Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Transhumanisme 2.0, big futur ou big délire ?

Transhumanisme 2.0, big futur ou big délire ?

Ray Kurzveil, la loi du retour accéléré, la Singularité vous disent quelque chose ? Bienvenue à une vision de l’avenir proche (vers 2045) proposé par ce fameux Ray Kurzveil, aujourd’hui le prévisionniste en chef de Google mais ayant derrière lui une brillante carrière dans les hautes sphères technologiques, et auteur de plusieurs livres sur l’intelligence artificielle.

Le personnage est particulier, comme on peut le découvrir dans ce reportage paru (en français) sur le site du Financial Times. Il est notamment obnubilé par l’allongement de la durée de vie, à commencer par la sienne, qu’il “soigne” avec force pilules et régimes stricts. Mais il est aussi l’inventeur du scanner à plat et du synthétiseur à base de sons échantillonnés, permettant de reproduire le son de n’importe quel instrument “réel”.

Voici comment le site Automatesintelligents.com introduisait, en 2005, le livre que publiait alors Kurzveil sous le titre “The Singularity is near” (La Singularité est proche) :

Ray Kurzweil vient de faire paraître un nouveau livre, The Singularity is Near (Penguin Group, 2005) qui explicite avec des arguments considérablement enrichis la principale thèse qui l’a rendu célèbre : celle selon laquelle la convergence et le développement exponentiel des nouvelles technologies conduisent à l’émergence d’un monde complètement transformé. L’homme et les réseaux technologiques s’interpénétreront et se renforceront réciproquement d’une façon qui reculera sans limites prévisibles les frontières de la vie intelligente. Il appelle ce bouleversement la Singularité, parce que rien de ce qui était admis jusqu’alors ne demeurera valide et parce qu’en contrepartie tout ce qui était considéré comme impossible deviendra possible.

aiAutrement dit, la Singularité (actuellement prévue pour 2045, donc) est cet instant où l’intelligence artificielle se mettra à croître de manière exponentielle, laissant dans la poussière l’intelligence humaine, voire l’humanité tout entière. Cet instant est calculé par la “loi” dite du retour accéléré, qui est une combinaison de la loi de Moore sur l’accroissement exponentiel de la puissance informatique (doublement tous les 18 mois, loi empirique vérifiée jusqu’à présent mais quipourrait atteindre sa limite d’ici 2018, selon Intel), et de l’impact proportionnel que cet accroissement a sur les autres disciplines. En effet l’informatique est aujourd’hui au coeur de tous les métiers technologiques, et l’augmentation de la puissance de calcul a un effet direct sur l’innovation et la productivité.

Dans la vision transhumaniste, la frontière entre l’homme et la machine est appelée à disparaître. L’humain pourra avoir plusieurs corps, vaincre toutes les maladies, devenir immortel peut être. Son esprit pourra quitter le confinement de la boîte crânienne, s’augmenter par la puissance de la machine, accéder à de nouveaux possibles. Mais on peut aussi bien voir l’inverse : la machine qui dévore l’homme. Comme le faisait remarquer Eric Schmidt, patron de Google : “il y a une course entre l’ordinateur et l’être humain….. et j’espère que c’est l’être humain qui va gagner“. L’homme technologiquement augmenté à l’assaut des étoiles d’un côté, Terminator de l’autre.

Et cela dépasse largement le cadre de la science-fiction : l’association ”Future of Life” regroupant des centaines de personnalités du monde de la science et de l’entreprise, de Stephen Hawking à Elon Musk (Space X) en passant par Noam Chomsky ou Steve Wozniak (co-fondateur d’Apple), a récemment publié deux lettres ouvertes intitulées “Autonomous weapons : an open letter from AI & Robotics researchers” et “Research priorities for robust anf beneficial AI : an open letter“. (AI = Artificial Intelligence).

La première met en garde contre le développent de systèmes d’armes autonomes, ou “robots tueurs”, drones armés autonomes capables de détecter et mitrailler des cibles sans intervention humaine. Exactement le contexte de Terminator, où le réseau de défense super intelligent Skynet, qui contrôle les systèmes d’armes, s’emballe et décide que son ennemi est l’humanité. Le reste fait partie de l’histoire du cinéma, mais peut être un jour de notre histoire à nous si on laisse faire les technocrates psychopathes et politiciens irresponsables qui cautionnent ce type de développements.

La seconde appelle à la prise en compte sociétale de l’intelligence artificielle : les systèmes doivent êtres fiables et au service de la société, ce qui ne va pas nécessairement de soi. Il est donc impératif de tracer dès aujourd’hui les lignes de conduite des développements futurs de l’intelligence artificielle et ses dérivés.

Que l’intelligence artificielle et la puissance informatique continuent à se développer à une cadence élevée ne semble guère faire de doute. L’usage qui en sera fait sera, comme toujours, un mélange de réel progrès et de nouvelles contraintes et menaces. Tout comme Internet est en même temps un espace de liberté et la planète Big Brother, le combat entre la face émancipatrice de la technologie et sa face sombre va continuer. Mais la vision transhumaniste 2.0 à la Kurzweil, d’une Singularité propulsant d’ici 30 ans l’Humanité vers un nouvel avenir où, grâce à l’intégration intelligence humaine + artificielle, elle se débarrassera de ses problèmes domestiques pour accéder à quelque chose qu’il nous est même difficile d’imaginer, a t’elle ne serait-ce qu’une once de crédibilité ?

Cette vision n’est a priori pas raccord avec le constat actuel d’un monde perclus par l’hypocrisie et la corruption, les démocraties de pacotille, la prédation économique, l’obscurantisme, le recul des libertés et l’accroissement des inégalités. Bien sûr, il se vend plus d’un milliard de smartphones par an et il y a aujourd’hui plus de trois milliards d’internautes. A l’heure actuelle cela ne fait jamais que 42% de la population disposant d’un accès Internet, mais cette proportion augmente continuellement. Le monde de 2045 sera-t-il plus bienveillant et intelligent, avec moins de barbelés, de guerres, de replis identitaires et religieux que le nôtre, ou au contraire un patchwork de féodalités se regardant en chiens de faïence ? L’intelligence artificielle aura t’elle contribué à l’émancipation de l’humanité, ou à son servage ?

Un scénario possible est qu’une toute petite partie de l’humanité bénéficie directement des avancées technologiques pour muter en une sorte de super-race humaine “augmentée”, alors que la grande majorité doive continuer à travailler pour survivre, à ne compter que sur ses propres muscles et son cerveau naturel. Peut-être l’image antique des demi-dieux vivant parmi les simples humains est-elle en fait une réminiscence d’un passé lointain où certains hommes, déjà, disposaient de capacités augmentées ?

Une autre possibilité est que le transhumanisme ne soit que pure illusion. Certes on pourra se doter d’exosquelettes ou d’implants technologiques divers et variés, voire se faire greffer un calculateur nous permettant de réaliser des parties d’échecs complexes en quelques minutes, mais cette puissance technologique n’augmenterait ni notre intelligence – et encore moins notre niveau de conscience, dont la nature même est sujette à débat, sujet présenté dans mon billet “Etre ou ne pas être… une simulation” – ni notre durée de vie même si la baisse de la pénibilité de nombreuses tâches serait certainement bénéfique à la qualité de vie.

Reste que, par définition, la Singularité est une porte vers l’inconnu et que si la technologie, d’ici 30 ans, en arrive à un niveau de performance nous permettant, en principe, de régler de nombreux problèmes matériels, économiques et énergétiques, peut-être l’humanité se trouvera-t-elle prête pour un nouveau départ ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.19/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • howahkan howahkan Hotah 1er août 2015 08:56

    Cet humain qui ne sait pas que la partie du cerveau qui lui reste,car il ne sait pas qu’il lui en manque une énorme partie qui n’est pas du tout pour faire pareil mais en pire et qui est un outil, entre autre un calculateur ,cet humain ne sait pas qu’il est déjà une machine....

    la conscience totale de soi même en profondeur n’existe pas, il n’existe que des motifs inconnus de nous mêmes qui nous font nous auto détruire ainsi que les autres si besoin est.....

    il n’est pas impossible que nous soyons entré en face irréversible de régression définitive, pour toutes sortes d’élite ,ceci est sur...attention il y a même des pseudo élites chez les tres pauvres...cherchez celui qui veut le pouvoir......

    Naitre c’est aussi mourir....refuser cela c’est refuser la vie....ceci entraine une démence qui aujourd’hui est si profonde qu’elle peut se toucher..

    Pour moi ceci n’est pas nouveau, ceci etait juste cacher et ce qui était cacher ne fait que de se dévoiler...c’est tout...

    je reste béat devant le gouffre sidéral de la conclusion, de mon point de vue.

    - Reste que, par définition, la Singularité est une porte vers l’inconnu et que si la technologie, d’ici 30 ans, en arrive à un niveau de performance nous permettant, en principe, de régler de nombreux problèmes matériels, économiques et énergétiques, peut être l’humanité se trouvera t’elle prête pour un nouveau départ ?

    ceci confine encore au religieux, ou à la politique, qui disent toujours : demain çà ira !!!

    voila 2500 ans que « on » nous sort cette phrase sibylline et lourde d’ignorance du fait de vivre, car demain ayant la fâcheuse habitude de se transformer en maintenant fait que demain n’existera jamais, et que donc nous ne faisons en fait depuis 2500 que de vivre et revivre le même jours psychologiquement..quand aux techniques ce ne sont que des moyens et ne contiennent aucun sens propre et profond...

    cet humain est totalement perdu, il s’enfonce dans la démence pure et violente, si il y a encore un peu de marge...car sur le chemin emprunté il n’y a rien de profond, rien de relié à la vie...qui etait et est le seul miracle...vivre est le miracle, comme nous ne vivons pas notre cerveau outil qui est environ 5% de nos capacités cherche un sens à sa mesure pour combler cette souffrance de vivre que tous les humains ressentent ,et comme cette partie n’est qu’un outil, vital certes mais un outil, le sens sera alors celui à la mesure d’un outil....l’humain étant devenu totalement marteau, le sens est donc d’enfoncer des pointes pour se faire encore plus mal...

    il est maintenant question de déchéance totale finale, sauf exceptions...

    Il est impossible de dire si résurrection ou pas il y aura, car nous sommes si endommagés que cela n’est pas dit..ceci fut une vision, la vision de ce qui nous reste de cerveau, qui me montra que notre partie machine est rouillée et ne fonctionne plus bien et ceci de plus en plus.........

    qui survivra à cette descente aux enfers verra par et pour lui même...car le juste chemin pour lequel nous avons en chacun des « guides », ce juste chemin est là pour qui à l’idée d’abandonner le mauvais..mais là « je » n’y suis plus alors pour rien, la vraie vie prends le relais..elle est bonté,paix avec soi mem avant toute chose, partage, aide, échange etc etc


    • Philippe Stephan Christian Deschamps 1er août 2015 10:25

      @howahkan Hotah
      franchement je ne te suis pas du tout.
      .
       il n’existe que des motifs inconnus de nous mêmes qui nous font nous auto détruire ainsi que les autres si besoin est.....

      .Rien que cela ne me convient pas ,j’ai un article en modération si tu veux y jeter un œil qui
      traite de la conscience et un autre (plus tard) qui concernera plus spécifiquement l’individu
      les progrès en bio psycho sociologie sont à connaitre.Mais il me semble avoir lu dans un de tes
      commentaire que les psy sont a coté de la plaque (dans ce gout là ou pire).
      A tu lu Ken Wilber ou clare Grave. ??
      .
      Je ne vais pas reprendre toutes tes idées sur la destruction, de l’humanité ou ce qui gravite
      autour et toute la prospective que tu proposes car c’est de la mauvaise science fiction
      a mon avis et je trouve cela un peu grave.
      mais bon chacun se fait son film.
      .
      Je préféré pour la prospective des personnages comme joêl de rosnay
      et son excellent site
      LE CARREFOUR DU FUTUR.
      .


    • Philippe Stephan Christian Deschamps 1er août 2015 10:28

      Et en si qui concerne le bon l’article de

      Vincent Verschoore mon pote .. smiley atymonga (trad : j’espère que tu vas bien)Intelligence artificielle  : le transhumanisme est narcissique. Visons l’hyperhumanisme

      Un extrait choisi de cet enfiellent article
      Pourtant, une étude approfondie des tendances technico-sociétales suggère que l’intelligence de nos cerveaux, interconnectés en symbiose avec les robots, l’IA et les réseaux numériques, est en train d’évoluer simultanément et à une vitesse exponentielle. Un processus qui pourrait ouvrir de nouvelles dimensions, encore inconnues du cerveau humain, plutôt que de conduire à sa domination. Si nous parvenons, bien entendu, à assurer la complémentarité IA/ cerveaux humains interconnectés


      • gaijin gaijin 2 août 2015 12:24

        @Christian Deschamps

        « ou allez vous plus vite ? »
        indien kogi


      • Panoptique 1er août 2015 12:15

        Rien de plus immonde que le transhumanisme, surtout quand il s’inscrit dans une logique de consommation et de productivité. Il n’y a pas besoin d’être un génie pour comprendre que si les produits transhumanistes seront disponibles pour la majorité de la population dans le seul but d’en faire de meilleurs consommateurs et de meilleurs travailleurs.

        Je me permets de citer Pierre Dardot ;
        « Il y a une pensée classique qui est celle de la perfectibilité qui date du 18ème, qui est l’idée selon laquelle l’Homme peut s’améliorer ou se perfectionner notamment par l’éducation, et cette idée là aujourd’hui se trouve reléguée au second plan, parfois même critiquée ou abandonnée. Ce qui tend à l’emporter est une autre idée, la perspective d’une amélioration indéfinie qui permetterait par des techniques de changer, y compris l’humaine condition ou la nature humaine, le transhumanisme. »


        • Aristoto Aristoto 1er août 2015 16:01

          @Panoptique
          Merci pour et avis !!

          Mais vivement tout de même le transhumanisme remboursé par la sécurité social ! faut que je me greffe quelques neurones de plus !! je me trouve trop bête à mon stade actuel, stad de simple humain !


        • Aristoto Aristoto 1er août 2015 16:00

          Vive le transhumanisme et l’humain améliorer !!!!

          Pas la peine d’un tirade philosophique de plus de 140 signes !


          • Philippe Stephan Christian Deschamps 1er août 2015 16:03

            @Aristoto
            tu n’est plus dans deus ex range ta manette de jeux .. smiley


          • Marc Chinal Marc Chinal 1er août 2015 16:59

            C’est déjà « demain » :
            .
            Un robot pour votre bien


            • Marc Chinal Marc Chinal 8 août 2015 23:04

              Vue le nombre de votes, y’en a pas beaucoup qui comprennent l’humour ! :D


              • hunter hunter 1er août 2015 19:39

                Salut à tous,

                Je vais reposer une question que j’ai déjà posée à plusieurs reprises sur des articles abordant cette thématique.
                Je repose la question, car pour l’instant, personne n’y a jamais apporté de réponse, et je n’en ai jamais trouvé dans les différentes évocations de cette nouvelle mode !

                En partant donc du postulat que nous allons avoir des êtres humains augmentés, par toutes sortes de prothèses d’origine électroniques (micro circuits, micro puces, micro moteurs....peu importe), ok, s’il y en a que ça excite et qui auront assez de pognon, pourquoi pas, perso je m’en tape !

                En 2045, j’aurai 80 piges, je serai plus proche de la fin que du début, voir je mourrai peut-être avant, donc rien à foutre de vos délires de « geeks » qui feraient peut-être mieux de ce taper une fille de temps en temps....

                Donc, si vous vous greffez vos jolies petites prothèses à quelques centaines de milliers de dollars, comment allez-vous faire pour les alimenter en énergie ?

                Personne ne semble prendre en compte cet aspect du problème, que je considère pertinent !

                Est-ce qu’il faudra comme les Borgs dans Star Trek, se positionner régulièrement sur le point de charge (on vous aura au préalable greffé une batterie dans le fion), ce qui fera de ce « surhomme » (Nietzsche has all the author’s rights), une version biologique de son iphone, ou bien avez-vous envisagé de convertir ce qui reste d’activité biologique de la « créature », en électricité pour les zinzins ?

                Par quel moyen je n’en sais rien, aux « spécialistes » de me le dire.....

                Parce que à part des fervents partisans toujours prêts à s’enthousiasmer devant la dernière lubie made in USA, je n’ai encore trouvé personne pour répondre à cette simple question en gras ci-dessus.

                J’espère que cette fois, j’aurai une super réponse qui va me permettre de commencer à économiser pour d’ici 30 piges, me retrouver dans un corps régénéré, plein de petites prothèses (dont une spéciale sur ma queue), qui me permettra d’aller chasser les transhumaines blondes, à la sortie de l’usine, ou bien de les détourner alors qu’elles s’uploadent sur un cloud de quelques teraflops !

                Je ne suis pas sur qu’au bout de 500 piges de cette activité, je ne me fasse pas un peu chier, enfin on verra bien on en reparle dans 500 ans.

                Adishatz

                H/


                • Aristoto Aristoto 1er août 2015 21:35

                  Ecoute met ton narcissisme de coté et dis toit que tu n’es que le résultat d’un chaotique et hasardeux assemblage de molécule d’ADN, de circonstance d’existence, de configuration urbaine et architectural ( ton père aurait bien pu louper la rencontre de ta mère à cause d’un foutu pont ou d’un terrasse de café pas suffisamment dégagé ) etc etc !! ...D’accord !!!


                • Aristoto Aristoto 1er août 2015 21:37

                  @Aristoto
                  Je l’ai fait pour ma part et depuis ..Bah depuis je suis en déprime nevro-psychotique smiley


                • Panoptique 2 août 2015 00:04

                  @hunter

                  On peut éventuellement imaginer des batteries intégrées aux prothèses qui seront rechargées ( évidemment, elles seront bien plus performantes que celles d’aujourd’hui ).


                • Ruut Ruut 12 août 2015 10:05

                  @hunter
                  Un chargeur sans fil intégré a ton lit :)
                  Voir une batterie Anti mathière a durée de vie très longue.


                  • attis attis 1er août 2015 20:19

                    Autrement dit, la Singularité (actuellement prévue pour 2045, donc) est cet instant où l’intelligence artificielle se mettra à croître de manière exponentielle,
                     
                    Cette « Singularité » m’a tout l’air d’être une resucée scientiste du Point Omega du jésuite Teilhard de Chardin, le copain de l’eugéniste Julian Huxley.
                    Nos « élites » intellectuelles et dirigeantes semblent obsédées par tout ce qui a trait à l’extinction de l’humanité telle qu’elle est actuellement.


                    • hunter hunter 1er août 2015 20:47

                      @attis

                      Intéressante hypothèse, merci.
                      Mes souvenirs vagues de Teilhard m’incitent à me replonger là-dedans.
                      Je garde votre réflexion en mémoire.

                      L’eugéniste Julian Huxley, qui était le frérot d’Aldous.
                      Brave New World, était en fait un programme, pas une fiction.

                      Adishatz

                      H/


                    • schuss 1er août 2015 22:31

                      Bonjour,
                      Le Transhumanisme repose sur le postulat que l’homme est esseulé sur cette terre par un hasard des plus mystérieux. Abandonné, il lutte pour sa survie dans un macrocosme hostile. La recherche de solutions pour assurer sa survie devient alors fondamentale. La technologie issue de son cerveau gauche l’aide à dépasser la Nature dont il est une erreur. Pour le transhumanisme la nature est hostile et l’homme doit combattre la Nature pour survivre. Le Transhumanisme ne conçoit pas le sacré. Il pourrait le concevoir, mais hélas le Transhumanisme nie le sacré , cette intelligence supérieure de laquelle il est pourtant issu. Cela revient , pour l’Homme, à renier ses origines.
                      Pour ma part , penser qu’un jour la machine dépassera le cerveau humain , c’est réduire la capacité d’adaptation humaine à la partie de son néocortex dont est issue sa logique . En terme de volume et de poids celui ci doit pourtant représenter moins que le dixième de la totalité de notre matière grise. D’autre part, le néocortex est le troisième étage du cerveau, celui qui s’est développé le plus récemment. Pendant des millions d’années les cerveaux des animaux peuplant la terre ne devaient posséder qu’un embryon de néocortex. Et pourtant ces animaux se sont développés, adaptés pour produire l’humanité... Est ce que la dernière marche de l’escalier , celle qui permet d’atteindre le sommet, est plus importante que toutes les autres ? La réponse est NON. L’Homme abouti possède des capacités extrasensorielles ou paranormales qui le rendent bien supérieur à n’importe quel ordinateur aussi puissant soit il. A une condition : ne pas vouloir faire ce que le plus petit des ordinateurs fait très bien, et très vite : la capacité d’itération d’un ordinateur est infinie comparée à la notre. Qu’importe, ce mode de calcul est produit car un ordinateur n’a pas d’intuition, il n’est pas capable d’aller droit au but sans se tromper. Le calcul itératif et la multiplication des scénarios permet de contourner cet handicap. l’Humain , quant à lui, est doué d’une puissance d’investigation que l’on nomme l’intuition. Nul besoin de répéter 100 000 fois le « même » calcul avec des hypothèses différentes dans le but d’envisager la réalité à la manière d’un ordinateur. Une fois entrainée l’intuition humaine est beaucoup efficace qu’un ordinateur. Évidemment les détracteurs de l’intuition diront que cette méthode n’est pas scientifique ! D’autre part, pourquoi restreindre la capacité du cerveau humain au fonctionnement logique. La force du cerveau Humain est de créer ce qui n’existe pas encore. Aucun ordinateur ne fera d’invention, même mineure. L’ordinateur est incapable de sortir du canevas pour lequel il a été produit. Le génie Humain , ce n’est pas sa puissance logique mais sa capacité à rêver, imaginer et enfin à créer. La capacité supérieure de L’humain , c’est sa conscience et sa capacité de Création. Cette dernière est tellement immense qu’il peut même créer sa propre réalisation ! Encore faut il lui donner les clés pour qu’il œuvre dans ce sens. Le courant Transhumaniste avec Bill Gates et consort tente d’imposer la déchéance humaine afin que les élites de ce courant profitent des acquis Matériels du XXI siècle. Les serviteurs zélés de cette élite ainsi que leurs descendants seront réduits à l’esclavage pour l’éternité.
                      L’avènement du nouvel ordre mondial ,prôné entre autre par nabot 1er , promet un sombre dessein pour l’humanité...


                      • sophie 4 août 2015 12:31

                        @schuss
                        oui, un jour, dans 10.000 ans, d’ici là.... donc nous sommes tous d’accord, BIG DELIR.


                      • Cyborgien 2 août 2015 10:12

                        Immortalité
                         
                        Sauvegarde de la planète
                         
                        le non-dit et le dit du futur « Être de classe » féodale
                         
                        Juste une évidence. Mais bon, pourquoi ne pas plutôt faire un article en copiant/collant des poils de culs d’Interbenet, à la Cabanel ?
                         
                         
                        « Un discours théorique justifie dans une perspective universelle des intérêts de classe [...] L’humanisme écologisant sera le véhicule de la bonne volonté (celle qui pave l’enfer), de l’idéologie [...]
                        L’idéologie humaniste et libertaire va se trahir et révéler son opportunisme [c’est fait !] »

                         
                         
                        ’Le capitalisme de la séduction’ 1981 Clouscard
                         


                        • rhea 1481971 2 août 2015 10:36

                          Il est impossible de tracer un cercle avec un calculateur numérique, c’est toujours un polygone avec de très petit cotés, ces personnages ne connaissent plus les bases de l’informatique. Ce ne sont plus des têtes rondes.


                          • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 2 août 2015 11:37

                            Merci pour vos réactions. Je pense que le point clé ici, hors les aspects de morale ou de philosophie propres à chacun de nous, est la question de la possible existence, ou non, de cette Singularité. Si elle n’existe pas, l’intégration humaine et technologique suivra un développement plus ou moins linéaire mais non révolutionnaire : Les prothèses, les voitures autonomes, etc... Par contre si la singularité est possible, cad une évolution extrêmement rapide de l’IA débouchant sur des machines conscientes (au moins conscientes d’elles-même) et d’une capacité d’analyse et d’explication du monde que nous ne pouvons pas encore imaginer (et c’est la thèse de Kurzweil), alors là on change la donne, et comment s’y prépare t’on ? 


                            Je ne pense pas qu’il soit judicieux de partir du principe que cette singularité n’est pas une possibilité bien réelle. D’ici 30 ans, nous aurons probablement des ordinateurs quantiques ou d’autres systèmes non classiques dont nous ne connaissons pas encore les réelles potentialités, mais elles sont a priori énormes. Ceux qui contrôleront ces machines auront un pouvoir au moins aussi démesuré que ceux qui contrôlent la finance aujourd’hui, et le pire serait que ce soient les mêmes. Si on n’y réfléchit pas sérieusement avant, après il sera trop tard. 

                            • gaijin gaijin 2 août 2015 14:47

                              @Vincent Verschoore
                              " Ceux qui contrôleront ces machines auront un pouvoir au moins aussi démesuré que ceux qui contrôlent la finance aujourd’hui, et le pire serait que ce soient les mêmes "
                              mais ce seront les mêmes ......
                              ajoutez le puçage et vous aurez une idée du futur que nous préparent tous ceux qui considèrent les humains comme du bétail ....
                              c’est tellement proche que c’est déjà là !
                              mais ça n’a rien a voir avec la question d’une intelligence et encore moins d’une conscience informatique.


                            • Jeff84 2 août 2015 19:50

                              @Vincent Verschoore
                              Je ne pense pas qu’il soit moral, ou même réalisable sur le long terme, d’essayer de réduire en esclavage qui que ce soit, encore moins un race entière d’êtres vivants ayant une intelligence comparable ou supérieure à la notre. La seule solution morale (de mon point de vue libéral), et non-suicidaire, serait de les traiter comme des personnes libres et égaux en droit.


                            • gaijin gaijin 2 août 2015 12:22

                              la singularité est un mythe c’est l’illusion habituelle des américains : la puissance résout tout la puissance et l’alpha et l’oméga de tout problème .....n’empéche qu’avec mon pc je ne fais rien de plus qu’il y a 10 ans .....je n’utilise qu’une partie de la mémoire etc .....s’il était dix fois cent fois mille fois plus puissant ça ne changerait rien ........et il ne bosserait toujours pas tout seul ......
                              si vous mettez un tas de matériaux ensemble ça ne fait pas une maison si vous en mettez dix fois plus non plus ......ni cent ni mille ni cent mille ......plus de la même chose c’est la même chose .....et plus de la même erreur n’est jamais la solution ......


                              • Cyborgien 3 août 2015 13:06

                                La totalisation de l’Histoire est imaginée depuis très très très longtemps :
                                 
                                 
                                « Des étrangers se présenteront pour faire paître vos troupeaux (ouverture à tous les peuples), des immigrants seront vos laboureurs et vos vignerons. Mais vous, vous serez appelés prêtres de Yahvé, on vous nommera ministres de notre Dieu. Vous vous nourrirez des richesses des nations, vous leur succéderez dans leur gloire. » (Isaïe 61,1-11)
                                 
                                La ligne judaïsme - protestantisme - mondialisme.
                                 
                                C’est une eschatologie religieuse, philosophique et économique. Elle est déjà presque faite, visible dans les réseaux (franc maçons, quakers, finance etc ...) et il n’y a pas de contre-réseau en occident.


                                • Cyborgien 3 août 2015 18:10

                                  Par la toute puissance de La Machine, benêt passera du genre des mortels [fatalisme antique] au genre mortel [couillon du Seigneur Capitaliste Immortel], souviens-toi que tu vas mourir parce que tu n’es pas riche ...
                                   
                                  « Benetem esse memento ! Memento mori ! »
                                   
                                  Demande toi, benêt ! Quels produits de série de La Machine te survivront ?


                                  • Cyborgien 3 août 2015 19:25

                                    Le fossé ne fera que s’élargir, creusé par la division exponentielle du travail, entre le monde fabriqué, La Machine, et notre perception de plus en plus parcellaire de celle ci.
                                     
                                    (surtout dans le mondialisme UE/ONU etc ... voulu par bono bobo vert)
                                     
                                    La Science étant sans borne, mais l’entendement humain limité, l’avènement du Cyborg ne sera même perçu que par l’Unique, un seul cybernéticien au dessus d’une éprouvette...
                                     
                                     
                                    « Dans le futur, il n’est pas du tout exclu que les fours d’Auschwitz (alors absurdes économiquement) servent de modèles pour « maîtriser » le fait que, par rapport à la demande de travail, « il y a trop de gens » » G. Anders


                                    • Jean 3 août 2015 20:29

                                      donc je suis bien d’accord avec vous, l’IA c’est pas pour demain ni après demain car il faut avant tout comprendre l’intelligence humaine et ce n’est déja pas prêt d’être fait....


                                      • Ruut Ruut 13 août 2015 08:16

                                        @Jean
                                        L’intelligence c’est savoir analyser la bêtise.


                                      • zephir 3 août 2015 21:10

                                        Pour moi cela ne fait aucun doute que cela arrivera un jour. Par ailleurs, 30 ans cela n’est qu’une estimation brute, qui ne prend pas en compte les facteurs d’incertitudes qui peuvent ralentir ou accélérer le processus, majoritairement sociétal (guerre, découverte, maladie ...).
                                        C’est inéluctable car cela représente un catalyseur pour l’innovation, l’optimisation et l’expansion (utopie du monde capitaliste).
                                        Imaginé une gestion de l’informations à l’échelle atomique.Plus de statique biaisé sur 100-1000 échantillons.Mais on aura une information temps réel tellement fine que le taux d’incertitude tendra vers 0. Ce qui implique une gestion de la consommation optimal, un marché financié quasi prévisible...
                                        Concernant l’innovation, imaginé une intelligence artificiel avec une définition de l’information qu’aucun être humain n’est capable d’assimilé en toute une vie. Une IA capable de filtrer et combiner l’information à une vitesse inhumaine (ex : recherche antidote).

                                        La réelle question pour moi ce n’est pas si la machine se rebellera contre l’être humain ? Mais, Quelle place aura l’être humain au sein d’une telle société ?


                                        • gogoRat gogoRat 4 août 2015 01:03

                                          Singularité ? 
                                           Voilà bien un singulier nom de baptême pour un concept !
                                           
                                           Les associations d’idées attachées intuitivement à l’usage courant du mot ’singulier’ devraient inciter à se demander si cette appellation ne révèle pas une sorte de lapsus trahissant certains ressorts douteux dans les motivations à voir émerger une telle ’singularité’.

                                          2 acceptions du mot :

                                          • Littéraire. Qui est unique, particulier, ne concerne qu’un seul individu : Toute vie est singulière.
                                          • Qui attire l’attention par son caractère étonnant, étrange, curieux : Un homme singulier qui n’a pas fini de nous surprendre.

                                           

                                           Toute vie est singulière, certes. Mais le phénomène de la Vie, n’est-il pas essentiellement pluriel ? ...
                                           ( à commencer par un certain ’Big Bang’ qui aurait transformé un infime point de presque rien en une quasi infinité de particules se baladant aléatoirement dans un univers en expansion ... et se complexifiant au gré de rencontres entre ’clés’ et ’serrures’ de plus en plus étonnement élaborées ...)
                                           
                                           
                                           La fleur de nos esprits scientifiques éclairés, qui n’a de cesse de prendre toutes ses distances avec les mystères, le sacré, l’inconnu, l’inexplicable, le miracle ... rêverait donc en fait de se faire surprendre par un stade étrange et curieux ? 
                                           Intéressant à noter !

                                           
                                           L’intérêt pour ce stade de singularité est-il démocratiquement partagé ?
                                           Par qui est pour qui est-il espéré ? Pour une minorité ’en avance’ ou pour l’ensemble des humains-tranhumanotori ? (cf ’morituri te salutant’ )
                                           
                                           Si ceux qui visent à atteindre cette singularité avancent sans chercher au préalable à obtenir l’aval des autres, c’est bien alors hors de l’idéal démocratique : démarche orgueilleuse et péremptoire qui jurerait de dépasser l’équilibrage multi-millénaire jusqu’ici reconnu au processus darwinien de ’sélection naturelle’. 
                                            Les plus ’rusés’, les moins précautionneux et scrupuleux accèderaient ainsi à la vie éternelle ?
                                           Pour y faire quoi ? On souhaite bien du bonheur sans fin à cette bande de loups mutants (seuls leurs gènes subsisteront ... si c’est logiquement réaliste smiley) ) prêts aux perfidies les plus étonnantes, étranges et curieuses pour arriver à des fins qu’ils avouent déjà ne même pas savoir imaginer ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès