Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Technorati, nouvelle cible des géants de l’Internet ?

Technorati, nouvelle cible des géants de l’Internet ?

La politique d’acquisition de Yahoo ! montre que le portail américain souhaite attirer à lui les applications phares de ce qu’on appelle (un peu trop souvent à mon goût) le Web 2.0, dans lequel l’internaute devient producteur et diffuseur de contenu, notamment grâce à l’ensemble des sites relevant du « social networking ».

Après Flickr et Del.icio.us ou, tout récemment, Webjay, Yahoo ! serait-il intéressé par le fameux moteur de recherche de blogs Technorati, chantre de la folksonomie depuis un an et deux jours ? Pour rappel, la folksonomie, c’est le principe du tag d’information, qui introduit une dimension humaine et participative dans la recherche et l’indexation.

C’est en tout cas ce que laisse supposer un article de Liz Gannes dans Red Herring, repris par Michael Arrington de Techcrunch.

L’idée est-elle si farfelue ? Flickr a popularisé le tag d’images, et réunit maintenant des millions d’internautes. Del.icio.us a contribué à rendre célèbre le "social bookmarking" et fonctionne également sur le principe de la folksonomie. Après les images et les favoris, pourquoi Yahoo ! ne s’intéresserait-il pas de plus près au blog ?

  • Flick et Del.icio.us sont principalement utilisés par des blogueurs ou des personnes qui participent à l’élaboration de cette notion de Web 2.0. Des gens qui, en règle générale, connaissent ou utilisent Technorati.
  • Technorati est LE site qui a rendu populaire la folksonomie dans la blogosphère ! Or, sur le secteur du blog, Yahoo ! n’est pas encore très performant. Les tests de son moteur de recherche dédié (intégré à Search News) sont pour le moment loin d’être concluants. Quant à Yahoo 360 et services dérivés, nous sommes encore loin du franc succès...

Pour l’image, Yahoo ! a Flickr. Pour la musique, le portail a de la ressource : ses services sont déjà performants (comme le partage de musique dans Launchcast). Pour la vidéo, le géant américain a la possibilité d’ouvrir Flickr à ce nouveau média, à moins qu’il ne choisisse de se payer un des spécialistes en la matière, comme YouTube.

Michael Arrington souligne un autre point d’importance : Technorati pourrait bien avoir besoin de liquidités. Contacté par Red Herring, Dave Sifry, fondateur de Technorati, s’est cependant contenté d’un laconique "no comment".

Attendons de voir... Reste qu’avec 4,6 millions de tags répartis sur plus de 75 millions de posts, Technorati n’a pas fini d’attiser les convoitises. Et Stephen Baker, de Business Week, de parier que Microsoft se paiera Technorati en 2006 !


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès