Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > TIC : les recettes d’Obama

TIC : les recettes d’Obama

Obama (j’ai pas vraiment l’intention de l’appeler « Monsieur le président » ou « Monsieur le président élu »…) a réussi deux très jolis coups :

- laisser suffisamment d’autonomie à ses sympathisants pour qu’ils se sentent maîtres de leurs actions, tout en leur transmettant son message et en les poussant à agir dans le sens de sa stratégie d’ensemble ;

- transformer la sympathie qu’il est si facile de manifester online (ne suffit-il pas d’un clic) en mobilisation réelle dans le monde physique y compris le jour des élections.

Le premier fait partie des règles de fonctionnement des réseaux et tient à sa capacité de « tenir » ceux qui le soutiennent grâce aux récits, aux histoires (aux « stories ») qu’il raconte. Il suffit de voir ce qu’en disent Ronfeldt et Arquilla, ceux-là mêmes qui m’avaient dit une fois que dans la guerre en réseau (Netwar) «  c’est celui qui raconte la meilleure histoire qui gagne, pas celui qui a la plus grosse bombe et des moyens de la lancer ».

Le second est sans doute le domaine dans lequel il a le plus innové, celui qui nous marquera le plus.

La façon dont il a gagné la Floride (État républicain depuis longtemps) permet de se faire une idée plus précise de sa façon d’opérer que le Miami Herald raconte avec beaucoup de détails. En voici quelques-uns :

Un travail de fond a permis d’enregistrer 200 000 nouveaux électeurs, d’ouvrir 50 bureaux et de recruter 600 000 volontaires qui ont bénéficié de 40 millions de dollars dans cet Etat.

Près de 1 500 groupes se sont formés plus ou moins librement et ont organisé leurs propres activités.

Des milliers de volontaires sont passés par des camps de formation où on leur a montré comment raconter des histoires émouvantes… comme le fait Obama.

Le 1er novembre, Obama s’est entretenu directement avec eux - et quelques milliers d’autres - lors un appel collectif au cours duquel il les a encouragés et demandé de redoubler d’efforts… « nous aurons le temps de dormir après », aurait-il dit.

Dans la nuit du 4 au 5, il a remercié ses troupes par email avant de prononcer son discours de victoire.

Selon une militante il est arrivé à « transformer les conversations en relations ». Même les spécialistes du marketing se grattent la tête et voudraient bien savoir comment il a fait.

Tout cela, il ne faut pas l’oublier, n’a pas « fait la campagne », mais s’insère dans une stratégie d’ensemble dont tout le monde s’accorde qu’elle a été la meilleure des cinquante dernières années. Les TIC ont été mises au service d’une vision plus large et ça devrait toujours être comme ça. Nous aurons souvent l’occasion d’en reparler dans les années qui viennent.

Mais nous sommes déjà dans la transition vers l’entrée en fonction et, dès le lendemain de son élection, Obama a montré qu’il entendait continuer à utiliser les technologies de l’information, mais, cette fois, pour gouverner.

Premier pas : il a créé un site Change.gov (Changement.gouv serait la traduction littérale) où il invite les gens à raconter leurs histoires et à poser leur candidature aux postes qui se sont ouverts). Ça n’est pas un mauvais début. Voyons comment il s’en sert.

Vous y croyez, vous, au gouvernement « du bas vers le haut » dont certains rêvent ?


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Gargamel Gargamel 14 novembre 2008 15:08

    "Obama (j’ai pas vraiment l’intention de l’appeler « Monsieur le Président » ou « Monsieur le Président élu »…)"

    Heu oui en même temps personne l’appelle comme ça...
    Je ne saisis pas bien le sens de l’article en fait. C’est pour dire qu’Obama il fait rien qu’à utiliser ses militants pour gagner c’est ça ?


    • La mouche du coche La mouche du coche 14 novembre 2008 18:22

        Obama (j’ai pas vraiment l’intention de l’appeler « Monsieur le président » ou « Monsieur le président élu »…)

      C’est quoi cette réflexion d’auteur médiocre sous-zéro péteux inconnu de tous, face au plus grand des présidents ? smiley

      @ l’auteur,

      est-ce que vous sentez comme cette phrase montre votre incroyable prétention quand vous n’êtes rien et lui tout ? smiley


    • LE CHAT LE CHAT 14 novembre 2008 15:46

      Un travail de fond a permis d’enregistrer 200 000 nouveaux électeurs, d’ouvrir 50 bureaux et de recruter 600 000 volontaires qui ont bénéficié de 40 millions de dollars dans cet Etat.

      ça fait seulement un nouvel inscrit pour 3 volontaires !!! le rendement est pas si terrible qu’on a bien pu le raconter !


      • La Taverne des Poètes 14 novembre 2008 16:24

        Et Sarko, quand est-ce qu’il trouve des recettes pour soigner ses tics ?


        • John Lloyds John Lloyds 14 novembre 2008 19:17

          Très mauvais article, sans queue ni tête, du soufflet Obama, gonflé par le plus gros budget militaro-industriel de l’histoire des états-unis, et dont le dégonflement n’aura pas fini de rejeter les cadavres sur la plage.

          "Vous y croyez, vous, au gouvernement « du bas vers le haut » dont certains rêvent ?"

          Ha si, pardon, un intérêt majeur dans cet article dont l’auteur est à San Francisco : En France les vapeurs du shoot se sont dissipées après le dévoilement de l’équipe présidentielle, mais sur place, non seulement ils ont encore les vapeurs, mais ils redemandent les piqures. Ha les trips, comme c’est bon !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès