Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Smart grids, la filière française dans les starting-blocks

Smart grids, la filière française dans les starting-blocks

Expérimentés depuis plusieurs années en France, les réseaux intelligents franchissent un cap cette année avec la généralisation des compteurs communicants et le lancement de la transition énergétique. Pour coordonner leurs efforts, la grande majorité des acteurs (publics et privés) du secteur se réunissent du 27 au 29 mai pour le salon « Smart Grids Paris 2015  ».

Un cadre législatif en cours de définition

Le calendrier est serré, car le salon dédié aux réseaux intelligents ouvre le lendemain du vote prévu à l’Assemblée nationale, le 26 mai, de la loi sur la transition énergétique. Très suivi par les professionnels, ce texte va occuper une place centrale pendant les trois jours du congrès. En effet, la transition énergétique « devrait avoir une forte incidence sur le développement du marché des smart grids  », estime Géraldine Trapp, l’organisatrice de l’événement.

Le travail législatif autour du projet de loi NOTRe (le fameux redécoupage des régions françaises) devrait aussi faire l’objet de discussions approfondies. La loi, qui fait actuellement l’objet d’intenses tractations entre le gouvernement et les collectivités locales, promet de modifier considérablement les compétences de ces dernières. Or, les collectivités, en tant que gestionnaires des services publics (énergie, eau, mobilité…) sont les premières clientes et partenaires des entreprises spécialisées dans les smart grids.

Compteur communicant, signe de la convergence énergie-numérique

Malgré ce contexte législatif encore flou, le secteur connaît une accélération depuis quelques mois, avec le lancement de la production industrielle de compteurs communicants. En particulier, la gestion des données des nouveaux compteurs constitue un enjeu central pour de nombreux acteurs présents lors de « Smart Grids Paris 2015 », confrontés à la révolution du digital.

Encore peu présentes dans l’énergie (ou dans l’eau et les transports) il y a quelques années, les entreprises du numérique et des télécommunications (Capgemini, Ericsson, Cisco…) sont devenues des acteurs à part entière du secteur, et seront donc présentes en nombre au salon. Signe de cette convergence entre l’énergie et le numérique, les « big data », les « data labs », les « smart data » (bref à tous les aspects de la donnée) seront l’un des principaux sujets de discussion. A ce titre, c’est Axelle Lemaire, ministre du numérique, qui s’exprimera en ouverture de la deuxième journée sur le thème « comment croiser la transition numérique et énergétique ».

L’édition 2015 de ce salon va donc se focaliser sur les questions législatives et les nouveautés permises par les technologies numériques. Il est cependant dommage que « Smart Grids Paris » reste encore un salon très franco-français : peu d’étrangers y interviendront. Dans l’optique de constituer une filière prête pour l’exportation, l’édition 2016 devra davantage s’ouvrir à l’international !


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • wawa wawa 21 mai 2015 16:31

    compteur intelligent, compteur intelligent


    mais au fait, en quoi ces compteurs sont ils intelligent, et a quoi sa sert ?

    personne n’a jamais pu m’expliquer çà clairement

    • Pere Plexe Pere Plexe 21 mai 2015 19:22

      Dans le cas présent l’intelligence artificielle n’est pas l’opposé de la connerie naturelle.
      Elle en est simplement son exploitation...


    • Yohan Yohan 21 mai 2015 18:12

      Un compteur intelligent utile, c’est un compteur qui calcule les copier coller de Morice


      • Pere Plexe Pere Plexe 21 mai 2015 19:20

        Encore une belle invention sémantique et forcement anglophone pour pomper de la finance publique.. !
        Rien d’autre.


        • sls0 sls0 22 mai 2015 00:25

          Le compteur Linky pour un gestionnaire de réseau est il nécessaire d’avoir un maillage aussi fin ?
          Je n’ai pas de compteur linky, je suis en dessous du MWh annuel, son aide n’est pas indispensable.
          Rapporte il de l’argent au client ?

          A force d’y réfléchir, c’est bien pour les timides, je développe.
          Certaines personne sont comme bloquées quand on leur demande qu’est-ce que vous faites.
          D’une façon logicielle il sera facile de savoir les habitudes des personnes et de savoir s’il sont là pour éviter les contacts.
          Imaginez que vous êtes un timide ayant des envies qui dépassent vos revenus. Grâce à linky vous pouvez faire des statistiques locales pour optimiser vos visites, voir si les gens sont chez eux et ensuite employer votre pied de biche préféré pour entrer chez eux et combler vos envies qui dépassent vos revenus.

          Pour la transition énergétique je suis en dessous d’une tonne d’équivalent pétrole par an.
          C’est un choix de ma part. S’il faut passer par là et si la volonté n’est pas trop présente, il faut passer par la contrainte. On est parti pour une contrainte naturelle, l’énergie abondante ce sera bientôt du passé. Si l’on veut pour que cela soit moins douloureux il faut anticiper, il faudra passer par une contrainte sur le prix de l’énergie et les bénéfices dégagés les mettre pour améliorer l’économie d’énergie.
          Avec des politiques qui ne voient pas plus loin que leur réélection je crois qu’on est parti pour la version douloureuse.


          • fred.foyn Le p’tit Charles 22 mai 2015 08:03

            Compteur..pour décérébré..On avance dans la connerie ça c’est sur.. !


            • MensongeLinky 22 mai 2015 13:22

              les compteurs intelligents sont dangereux pour la santé ! Et la loi sur le Linky compteur intelligent ne respecte pas les normes européennes de 2011 !

              A diffuser massivement

              Une loi veut imposer le Linky dans tous les foyers français !

              radioactivité, surexposition aux champs électromagnétiques, explosion de maladies, de cancers, d’alzheimer, d’autisme, d’insomnies, de bourdonnement d’oreilles, d’allergies. de fatigue chronique, et mort précoce pour les malades et les personnes âgées.

              Les ondes électromagnétiques diminuent le nombre de globules rouges dans le sang qui transportent l’oxygène aux organes, altèrent le flux de calcium donnant pour les plus heureux la fatigue chronique, les maux de tête et pour les moins de plus graves maladies. En gros cela affaiblit et attaque le système immunitaire.

              http://www.bio-protection.com/risques-lie-aux-onde-electromagnetiques/les-micro-ondes-liees-a-la-fatigue-chronique/

              Si vous refusez vous payez 1500 euros d’amendes par an et par logement, pour les propriétaires de HLM bonjour la facture.

              Si par miracle vous réussissez à ne pas en installer chez vous, vous serez quand même exposé dehors avec les concentrateurs, les antennes relais devant votre maison qui récoltent les données des linky à l’intérieur des logements en émettant des ondes mégahertz.

              Les Linky seront obligatoires dans tous les lieux publiques écoles, collèges, lycées, hôpitaux (on va se débarrasser des malades plus vite comme cela), les bibliothèques, les gares.

              Tous les malades, personnes âgées connaitront une mort précoce !

              Quand aux abeilles qui ne supportent pas les mégahertz on peut leur dire définitivement Adieu !http://tpe-disparition-des-abeilles.e-monsite.com/pages/les-causes-de-leur-disparitions/les-ondes.html

              Et les poules ne ponderont plus d’oeufs !http://www.francetvinfo.fr/france/quand-les-ondes-electromagnetiques-perturbent-les-poules_835235.html

              Aucun endroit sera à l’abri des ondes électromagnétiques !

              Vous devez empêcher cette loi, ils commencent les installations en automne !

              Voici le mensonge du ministère de l’écologie pour faire accepter son Linky :http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-58435QE.htm%20

              "Une expertise menée par le centre de recherche et d’information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques (CRIIREM), à la demande du syndicat intercommunal d’énergie Indre-et-Loire (SIEIL) et du syndicat intercommunal de gestion des énergies de la région lyonnaise (SIGERLY), autorités organisatrices de la distribution d’électricité, a confirmé qu’il n’y avait pas de risque sanitaire aigu, ni de risques d’effet physiopathologiques, à craindre en lien avec l’exposition aux rayonnements à extrêmement et très basse fréquence , radiofréquences et hyperfréquences. Il apparait ainsi que le niveau d’ondes électromagnétiques générées par le linky est conforme à la réglementation en vigueur et qu’il n’y a donc pas de risque sanitaire attaché à l’utilisation de son compteur."

              L’expertise menée en question par CRIIREM :

              http://www.criirem.org/index.php?option=com_content&view=article&id=317:les-compteurs-telereleve-radioreleve&catid=23:elec-menager&Itemid=103

              "En 2011, l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe a demandé de limiter les niveaux d’exposition des populations aux champs électromagnétiques hyperfréquences à un seuil de  0,6V/m en intérieur.En juin 2011 l’OMS a classé ces mêmes champs électromagnétiques radioélectriques (radiofréquences et hyperfréquences confondus) dans la catégorie 2B des agents cancérigènes.

              Dans sa dernière mise à jour de l’expertise « Radiofréquences et santé » l’ANSES, en 2013, reconnait certains effets biologiques et certaines tumeurs cérébrales, elle conseille donc de réduire les niveaux d’exposition. "

              OR "1°) Les compteurs électriques Linky utilisent des fréquences dans la bande de 3 kiloHertz à 148,5 kiloHertz (VLF et LF) et sont connectés par le courant électrique 50 Hertz en CPL (Courant Porteur en Ligne) à des concentrateurs. À terme, afin de communiquer les informations avec les centres de gestion d’ERDF, des antennes relais hyperfréquences de types GSM ou UMTS collecteront les données confidentielles de chaque logement. Concernant les valeurs d’exposition aux champs d’induction magnétique afférentes aux radiofréquences (VLF-LF), elles sont in situ très faibles, cependant pour les antennes GSM et UMTS l’exposition aux champs électromagnétiques Hyperfréquences (UHF) pourra dépasser dans les lieux de Vie, 2 à 3 V/m, voire plus, en fonction des puissances utilisées. 

              Donc la loi ne respecte pas les normes en vigueurs ! CQFD !

              sans compter que le centre d’expertise a mis à jour cette recherche et en a tiré ses conclusions :

              En effet, des rats blancs de laboratoire qui avaient été exposés 15 jours à partir de la naissance (période néonata-le), à des rayonnements hyperfréquences (3,5 GigaHertz) pulsés (500 Hertz) avec une densité de puissance de 5 milliWatts par centimètre carré (5 mW/cm2), présentaient à l’âge adulte les troubles irréversibles suivants  :

              1°) Une réduction significative du poids du corps, des glandes surréna-les et des testicules.

              2°) Un dysfonctionnement de la spermatogénèse caractérisé par des anomalies dans la structure cellulaire des testicules et par l’apparition de nombreux spermatozoïdes anormaux.

              3°) Une modification significative de la concentration des hormones dans la glande hypophyse et dans les glandes surrénales.

              4°) Une concentration significativement élevée des hormones de la re-production dans le plasma sanguin, qui indiquait que le fonctionnement physiologique de cette fonction était perturbée.

              L’étude concluait que l’exposition néonatale du rat blanc de laboratoire aux hyperfréquences perturbait définitive-ment chez l’animal devenu adulte la physiologie de la reproduction (fonction gonadotrope), la physiologie de l’adap-tation au Stress (fonction corticotrope) et portait aussi atteinte au système neurovégétatif hypothalamique.

              Finalement, la question primordiale qui reste encore posée aujourd’hui est la suivante : Les études scientifiques ré-alisées sur l’animal de laboratoire sont-elles transposables à l’espèce humaine ?

              Dès 1980, Pierre LE RUZ avait jugé que les résultats expérimentaux qu’il avait obtenus devaient être interprétés dans le cadre de la gestion des risques et que l’utilisation intensive des nouvelles technologies radioélectriques de-vraient être déconseillée pour les jeunes enfants, voire pour les adolescents.

              Conclusions du centre d’expertise de recherche et d’informations indépendant sur les ondes électromagnétiques :

              -"Les lieux proches des systèmes CPL et des compteurs télérelevés sont exposés à des champs électromagnétiques faibles. Une distance de prévention de 2 mètres sera recommandée pour des expositions non impactantes dans les lieux de vie.

              - Les lieux proches des concentrateurs sont exposés à des champs électromagnétiques plus élevés. Une distance de prévention de 5 mètres sera recommandée pour des expositions non impactantes dans les lieux de vie. De plus, ces installations doivent être sécurisées et doivent présenter des pictogrammes de danger et d’interdiction sur la signaléti-que spécifique aux ondes électromagnétiques pour la Sécurité et la Santé (Directive Européenne 92-58 et arrêté du 04/11/1993). «  »

              Or on veut installer 125000 antennes relais supplémentaires et 35 millions de compteurs Linky à travers la France. En plus de nombreux désavantages économiqueshttp://www.santepublique-editions.fr/objects/flyer-linky-a4.pdf

              Puis a publié ceci :http://autreinfo.free.fr/CRIIREM.Transmission%20n%B018.pdf

              Une preuve indiscutable des effets des rayonnements non ionisants :

              La Classification Internationale des Maladies (CIM10) note dans son chapitre XII index L57.8 et L57.9, des modifications de peau dues à des expositions chroniques aux Rayonnements Non Ionisants (dermite des écrans, eczéma, élastose...).

              Les électrohypersensibles (EHS) présentent souvent ce type d’affection après de longues pério-des d’expositions aux rayonnements électromagnétiques de type Extrêmement Basses Fré-quences et/ou Hyperfréquences (Micro-ondes).

              Comme la cause des affections est implicitement incluse dans la classification susnommée, par la suite une reconnaissance en maladie professionnelle peut être envisagée.



              • JC_Lavau JC_Lavau 26 mai 2015 13:07

                Sonnez trompettes pour ? Pour ? Pour ?

                Aucun service, à ce que je lis.


                • Ruut Ruut 29 mai 2015 16:47

                  C’est beau le gaspillage d’argent publique dans des faux projets.


                  • jfang 3 juin 2015 15:33

                    De plus en plus de villes se mobilisent pour le respect de l’environnement en utilisant des matériaux de construction “biosourcés”. C’est une bonne chose pour ces deux régions qui possèdent des paysages magnifiques à préserver. Réaliser des quartiers écologiques comme à Bordeaux et Toulouse plaira aux investisseurs et aux accédants à la propriété. A Toulouse, le premier éco-quartier Andromède a réussi à susciter de l’intérêt chez les toulousains, ce qui a encouragé la municipalité à continuer. D’autres projets d’éco-quartier sont en cours dans la ville rose, la nouvelle municipalité à prévu de beaux projets pour la période 2015-2020.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès