Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Sommes-nous les Cendrillon de nos portables ?

Sommes-nous les Cendrillon de nos portables ?

Arrêt sur sons, notamment ceux de nos portables, afin d’observer une minute de silence (!) autour de l’enterrement d’une valeur, rongée par les lombrics de nos manières résiduelles. La civilité, en arrêt-maladie, dès l’apparition de cet « outil utile à la base », est passée à trépas, depuis l’usage polymorphe de ce nouveau « gadget m’as-tu vu », ou plutôt entendu ! Le monde n’est plus qu’un téléphone portable géant (le comble pour un cet objet de plus en plus lilliputien), vibrant, clignotant, vociférant, comme un Las Vegas fourmillant de clones soumis à des signaux téléphoniques pavloviens, auxquels répondent nos cerveaux, devenus sourds aux vrais appels du respect d’autrui.

Les Nouveaux « Esclaves » du XXIe siècle

L’histoire commence plutôt bien. C’est en 1979, en Suède, que le premier téléphone portable voit le jour sous l’impulsion de la société Ericsson. Depuis 1990, son utilisation ne cesse de s’accroître jusqu’à saturation du marché, peu après l’an 2000. A ses débuts, le téléphone portable était à notre disposition. Aujourd’hui, c’est l’inverse. Autrefois, ce petit "scout électronique" à la devise imparable "toujours prêt" (quand il y avait un réseau téléphonique assez développé), avait pour vocation première de rendre service : appeler pour demander de l’aide lorsque l’on tombait en panne sur une route, où passait, en moyenne, une voiture par demi-heure ; questionner, entre deux rendez-vous d’affaires, l’assistante maternelle, pour savoir si la première journée du petit Jacques (l’ancêtre du Matteo d’aujourd’hui !) s’était bien déroulée, ou encore souhaiter à sa grand-mère, le jour même (et non une semaine plus tard !) un bon anniversaire, au milieu des vacances d’été, depuis le camping des "Flots Bleus" de l’époque. De très utile et pratique, il est insidieusement devenu aliénant. En 2007, nous sommes au service du téléphone portable !

Un vrai phénomène de mode s’est imposé au cours du temps, avec l’apparition de téléphones à coques multiples interchangeables, l’incorporation de la photo numérique et du multimédia. Jusqu’à ce que 27 millions de Français soient équipés de cette arme fatale qui a fait d’eux, progressivement, des « monstres de la communication (a)vide » à deux bouches, trois oreilles et la moitié d’un cerveau qui fait penser à téléphoner, avant de savoir ce que l’on a à dire ! Ce n’est plus un service, ni même un besoin, c’est un réflexe. Un réflexe, créé de toute pièce par d’habiles marchands du « toujours plus » (plus petit, tactile, polyphonique, MP3, et bientôt, "frigidaire-cafetière-multi menus aphrodisiaques", avec option (en projet) "Tamiflu anti-grippe aviaire"...c’est du délire !). Caricature oblige pour dénoncer le fait de se "droguer" à l’inutilité, hors de prix, imposante et imposée par la concurrence de marchés "toujours plus" gourmands !

On ne parle plus, on ne pense plus, on ne vit plus sans son portable. Vive la technologie, sans laquelle on ferait encore du feu en frottant des pierres. Mais pas de celle qui tue la vie, la vraie...et qui déshumanise.

L’abus de portable, c’est le « cancer » de la politesse !

Un peu amibes montés sur portables, on en devient souvent, des apatrides du savoir-vivre. Chez le docteur, dans le métro, au resto et... même au cinéma, on fait écouter, en bloc, sa dernière sonnerie téléchargée pour 3 €, et réglée à fond bien sûr, sa conversation avec « sa » copine qui doit « impérativement (comme tous les autres) savoir la couleur du bustier que l’on vient d’acheter en soldes, avec la culotte assortie ! Trop chouette ! », jusqu’aux disputes avec son ex- futur- ex, sans « compter » les bips des touches quand on écrit textos et sms. Bref, une consternation de constater combien l’intelligence d’une telle trouvaille a tué l’intelligence de ses utilisateurs-abuseurs... surtout cette intelligence du cœur que l’on nomme : respect de l’Autre.

Imaginez-vous au cinéma, à perdre votre souffle tellement l’interprétation de Marion Cotillard, dans le film La Môme est époustouflante, notamment dans la scène où elle apprend la mort de Marcel Cerdan.... et votre voisine de fauteuil, sur ces entrefaites, répondant, sans la moindre gêne, à la sonnerie de son portable, qu’elle n’a (vous venez de vous en rendre compte) pas eu la délicatesse d’éteindre avant le début du film... et de converser comme si elle était seule (bon il fait noir dans un cinéma ! Est-ce pour cela qu’elle ne s’est pas rendue compte qu’on était deux cents !). Faut-il se faire rembourser sa place par cette accro à l’ encéphalo au bout du rouleau, ou la gifler net, quand au bout de trois demandes de votre part d’éteindre son portable, elle ne le fait toujours pas, et converse égoïstement pendant le film !

Ce "cancer" du savoir-vivre ne se règle aucunement par la violence, mais sûrement par une thérapie chez un bon psychologue... à condition que celui-ci ait bien éteint son portable, avant de commencer son travail !

Florence Signoret.

Documents joints à cet article

Sommes-nous les Cendrillon de nos portables ? Sommes-nous les Cendrillon de nos portables ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • (---.---.240.216) 13 mars 2007 11:50

    La faute en revient à cette personne, pas à son portable. J’imagine que ce genre de personnage peut se retrouver plus tard, grillant la priorité à un carrefour : faudra-t-il pour autant voué la voiture aux gémonies ? Non bien sûr, tout est histoire de civilité comme vous le dites, la technique n’est pas en cause.

    Je compatis cependant, il n’y a pas pire intrusion dans un cinéma...


    • miaou (---.---.138.21) 13 mars 2007 12:43

      Le téléphone est une des pires plaies du monde moderne :

      * fil-à-la-patte pour le salarié

      * danger supplémentaire pour la circulation automobile

      * comme décrit dans l’article, nouvelle occasion de montrer à tous son absence de savoir-vivre

      * propagateur potentiel du cancer du cerveau, à confirmer dans quelques années.


      • ARNO (---.---.26.162) 13 mars 2007 14:15

        je n’ai toujours pas de téléphone portable et ne m’en porte pas plus mal

        bien a vous.


        • Cosmic Dancer (---.---.174.151) 13 mars 2007 14:20

          L’université de Caen, je crois, avait publié une information relative aux dangers du portable en cas d’utilisation prolongée et abusive.

          Cet outil utile peut effectivement se révéler complètement aliénant.

          Personnellement, je m’en sers, mais il ne sonne jamais (silencieux) et reste éteint quand je ne suis pas disponible pour toutes les raisons qui m’appartiennent.

          Comme la télé.


          • juste moi au passage (---.---.55.187) 13 mars 2007 17:22

            L’objet n’est en effet pas le souci en soi ; mais son usage, comme pour beaucoup d’autres... Gardons en tête les mots humanité, respect et éducation, cela nous évitera certaines dérives.

            (même conseil pour la tv, le net, les objets de grande consommation)

            Du bon sens en somme...


            • mos (---.---.31.59) 13 mars 2007 23:57

              Bjr "Depuis deux ou trois ans, la polémique va crescendo dans les milieux scientifiques, à propos du danger des ondes électromagnétiques pour la santé, notamment celles des téléphones portables (les ondes pulsées) que l’on soupçonne de briser l’ADN et de provoquer migraines, cancers et tumeurs au cerveau.

              Clarins a certes mesuré en laboratoire les effets des ondes émises par une antenne de 900 mégahertz (un téléphone portable utilise une fréquence deux fois plus puissante) sur le cycle de vie des cellules de la peau. Le constat est net : les cellules se renouvellent plus lentement, produisent davantage de radicaux libres (normalement dus au stress ou au soleil) et leur organisation est modifiée. « Les premières modifications apparaissent après six heures seulement d’exposition, mais ce phénomène s’amplifie avec le temps », écrit Lionel de Benetti, directeur de recherche".....etc no comment


              • florence Signoret (---.---.150.155) 14 mars 2007 00:34

                @ TALL, Merci pour votre commentaire... Ne vous inquiétez pas, je me suis énervée au point qu’« elle » voulait sortir de la salle smiley...Cela aurait arrangé tout le monde, vu qu’elle n’en avait rien à faire du film ! Mais c’est son copain qu’il l’a retenue !!! smiley En la suppliant de rester, lui disant que le film était bientôt fini ! Un vrai « veaux de ville ». L’amour rend aveugle, mais certaines fois, très stupide et « encombrant(e) »... Bref, j’avais deux films, dans la salle, pour le prix d’un, finalement smiley ! l’un fut magnifique, l’autre ridicule.


                • LE CHAT LE CHAT 14 mars 2007 09:03

                  le portable est une véritable drogue pour nos jeunes qui ne peuvent plus s’en passer, c’est pour eux comme une prothèse , faudra t-il bientôt des séances de désintox pour les portables addicts ???


                  • LiLou (---.---.199.65) 15 mars 2007 10:12

                    Commentaire très simple : MERCI !!! J’avais de plus en plus l’impression de devenir un extraterrestre quand je faisais ce genre de remarque...


                    • Arnaud Villanova 15 mars 2007 15:43

                      Merci pour cet article très citoyen, je trouve. Par ailleurs, je me suis permis de vous citer dans celui que je vais soumettre prochainement ici même et qui concerne la très fréquente fragmentation de notre attention dans la vie moderne. Le téléphone au cinéma en est un bel exemple.

                      A bientôt et au plaisir de vous lire !


                      • cdg (---.---.202.13) 15 mars 2007 21:10

                        la solution s appelle les brouilleurs GSM interdit en france amais en vente libre en belgique je crois

                        comme ca plus aucun appel ne passe. Il etait question que les cinema s en dote (pour les prison, c est fait !)


                        • sweetsmoke (---.---.241.2) 16 mars 2007 15:51

                          Excellent article.

                          Personnellement, je n’en ai jamais possédé.

                          Payer pour être dérangé, quel masochisme !

                          Il suffit de voir tous ces commerciaux décrocher avec empressement leur portable à la sortie des avions, l’air grave, comme si c’était une question de vie ou de mort.


                          • Florence Signoret (---.---.177.52) 17 mars 2007 02:30

                            Personnellement, j’ai un portable, et c’est justement, parce que j’en possède un qui me sert quand et où je le souhaite, et non pas l’inverse, que je me suis permise cet article, observant avec une certaine désolation, les abus qu’en font certains. On me reproche de l’éteindre souvent...mais on est encore maître de sa vie, non ? Tellement de choses nous enchaînent déjà ! Porter un portable, ce n’est pas porter un fardeau, c’est avant tout se libérer de certains problèmes. Et les gens, avec ce dernier, s’en créent à la tête (effectivement, Mos, attendons les résultats scientifiques, à mon avis accablants, sur les effets nocifs de l’objet (migraines, probablement cancer) mais « le lobby » des opérateurs doit menacer les scientifiques de ne pas divulguer ce qu’ils savent déjà smiley! !!). Problème pour les jeunes aussi : D’accord avec vous aussi, le Chat, ma filleule de 11 ans en veut un...et bien ce n’est pas sa marraine qui lui en offrira ! Comme si j’allais en acheter un pour les 6 ans de ma fille. Plus on les « drogue » tôt, plus dure sera la désintoxication comme vous dites... Non, la vie, la vraie à travers une ballade à Marineland, par exemple, pour voir les orques, les dauphins, les requins (les « vrais », ils ne sont pas dans les aquariums, ma fille les rencontrera plus tard en costards-cravates smiley), ou simplement admirer un coucher de soleil et respirer l’air iodé de la mer... C’est beaucoup moins cher...et en même temps ça n’a pas de prix ! Je suis pro technologie, à condition qu’elle n’interfère pas dans la beauté de la vie et de la nature, que Miss Planète peut encore nous donner. Et merci pour les autres commentaires. A bientôt. Hum ! J’ai envoyé un article politique...ça me démangeait vraiment ! On verra, s’il est pris. Bises à tous Florence


                            • Chouchette (---.---.242.148) 17 mars 2007 22:29

                              Bonjour Florence. Je suis d’accord avec toi, pour les 6 ans de ta fille a qui je souhaite un très bon anniversaire, ce n’est pas une bonne idée que d’offir un téléphone portable, c’est bien trop jeune pour avoir se genre d’appareil, qui immanquablement la ferai devenir accro beaucoup trop tôt. Personnellement j’ai deux portables (en activité..) : un qui me sert pour travailler, étant quotidiennement en déplacement et il est vrai que c’est un outil qui est indispensable, le deuxième, reservé exclusivement pour les appels de ma fiancée mais je ne risque pas de developper un cancer ou des migraines, il n’a pas sonné depuis plus des semaines... !! smiley J’espere continuer à lire tes articles, bien argumentés et bien écrits.


                            • Florence Signoret Florence Signoret 18 mars 2007 03:01

                              Merci Chouchette

                              pour me souhaiter l’anniversaire de ma fille...je crois que je vais remettre un « cadeau-zoo-de la Barben », plus instructif à cet âge que d’autres jeux « vibrants et clignotants »... Quant à ta fiancée, est-ce contre le portable qu’elle en a...ou contre toi, si elle ne t’appelle pas ? smiley. Mais je ne me mêlerais pas de ce qui ne me regarde pas, n’est-ce pas chouchette ! smiley. Ceci dit, tout à fait entre nous, pas d’amour, peut-être...mais pas de migraines ! Eh !!! on ne peut pas tout avoir...Ah l’ambitieuse gourmandise de l’être humain. Surtout de certains ! Dernière chose pour ta fiancée, si elle ne t’appelle pas, c’est peut-être parce qu’elle ne sait pas que tu l’aimes ! C’est peut-être aussi simple que cela ! Prouve-le-lui. Un petit marriage, et plus besoin de portable ! je plaisante bien sûr smiley ! Quoique... Bises... Chouchette


                            • Florence Signoret Florence Signoret 18 mars 2007 03:20

                              coquille : mariage, plutôt que marriage ! Je ne me ferais jamais à ce mot ! smiley


                              • Florence Signoret Florence Signoret 18 mars 2007 12:17

                                salut tall,

                                pas marre, pas marier ! je me marre, ne t’inquiéter pas... smiley Sauf au ciné, en ce moment...


                              • Florence Signoret Florence Signoret 18 mars 2007 12:25

                                de nouveau re-coquille sur le « r » de « inquiéter »...j’ai vraiment besoin d’air !


                              • Florence Signoret Florence Signoret 18 mars 2007 12:32

                                Par contre cher Tall, si je rajoute des « r » partout...toi tu les oublies ? (mare ou marre)...tu manques d’air, l’ami ! smiley


                              • Florence Signoret Florence Signoret 18 mars 2007 15:58

                                mais aussi, « l’option sirènes » dans les portables !...on y viendra ! Patience, Tall.


                              • Rocla (---.---.195.27) 18 mars 2007 09:40

                                Ben mince j’ ignorais cet article de Florence Signoret , alors je dis ça : un portable peut bien être utile selon les circonstances , juste ajouter une touche de savoir-vivre , comme l’ éteindre au ciné et dans les endroits où l’ on gênerait .

                                Quant au mariage , l’ r compte , mais encore plus c’ est l’amour , la zegondinité , la tendresse et faire scintiller l’ éclat de la flamme , allumer le feu et faire des étincelles. Simple comme un coup de fil . Allo - Y a quelqun ? Veuillez patienter un instant une opératrice va vous répondre ... Vous avez un nouveau message , nouveau message reçu et blablabla et bliblibli ... Si vous voulez réecouter ce message taper 1 Si vous n’ avez pas entendu ce message faites comme si de rien n’ était . Votre facture pour ce mois-ci s’ élève à 567431 euros , vous pouvez payer en plusieurs mensualités avec votre tempérament .

                                Rocla


                                • Florence Signoret Florence Signoret 18 mars 2007 12:10

                                  oui, « l’air » compte justement ! smileyEt ravive le feu et l’étincelle de l’amour ! Plus qu’un sms qui le fige, et souvent... entraîne des malentendus. Je ne suis pas sûre que le « port-able » soit le meilleur porte-chandelle entre deux êtres qui s’aiment : le sms, trop court pour s’expliquer, etc. Quand aux factures des mensualités, Rocla, c’est plus qu’une histoire de tempérament !!! Nous avons un gagnant hebdomadaire du loto dans ce forum smiley


                                • Bernard Dugué Bernard Dugué 29 mars 2007 10:59

                                  Bonjour,

                                  Ces histoires de portable me semblent étrangères, n’ayant pas le loisir d’en utiliser, je ne sais même pas comment ça marche !

                                  développement durable, sup-portable...sans portable...


                                  • Dominique84 Dominique84 23 juillet 2012 16:12

                                    Il est drôle de lire cet article 5 ans après… où en est le portable ?

                                    Amitiés Florence


                                    • Florence Signoret Florence Signoret 24 juillet 2012 00:49

                                      Cher Dominique... quel plaisir de vous retrouver là ! Oui... il est vrai que 5 ans après, ma vision du portable a quelque peu changé... encore que ! De son utilisation, pas vraiment . Mais il va falloir que cet article « renaisse de ses cendres »... et pour vous, je le réactualiserai ...après avoir lu votre livre smiley (et celui de Franz-Olivier Giesbert « Dieu, ma mère, et moi », mes « magots » littéraires, acquis en cette belle « Journée du Livre de Sablet », hier, dimanche 22 juillet 2012 ! 
                                      Bien à vous, cher « Frère de Mots ».

                                      Amitiés Dominique,
                                      Florence 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès