Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > UAV : Ovni ou nouvelles colombes de la guerre ?

UAV : Ovni ou nouvelles colombes de la guerre ?

Un UAV (Unmanned Air Vehicle) est un drone, un aéronef inhabité et piloté à distance.

En imagerie aérienne, Gaspard-Félix Tournachon, dit Nadar, un caricaturiste, aérostier et photographe français, réalisa en 1858 la première photographie aérienne de Paris, depuis un ballon captif à 80 mètres d’altitude. (1)

En 1917, l’armée américaine testa pour la première fois un avion autopiloté muni d’une « torpille aérienne », un UACV (Unmanned Air Combat Vehicle) connu sous le nom de Curtis-Sperry Flying Bomb.

Le développement de dispositifs radioguidés connut son essor avec les Allemands à partir de 1938 au début de la Seconde Guerre mondiale, mais ce n’est qu’en 1964 que pour la première fois un drone, le Ryan Model 147 Lightning Bug, réussit une mission opérationnelle de reconnaissance militaire : il fut envoyé par l’administration Johnson pour évaluer l’activité militaire des Chinois, craignant que ceux-ci n’entrent en guerre contre eux dans le conflit vietnamien suite à l’incident (très intéressant au regard de l’actualité) du golfe du Tonkin.

Depuis les années 80, l’intérêt ne cesse de croître dans l’armée américaine pour les appareils de surveillance, armés ou non, et il en existe aujourd’hui de toutes sortes et à usages multiples.

L’effort de transformation de l’armée américaine s’est porté aussi bien sur l’intégration de ces nouvelles technologie dans l’armée conventionnelle que sur la création d’une synergie de communication d’informations stratégiques entre les agences gouvernementales et militaires, c’est la doctrine du « network centric warfare » (guerre à réseau centralisé) comme expliqué entre autres dans le fameux « Rebuilding America’s Defenses » du PNAC, le gagnant étant celui qui obtient, partage et utilise l’information au bon moment. (2)

Ainsi, lors de l’opération « Iraqi Freedom » en mars 2003, l’utilisation d’UAV de reconnaissance de type JSTARS a permis de repérer ainsi que de détruire sans pertes une colonne de chars, sortant de Bagdad, invisible dans une tempête du désert, celle-ci étant camouflée plus tôt et indétectable pour l’imagerie satellite, et se généralise depuis.

JPEG - 6.1 ko
MQ1 Predator
JPEG - 9.5 ko
Global Hawk

JPEG - 35.1 ko
JSTARS

Cette technologie couplée à celle de l’utilisation de chars munis d’obus à tête pénétrante à l’uranium appauvri (qui soit dit en passant pollue gravement et pour quelques millions d’années l’écosystème irakien par sa radioactivité) n’aura laissé aucune chance à l’ennemi, évitant ainsi des pertes militaires. (3)

Un autre UAV performant est le Global Hawk qui peut voler à plus de 18 km d’altitude (hors de portée des missiles sol-air) pendant plus de 24 heures en analysant sous toutes les coutures de très grandes surfaces, les données recueillies pouvant être communiquées instantanément.

Les théoriciens de la « terreur fabriquée » du 11-Septembre expliquent dans le documentaire « Painful Deceptions » l’absence de dégâts conséquents sur le Pentagone par l’utilisation d’un Global Hawk, muni d’un missile contenant de la cordite, plutôt qu’un avion de ligne hypothétiquement détruit ailleurs avec la même technologie d’autopilotage utilisée pour conduire les avions dans les tours WTC. (4)

En France, les révélations de Jean-Pierre Petit font aussi état de Northrop B-2 Spirit autopilotés à propulsion magnétohydrodynamique, la chose n’a jamais été officiellement confirmée comme c’est souvent le cas dans la technologie militaire de pointe, mais il y a tout lieu de croire que si c’était vrai cela produirait un redoutable UACV, digne d’un Star Wars. (5)

Aujourd’hui les recherches de l’armée américaine s’orientent autour de plates-formes volant à plus de 60 km d’altitude sur le principe des montgolfières, ce programme est connu sous le nom de HALL (High Altitude, Long Loiter), ou sur d’autres drones plus évolués tel le X-45.

JPEG - 4.9 ko
X-45

JPEG - 10.4 ko
Northrop B-2 Spirit

JPEG - 27.9 ko
HALL

L’ouverture au public de trente ans d’archives du Centre national d’études spatiales (Cnes) avait fait prendre conscience aux internautes que la totalité des apparitions prétendument extra-terrestres s’expliquaient facilement par des phénomènes météorologiques ou des UAV, sinon des avions plus communs. (6)

Bien souvent, la part de réalité et la part de fantasmes se confondent sur ces sujets.

Sans doute que le défunt Arthur C. Clark, mort récemment le 19 mars 2008, grand romancier de science-fiction, aurait pu nous éclairer là-dessus, lui qui a collaboré avec Stanley Kubrick sur son 2001 : l’Odyssée de l’Espace, ainsi que Willem Karel et son subtil (et ouvertement avoué) faux documentaire Opération Lune. (7)

A l’époque, Jean-Luc Godard serait le premier passé au journal de TF1 en disant : “Ce direct est un faux.”

Il s’est trompé, mais cela ne l’a pas empêché de vendre ses films ni les gouvernements américains de développer leurs doctrines martiales et leurs arsenaux.

1. www.wikipedia.org

2. « Remote sensing and military transformation lifting the fog of war » Brian D. Graves - ES 771 (http://www.emporia.edu/earthsci/student/graves1/project.html)

3. « Le scandale des armes à l’uranium appauvri » http://www.wat.tv/video/scandale-armes-l-uranium-appauvri-e6fz_9x3h_.html

4. « Painful Deceptions » http://video.google.com/videoplay?docid=9114190988980929653&hl=nl

5. « Le futur de la défense : entre ambitions et réalité financière » (http://www.futurdeladefense.eu/)

6. www.cnes.fr

7. « Opération Lune » http://www.dailymotion.com/video/xb8ip_operation-lune-karel_events

Documents joints à cet article

UAV : Ovni ou nouvelles colombes de la guerre ?

Moyenne des avis sur cet article :  3.73/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • roOl roOl 26 mars 2008 15:34

    Copaiiiiiiiiiin

    tu peux m’appeller M.F roOl ;)


    • pyralene 26 mars 2008 16:09

      super article et super liens,bravo à vous !!


      • Caveman Caveman 26 mars 2008 16:51

        Bonjour, je vous cite : « L’ouverture au public de trente ans d’archives du Centre national d’études spatiales (Cnes) avait fait prendre conscience aux internautes que la totalité des apparitions prétendument extra-terrestres s’expliquaient facilement par des phénomènes météorologiques ou des UAV, sinon des avions plus communs ».

        La totalité des apparitions ! Vous allez vite en besogne. Puisque vous citez, Jean Pierre Petit, jetez un oeil sur cette récente émission de Canal+ « Ovni, quand l’armée enquête » qu’il vient de commenter http://www.jp-petit.org/Presse/canal_plus_mars_08/canal_plus_3_08.htm. Jetez un oeil aussi sur le site de Ufo Sciences, http://www.ufo-science.com/.

        D’une manière plus générale JPP reconnait l’énorme avance technologique de l’armée américaine, mais ne ferme pas pour autant la porte des Ovni ou Pan. Merci à vous de relancer ce sujet qui est d’une extrême actualité, même si rien ne filtre apparemment.


        • Caveman Caveman 26 mars 2008 17:01

          Oups, je précise : D’une manière plus générale JPP reconnait l’énorme avance technologique de l’armée américaine, mais ne ferme pas pour autant la porte des Ovni ou Pan d’origine extraterrestre.


        • Proto Proto 27 mars 2008 10:01

          @Monsieur Caveman,

          Vous avez parfaitement raison, j’aurai du dire "quasi-totalité" puisque les chiffres semblent osciller entre 5% et 28% de phénomènes inexpliqués. Cela étant je m’en tiens au paradoxe de Fermi en ce qui concerne les OVNI, et me garde bien d’extrapoler sur le sujet quand j’évoque la technologie de pointe américaine.


        • morice morice 26 mars 2008 18:28

          un peu léger le drone là.. attendez que les spécialistes s’en occupent.. Charles, c’est à toi...


          • morice morice 26 mars 2008 20:36

            « Jean-Pierre Petit font aussi état de Northrop B-2 Spirit autopilotés à propulsion magnétohydrodynamique », c’est un illuminé ce Petit, et le B2 n’a jamais et ne saura jamais faire ça bon sang !!


            • Victor Rugueux 26 mars 2008 21:12

              Morice, le doc ci-dessous vaut le coup d’oeil, il me semble, le connaissez vous ?

              http://www.dailymotion.com/video/xpqeo_le-secret-du-b2

              @ l’auteur merci pour l’article et merci d’evoquez les mefaits des armes à flêche en uranium dit appauvri.

              Pour le " Global Hawk qui peut voler à plus de 18 km d’altitude (hors de portée des missiles sol-air) "

              une batterie de missiles S300 Russe à une portée en altitude de 30 km, nous sommes bien loin des + de 18 km…

              cordialement.


            • Proto Proto 27 mars 2008 10:04

              @Monsieur Victor Rugueux

              Vous avez parfaitement raison, ma source indiquait " (out of range for most surface to air missiles)", donc hors de portée de la plupart des missiles sol-air.

              Le système S300 que vous mentionnez, si l’on en croit Wikipedia, semble en effet capable d’intercepter un Global Hawk, mais faut-il encore qu’il soit capable de le détecter et de le cibler. Il semble aussi qu’il s’agisse d’une technologie récente et peu conventionnelle à ce jour.

               

               


            • Niamastrachno Niamastrachno 27 mars 2008 13:16

              @ victor :

              Votre lien nous montre rien de spécifique si ce n’est un bombardier passant le mur du son. Quand aux commentaires en dessous ils n’ont vraisemblablement aucun rapport avec cette espèce de gif vidéoisé.


            • [ALT+R] Fred 27 mars 2008 09:36

              Un article intéressant, que j’aurais aimé plus long. Une précision : le JSTARS présenté ici est à la base un avion conventionnel (Boeing 707) avec trois navigants et 19 personnes pour manoeuvrer les appareillages de détection & communication. Ce n’est pas un drone.

              http://www.airforce-technology.com/projects/jstars/index.html#jstars2

              La recherche d’informations a toujours été fondamentale pour ceux qui mènent des guerres. Mais il ne faudrait pas que trop d’informations ne donne l’impression aux décideurs (officiers & politiques) qu’ils savent tout. Même si on ne sait pas tout, on peut (et on doit) analyser ce que l’on sait et agir en fonction. Cela oblige aussi à avoir de l’humilité et de la prudence : ce sont d’indéniables qualités, non ?


              • Proto Proto 27 mars 2008 10:10

                @ Monsieur Fred,

                Il semble bien en effet que le JSTARS soit un avion de reconnaissance plus conventionnel, l’auteur de l’article http://www.emporia.edu/earthsci/student/graves1/project.html en parlait comme s’il se pilotait aussi à distance.

                L’article est un peu court en effet et il reste beaucoup à en dire, peut-être ai-je fais à l’insu de mon plein gré un coup de sonde à la liberté d’expression sur www.agoravox.fr , surtout quand on évoque le 11 septembre et JPP.

                 


              • roOl roOl 27 mars 2008 10:44

                Franchement, j’aurai penser le tolé beaucoup plus grand que ca, au vu, effectivement de la theorie sur le WTC et des citations de J.P. Petit.

                Mais A.V. est surement moins borné que je ne voudrai le croire ces derniers temps.


              • roOl roOl 27 mars 2008 11:17

                J’aurai pensé un tollé beaucoup plus grand, au vu des theorie sur le WTC, ainsi que les citations de J.P. Petit.

                Merci pour l’information en tout cas.


              • [ALT+R] Fred 27 mars 2008 11:34

                J’ai pensé, c’est vrai, que vous alliez vous prendre une série de commentaires haineux pour avoir osé citer JPP - que j’aime bien, quant à moi ^^

                Après, un article court & qui appelle à la réflexion, à la recherche d’infos supplémentaires, à la discussion, vaut mieux qu’un article long, ennuyeux, lourd et illisible...


              • roOl roOl 27 mars 2008 14:28

                Hola... j’ai les commentaires qui partent en cahuete, disparaissent et re-apparaissent...


              • Eddy Louchez 1er avril 2008 16:03

                Bonjour,

                Cet article constitue un bel exemple de désinformation et contient un raisonnement erroné à propos de la problématique des ovni. En effet, ce n’est pas parce qu’une partie des observations d’ovni peuvent s’expliquer par des phénomènes naturels ou par des observations de drônes ou "d’avions plus communs" que tous les cas d’ovni sont résolus. Ainsi de la vague belge qui ne rentre pas, jusqu’à preuve du contraire, dans ces tiroirs-là. Et je pourrais attendre tranquillement vos "preuves" sur ce sujet pour les démonter aisément.

                Votre phrase "Bien souvent, la part de réalité et la part de fantasmes se confondent sur ces sujets." n’est pas un argument mais une réflexion gratuite voire inepte.

                De plus, je ne comprends pas comment l’ouverture des archives du CNES aurait pu résoudre la question des ovni. L’auteur de l’article ferait montre en ce cas d’une prétention française incroyable !

                Un petit conseil : continuez d’écrire sur les drônes ou UAV (vous auriez cependant intérêt à soigner vos références bibliographiques et à ne pas vous contenter de ce qui existe sur le web) et n’entrez pas dans des domaines qui vous dépassent manifestement.

                Eddy Louchez
                Historien


                • Proto Proto 2 avril 2008 09:42

                  Merci de votre réponse cinglante.

                  Le passage que vous incriminez a déjà été soulevé plus haut, et vous auriez pu lire si vous vous en étiez donné la peine que je me suis rendu compte d’avoir procédé à une facilité de langage, et où « quasi-totalité » aurait mieux sied que « totalité ».

                  Vous dites « l’ouverture des archives du CNES aurait pu résoudre la question des ovni » mais j’ai écrit « avait fait prendre conscience », où voyez-vous donc une prétention française incroyable ?

                  Je ne doute pas qu’en bon historien détracteur, vous persistiez à juger l’article pour les deux raisons mentionnées ci-dessus de « bel exemple de désinformation ».

                  Je suis désolé en effet de ne pas avoir fait le jeu des ufologues dans cet analyse, libre à vous d’ajouter des références bibliographiques à ce petit article sans réelle prétention, sinon celui d’informer une audience déjà peu réceptive à la technologie aéronautique de pointe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès