuit on plus les cameras


      • alphapolaris alphapolaris 24 avril 2010 17:01

        Non, la videosurveillance n’améliore pas la sécurité. Leur effet dissuasif est faible : « il n’y a pas de corrélation systématique entre la densité de caméra et leur supposés effet préventif » disent le sociologue Tanguy le Goff et Eric Heilman, maitre de conférence à l’université de Dijon. Même le rapport publié par le ministère de l’intérieur en juillet 2009 le dit : « l’efficacité préventive de la vidéosurveillance est bien mince »

        Ce qui condamne les caméras de vidéosurveillance à n’agir qu’à postériori, une fois que le mal est déjà fait. Ainsi, vous vous faites violer ou agresser sauvagement, comme le jeune Martin de Grenoble récemment ? Ça vous fera une belle jambe de savoir qu’on a la vidéo des agresseurs ! Et d’ailleurs ce n’est même pas vrai. Le rapport continue : « [la vidéosurveillance a] une aide à l’élucidation marginale ». Il suffit de porter une capuche pour vous rendre méconnaissable. Pire : la nuit, la définition n’est pas assez bonne pour qu’on puisse exploiter les images !

        Pour qu’elle soit efficace, il faudrait 1 surveillant humain 24h/24, 7j/7 pour 3 à 4 caméras installée. C’est là le leurre et la tromperie de cette lubie des caméras partout : on croit qu’elles peuvent remplacer des êtres humains (policier, gendarme, opérateur). C’est ce que fait actuellement le gouvernement en ne remplaçant pas un départ à la retraite sur deux et en augmentant le nombre de caméras. C’est une erreur car en définitive, il faut bien du personnel humain pour mettre en prison les voleurs ou simplement visionner ces caméras. Ce ne sont pas les caméras qui le feront ! On arrive à la situation ubuesque de l’Angleterre ou des centaines de caméras ne sont jamais visionnées... (3% des images collectées sont visionnée !) La sécurité a-t-elle été augmentée ? non

        Alors, pourquoi insister pour installer ces caméras ? Dans la plus pure tradition orwellienne de la novalangue, le gouvernement est allé jusqu’à remplacer le terme « vidéosurveillance » par « vidéoprotection ». Les caméras, c’est la protection. C’est simple : elles permettent de déplacer des fonds publics qui étaient consacrés à la police et gendarmerie à des sociétés privées travaillant dans la vidéosurveillance (sociétés dont semble faire partie l’auteur de cet article tant la ficelle publicitaire est grosse). Bref, les caméras, c’est moins de flics, et plus de thunes pour les amis du fouquet’s.

        Source des citations : Science & Vie N° 1111, Avril 2010, pages 82-87, article « Le bluff de la vidéosurveillance »


        • boris boris 24 avril 2010 18:06

          Une caméra n’a jamais empêcher un crime où un délit, article qui pue la pub pour une profession bientôt moribonde.


          • johnford johnford 24 avril 2010 21:00

            A quoi ça sert d’être en sécurité quand on a plus aucune liberté. Sans compter que l’inefficacité des caméras de surveillance en ville est avérée.
            Laissez donc les petits moutons peureux et tremblotants se réjouir des humiliations qu’invite leur maîtres, filmé nu dans les aéroports, fouillés, filmés partout, contrôlés, à quand le toucher rectal systématique au moindre écart de comportement ?


            • clouds clouds 24 avril 2010 21:49

              Un article ? Non, une pub stupide.


              • slipenfer 28 avril 2010 13:19

                Article de propagande

                Quelle place pour la coloscopie virtuel ?
                des caméras partout Yes !!!!!
                j’en connais qui vont être content

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

stephanie78


Voir ses articles







Palmarès