Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Un cratère météoritique dans l’Antarctique

Un cratère météoritique dans l’Antarctique

L’Antarctique et le pôle Sud, gigantesque continent glacé, si loin de tout et si hostile qu’il a été ignoré pendant très longtemps, est devenu un haut lieu de la recherche mondiale. Le fameux trou d’ozone n’y est sans doute pas étranger.

La dernière découverte en date dans cet espace glacé est une trace sous jacente circulaire de 320 km de diamètre, enfoncé à 1.6 km sous la glace dont on se demande ce qui pourrait bien l’avoir crée. Elle a été identifiée par des mesures systématiques de la gravité terrestre effectuées par les satellites de la Nasa. Ce cirque souterrain est très riche en matériaux semblables à ceux provenant d’une éruption volcanique. Il pourrait donc s’agir soit d’une éruption volcanique classique, soit de matériaux provenant d’une énorme météorite d’une cinquantaine de km de diamètre qui aurait impacté la terre à cet endroit et à cette époque, c’est-à-dire il y a 250 millions d’années.

Or c’est précisément à cette époque que des bouleversements majeurs de la faune de la terre inexpliqués à ce jour ont été enregistrés. La disparition dite extinction du Permien Triassique qui a vu d’un seul coup 70 % des espèces rayées de la surface du globe. C’est également à cette époque que le continent originel qui rassemblait l’Amérique du Sud, l’Australie et l’Afrique, appelé le Gondwana, s’est fractionné en plusieurs sous continents dérivant.

Une météorite suffisamment grosse pour laisser un cratère de la taille de la Suisse aurait provoqué un nuage de poussières énorme qui se serait traduit par un hiver planétaire susceptible d’être la cause de la disparition de très nombreuses espèces.

Attention néanmoins, la disparition du Permien Triassique n’a rien a voir avec celle des dinosaures qui ont au contraire succédé aux espèces disparues du Permien Triassique avant de disparaître eux-mêmes, mais à la fin du Crétacé, il y a 65 millions d’années. 

Autres curiosités de l’Antarctique, sous la calotte de glace ou plutôt en son sein, courent des rivières qui se déversent dans des lacs souterrains. Il y en a environ 150 dont le plus grand est le lac Vostok qui ne mesure pas moins de 250km de long sur 40 de large !

Pour plus d’information sur les dessous de l’Antarctique, vous pouvez utilement lire la revue Nature du 20 avril.


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Thucydide Thucydide 28 juillet 2006 11:58

    Cette nouvelle hypothèse concernant l’extinction permo-triassique commence à faire parler d’elle, tout comme celle du cratère dans le golfe du Mexique. Elle conforte les tenants de la théorie du bombardement cyclique de la Terre comme cause des grandes extincions, mais n’est pas admise par tout le monde.

    Une petite correction cependant : les dinosaures n’ont pas succédé aux lignées décimées par l’extinction permo-triassique. Celles-ci, qui étaient des « pré-mammifères » (également appelées reptiles mammaliens) renaquirent de leurs cendres et connurent une nouvelle période d’expansion. L’expansion des archosauriens ou « reptiles dominants » (parmi lesquels les dinosaures, les reptiles volants et les crocodiles, entre autres) survint vers la fin du Trias.


    • Internaute Internaute 29 juillet 2006 09:45

      La découverte est intéressante, d’autant plus qu’elle est située au pôle. Cela pose pas mal de questions. L’axe des pôles étant grosso-modo perpendicualire au plan de l’écliptique et l’ensemble des objets du système solaire tournant dans celui-ci, cela suggère que la terre a changé d’axe entre-temps ou bien que la météorite vient d’une autre Galaxie. En laissant courrir son imagination on peut croire à un vaisseau extra-terrestre qui est venu se poser sur la terre pour la coloniser. D’ailleurs, en le regardant bien, je trouve que mon voisin a une gueule bizarre... et s’il en était ? c’est peut-être là l’explication.


      • Slashbin (---.---.209.126) 29 juillet 2006 21:33

        LOL. On relance la théorie de la terre creuse ???

        Sinon, AMHA, la dérive des continents permet de penser que le cratère s’est loin du pôle.


      • Severa (---.---.192.90) 29 juillet 2006 11:28

        Dans le dernier roman paru de Dan Brown, Deception Point,c’est dans l’Arctique qu’une extrordinaire découverte scientifique s’avère être une incroyable manipulation.


        • nono (---.---.216.105) 30 juillet 2006 17:54

          passionnante découverte !


          • Stéphane Swann 30 juillet 2006 18:16

            La grande extinction du Permien-Trias n’est pas tout à fait inexpliquée. Il existe une théorie assez cohérente basée sur l’élévation de la température due d’une part au trapps Sibériens, puis à l’hydrate de Méthane (gaz à effet de serre) libéré dans l’atmosphère amplifiant encore l’effet de hausse des température (10 degrés en moyenne au total).

            Intéressante affaire à suivre qui relancera donc un débat toujours passionnant.


            • (---.---.144.28) 30 juillet 2006 19:14

              l’histoire a tendance à se répéter.

              - Pour la crise du Crétacé, nous avons deux théories, avec deux événements quasi-simultanés : l’astéroïde mexicain et le volcanisme indien.

              - Pour la crise précédente (-250 millions d’années) idem : avec ce bolide et les trapps sibériens.

              Etonnant, n’est-ce pas ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès