Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Surfez sans fil partout ou que vous soyiez !

Surfez sans fil partout ou que vous soyiez !

Internet sans fil devient de plus en plus utilisé dans nos habitations, mais saviez-vous qu’il est dorénavant possible de surfer sans fil sur les autoroutes, dans les gares..., dans certains espaces publics ? Ces endroits s’appellent des « Hotspots » ou encore « Hotzones ».

Grâce au nouveau réseau WiFi, les ordinateurs, les portables, les PDA ainsi que tous les appareils équipés du WiFi, peuvent communiquer sans fil. Ceci est possible grâce à un routeur qui est relié à votre modem ADSL ce qui vous permet de surfer à distance partout comme dans certains cafés, hôtels, lieux publics comme les gares, campings, stations services..., de pouvoir consulter vos e-mails, envoyer des documents, surfer sur des moteurs de recherche...

Sur nos autoroutes, dans certaines universités et villes, un grand réseau sans fil fonctionne sur une nouvelle technologie, la « Mesh ». C’est-à-dire que plusieurs bornes WiFi sont connectées entre elles et offrent ainsi une plus grande couverture et qualité de signal.

Ce service est gratuit, mais aussi parfois payant, tout dépend du fournisseur d’accès. Par exemple, en Belgique, si vous avez un abonnement ADSL chez Telenet, Belgacom, vous recevez des offres avantageuses lors de l’utilisation de leurs Hotspots. Ainsi, les abonnés ADSL Go reçoivent de Belgacom entre 3 et 5 heures d’accès gratuit au réseau ainsi que les clients Proximus, NoLimit, Mobile Internet et Wireless-LAN.

Pour connaître les points de connexion, renseignez-vous auprès de votre opérateur et si vous voyagez régulièrement, vous pourrez sans difficultés introduire ces données dans votre GPS.

Si vous n’avez pas d’abonnement chez un opérateur, vous pouvez acheter une carte prépayée dans les boutiques Belgacom ou aux zones Hotspots qui vous permettra de surfer sur le réseau sans fil. Cela vous coûtera de 10 € pour 1 heure ou 50 € pour 5 jours. Renseignez-vous auprès des fournisseurs car ils offrent tous des avantages, des abonnements intéressants.

Les connexions « Hotspots » sont au nombre de 1 000 points répartis sur toute la Belgique. C’est Belgacom et Proximus qui se les partagent autant pour un usage privé que professionnel.

Les connexions Telenet se situent par exemple dans les stations services Q8, Gares SNCB, restaurants Lunch Garden, Carestel.

Les connexions Belgacom sont principalement près des stations services Total, restaurants genre Quick, Exki et auprès de certains concessionnaires auto comme chez Renault.

Plusieurs « Hotzones » offrent un accès internet gratuit ou presque en Belgique via un réseau « Mesh » comme à l’université libre de Bruxelles et la ville de Blankenberge.

A Bruxelles sur le campus ULB/VUB, les étudiants, enseignants...doivent pour recevoir l’accès gratuit, s’inscrire sur la page d’accueil automatique, choisir un login, un mot de passe et ensuite vous pourrez surfez sur le réseau gratuitement. Dans la ville de Blankenberge (Flandre occidentale) le paiement se fait par unité de temps c’est-à-dire entre 4 € la 1/2 heure à 195 € pour 6 mois. Il faut aussi s’inscrire chez CityMesh, payer par carte de crédit ou par carte prépayée pour pouvoir utiliser le service. De cette manière, vous pourrez partout dans la ville, utiliser votre connexion sans soucis.

Comme vous le constatez, surfer devient possible et accessible partout, renseignez-vous.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • jcm jcm 17 octobre 2007 12:32

    Ne pas oublier FON comme initiative internationale, et en France sa collaboration avec 9Cegetel !


    • Marschupp 17 octobre 2007 12:58

      4€ la 1/2 = presque gratuit ? La perception de la gratuité est variable selon les individus semble-t-il. Mais c’est vrai que ca avance l’internet partout pour tous. C’est juste que le deploiement généralisé du Wifi est à regarder avec un peu de recul. Il y a déjà eu des articles mettant en avant sa nocivité plus importante que les ondes GSM. Viva FON !


      • haddock 17 octobre 2007 13:00

        Je prends mon ADN , et demande illico la nationalité Belge .


        • pepin2pomme 17 octobre 2007 15:11

          En ville, c’est simple : On se connecte sur le réseau du voisin (celui avec le meilleur signal s’il y en a plusieurs), et s’il est encrypté par un clé WEP, il suffit de charger un petit programme qui essaie toutes les clé possibles, et qui la craque en moins d’une heure. Ni vu, ni connu !


          • plus de transparence 17 octobre 2007 23:27

            Effectivement, la nocivité des ondes electromagnétiques (téléphone portable, wifi, etc) commence à être clairement reconnue (ce qui veut bien dire qu’elle a toujours été réelle donc). Voir notamment le rapport internationnal très complet ci dessous (en anglais).

            http://www.bioinitiative.org./index.htm

            En tout cas ce rapport fera des vagues, plus ou moins atténuées évidemment... il s’agit sans aucun doute d’une situation équivalente à l’amiante, et les industriels concernés vont malhonètement faire trainer au maximum pour raison de profit.

            (soit dit en passant c’est doublement bon pour la croissance : à l’aller en achetant régulièrement des téléphones et des abonnements, et au retour en consommant des scanners et des traitement anti-cancer...)

            Pour ma part chaque fois que je vois un signe Wi-Fi je change de magasin. Un mauvais client en quelque sorte...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès