Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Twitter et démocratie

Twitter et démocratie

 12 Juin 2009, élections en Iran. On le sait depuis longtemps et personne ne s’énervait. D’abord, parce que le vrai pouvoir n’est pas en jeu ; les mollahs que représente le Guide suprême Khamenei l’ont bien en main et ils le garderont, quel que soit le résultat de ces élections ; le Président n’est qu’une concession au désir de la population de s’exprimer. Ensuite, parce que l’on savait qui serait élu. Qu’ils soient réalisés par des firmes étrangères ou nationales, tous les sondages étaient unanimes : Ahmadinejad, haut la main.

Pourquoi serait-il réélu ? Parce qu’il est déjà en poste - et ça compte, dans un pays de traditions, de fonctionnaires et de favoritisme millénaire – et, aussi, parce qu’il est populaire, ce qui compte aussi, quand on veut jouer à la démocratie. Ahmadinejad est un homme du peuple qui nourrit ses chèvres, cultive son jardin et a fait plus pour les petites gens en Iran que tous ceux qui l’ont précédé. C’est ça qui séduit l’Iranien moyen, lequel, comme tous les quidams lambdas de tous les pays du monde, ne s’intéresse que médiocrement à la géopolitique et au sens de l’histoire.
 
Personne ne doutait qu’Ahmadinehad ne soit réélu et, comme l’annonçaient les sondages, il a recueilli les deux-tiers des suffrages. Pas de surprise, voilà qui est fait… Mais arrive un élément nouveau : TWITTER.
 
Twitter, c’est la pénultième étape de la plongée de la civilisation vers la simplicité et les raccourcis. Après Twitter, il ne reste que le retour à la perfection initiale simiesque des grimaces et des onomatopées. Pour "twitter", écrivez en 140 caractères ce que vous avez à dire. Si vous êtes Einstein et que c’est E=MC 2 que vous tapez au clavier, c’est génial ; mais autrement, si vous voulez partager avec quelqu’un le secret du nez de Cyrano, par exemple, oubliez Rostand. Vous n’avez que l’espace pour dire qu’il est gros et signer « sot ».
 
La fin du génie ? Oh, que non ! Twitter est génial autrement. Génial en politique pour manipuler le peuple. Pas d’idées, juste des slogans. Goebbels, parfaitement réalisé. L’outil parfait pour Big Brother. Alors quand on a vu ces tristes résultats sans surprise en Iran…. Pourquoi ne pas tester Twitter in vivo ? Rien à perdre puisque ces élections étaient déjà passées aux profits et perte…
 
Sitôt dit, sitôt fait. Un coup de fil du Secrétariat d’État américain aux gens de Twitter et c’est parti. Grâce à Twitter, on va pouvoir exciter la populace par des messages sans queue ni tête, diffusés sur les portables dont on a distribué des millions et des millions en Iran. Le candidat Moussavi va cesser d’être le signet marquant la page pour le magouilleur Rafsandjani tapi dans l’ombre et qui attend sa chance. Il va devenir le champion de l’Occident.
 
Mousssavi. L’homme qui s’oppose aux mollahs, défend les droits de la femme, récuse le programme nucléaire iranien et n’a vraiment rien contre Israël. Tout ça en Occident, bien sûr. Car en Iran, il n’est pas ça, n’a jamais prétendu être ça, ne pourrait pas être ça même s’il le voulait et, surtout, CE NEST PAS CE QUE VEUT LE PEUPLE IRANIEN !
 
Ce que diffuse Twitter en Iran, ce n’est donc pas ça. Pas un mot d’un quelconque programme de Moussavi. Juste un appel à se plaindre de n’importe quoi. N’importe quoi qu’on peut dire en 140 caractères…. On distribue aussi, à ce qu’il paraît, un Guide pratique de la révolution en Iran, mais je n’en ai pas la preuve Ce dont on a la preuve, c’est que Twitter met dans chaque main qui peut bercer un téléphone des conseils pratiques pour foutre le bordel.
 
Où que vous soyez dans le monde, vous pouvez aider à nuire :
 régler les comptes Twitter sur le fuseau horaire de Téhéran, centraliser les messages sur les comptes Twitter @stopAhmadi, #iranelection et #gr88, etc. 
Mis en application, ces conseils empêchent toute authentification des messages Twitter et l’on ne peut plus distinguer le vrai du faux. On ne peut plus savoir ce qui est envoyé par des témoins des manifestations à Téhéran et ce qui l’est par des agents de la CIA à Langley ou en Angleterre.
 
On a une nouvelle méthode de subversion. Plus efficace, sans doute qu’un putsch ou qu’une grève de camionneurs contre Allende au Chili, puisqu’elle s’en remet au désir de désordre toujours présent dans une population encadrée et n’exige pas que le peuple comprenne quoi que ce soit : Il suffit de l’amener à libérer une pulsion
 
Peut-être efficace, on verra, mais c’est une arme bien dangereuse… Qu’arrivera-t-il si elle est retournée contre ceux qui aujourd’hui l’utilise ? Imaginez un énorme Mai "68 ou, portable en main et Twitter en ligne, tous les gens qui n’ont jamais protesté choisissent un beau matin de libérer leur pulsion... Un temps pour l’anarchie. L’Insurrection qui vient.
 
 
PIerrre JC Allard 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • LeGus LeGus 20 juin 2009 10:43

    Excellent, Merci pour votre lucidité.


    • morice morice 20 juin 2009 11:07

      Facebook et Twitter sont avant tout deux créations de la NSA en effet....


      • L'enfoiré L’enfoiré 20 juin 2009 11:09

         

        Pierre, J’ai lu qu’il faudrait dans un régime démocratique plus de 70% d’intentions de vote pour un challenger à celui en place pour prendre sa place. Ce sont des statistiques qui n’étaient pas limitées à un pays comme l’Iran, qui serait traditionaliste. Regardez ce qui s’est passé en Inde. Rien de changé. Pourquoi ? Parce que les hommes sont des conservateurs nés. Ils ont peur des changements. Allergie même. Il n’y a souvent les jeunes étudiants qui voulaient avoir le pouvoir de dire autre chose que la bonne parole.

        C’est dans la nature de l’homme.

        Ahmadinejad a en plus bien mené sa barque en faisant opposition à l’Occident dans son dernier discours. Donc, c’était partie gagnée. Election presque inutile donc. En plus, il a muselé les médias.

        Alors, au sujet de Twitter, le Facebook mélangé à Messenger, c’est vraiment pas ce qu’il faut pour faire changer le monde. Les SMS peuvent rassembler car on connait le numéro de téléphone à qui on l’adresse. Twitter ce sont des pseudos, donc rien de sûr. Un téléphone portable avec la prise de vidéo voilà l’outil qu’un régime ne peut contrôler. On l’a bien vu avec les images des manifestations, alors que les journalistes étrangers étaient persona non gratta.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 juin 2009 17:16

          #3 Le gus, Morice, L’enfoiré


           D’accord avec tout. Désolé de vous avoir d’abord sautés, vos commentaire n’apparaissaient pas à mon écran il y a quelques minutes.

          PJCA

        • Julius Julius 20 juin 2009 11:56

          > Mousssavi. L’homme qui s’oppose aux mollahs, de défendre les droits de la femme, récuser le programme nucléaire iranien et n’a vraiment rien contre Israël. ... CE NEST PAS CE QUE LE PEUPLE Veut iranien !

          Avez-vous écouté le dernier discours du Moussavi ? Il est le plus haut de temps pour vous d’essayer. C’est ici : http://www.youtube.com/watch?v=nxG551jAins

          Bien sûr, Moussavi appartient au régime. Les réformes démocratiques ont souvent commencé par des membres de l’établissement (dois-je parler de Gorbatchev ?).

          Et oui, le programme de Moussavi n’est pas de créer une copie de la démocratie occidentale. L’Iran a autre tradition, ils ont à inventer leurs propres formes de démocratie. L’imitation aveugle de l’occident a été le plus gros problèmes de dirigeants oriental au 20e siècle (Shah, Nasir ,...).

          > Ce que Twitter diffuse en Iran, ce n’est donc pas ça. Pas un mot d’un quelconque programme de Moussavi.

          Twitter contient juste court message. Si vous allez dans les autres sources, vous pouvez voir le programme. Par exemple, les exigences publiées hier :

          1. La liberté de tous les prisonniers politiques
          2. L’accusation de ceux qui sont impliqués dans les meurtres
          3. Suppression de la peine capital
          4. Fin à l’obligation du voile
          5. La liberté d’expression, de l’organisation, de grève et de protestation sans condition
          6. Un salaire minimum de 1 million de tooman / mois

          > Mise en application, ces conseils empêchent toute authentification des messages Twitter et l’on ne peut plus distinguer le vrai du faux. On ne peut plus savoir ce qui est envoyé par des témoins des manifestations à Téhéran et ce qui l’est par des agents de la CIA à Langley ou en Angleterre.

          Concernant Twitter : Le but de ces règles est exactement inverse :
          1) protéger les sources
          2) empêcher l’infiltration de gouvernement de l’Iran

          Il ya des milliers de documents (photos, vidéos ,...). Peut-être, ils sont envoyés par les diables de la CIA. Néanmoins, ils sont réels.

          • le-Joker le-joker 20 juin 2009 13:04

            Ah mais Julius pour un type comme Allard il n’y a que deux choses importantes :

            - Quels que soient les documents, les photos, les vidéos etc si cela vient d’un américain ce n’est plus la réalité puisque c’est devenu américain

            - La deuxième c’est de flatter son égo démesuré dans TOUS ces commentaires sur Agoravox pour renvoyer vers ses rédactions avec force liens ce qui tend à démontrer que chez Allard il n’y a rien d’autre que sa propre pensée érigée en dogme universel.

            Voilà comment on rate une vocation innée de gourou !

            Et il vous parlera de liberté de penser......


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 juin 2009 17:11

            Réponse #1 @ TOUS


            Mes réponses sont numérotées et adressées. Je vais tenter de faire de ce fil ce que chaque fil devrait être. Un échange ou une confrontation polie d’idées et d’opinions en évitant la pagaille habituelle qui est une bonne représentation de ce que l’on tente actuellement de créer en Iran

            # 2 @ Julius

            a) J’ai visionné le video auquel vous référez. Je n’y trouve aucun élément de programme que Ahmadinejad n’approuverait pas

            b) VOUS faites référence à 6 changements majeurs dont la suppression de la peine capitale et du port du voile. Ces éléments, que je sache, n’apparaissent pas au Programme de Moussavi. Si je me trompe, je reconnaîtrai mon erreur... mais donnez-nous une référence 

            c) Concernant Twitter, VOUS AFFIRMEZ que le but de ces règles est de protéger les sources et d’ empêcher l’infiltration de gouvernement de l’Iran. Je crois le contraire. A chacun de choisir son camp, car ici toutes les preuves sont circonstancielles. 

            d) Vous parlez de photos et videos PEUT ETRE « envoyés par les diables de la CIA ». Je ne dis pas autre chose. Vous dites que « néanmoins, ils sont réels » Ici, il manque le « peut-être » On peut faire N’IMPORTE QUOI avec une capacité adéquate de montage.

            Je ne vois rien à changer à ce que je dis dans mon article

            PJCA

          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 juin 2009 17:30

            # 4 @ Joker

            a) Vous donnez une opinion. Vous y avez droit, mais vous êtes hors du sujet.

            b) Le fait de référer à un autre texte est pour l’économie d’espace. je ne cite rien qui ne soit pertinent au sujet traité. Je pourrais le copier in extenso, mais j’ennuierais ceux qui ne veulent pas aller aussi en profondeur et équivaudrait à un sabotage du fil. Comme les remarques de qui sont hors sujet (trolls) et sans égard à la valeur de ces commentaires. 

            c) On ne nait pas gourou, sauf d’une vierge, et il y a peu de cas bien documentés. J’ai certainement raté - et parfois réussi - beaucoup de choses. Éclairez-nous.

            d) Je vous écoute et vous réponds. C’est ça la liberté de penser dont je vous ai parlé et vous parlerai encore.

            PJCA 


          • abdelkader17 20 juin 2009 12:59

            Opération d’intoxication d’envergure les mêmes procédés pour les mêmes finalités, seulement une remise au goût du jour de la destitution de Mossadegh ou 8000 figurants payés par la cia avaient alors joué un une parodie , un simulacre de révolte, plus d’un demi siècle plus tard technologie aidant on tente de jouer la même partition, tout ceux qui connaissent un peu l’histoire des coups tordus de la cia, du mossad ou du MI6 ne se seront pas laissés prendre au pièges.
            L’action psychologique envers un pays hostile a toujours était l’arme favorite des offines de renseignement et d’espionnage.


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 juin 2009 17:40

              #5 @Abdelkader


              Peu de gens connaissent un peu l’histoire et surtout celle des coups tordus. Beaucoup se laisseront donc prendre au piège. Si l’Iran tombe dans le piege, elle tombera dans la guerre civile, Rafsandjani prendra le pouvoir et on aura un espace d’anarchie ininterrompu allant de Herat à Gaza. Les Américains ne peuvent pas controler cet espace. Au nord ii y a la Russie, à l’est il y a la Chine et au sud il y a l’Inde. Concluez.

              PJCA

            • le-Joker le-joker 20 juin 2009 13:24

              Ah et j’oublie l’essentiel !!!!!!

              Toutes les fois où le sieur Allard est venu nous dire qu’Internet était le dernier bastion de la liberté d’expression, mais pas Twitter hein non puisqu’en ce moment ça lui permet de nous dire que les évènements sont pilotés par les US, les Iraniens ne pouvant pas se cervir d’Internet pour clamer leur besoin de liberté !

              Ca fait grand sage de profil sur la photo, la belle barbe blanche, le regard tendu vers l’horizon mais ça vous décrit les faits avec contradiction selon que cela soutienne ou pas vos dogmes.

              Un petit lien Raël Allard vers vos productions peut-être ??


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 juin 2009 18:07

                # 6 @ Joker (2) 

                a) Oui, Internet est le dernier bastion de la liberté d’expression et Twitter en fait partie. C’est ce qui rend si dramatique que le Pouvoir l’ait occupé. Ce que font les Américains en Iran, tous les Pouvoirs pourront le faire partout.  Le pouvoir contrôlant l’infrastructure nécessaire à la communication, la population ne peut riposter de la même façon. Elle n’a que deux solutions, complémentaires : 

                i) développer un réseau artisanal de communication

                ii) saboter la structure en place de façon anarchique, puisque la résistance ne peut pas être ORGANISÉE. C’est ce que propose l’auteur de « l’Insurrection qui vient : » 

                b) Si vous trouvez une contradiction dans mes écrits, je vous serai reconnaissant de me l’indiquer, je la corrigerai.

                c) Mon regard ne peut être tendu vers l’horizon, helas, il doit surveiller des mains... « Prévenez vos gendarmes », disait Vian.

                d) Voir ci-dessous les liens que vous me demandez

                http://nouvellesociete.wordpress.com/2008/03/12/904-le-reseau-infrangible/

                http://nouvellesociete.wordpress.com/2008/03/12/161-un-temps-pour-lanarchie/

                Pour décharger « l’Insurrection qui vient »


                PJCA




              • le-Joker le-joker 20 juin 2009 20:57

                Pierre ce que je vous reproche c’est le manque de nuances dans votre article face à la situation en Iran.
                Que les médias diffusent de l’info à l’envie je ne suis pas né de la dernière pluie et il est difficile de m’enfumer, je garde ma raison éveillée et mon esprit critique en éveil.
                Par contre j’ai en moi la notion de la rébellion et de la liberté et je sens bien quand un peuple est victime des pires privations de liberté. Je ne peux accepter qu’on néglige à ce point les mouvements populaires en Iran qui sont le signe fort d’un peuple épris de liberté comme les pays de l’est en ont connu, et comme il nous faudra peut-être un jour retrouver pour aller encore plus loin dans une société plus libre et plus responsable.
                Si le peuple iranien était aussi heureux que je peux le lire sur Agoravox je ne crois pas un instant que les sms, twitter ou autres moyens puissent déclencher une révolte quelconque !
                Si cette révolte gronde, si elle s’exprime ce n’est surement pas en prenant ses racines dans les combines de la CIA, je n’y crois pas un instant ! Cette révolte elle est dans le coeur des iraniens et je leur souhaite d’accéder à la libération sans modèle, sans influence philosophique venue d’ailleurs. Et si quelques sms, quelques Twitter (je twitte avec des iraniens depuis quelques jours) peuvent les encourager à se libérer et bien tout cela n’est pas utile !

                Je leur souhaite d’être le grand peuple Perse qu’ils sont !


              • le-Joker le-joker 20 juin 2009 20:58

                Corection : tout cela n’est INUtile *


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 juin 2009 22:06

                #13 @ Joker (4) 

                Il y a plusieurs situations en Iran. Mettre des nuances n’est possible qu’en distinguant ces « situations » l’une de l’autre. Situation de base, un peuple qui a connu de meilleurs jours, que le pétrole a enrichi par castes et donc de façon bien inégales, manipulé par des intérêts étrangers et leurs alliés nationaux et dont la couche la moins prospère et la moins éduquée s’est réfugiée dans sa religion. 

                Ce qui exerce le pouvoir réel - on ne devrait jamais prétendre le connaître - fonctionne sous l’étendard d’une théocratie chiite dont le pouvoir s’étend en vertical d’une tête sans doute aussi agnostique que celle des autres religions, jusqu’à un bas clergé sans doute pas si différent dans ses moeurs que celui qui occupait l’Europe au moyen-âge.

                Ce bas clergé est assez intégré à cette couche «  moins prospère et moins éduquée » de la population pour que toute décision vraiment démocratique suive ses instructions. Toute évolution passe donc par une mise en veilleuse de la démocratie le temps de diffuser une éducation moderne. Le Shah l’a tenté et, bien sûr, on lui opposé une résistance populaire quand on a voulu s’en défaire.

                Ce que font les Américains, aujourd’hui, c’est tenter de se débarrasser de la démocratie - qui en Iran est obscurantiste - en lui opposant une « démocratie » conforme à leur vision... dont le peuple ne veut pas et qui n’est donc pas démocratique. Évolutive si on veut, mais pas démocratique au sens réel du terme. Ça, c’est la deuxième situation. 

                Vous dites « je sens bien quand un peuple est victime des pires privations de liberté ». Non Projection et transfert. J’ai passé des décennies dans des pays où ce que vous appelez la liberté n’entrait pas à l’agenda des populations, pourtant opprimées selon vos critères qui sont aussi les miens. 

                Vous prenez comme prémisse que « cette révolte elle est dans le coeur des iraniens ». Elle n’y est que dans le coeur d’une toute petite partie de la population. La vaste majorité de la population iranienne ne twitte pas.

                Elle n’était aussi dans le coeur que d’une toute petite partie de la population quand on a fait la révolution française, mais il suffisait, justement, d’une toute petite partie de la population pour la faire.

                Aujourd’hui, le développement des communications rend la démocratie au sens réel du terme a peu près invincible. Les Américains tentent d’installer, pour des raison que nous n’avons pas discuter ici, un bypass qui va mettre rapidement le « démocratie à l’Americaine » en contrôle de la psyché des Iraniens le temps de changer le gouvernement. 

                S’ils y parviennent, on aura tout sauf une démocratie et on va faire face à de graves dissonances cognitives qui vont mener à une catastrophe. Comme partout où les Américains sont intervenus récemment.

                 Merci d’adopter ce ton plus serein. Ne me voyez surtout pas comme pro-islamiste. Je n’ai aucune amitié pour le brassage des cultures. Juste pour la paix, le respect des autres et notre propre développement comme Occidentaux.

                PJCA 





              • le-Joker le-joker 20 juin 2009 14:03

                Tres bon article. Nécessaire. Il lui manque cependant du sang et de larmes pour en faire une bestseller. Vous me confirmez ce que je craignais : l’ajout de l’internet à la liste des médias qui informeront de moins en moins mais prêcheront aux convertis. (Excellente analyse de vos méthodes Raël Allard !!)

                C’est toujours une course entre les innovations qui pourraient faire avancer le comportement humain d’un cran et la nature humaine qui tend à émasculer ce qui la dérange. Si la nature humaine ne gagnait pas toutes ces courses, on n’en serait pas là...

                Ce qu’on peut gagner de l’internet, à défaut d’une mutation qui ne viendra pas, c’est peut-être la fin de la manipulation la plus grossière des populations par leurs élites. Peut-être.

                http://nouvellesociete.wordpress.co...

                Pierre JC Allard

                Par Pierre JC Allard (xxx.xxx.xxx.129) 29 mai 18:44
                 
                @ Kalki : Toutes les révolutions ne sont pas égoistes ; celles qui réussissent ne le sont jamais, car les intérêts divergents des participant ne leur autaient pas permis de réussir.... Mais l’altruisme qui les motive est un état hautement instable et donc précaire. Il faut profiter de la courte période d’état de grâce qui les rend possible pour faire les changement requis et mettre en place uns structure qui va optimiser le bien commun.

                SAUF POUR LES IRANIENS N’est ce pas Raël Allard !!
                Par Pierre JC Allard (xxx.xxx.xxx.129) 28 mai 19:19
                 
                HADOPI est arrivé trop tard. Maintenant, avec l’Internet, on ne peut vraiment plus arrêter les idées. Die gedanken sind frei !

                PJCA

                Elle n’est pas merveilleuse la dernière ??? Maintenant avec l’Internet, on ne peut vraiment plus arrêter les idées !!!!!

                SAUF POUR LES IRANIENS Raël Allard


                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 juin 2009 18:26

                  #7 @Joker (3)


                  a) Merci de me citer. Vos liens cependant ne sont pas actifs. Pour les lecteurs intéressé, voici deux textes qui précisent ma position concernant Internet et qui s’appliquent à Twitter, 




                  Qui s’appliquent à Twitter, à cette distinction près qu’on ne peut pas y développer des idées et que twitter doit donc servir au renforcement d"idées diffusées sur l’internet plus conventionnel. 

                  Si ces idées ne sont PAS développées sur Internet, se sont les préjugés pré-existant qui peuvent seuls être renforcés. C’est contre ce danger que je met en garde à la fin de mon article

                  b) On ne pourra pas arrêter les idées... mais on va beaucoup essayer. Défendre le droit de penser et de dire. C’est ça la bataille à mener

                  PJCA


                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 juin 2009 18:29

                  # 8 @ Philou


                  Entendido y conforme . J’encourage tout le monde à lire ces liens

                  PJCA

                • Philou017 Philou017 20 juin 2009 19:19

                  Tiens, ca vient de sortir :

                  La chaîne d’information britannique BBC a annoncé vendredi qu’elle utilisait deux nouveaux satellites pour contourner les interférences empêchant la bonne réception de ses émissions en persan. Google a déclaré lancer un traducteur persan-anglais et Facebook a précisé que les utilisateurs iraniens pouvaient désormais utiliser une version du site dans leur propre langue.

                  http://www.burundibwacu.info/spip.php?article68


                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 juin 2009 19:48

                  # 11 @ Philo017 (2) 


                  Avec cette t on veut toucher la masse rurale. Ce développement m’inquiete au plus haut point. On y met tellement le paquet qu’on va vers le point de non-retour où il faudra que les Américains prennent le pouvoir à Téheran pour effacer les traces de cette manipulation dont le dévoilement ferait perdre toute crédibilité à la propagande USA dans le monde. Les enjeux sont dangereusement en hausse. 

                  Il faut espérer que des gens de bonne volonté dans le systeme vont discrètement prendre sur eux, personnellement, la responsabilité que la mèche ne brûle pas. Souvenons nous qu’il a été jugé à Nuremberg qu’obéir à des ordres criminels n’était pas une excuse valable

                  PJCA








                • USA 613 20 juin 2009 15:52

                  Wouaw samedi interdiction des manifestations en Iran

                  Voila un bel exemple de la démocratie

                  Combien d’intervenants s’indignent sur AV ?
                  Qu’en est-il des mêmes ALORS que de telles méthodes NE sont PAS pratiquées aux USA, en France, en Europe, en Israël, etc... ?
                  Combien de ces intervenants en sont à vomir tous ces pays sur AV ?
                  Combien de ces mêmes intervenants en sont à intervenir avec autant de véhémence pour défendre les droits des Iraniens bafoués ? AUCUN !!!
                  Les grands moralistes pro-M’Bla M’Bala ou pro-palestiniens soutiennent le Hamas, le Hezbollah, l’escroc des scrutins en Iran, même lourd silence sur ce qui s’est passé en Afrique, au Sri Lanka, en Asie et ailleurs dans le monde... l’indignation de Morice et d’autres est bien sélective.
                  Faut-il s’en réjouir ? s’en désoler ? s’en indigner ? 
                  C’est selon
                  Mais le constat est fait une fois de plus les intervenants d’A.V. donnent une image de ce qu’est A.V. du fait de l’écho qui leurs est donné et des choix des articles qu’il est fait ici.
                   
                  Non, non on ne rêve pas.... ici sur A.V. il y a bien soutien des abus qui sont perpétrés en Iran...
                  Ce qui se passe en Iran est révoltant
                  Ce qui se passe dans ces colonnes est ECOEURANT


                  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 juin 2009 18:37

                    # 9 @ USA 613


                     Désolé, mais vous touchez trop de thèmes en même temps. Si vous présentez vos inquiétudes une à une, j’y répondrai avec plaisir. Si elles s’écartent du sujet de cet article, vous trouverez facilement sur mon site un texte qui en discute 


                    PJCA

                  • Philou017 Philou017 20 juin 2009 19:24

                    USA613 : Il n’y a pas de soutien de l’Iran, mais une relativisation des choses, attitude qui vous est étrangère, comme l’indique apparemment votre pseudo.

                    Bonne continuation.


                  • Julius Julius 20 juin 2009 18:01

                    En direct de l’Iran : http://persianq.com/


                    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 juin 2009 20:09

                      #12 @ MCM


                      Si je comprend bien votre post. vous soutenez :

                      a) que les opinions énoncées ne sont pas étayées par des faits avérés. Vous avez raison. Ce sont ici des interprétations qui s’affrontent entre des faits dont la preuve reste à faire. C’est ce qu’on appelle en anglais des « judgment calls ». La crédibilité joue un grand rôle. On croit ou on ne croit pas ce que disent les Américains.

                      b) Qu’il est ridicule de penser qu’on puisse fomenter une révolution par la désinformation. L’Histoire récente vous donne tort.

                      c) que Avox a tort de publier ce genre d’articles et de commentaires. Ça reste a débattre. C’est un autre sujet.

                      PJCA

                    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 juin 2009 19:27

                      #10 @ Julius :


                      Merci pour ce video instructif. Quelques remarques sur le document. 

                      a) C’est un mix évident de plusieurs documents

                      b) L’ambiance varie d’un défilé bon enfant - style l’école religieuse en France - à une scene de combat avec des corps dans la rue et des hommes armés sur les toits, le tout accompagné de coups de feu dont la bandee a été grossièrement surajoutée.

                      c) La température n’est pas la même d’un document à l’autre. Ont-ils été filmés la même journée ? Où et quand n’est pas clair. 

                      d) Rien ne permet de connaitre l’objet de la manifestation, mais le leit-motiv chanté est « Allah u Akbar » ... pendant que les Twits sous l’écran disent en anglais « let’s kill the Mullah ! (sic) 

                      e) Je ne serais pas surpris que cette manifestation ait été POUR Ahmadinejad

                      f) J’ai quelqu’un a mes côtés qui me dit que, dans la troisieme sèquence, la voix off ne parle pas en farsi, mais en arabe. 
                       
                      g ) Je ne serais pas surpris que le film »à coups de feu" ait été filmé dans n’importe quel autre pays - dont l’Iraq - où les cameramen de BBC auraient disposé d’une protection, alors que, si j’ai bien compris, les médias étrangers ne sont pas autorisés présentement à couvrir la situation en Iran.

                      h) je me souviens des mêmes séquences de petits canard englués dans le pétrole qui ont été montrées lors d’un désastre écologique sur les côtes de l’Alaska... et aussi de l’incendie des puits de pétrole du Koweit... Manque de pot, un biologiste a remarqué que la végétation n’était pas ce qu’elle aurait du être. Cette nouvelle a fait le tour du monde.

                      i) Il y a eu cette affaire de la fille de l’ambassadeur du Koweit, déguisée, venant parler de femmes éventrées par les Irakiens et de foetus jetés au flamme... pour justifier la première invasion de l’Irak. Tout faux, bien sûr, mais, bon... Cette sinistre blague a aussi fait le tour du monde.

                      j) une derniere question, Julius, plus près de nous. Les faux charniers de Timisoara, qui ont permis d’executer le leader roumain et sa femme sans proces et d’eviter des questions gênantes, vous y avez cru ?



                      PJCA





                      • NAHASH NAHASH 21 juin 2009 00:47

                        article intéressant qui renseigne sur les nouvelles problèmatiques liés à la société post-industrielle occidentale et son rapport avec les autres sociétés humaines.

                        D’une perspective plus large, il semble que la problèmatique essentielle sera la façon dont les sociétés occidentales seront à même de gérer cette mutation-transition qui dépasse la simple modification de la donne économique, mais constitue une « révolution négative » historique pour l’Humanité : le passage de la Culture née de l’Expérience du Monde, de Soi, de l’Autre, vers une Anti-Culture de Contrôle issue du Conditionnement via contrôle de l’Information et captation-marchandisation des comportements et modèles culturels.

                        Le choc des civilisations réside là et nulle part ailleurs : des sociétés occidentales soumises à cette anti-culture de contrôle face à d’autres sociétés toujours en phase « historique » et culturellement « positives ».

                        L’Iran est un exemple pertinent dans cette perspective.

                        Cordialement, 


                        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 juin 2009 15:35

                          @ Nahash



                          Si je comprends bien, c’ une inversion du flux entre l’entité-sujet (individu ou collectivité) et son environnement que vous annoncez. J’ai deux questions : a) est-ce l’environnement qui en est responsable, ou n’est ce pas une saturation du sujet se butant à des limites naturelles, voire physiologiques, dans le cas le l’individu ? b) Sommes-nous bien d’accord que TOUTE entité, dans TOUT environnement atteint necessairement cet étal dans l’ensemble en forme de vases communicants qu’ils constituent ? Si je ne suis pas sur la bonne piste, corrigez-moi

                          PJCA. 

                          • NAHASH NAHASH 22 juin 2009 00:17

                            @Pierre JC Allard

                             

                            Je viens vous répondre un peu tard, veuillez m’en excuser. Soit…

                             

                            Vous écrivez :

                            « Si je comprends bien, c’ une inversion du flux entre l’entité-sujet (individu ou collectivité) et son environnement que vous annoncez. »

                             

                            Je pense effectivement que nous sommes dans une phase de mutation-transition où les rapports entité-sujet et environnement sont non seulement modifiés mais clairement orientés selon un schéma voulu et pensé.

                             

                            D’un sur la question entité-sujet, que vous définissez soit comme individu, soit comme collectivité ou communauté : je pense que d’un des aspects essentiels est la disparition même de la collectivité ou communauté telles qu’on pouvait les comprendre par le passé ou telles qu’elles se définissent encore dans d’autres sociétés humaines. Collectivité et communauté étant des ensembles formés d’individus avec leurs singularités propres ( c’est-à-dire avec des identités construites par leur expérience propre du monde), alors que nos sociétés postindustrielles nous présentent des ensembles coexistants formés d’individus ayant des particularités catégorisables ( c’est-à-dire, formatés par le conditionnement-contrôle opérant actuellement) et non plus définis par leurs singularités : soit des groupes catégoriels plus que des communautés construites autour du lien social.

                             

                            Donc passage des groupes humains liés par une expérience commune des groupes humains liés par un conditionnement commun.  

                             

                            Je pense donc que la nouvelle donne est liée au rapport entité-individu et « environnement ».

                             

                            Mais là aussi, sur la notion d’environnement, l’évolution actuelle annonce la disparition  de l’environnement tel qu’on l’entendait auparavant selon une perspective « écosystèmique » : la « conscience collective » dans la société postindustrielle est soumise à une perception conditionnée/influencée du Monde, et donc les représentations mentales qui en sont issues sont « faussées », « biaisées », « orientées » : le Monde soit l’environnement physique et/ou mental disparaît derrière le « décor » crée par le conditionnement-contrôle de l’espace mental collectif.  

                             

                            Plus clairement, nous sommes arrivés à un moment crucial pour l’Humanité, dont les conséquences pourront être la fin de l’Humanité telle que nous la connaissons : le Conditionnement s’est substitué à l’Expérience. Substitution dans la mécanique de construction de l’Identité, de la Personnalité mais surtout dans le rapport au Monde, à l’Autre, dans la perception et la représentation du Monde. 

                             

                            Sur vos deux questions :


                            a) est-ce l’environnement qui en est responsable, ou n’est ce pas une saturation du sujet se butant à des limites naturelles, voire physiologiques, dans le cas le l’individu ?

                             

                            à vari dire, votre propos s’intègre parfaitement aux sociétés non-occidentales, encore fondées sur l’Expérience et la Culture, où mécaniques naturelles (voir physiologiques) sont encore des contraintes physiques au niveau individuel. La « virtualisation » des échanges et des « expériences individuelles » dans les sociétés occidentales, postindustrielles a surmonté la contrainte « saturation », d’une certaine manière, on pourrait dire que la « saturation » en tant que contrainte a été canalisée, et « rentabilisée ». L’environnement devenant avant tout virtuel, il est par essence « infini », l’individu occidental est par le biais de la technique libéré des « limites et contraintes » d’un environnement physique : conséquence : la Culture comme fruit de l’expérience du Monde et de ses limites, expérience de la Contrainte meurt et est remplacé par une anti-culture de contrôle, directement en rapport avec la domination de l’Economie, et la nécessité de faire coïncider capacité presque infinie de production et consommation en modélisant et imposant des modèles culturels ou comportementaux : et donc en « tuant » la Culture, l’Expérience qui se voient remplacés par l’anti-culture de contrôle et le Conditionnement.

                             

                            Et si il y a inversion, c’est bien dans la hiérarchie Culture-Politique-Economie où la dépolitisation de l’Economie, voulue par le libéralisme économique a entraîné la domination de l’Economie sur l’ensemble des aspects sociétaux, et neutralisé la capacité créative et historique de la Culture en même temps que l’innovation en Politique.

                             

                             b) Sommes-nous bien d’accord que TOUTE entité, dans TOUT environnement atteint necessairement cet étal dans l’ensemble en forme de vases communicants qu’ils constituent ? Si je ne suis pas sur la bonne piste, corrigez-moi

                            je pense que votre postulat se tiendrait si nous faisions encore face à des écosystèmes « naturels et historiques » mais ce n’est plus le cas des sociétés postindustrielles qui en neutralisant Culture et Politique, se sont détachés de l’Histoire et des contraintes du Réel.

                             

                            Les causes sont à rechercher non pas uniquement au niveau du progrès technique et de la société de l’Information mais aussi et surtout dans l’essence même du libéralisme économique et de ses conséquences principales : dépolitisation de l’Economie, neutralisation de la Culture et de la Politique.

                             

                            Plutôt que d’un système en forme de vases communicants, nous voyons venir un système fondé sur « l’irrigation », à savoir des canaux conçus et élaborés selon un plan donné et répondant à des schémas modélisables en fonction d’intérêts particuliers : l’Humain n’a plus sa place dans un tel système, il n’y est plus « actif », il n’y est plus que « passif ».

                             

                            Le « choc des civilisations » se situe à ce niveau là, entre des sociétés où l’Humain est un facteur agissant, où la Culture subsiste, où la Politique évolue, face à des sociétés postindustrielles passées à l’anti-culture de contrôle et à la fabrication de modes d’existence.

                             

                            Le « multiculturalisme » de fait est bien plus une menace pour les sociétés non-occidentales que pour les sociétés occidentales, ce n’est pas l’Occident qui se métisse mais le reste du Monde : le but non avoué de cette farce multiculturelle est la disparition de la Culture à l’échelle du globe.

                             

                            En espèrant ne pas avoir été trop confus...

                            Cordialement,      


                          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 22 juin 2009 05:56

                            #15 @ Nahash


                            Vous n’êtes pas confus, mais vous êtes évidemment bien loin du sujet traité smiley A défaut de pouvoir suivre toutes les pistes que vous ouvrez, je retiens votre notion des

                             «  ensembles coexistants formés d’individus ayant des particularités catégorisables ( c’est-à-dire, formatés par le conditionnement-contrôle opérant actuellement) et non plus définis par leurs singularités : soit des groupes catégoriels plus que des communautés construites autour du lien social. »

                            laquelle offre des similitudes avec un concept que j’ai développé ailleurs de l’individu ne se définissant plus que comme la combinaison (intersection) unique de ses diverses appartenances....

                             PJCA

                          • NAHASH NAHASH 22 juin 2009 16:29

                            @Pierre JC Allard

                            « Vous n’êtes pas confus, mais vous êtes évidemment bien loin du sujet traité »

                            si effectivement, mon propos peut apparaitre éloigné de votre article, je pense qu’il ne s’agit pas là d’une digression mais bien plus de s’éloigner pour voir de quelle manière ce que vous exposez dans votre article peut s’incrire dans une perspective plus globale.

                            Je dirai donc que la thèmatique que vous présentez en associant twitter et démocratie s’inscrit parfaitment dans mon propos et que votre article n’en est qu’une démonstration flagrante.

                            le « phénomène » Twitter répond parfaitement aux caractéristiques de cette anti-culture de contrôle et de conditionnement : un vecteur numérique qui affecte comportements et représentations mentales. S’inscrivant ainsi dans cette mutation-transition où le contrôle-conditionnement se voit user de vecteurs numériques aprés avoir « épuisé » les ressources des divers supports analogiques propres au conditionnement-propagande du siècle dernier : mass médias, entertainment industry, télévision, etc...

                            Twitter comme vous l’avez souligné opère par réduction-raccourci, simplification qui tend à donner de la « vérabilité » à des faits dont on ne sait si ils ont une quelconque réalité (expérience) mais qui ont un impact « réel » (contrôle-conditionnement) : nous sommes bien face à une modification des comportements orientée et élaborée et donc à du conditionnement.

                            la question intéressante est de relever avec quelle facilité et rapidité ce vecteur numérique s’est imposé, et de quelle manière il impactera encore plus comportements et réactions individuels en inscrivant dans la durée un processus de réduction-raccourci du Réel.

                            Vous avez évoqué Goebbels, je pense que ce dernier était encore dans l’amateurisme.

                            Cordialement,  


                          • jaicruvoir 21 juin 2009 20:36

                            Twiiter n’est peut être qu’un media très limité
                            mais je viens d’y trouver les enregistrements de la fille qui est morte en Iran ==> Neda
                            http://avahz.org/neda.html


                            • Anakin Skywalker 22 juin 2009 01:14

                              @ L’auteur

                              Je viens de lire votre article et me permets de faire un première critique,mais sans méchanceté : vous confondez un simple outil technique et les personnes qui l’utilisent.

                              "On ne peut plus savoir ce qui est envoyé par des témoins des manifestations à Téhéran et ce qui l’est par des agents de la CIA à Langley ou en Angleterre.« 

                               »Grâce à Twitter, on va pouvoir exciter la populace par des messages sans queue ni tête, diffusés sur les portables dont on a distribué des millions et des millions en Iran« 

                              Ce que je vais vous dire ne vient de récentes et partielles lectures, mais l’interprétation que je tire ne va pas du tout dans votre sens. Quand vous parlez, avec un certain mépris de populace, vous faites une transposition dans un pays bien particulier d’analyses concernant les sociétés occidentales, mais les grilles d’analyse utilisées par des auteurs comme Nietzsche ou Arendt pour l’Europe ne valent peut-être pas pour l’Iran.

                              Au contraire, mes lectures m’indiquent que la société iranienne est bien autre chose que des individus atomisés et qui se regroupent seulement sous la forme des »masses« informes chères à Canetti ou Ortega y Gasset. La société iranienne est profondément innervée par son tissu associatif informel, qui existe sous deux formes, le »dowreh« , des cercles de sociabilté, et le »heyat", des associations plus formelles autour d’un religieux. Ce tissu semble plus vivant que jamais à l’heure actuelle.

                              Conclusion, contrairement à vos discours, la société iranienne est capable de vivre elle même son destin et de résister à tout tentative de manipulation extérieure.


                              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 22 juin 2009 05:32

                                # 14 @Anakin Skywaler

                                 
                                 Merci pour votre commentaire, mais je ne crois pas avoir porté de jugement sur la capacité de la société iranienne à résister à une tentative de manipulation extérieure, seulement sur l’immoralité de cette tentative elle-même. 

                                De même mon utlisation du mot populace est une réference non pas à la nature intrinsèque de la population visée, mais à la perception qu’en ont ceux qui tentent de la manipuler

                                Je suis bien d’accord avec vous que la structure associative traditionnelle antérieure à l’agglutination que créée son affectation à une production industrielle est d’un grand secours pour conserver au sein d’une population des relations organiques plutôt que mécanistes.

                                Ce n’est pas mon but de nier la capacité de la société iranienne de résister avec succés à l’attaque qu’elle subit présentement. Je souhaite bonne chance à ceux qui résistent. Je ne crois pas, que cette partie soit perdue, mais je n’ai pas la certitude qu’elle sera gagnée

                                PJCA




                              • Anakin Skywalker 22 juin 2009 09:41

                                Ok, pas de malentendu alors.

                                Si j’évoque le réseau associatif de la société iranienne, c’était aussi et surtout pour dire que cela devait la rendre dynamique et capable de générer des mouvements et des processus de manière autonome. Un tel tissu a du être un atout inestimable pour les individus, habitués à se rencontrer, à parler et à agir ensemble.

                                Il me semble vraisemblable que cette particularité a beaucoup aidé la contestation, en permettant la concertation, les discussions sur ce qu’il conviendrait de faire. De plus, on a logiquement la résolution des personnes qui doit se raffermir, dans les moments difficiles, quand on sent le groupe autour de soi. Evidemment, je ne connais pas spécialement bien l’Iran, contrairement à d’autres personnes du site, et je ne peux être catégorique dans ce que j’avance, même si j’essaie de m’approcher de ce que doit être la réalité.

                                Je pense que Twitter doit jouer un rôle dans ces processus de contacts intenses (mais je ne sais pas du tout comment il fonctionne), ce qui ne dit pas grand chose sur les personnes qui l’utilisent. En France, tout le monde ou preque utilise un portable, de l’érudit au quasi analphabète, mais pas de la même manière, une technique n’est qu’un moyen.

                                Dernier point, mais capital. S’il y a un puissant tissu associatif, cela veut dire que la société iranienne pense activement et est faite d’individus autonomes de jugement et qui possèdent une vraie culture, avec des individus actifs, un peu ce que ne sont plus guère les sociétés occidentales où l’individu est plus passif et plus isolé (sans trop généraliser).

                                Cordialement.


                              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 22 juin 2009 15:13

                                #16 @ An. Sk


                                Bien d’accord, mais, si vous y réfléchissez bien, vous penserez comme moi, je pense, que les outils comme twitter viennent se SUBSTITUER aux reseaux associatifs quand ceux-ci sont rompus et créent de pseudo-appartenance dans le segment le plus « Lumpen » de la population. Quand la nouvelle et le sens de la contestation à Teheran vont filtrer jusque dans les villages, la contre-contestation POUR Ahmandinejad va être massive. La Vendée après la Commune... 

                                Je crois que ce texte pourrait vous intéresser


                                PJCA

                              • stephanemot stephanemot 22 juin 2009 06:28

                                tous les sondages ne s’accordaient pas avant les elections, loin de la (aucun n’etant fiable dans un sens comme dans l’autre - voir liste a la rubrique « Opinion polls » sur
                                http://en.wikipedia.org/wiki/Iranian_presidential_election,_2009 )

                                avec le renfort des electeurs pro-Khatami sur le candidat Mousavi, Ahmadinejad ne pouvait pas avoir la majorite absolue au premier tour. et les reports de voix lui etaient naturellement defavorables au second.

                                d’ou l’ampleur du trucage : il s’agissait de nier toute possibilite de second tour et toute perspective de report de voix dans ce cas.


                                Khamenei parviendra peut-etre a mater la revolte, mais il est deja mort.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès