Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Un nouveau biocarburant à base d’eau usée et d’électricité (...)

Un nouveau biocarburant à base d’eau usée et d’électricité renouvelable

Le secteur des biocarburants est toujours aussi innovant ! Après les récentes découvertes de carburant à base d’algues développées en Inde avec le soutien d’une major pétrolière ou en France avec Fermentalg, de plus en plus d’équipes cherchent à produire des biocarburants à partir de microbes ou d’éléments chimiques qui ne suscitent pas les polémiques d’occupation des terres à des fins non alimentaires. La dernière en date nous vient des Etats-Unis et compte produire le carburant à partir d’un mélange d’eaux usées et d’électricité d’origine renouvelable (Cleantechnica).

L’équipe de Scott Banta, de la prestigieuse Columbia University a ainsi remporté une subvention de l’administration Obama, dirigée pour sa partie Energie par le dynamique prix Nobel Steven Chu, de 543 000$. L’objectif est de développer une bactérie qui produit du butanol à partir de l’ammoniaque des eaux usées ou d’un processus chimique utilisant de l’électricité renouvelable et de Co2 extrait de l’air ambiant.


L’utilisation de microbes pour générer des énergies renouvelables a donc le vent en poupe, puisque plusieurs projets cherchent à produire biocarburants ou électricité à partir de cellules microbiennes. Ici, l’avantage est double : non seulement produire « proprement » du carburant, mais aussi trouver un nouveau débouché aux eaux usées en les recyclant. Concrètement, l’équipe va s’appuyer sur la bactérie N. Europea, utilisé pour le retraitement des eaux usées, pour réduire le coût de production du butanol. Actuellement, la production de l’ethanol est plus intéressante économiquement mais les propriétés du butanol font que ce carburant s’intègrerait plus facilement dans les moteurs actuels.

TechnoPropres

Moyenne des avis sur cet article :  2.74/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • saintclair saintclair 19 juillet 2010 11:27

    De toute façon le moteur à eau existe déjà, il n’y a qu’à le perfectionner (voir en faisant des recherches sur moteur « pantonne » et tout simplement moteur à eau sur internet). Seulement le mettre au point n’interresse vraissemblablement pas ni le gouvernement ni les essenciers.


    • Francky la Hache Francky la Hache 19 juillet 2010 12:22

      Stop à la connerie.

      Il n’y pas d’énergie chimique dans l’eau, il n’y a que de l’énergie nucléaire dans l’eau.

      « Le moteur » dit « à eau » n’a pas l’eau comme carburant, mais seulement comme outil
      de transfert d’énergie : grosse arnaque. Ça ne peut pas marcher.

      Ecolotoc champion des indutriels pseudo-écolo. La honte d’agoravox.


      • Gabriel Gabriel 19 juillet 2010 15:10

        Il est possible d’extirper l’hydrogène de l’eau et ainsi vous avez un gaz explosif au même titre que les vapeurs d’essences et sans grosses modifications vous faites fonctionner un véhicule. Souvenez vous pendant la guerre certain moteur tournait déjà au gaz provenant du fumier !.. 


      • Francky la Hache Francky la Hache 19 juillet 2010 15:56

        Extirper est très mal choisi !!!!

        VOUS DEVEZ fournir l’énergie contenue dans l’hydrogène fabriqué à partir d’eau,
        ce n’est pas ce que j’appelle extirper.
        L’énergie de l’hydrogène ne provenant pas de l’eau, mais de la centrale nucléaire qui fournit l’électricité de l’hydrolyse. Nuance.

        L’eau n’a pas d’énergie chimique à fournir. Point final.


      • Gabriel Gabriel 19 juillet 2010 17:19

        Le verbe extirper possède plusieurs synonymes tel que : « anéanti, arraché, chassé, déraciné, extrait, tiré. » Faites en ce que bon vous sembles. Personnellement je ne m’arrêterais pas sur la définition grammatical du verbe qui vous déplait tant mais sur le fait qu’il y a de l’hydrogène dans l’eau et comment l’extraire. La question intéressante est de savoir si l’exploitation de cet hydrogène est moins polluante que les énergies fossiles. Je ne mettrais pas un point final sur un problème aussi vaste de peur de passer pour un prétentieux.

        http://www.orvinfait.fr/moteur_a_eau.html


      • Eusèbe 22 juillet 2010 14:20

        Vous n’avez pas lu l’article. Vous n’avez même pas bien lu le titre.
        L’auteur ne parle de l’eau mais de l’ammoniac dans les « eaux usées ».

        Bref, respirez un grand coup et relisez calmement.


      • Inconditionnal 19 juillet 2010 17:49

        Le problème de l’électricité c’est son stockage.


      • kisssky kisssky 19 juillet 2010 19:23

        tout à fait on sait pas stocker l ’électricité , certes des batteries existent pouvant stocker de faibles quantités devant être utilisé très rapidement, qui seront sans doute suffisantes pour les voitures d’ici quelques temps en terme de puissance et d’autonomie(on peut déjà voir Tesla qui est bien avancé) , le problème dans l’histoire c’est que comme pour tout ce qu’on fabrique il faut une source naturelle à la base , tel le lithium , cadnium dans le cas des batteries de voiture ,....qui n’ont pas des stocks infinis(on en utilise déjà de grosse quantité pour les pc, portables , ...), loin de là même.
        Tiens y en a plein en Afghanistan et les usa s’en rendent compte qu’en 2008 !!! non sérieux
        je pense que le futur de l’automobile sera composé d’une multitude de système se complémentant les uns les autres.


      • plancherDesVaches 19 juillet 2010 17:13

        Un gars qui « pond » des articles nuls généralement notés à plus de 60% d’avis négatifs et depuis si longtemps....

        Moi, je dis : chapeau.

        Même pas honte. On dirait sarko.


        • croacroa 19 juillet 2010 20:57

          repasse le premier avril espece d illuminé !!


          • Crevette Crevette 19 juillet 2010 22:33

            Plutôt que d’espérer continuer à pérenniser le libre échange mondialisé actuel et l’abus de transports, je préfererais entendre ou lire que nous abusons des transports, et que c’est cela qu’il faut commencer par limiter.

            Nous n’avons pas besoin de toute cette mobilité. C’est juste un mode de vie à changer.

            Il suffit de prendre la route aux heures de pointe pour voir l’obscénité de l’ hypermobilité.
            Des millions de bagnoles brûlant du carburant, des bouchons, des flux délirants de milliers de véhicules que l’on croise, de l’agressivité, des gens qui écrasent l’accelérateur pour aller bosser, ou en revenir... Des gens, qui par leur vitesse et leur flemme de se lever 5 minutes plus tôt consomment 25% de carburant en plus. Il semble que le carburant ne soit pas encore assez cher...

            Une aberrration. Ce n’est pas nécessaire, c’est juste un mode d’organisation socio-économique.

            Il faut relocaliser. Travailler à portée de pieds ou de vélo. Garder le carburant pour l’indispensable (secours, agriculture... j’en oublie)
            Cela ne se fera pas en un jour car la mobilité est comprise comme un acquis.
            Même si beaucoup s’imaginent que ce mode de vie durera toujours parce que c’est ce qu’ils ont toujours connu, ce n’est pas le cas parce que le pétrole s’épuise. Ce n’est pas pour rien que BP est allée forer dans le golfe du Mexique, avec le résultat que l’on connait.
            Le pétrole n’est pas un acquis, quand il commencera à manquer, beaucoup ne comprendront pas.
            Il semble que l’avertissement du prix des carburants de 2008 n’ait pas suffi.

            Nous n’avons pas fondamentalement besoin de toutes ces bagnoles (par contre, le système, oui, mais il changera).
            Je crois qu’il est dangereux de croire que le système hypermobile actuel puisse être maintenu.
            Toutes les recherches sont bonnes à prendre, mais ne compenseront pas la déplétion du pétrole. Elles serviront à maintenir l’indispensable.


            • sonearlia sonearlia 19 juillet 2010 22:49

              Il y en a qui devrait relire l’article, on y parle pas de moteur a eau, mais de carburant produit par des algues ou micro-algues.


              • manusan 20 juillet 2010 07:07

                A cette vitesse de développement technique vous verrez que bientôt il suffira juste de pisser dans le réservoir.


                • zadig 20 juillet 2010 08:52

                  Je m’interroge :

                  Pourquoi cette caricature d’article a été choisie pour être publiée.

                  Deux hypothèses :

                  1) Les autres articles candidats à la publication sont encore plus nuls.
                  2) Agoravox tire un bénéfice à la publication de ce déchet.

                  Si quelqu’un à un autre hypothèse  ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès