Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Souriez, Google vous photographie peut-être

Souriez, Google vous photographie peut-être

Avec Google, on n’est jamais déçu ; chaque jour apporte sa nouvelle.

Non content de nous photographier depuis l’espace, Google remet les pieds sur terre et photographie les gens sur place. Ce sont les "Google Street View" : de simples photos prises aux coins des rues, pour le moment réduites à un groupe réduit de grandes agglomérations américaines (San Francisco, Denver, New York, Miami, Las Vegas...). Cette fonctionnalité n’est accessible pour le moment que sur Google Maps US, sur ces villes.

De simples photos ? Pas si simples... Ce sont des images style VR-3D qui permettent d’effectuer un 360 ° panoramique de l’endroit où vous vous trouvez. Des flèches virtuelles vous permettent ensuite de vous diriger en suivant généralement le boulevard dans lequel est pris cet ensemble d’images. Les rues des villes américaines étant généralement tracées au cordeau, cette technique s’adapte assez bien.

JPEG - 34 ko
GoogleStreet
Exemple d’image prise dans la rue

Comme dans le cas de Google Earth, ni l’idée ni l’outil ne viennent de Google proprement dit. Ils intègrent une technologie déjà mise en oeuvre, reprennent à leur compte le bébé, mettent les moyens nécessaires pour aboutir à quelque chose de totalement abouti. Dans le cas présent, la technologie provient de Immersive Media, une société possédant une licence sur les "images 360 °". Google a juste mis en place une équipe, qui depuis un "Google Bus", était en charge de prendre les (Google) photos.

Au départ, l’idée est plaisante comme tous ces nouveaux gadgets virtuels qui prennent naissance sur Internet depuis maintenant près de quinze ans. C’est amusant de voir sa maison, son quartier, sa ville du ciel alors que jusqu’à présent il fallait payer (cher) l’IGN pour disposer par exemple d’une vue de sa région.

Mais l’amusement peut rapidement laisser place à certains doutes. A peine le système a-t-il été mis en place que rapidement des plaintes sont remontées ; certains n’ayant pas apprécié de se faire photographier dans des situations gênantes (devant un sex shop, en sortant d’un bar, en train de bronzer les seins à l’air). Pour ma part, j’ai constaté qu’il était quand même difficile d’identifier des personnes.

Mais le problème est posé : des images prises au hasard sont mises en place massivement sur Internet. Ceci n’est pas neuf, mais là, on peut clairement identifier le lieu, et les images sont concentrées en un point extrêmement fréquenté. Ces deux points suffisent à faire la différence.

Google, quant à eux, répliquent que toutes ces images n’ont rien de privé, car prises dans la rue (la loi américaine diffère des lois françaises à ce sujet). Mais à mon sens le problème n’est pas là. La juridiction qui s’applique selon les différents pays ne prévoyait pas ce cas de figure, à l’époque où ces lois ont été écrites. On se retrouve face à une situation nouvelle, mise en place de façon relativement brutale (qui a été prévenu ?). Les choses vont vite, et comme dans les techniques génétiques, la réflexion, la juridiction ne suit pas.

Aujourd’hui, si l’on fait le bilan, n’importe qui peut savoir où vous en êtes de la construction de votre maison. Le moindre commentaire que vous avez laissé, ou bien qui a été émis sur vous sur Internet peut être associé à votre nom pendant des années (je suis ainsi associé à "bête noire" par Google, à cause d’un match de tennis effectué l’année dernière !). Des "profils" sont établis sur vous à votre insu par des analyseurs de comportement qui croisent des données provenant de votre navigation sur Internet.

Alors, même si nous pouvons être parmi les premiers à nous amuser de ces "gadgets", méfions-nous de ne pas nous réveiller un jour dans un monde où ces outils seront dévoyés et se retourneront contre nous. Cela vous amusera-t-il encore quand les inspecteurs des impôts étudieront par Google Earth vos constructions, vos voitures, vos antennes ? Ou quand vous vous rendrez compte que des cambrioleurs font de même, pour analyser quelles sont les maisons les plus isolées ? Que va faire Google de notre génome (voir lien plus bas) ?

D’autres ont déjà eu des idées similaires : ainsi, des jeunes terroristes auraient utilisé Google Earth pour mettre au point leur stratégie d’attaque (voir plus bas). Pour faire un parallèle avec l’usage dévoyé des technologies Internet, je rappellerai aussi que des webcams ont été placées le long de la frontière américaines, et que le gouvernement et la police encouragent ceux que cela passionne de visionner en direct les images produites, et d’appeler la police des frontières dès qu’un malheureux Mexicain apparaît à l’écran. Rien à voir avec Google me direz-vous ? Ouf ! Oui, mais maintenant, on peut rechercher des visages sur Google Image, et Google a racheté Neven Vision (août 2006), une société spécialisée dans la reconnaissance faciale, ainsi que ses brevets.

Toujours pas inquiets ?

Google Street View
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0%402-651865,36-919487,0.html (7 juin)
http://www.ecrans.fr/spip.php?article1489 (6 juin)
http://www2.canoe.com/techno/nouvelles/archives/2007/06/20070603-005759.html (4 juin)

Immersive Media
http://immersivemedia.com/

Rechercher des visages avec Google Images :
http://www.sur-la-toile.com/mod_News_article_3650___.html (7juin)

Google absorbe Panoramio
http://fr.theinquirer.net/2007/06/03/google_absorbe_panoramio.html

Dis Google, tu les aimes mes gènes ?
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=25395 (6juin)

Google Terrorist
http://techno.branchez-vous.com/actualite/2007/06/google_terrorist.html (6 juin)

La frontière américano-mexicaine sous cyber surveillance
http://www.ausenslarge.fr/la-frontiere-americano-mexicaine-sous-cyber-surveillance (6 décembre)


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Et oui, Georges (Orwell) n’avait pas osé imaginer qu’un jour ses cauchemars deviendraient Réalité, et pourtant, nous, nous l’avons fait, et pourtant, nous, nous l’avons laissé faire...

    Alors, comme Big Brother nous regarde, ben, moi, j’ai photographié Big Brother (désolé...), là :

    http://www.wmaker.net/fximageswebzine/index.php?action=galerie&subaction=album&id_album=8143

    Fraternellement quand même,

    François-Xavier Prévot, Marcheur-Photographe.

    « Il vaut mieux allumer une bougie que maudire l’obscurité ». Proverbe chinois.


    • Piotrek Piotrek 7 juin 2007 13:14

      A premiere vue, c’est pas si dramatique (ni innovant) que ca : les Pages Jaunes le font depuis plusieurs annees (recherchez l’addresse de votre prestaurant prefere dans une gande ville sur http://pagesjaunes.fr et cliquez sur photo)

      Cependant la force de Google c’est sa possibilite de croiser ses propres donnees.

      Si vous etes un fan de Google :
      - Ils ont vos habitudes de navigation, aux choses qui vous interessent (le cookie qui vous identifie est valable pres de 30 ans contre un mois en moyenne pour les autres sites)
      - Ils ont votre mail, donc ce que vous dites, a ceux qui vous le dites, ce qu’on vous dit (un mail efface dans votre gMail est conserve par Google donc c’est trop tard, si qqun en connait la raison, merci de nous eclairer)
      - Ils ont acces a ce que vous dites II (Blogger c’est eux aussi)
      - Ils ont acces a ce que vous dites III (Writely)
      - Ils ont les statistiques de votre site, si ce que vous dites a une certaine audience (Stats)
      - Ils ont acces a votre disque dur (Desktop)
      - Ils ont acces a votre emploi du temps (Calendar)
      - Ils ont acces aux nouvelles que vous lisez (News)
      - Ils auront donc bientot l’aspect de votre environnement

      Liste non exhaustive, se referer a : http://www.google.com/intl/en/options/index.html http://labs.google.com/

      De plus ils sont tres tres forts en ce qui concerne l’exploitation de donnees

      C’est du jamais vu, ces donnes c’est la possibilite de creer une nouvelle science privee, la psycho-socio-comportemento-lexico-geneto-environementologie. Il serait possible de distinguer des classes d’individus, voir leur evolutions, les prevoir peut-etre. Apres il faudra voir ce qu’on peut faire avec.

      PS1 : A ceux qui reponderont « pas grave, je n’ai rien a me reprocher » je vous renvoie aux aleas de l’Histoire

      PS2 : je ne suis pas anti-Google, mais leur politique de confidentialite specifiant qu’ils « ne partageront pas de donnees avec un prestataire exterieur » ou que leurs donnees sont rendues anonymes, ne me rassure pas. Il est grand temps pour eux d’expliquer ce qu’ils font ou comptent faire.


      • DeminuL DeminuL 8 juin 2007 00:33

        Oui, comment utilisent-ils ces données ?

        Mais avant, j’aimerais bien connaître les outils d’analyse de Gougueul, de quelle manière il traite les masses infinies de données, de mots. Je connais les logiciel d’analyse lexicale mais le reste... ?

        Les créateurs de cette A g o r a ne sont-ils pas des spécialistes de la veille concurrentielle ? Comment s’opère leur surveillance ? ( Cf STRATÉGIES 1260 du 06/12/2002 (page 38) http://www.strategies.fr/archives/1260/126003801/ )

        Nous devrions peut-être adopter un langage tellement évolutif qu’il échapperait à l’analyse ? Un peu comme celui des ados, des textos... Evidemment, le problème c’est que si ça peut embrouiller Big Brozeur, ça risque d’abord de parasiter nos discussions.


      • Piotrek Piotrek 8 juin 2007 10:11

        >>>> Nous devrions peut-être adopter un langage tellement évolutif qu’il échapperait à l’analyse ? Un peu comme celui des ados, des textos... Evidemment, le problème c’est que si ça peut embrouiller Big Brozeur, ça risque d’abord de parasiter nos discussions. <<<<

        En utilisant un language tentant de brouiller la Categorisation, en terme de data mining, vous atteririez directement dans la section « inclassable » et vous vous feriez remarquer au lieu de vous faire discret. Vous auriez ainsi droit a une etude moins grossiere vous classant finalement soit dans « Subversifs », « Originaux » ou autres smiley

        Attention : Je preicse bien la qu’il s’agit de Science Fiction, d’une extrapolation de mon imagination. En aucun cas je pense que Google s’amuse a ce genre de calcul.


      • Piotrek Piotrek 8 juin 2007 10:14

        CITATION *Nous devrions peut-être adopter un langage tellement évolutif qu’il échapperait à l’analyse ? Un peu comme celui des ados, des textos... Evidemment, le problème c’est que si ça peut embrouiller Big Brozeur, ça risque d’abord de parasiter nos discussions.*

        En utilisant un language tentant de brouiller la Categorisation, en terme de data mining, vous atteririez directement dans la section « inclassable » et vous vous feriez remarquer au lieu de vous faire discret. Vous auriez ainsi droit a une etude moins grossiere vous classant finalement soit dans « Subversifs », « Originaux » ou autres smiley

        Attention : Je preicse bien la qu’il s’agit de Science Fiction, d’une extrapolation de mon imagination. En aucun cas je pense que Google s’amuse a ce genre de calcul.


      • rod 8 juin 2007 21:17

        Ben t’as cas pas tout faire sur google.

        C’est qd même excellent un gas qui se plaint que google mette a sa disposition un nombre important de logiciels ou services online. NE LES UTILISE PAS...

        Perso je ne fais pas de différence entre google ou une autre compagnie...donc je ne vois aps ou est le probleme, si c’est la concentration des pouvoirs qui te dérange, utilise des services de sociétés différentes.

        PS : pour les cookies tu n’as qu’a les désactiver.

        PPS : pour ton ip, tu peux tjs demander une adresse ip non fixe (change toutes les 24 heures).

        C,est trop nul ton commentaire genre attention au flicage.... Personne ne t’oblige a utiliser google et il y a d’autres logiciel que ceux de google.

        mail — yahoo est tres bien

        carte — michelin, pages jaunes

        calendar — longue liste...

        news — t’es trop faignant pour aller direct sur le site des journaux ?

        Desktop — sinon t’as la fonction recherche sur ton pc site — y a pas que les sites google ds la vie...site de free et autres sociétés...

        La navigation — ta remarque est bidon je vis au Canada et google n’est utilisé outre atlantique que par une minorité de personnes — t’as yahoo - lycos et autres...

        En conclusion t’as remarque est totalement smiley


      • rod 8 juin 2007 21:22

        Google ne viole aucune loi, les photos sont prises sur le sol Américain et la loi l’autorise.

        Leur loi est pourrie ok, c’est pas le problème de google.

        Non mais...

        En outre ce service est génial pour repérer un quartier ou l’on veut louer un appart ou juste une chambre d’hotel, ca peut éviter les mauvaises surprises, et au contraire nous faire gagner du tps. Un petit tour de quartier virtuel pour voir les bons coin, ca évite de troter, de se perdre...etc...


      • tvargentine.com lerma 7 juin 2007 13:57

        Et alors,c’est tout simplement une évolution de la technologie et rendons hommage au créateur de GOOGLE

        Que des dérives arrivent de ces technologies c’est normal et cela fait parti du processus.

        Quand le minitel à été lançé en 1982 à Vélizy,il ne décollait pas car trop « ciblé » société de service.

        Le Q en a fait un instrument de développement et le minitel à eu un très beau parcours.

        Même chose pour internet,pour les cartes de paiements....

        Vous dites « Aujourd’hui, si l’on fait le bilan, n’importe qui peut savoir où vous en êtes de la construction de votre maison »

        Vous savez,les impôts faisaient parfois faire des vols de reconnaissance de territoire pour savoir qui avait une piscine ou pas afin de faire payer la taxe d’habitation !


        • L'enfoiré L’enfoiré 7 juin 2007 14:10

          @L’auteur,

          Pour vivre heureux, vivons caché. Cela devient de plus en plus vrai.

          Quand, après avoir installé Google Earth, j’ai pu voir clairement ma voiture stationnée dans le parking au bureau, j’ai été assez impressionné. smiley

          Des vues panoramiques dans la rue ne suivent que le mouvement de départ avec les caméras de surveillance. smiley


          • Marie Pierre 7 juin 2007 16:22

            Et maintenant, de plus en plus de villes s’équipent de caméras, surveillance à grande échelle. Je vais souvent sur Altavista (en fait depuis 1997). Au début de Google, j’étais impressionnée mais depuis leur expansion je suis plus circonspecte.

            Et, comment va Castries ? j’y ai grandi il y a plus de 40 ans..


            • Marinier 7 juin 2007 16:50

              Castries va bien ! C’est un petit village qui a gardé son âme, chose difficile dans notre région, qui connaît une importante croissance démographique. Alors que certains villages ont littéralement explosé sous les constructions de villa particulières, Castries est resté un village avec un centre animé et de nombreux petits commerces. Une nouvelle magnifique médiathèque doit ouvrir ses portes à la rentrée, et une déviation de la route nationale, qui soulagera le centre ville, est prévue pour les années qui viennent. A part cela le chateau et l’aqueduc n’ont pas dû bouger depuis 40 ans !!

              Et je précise (le fallait-il ?) qu’il n’y a ni caméra ni Google Bus dans les rues !


            • DeminuL DeminuL 8 juin 2007 00:46

              Je comprends vos inquiétudes générales mais juste par rapport à GoogleEath, les photos aériennes sont précisément des anciennes vues, afin d’éviter l’espionnage. Par contre la surveillance/délation des frontières par le brave citoyen -ricain me fait flipper ! A Reykjavik, il existe depuis quelques années une chaîne du câble qui diffuse uniquement un roulement des champs balayés par les caméras de surveillance de la Police. A qui le tour ?


              • ExSam 8 juin 2007 07:34

                Ca va s’arrêter quand ce flicage généralisé, cette manie d’épier en permanence, cette mentalité de peur et de surveillance genre papie derrière son rideau ?..

                Fait chier Google, marre de cette entreprise typiquement US, qui s’assoit sur les autres entreprises, comme sur le respect et la dignité des gens, comme sur ses salariés qu’elle paye au lance-pierre.

                Marre du monde Google, marre de la com. Détruire les médias serait rendre un grand service à l’humanité, comme détruire tous ces épiphénomènes néo-fascistes qui font qu’aujourd’hui « 1984 » est quasiment réalisé.

                Bien entendu les lepénistes honteux vont trouver que je dis n’importe quoi. Montrez-leur la lune, ils regardent le doigt.

                Il n’est pas interdit de mettre des pointillés entre nos mots.


                • LE CHAT LE CHAT 8 juin 2007 10:09

                  chouette , grâce à google , on va enfin avoir des images du trou de Bâle , ça ne manquera pas de matière focale ! smiley


                  • ahmonrae 8 juin 2007 11:47

                    Il est etonnant qu’aujourd’hui les gens s’appercoivent qu’ils sont « flicé » et « fiché ». Et il est encore plus étonnant qu’aujourd’hui on s’en offusque !

                    Depuis plus de 50 ans la mode des gouvernements est à la surveillance et à la culture de la peur. Certes les gouvernements s’arrangeaient pour faire du controle de facon discrete mais le controle se faisait qu’en meme (CF le réseau US « Echelon »)

                    - > Quand je lis dans l’article qu’avec Google Earth les inspecteurs des impots pourraient verifier vos constructions et vos possessions, dites vous que bien avant cela les impots et la brigade financiere ont des outils bien plus precis et bien plus rapide que des images satellite datant de plus de 2 ans. Encore ici la culture de la peur prends le dessus smiley.

                    Des cameras à chaque coins de rue, dans les magasins, des tracages de GSM ; de carte de credit, de voiture ; l’ajout de RFID dans chacun de vos achat, l’analyse des conversation telephoniques par mots clé... RIEN de tout cela ne vous inquiete alors que le veritable probleme est là. Google earth, Google photo, Google truc ou Google machin sont des données NON personnelle, non nominative ; contrairement à toute les autres précitées.

                    En 1978 la France a mis en place une loi dite « informatique et liberté » afin de limité le stockage et la circulation de données nominatives avez vous la moindre idée du nombre de fichiers nominatifs existant ?

                    Encore une fois la peur et l’egocentrisme prennent le dessus.
                    - > oui les terroristes peuvent s’en servir.. Comment fesaient ils avant ? ils reperraient sur le terrain de la meme facon qu’aujourd’hui.

                    Ressortez un tout petit peu la tete du sac dans lequel on nous enfonce depuis toujours, la securité ne doit pas etre un argument freinnant les inovations et les libertés. 1984 de Orwell etait à peine de l’anticipation, la seule chose anticipée etait le controle de la pensée, aujourd’hui le controle de la pensé est établie ( de facon plus pernicieuse puisque sans que nous nous en rendions compte ), pour des raisons de securité chacun accepte d’etre surveillé en permacence.

                    Pour finir, vous vous offusquez de Google et de sa masse de données croisées et triturées. Vous rappellez vous de « Enemi d’etat » film d’action de 1997 de D Marconi avec W Smith et G Hackman ? Dans ce film le realisateur nous montre des techniques d’espionnage et de suivit vielle de plus de 20 ans pour certaines... Regardez le film à nouveaux, et imagniez les techniques actuelles de surveillance et de suivit qui sont à disposition des organisations et des individus Là vous aurez peur, et vous aurez raison.


                    • Marinier 8 juin 2007 15:13

                      Attention, je me suis mal fait comprendre dans mon article. Le problème n’est pas véritablement « on nous surveille, on nous trace » ; beaucoup de choses ont déjà été dites et écrites sur le sujet. Je prends juste appui sur le ces « photos de rue » pour mettre en garde contre le processus, qui, à partir d’une principe unitaire simple « je prends une photo dans la rue », prend une tournure massive inattendue qui peut nous échapper (cf le blog des « meilleures photos »). Concernant les inspecteurs des impôts, je suis sûr qu’ils sont très efficaces (encore que...) depuis bien longtemps. Mais ceux-ci sont issus d’une administration choisie par un gouvernement à priori démocratiquement élu. On peut donc admettre (au moins partiellement smiley que les outils qu’ils utilisent sont choisis et achetés par cette administration.

                      Dans le cas présent, donc, Google met en place des outils extrêmement qui peuvent bouleverser certains usages sans qu’il y ait eu de réflexion avant. On ne peut leur en vouloir, à priori, bien sûr, et l’objet de mon article est juste une mise en garde contre (ou pour) nous mêmes : « Sommes nous prêts à recevoir ces nouveaux modes d’intrusion ? ».

                      Et dans la mesure où il n’y a pas eu de débat de société pour cela, mon article n’est qu’une goutte dans l’océan de l’information pour dire « hého Google fait encore évoluer notre société, le savez-vous ? ». Je n’impose pas de jugement, ni négatif, ni positif. Je soulève l’information, en pointant les aspects immédiatement négatifs, (remontés par d’autres personnes ceci étant). A vous d’en tirer vos conclusions personnelles. Au moins,maintenant, quand vous verrez passer un bus gris avec des gens bardés d’appareils numériques, vous saurez choisir si vous devez sourire, vous cacher ou faire une grimace pour être dans le top 100 des « Street Views » !!


                    • Marinier 8 juin 2007 12:19

                      Un complément à cet article.

                      Il est finalement pas si difficile de reconnaitre les personnes, pour autant qu’elles étaient proches de ce fameux Bus.

                      Un blog de « Wired » propose un concours des photographies les plus insolites.

                      http://blog.wired.com/27bstroke6/2007/05/request_for_urb.html

                      Le ton des commentaires est souvent douteux et remet en cause le principe vague sous entendu : « oui, mais ce sont des images prises dans la rue, au hasard, donc, ce n’est pas grave ». La masse même des gens capables d’utiliser le système produit un filtre qui peut faire ressortir l’image que vous n’auriez pas voulu que l’on prenne.


                      • geotrotter 17 juin 2007 18:28

                        Voici ici un florilège des vues les plus intéressantes de Street View.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès