Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Un savant fou dans un monde de fou

Un savant fou dans un monde de fou

Nikola Tesla, nom pratiquement inconnu du public a été le personnage qui aura marqué l’histoire de l’humanité. Plusieurs de ses découvertes auront inspiré beaucoup d’auteurs, que ce soit du livre, du film de SF et de la BD. Vous souvenez-vous de ce rayon de la mort, ce savant fou entouré d’éclairs, ce diabolique qui en veut à la terre entière ?

Certaines de ses inventions ont échappé à l’entendement collectif, engendrant l’appréhension et la peur, une chape de silence s’abattra sur les réalisations de ce personnage hors du commun, il disparaîtra de la presse traditionnelle et sera peu cité par la science.

Pourtant, il sera l’initiateur du progrès dans les sciences et techniques que nous utilisons de façon quotidienne.

L’invention à laquelle vous ne pouvez pas échapper est le courant alternatif. Celui-ci aura révolutionné le transport de l’énergie sur de longues distances en permettant aux industries de disposer d’une énergie mécanique et calorique favorisant l’essor industriel.

Plus de 700 brevets seront déposés par ce découvreur. Mais nous ne retiendrons que des noms comme Edison qui à cette époque défendait son courant continu, Marconi qui va s’accaparer jusqu’à la mort de Tesla l’invention de la radio émission et Westinghouse qui après lui avoir acheté les brevets de son courant alternatif lui signera un contrat de consultant pour approvisionner les Etats-Unis. En quelque sorte, les fournisseurs des nouvelles technologies débutantes de la fin du XIXe siècle et début du XXe.

Derrière ces applications naissantes se cachait déjà notre futur. La lampe à pastille de carbone qui donnera plus tard le tube néon fonctionnant avec une source à haute fréquence, vingt fois plus brillante que l’ampoule d’Edison que nous utilisons d’ailleurs encore de nos jours. Il est amusant de remarquer qu’aujourd’hui le souhait de J. L. Borloo est de remplacer toutes les ampoules d’Edison par des lampes fluo basse consommation. Mais encore, de cette lampe à pastille et d’après les recherches que fera Tesla sur les flux d’électrons, c’est le concept du microscope électronique qui verra le jour en 1939. Et plus encore, c’est l’accélérateur de particules à haute vitesse, c’est l’accélérateur de type cyclotron et le phénomène de résonance.

Il ouvre la voie de la transmission d’énergie et de la transmission radio. A la base, la bobine tesla. Elle sert en tant que dispositif de production des hautes tensions et est toujours utilisée de nos jours. Vous en découvrirez une application dans votre poste de télévision, le bloc THT qui alimente les canons à électrons bombardant votre tube cathodique.

Le principe du radar découvert et publié en 1900. Il sera mis au point par une équipe française en 1934 selon les principes énoncés par Tesla.

Il conçoit la télé automatisation et les prémices de l’informatique, mais personne ne comprend rien de rien. Au point que dans la seconde moitié du XXe siècle des inventeurs voulant déposer leurs brevets ont la stupéfaction de s’apercevoir que tesla les avaient précédés depuis longtemps.

Nous ne connaissons de ses découvertes que les applications ayant une réalité quotidienne, ou plus exactement celle dont les retombées financières ont autorisé le développement. D’autres seront stoppées, voir détruites.

Quelles peuvent en être les raisons ? Sans entrer dans le détail, voyons un peu comment fonctionne ce monde oscillatoire.

Je prends une fréquence de 850 MHZ, fréquence utilisée pour la transmission télévisuelle (par exemple TF1, une fréquence nocive). Les ondes radio électriques se déplacent à la même vitesse que la lumière c’est-à-dire à trois cents millions de mètres/secondes. Entre chaque fréquence, l’espace sera de 300 millions de m par secondes/850 millions de fréquence par secondes = 0,35 m. La longueur séparant chaque fréquence sera de 35 cm. Elle est composée d’un champ électrique et un champ magnétique, une antenne de 35 cm sera indispensable pour un bon accord de la fréquence avec la résonance de la transmission. La puissance sera à son maximum, les radios amateurs connaissent bien le TOS (taux d’ondes stationnaire, on parle aussi d’onde de sol). Si l’antenne est mal accordée, un retour d’énergie vers l’émetteur va se produire et des dégâts en surchauffe sont à craindre. Côté réception, ce sera uniquement une perte de signal.

Un récepteur accordé sur cette longueur d’onde (850 MHZ) reçoit donc la fréquence et en restitue le contenu. Pour rappel, les grandes ondes de longueur kilométrique traversent les bâtiments contrairement aux ondes courtes qui elles se réfléchissent sur les murs et l’ionosphère selon les fréquences et l’angle de réflexion. Les puissances d’émissions varient de watts ou kilowatts en fonction du territoire à couvrir et de sa géologie.

Notez que les champs électriques, magnétiques et résonances reviendront invariablement dans tout ce qui suivra.

Toutes les fréquences ont ce principe, mais les résultats peuvent avoir des aspects différents. A savoir les ELF, VF, VLF, VHF, UHF.

Tesla avait en tête un système mondial basé sur la mise en application de ses plus importantes découvertes. Une de ses fameuses expériences avait été d’attacher un oscillateur mécanique au pilier en fonte d’un bâtiment. La succession d’oscillation par effet de résonance avait amplifié le mouvement oscillatoire au point de faire trembler le bâtiment entier provoquant la panique des résidents.

La résonance, amplification d’une oscillation mécanique ou d’une vibration harmonique (fréquence).

Avec son transformateur « tesla » capable de produire les plus hauts voltages jamais atteint en utilisant les fréquences électriques, il obtient en 1899, grâce à des fonds la construction à Colorado Springs d’une station expérimentale à une altitude de 1 800 m sur le mont Pics. Surplombée d’un mât métallique de 37 m et d’une boule de cuivre de 90 cm à son extrémité, il entreprend ses recherches à grande échelle. Il découvrira les ondes stationnaires en traquant les orages. La construction à Long Island de « Wardencliffe » sera la prochaine étape.

 Les ondes stationnaires terrestres, la terre est sensible à des vibrations électriques sur certaines fréquences susceptibles de l’exciter violement. Ayant observé que les orages semblaient se décharger selon une forme d’onde stationnaire et se basant sur la théorie des oscillations mécaniques et de la résonance, il découvre le potentiel que représentent les ondes stationnaires et la conductibilité des hautes couches de l’atmosphère pour transmettre les énergies.

Son transmetteur amplificateur utilisera la terre par excitation pour transmettre l’énergie. Il propose une démonstration de transmission d’énergie sur une petite échelle, des journalistes en relateront les faits. Il allumera 200 lampes à incandescence de 50 watts à 42 km de sa station et sans fil, uniquement par émission d’énergie. Fort de cette réussite, Tesla décide depuis son laboratoire personnel muni d’une antenne de 60 m coiffée d’un globe de cuivre d’émettre une onde électrique autour de la planète, de la capter à son retour et de l’amplifier par une succession de pulsations électriques afin de créer un cycle continu d’intensité croissante. Un peu comme le pilier en fonte du bâtiment. Les habitants du voisinage assistent à une scène apocalyptique. Tout autour du laboratoire, la pelouse devient phosphorescente et traversée d’éclairs. A 50 m au-dessus des habitations, crépite un immense arc électrique accompagné par des coups de tonnerre. La génératrice municipale d’électricité ne résiste pas à cet afflux dévastateur d’énergie. Tous les circuits fondent.

Et son système sans fil Tesla de Long Island, la construction de la gigantesque tour « Wardencliffe » pour la transmission d’énergie. 57 m de hauteur, une circonférence de 21 m et à sa base une centrale électrique. Enfin Tesla pourra démontrer qu’il est possible de transmettre l’énergie électrique à moindres frais. Lors d’une conférence, il dévoilera ses projets de transmission d’énergies sans fil et déclarera être capable de l’apporter en n’importe quel point du globe. Il fut dit que, si ce procédé venait un jour à être mis en place dans le monde, il serait « sur le point de provoquer une révolution industrielle d’une ampleur inégalée ».

Ce fut le début de la fin, les travaux de la tour ne seront pas achevés pour l’usage espéré.

 J. P. Morgan, membre de Général Electric Company pour le contrôle de la future électrification de l’Amérique, coupera les fonds à Tesla et mettra son veto à toutes aides financières, Westinghouse lui emboîte le pas. Morgan se serait exprimé ainsi « si tout le monde peut puiser de l’énergie où mettrons-nous les compteurs ? » Les puissantes énergies mises en œuvre par Tesla, ayant entre autres occasionné des dommages à la centrale électrique de Colorado Springs, contribueront à le diaboliser définitivement. Il ne pourra pas achever son travail. Toutes les installations furent détruites en 1917.

Tesla donnera une autre version sur ses relations avec J. P. Morgan.

Il dira que ses problèmes financiers étaient liés à la conjoncture mondiale et n’avait aucun rapport d’ordre commercial. Quant à la destruction de ses stations, le monde n’était pas prêt pour lui, trop en avance sur son temps et terminera sur le fait qu’un jour ces travaux l’emporteront finalement.

Ses travaux ne seront pas oubliés dans le monde des petits inventeurs (d’autres fous), mais surtout des gouvernements enclins à enfermer les fous solitaires. Ces gouvernements ayant comme à l’accoutumé des orientations guerrières. Enfin ! Soyons optimiste, la guerre nucléaire n’ayant toujours pas eu lieu, gardons à l’esprit que la menace nucléaire est toutefois omniprésente, voyez Tchernobyl. Faut-il donc à chaque fois en vendanger le pire pour en tirer la lie. Il semblerait que 300 de ses inventions auraient été classées top secret… sans certitudes. En 1891, Tesla parle d’énergie libre, sa question était de savoir si elle était statique ou cinétique. Si elle est cinétique, l’humanité pourra, grâce à la technique, enclencher les rouages de l’énergie naturelle. Où se trouve cette énergie ? Tesla parle de l’éther. Einstein peu convaincu au début reviendra sur ses propos avec quelques nuances. Cet épisode tombera dans l’oubli de la communauté scientifique. Ce principe d’éther risquant de déraper dans les pseudo-sciences et l’ésotérisme. A mi-mots, la relativité devra s’en passer.

Les ressources financières naturelles de la Terre n’ayant pas dit leur dernier baril de dollars, il faudra vous contenter des éoliennes comme alternatives pour quelques décennies de plus avant d’autoriser d’autres énergies de grande envergure. Pour vous faire patienter, vous aurez droit au canon à particule en action sur les champs de bataille. Les erreurs de cibles, bien ennuyeux. Et HAARP, un projet dont on ne sait pas véritablement les motivations finales. Nous pouvons souhaiter que l’humanité saura s’en accommoder avec raison.

Fondé sur les découvertes scientifiques de Nikola Tesla, HAARP utilise les techniques radioélectriques afin de modifier localement l’ionosphère, par excitation via des ondes haute fréquence (HF), et ainsi d’étudier les modifications sur les communications longues distances, c’est ce qui est dit. Mais la puissance de HAARP peut provoquer des illuminations de l’ionosphère de type aurore boréale, des modifications climatiques et des champs de résonance de fortes amplitudes. Occasionnellement, quelques radioamateurs sont amenés à participer à ce projet en communiquant des rapports d’écoute lors de tests effectués sur 3.3, 3.39 et 6.99 MHz.

Tesla décédera le 7 janvier 1943, toutes ses affaires personnelles seront saisies et son laboratoire détruit par un malencontreux incendie.

Est-ce que ce monde est fou ?

Gasty


http://quanthomme.free.fr/energielibre/chercheurs/teslabio.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 31 octobre 2008 11:38

    le général Bigeard a repris le brevet pour sa gégène ! et W.Bush en a fait usage à Abu Graib ! smiley


    • Zalka Zalka 31 octobre 2008 12:05

      Passionant. Merci Gasty. Une petite anecdote à propos d’Edison : lorsqu’il combattait l’usage du courant alternatif, il démontrait les effets létaux de ce courant en branchant des lapins sur du courant alternatif en public. Ce qui inspira grandement les autorités au point qu’on lui demanda de mettre au point la chaise électrique. L’idée de courant continu fut toutefois vite abandonnée, car le risque réel du courant alternatif est maitrisable, alors que la solution d’Edison demandait une mini centrale par quartier.


      • Deneb Deneb 1er novembre 2008 08:55

        Vegétarien - un ancien mot indien pour dire "mauvais chasseur"


      • Céphale Céphale 31 octobre 2008 12:25

        La bobine de Tesla, dont j’ai fait la découverte dans un livre de mon grand-père, ainsi que le poste à galène, a bercé mon enfance.


        • zelectron zelectron 31 octobre 2008 12:43

          Bravo Gasty ! merci pour cet article
          L’incendie malencontreux ne l’a pas été pour tout le monde (cf General Electric ?)
          Tesla a suscité de son vivant une jalousie morbide de la part de ses pairs qui pour certains ne comprenaient rien mais dénigraient à qui mieux mieux ce pauvre Nikola qui par réaction au chagrin qu’il en avait perdait petit à petit le contrôle de ses émotions, ce fut ignoble.


          @ george
          - "En effet Nikola Tesla est très peu connu du grand public et pour cause, ses travaux sur l’énergie libre ne sont pas du goût de tout le monde" prémonitoire ? il était Serbe ! (Bien sûr aujourd’hui les Croates le revendiquent)

          - L’aeroport de Belgrade porte son nom

          C’est l’exemple même du génie bafoué par les sots






          • C. Gougoussis 31 octobre 2008 13:14

            IL faut arrêter le délire de la science "officielle" qui persécute Tesla !
            Le prix Nobel a été proposé à Tesla en 1915 mais il l’a refusé.
            Les inventions de Tesla ne sont absolument pas la source d’une énergie libre ou gratuite. La bobine de Tesla permet de transporter de l’énergie d’un point à un autre, mais le rendement est très faible. Il n’y a absolument aucun mystère là-dedans.

            Par ailleurs, l’article est très confus d’un point de vue scientifique, il y a un mauvais emploi de pas mal de termes...

            CG


            • Gasty Gasty 31 octobre 2008 13:54

              @ Gougoussi

              Soyez plus précis !

              Je ne parle pas non plus en terme scientifique, n’étant pas un scientifique. Ses expériences ont démontrés la faisabilité de son projet.

              Citez moi une expérience équivalente à ce qui devait etre réalisé à long Island et qui fut détruit.


            • C. Gougoussis 31 octobre 2008 14:15

              par exemple vous confondez fréquence et longueur d’onde.

              Le générateur Tesla est une bobine couplée à un condensateur qui forment un circuit résonnant, excité par une autre petite bobine. L’ensemble du dispositif rayonne des ondes électromagnétiques, qui se propagent selon les équations de Maxwell. Elles se dispersent dans toutes les direction, ce qui fait que leur intensité diminue avec la distance. On ne peut pas récupérer toute l’énergie émise, même en utilisant une antenne résonante. Il n’y a nulle part création d’énergie à partir de rien.

              J’ai moi-même construit une bobine Tesla il y a quelques années, et c’est vrai que c’est impressionnant. D’ailleurs il y a des entreprises spécialisées dans les spectacles à grande échelle avec les bobines Tesla. Mais il n’y a absolument rien de mystérieux là-dedans.

              De plus, l’existence de l’éther a été infirmée par toutes les expériences qui confirment la relativité, comme l’expérience de Michelson et Morley ou la mesure de l’énergie des électons à grande vitesse.


            • spartacus1 spartacus1 31 octobre 2008 14:18

              Comme le dit C. Cougoussis, il faut arrêter de dire que la science dite officielle persécute Tesla.
              Bien au contraire, elle l’honore, par exemple en donnant son nom à l’unité d’induction magnétique du système international d’unités. C’est à dire qu’on le considère comme un Watt, un Volta, un Gauss ou un Ampère. Si vous appelez cela de la persécution, alors moi j’aimerais bien être persécuté de cette façon et voir mon nom associé à ces noms prestigieux.

              Bons, certains de ses travaux ont fait l’objet de polémiques et ne sont plus vraiment considérés comme totalement sérieux : rayon de la mort (rien à voir avec le laser), énergie du vide. C’est cela qui permet à des gens sans grande culture scientifique de brasser du vent et d’amuser la galerie avec une argumentation pseudo-scientifique.


            • DJ.PESSOA DJ.PESSOA 31 octobre 2008 16:34

              Il ne faut exagérer ni dans un sens, ni dans l’autre...
              Souvenez-vous de Boliay et Lobatchevski qui ont fondé les géométries non euclidiennes :
              la science officielle, les universitaires, les académiciens, en général, leur tiraient dessus à gros boulets. C’est un cas classique qu’on étudie en épistémologie.
              Gauss qui les avait précédés dans leurs travaux, avait décidé de ne rien publier dessus, s’attendant au pharisianisme et à l’étroitesse d’esprit de ses pairs.
              Le cas n’est pas unique, et ce qui arrive le plus souvent, c’est que les travaux de grande portée sont honorés... disons entre 50 et 100 ans après ! Einstein lui-même n’a pas eu le prix Nobel pour la Relativité qui était peu comprise et très discutée, mais pour ses travaux sur l’effet photoelectrique.
              Dans les universités, aujourd’hui, c’est la guéguerre entre chercheurs pour qui aura ses crédits, et beaucoup de coups bas se multiplient.
              Bref, cher M. Gougoussis, il est sage de modérer les envolées sur Tesla, martyr de la science (c’est en effet comiquement exagéré) mais veillons à ne pas entrer dans le délire inverse et béatifie le monde des savants...


            • Gasty Gasty 31 octobre 2008 23:22

              @ Goussoussis

              Je ne comprend pas comment vous définissez une longueur d’onde.

              Quel est la longueur d’onde d’une fréquence de 850 MHZ ???

              Si je fais un rapprochement entre fréquence, oscillation et résonance, n’y voyez vous pas une relation. Si je parle géologie, c’est bien parce la terre n’a pas une structure uniforme et Tesla l’avait parfaitement intégré dans ses recherches.


              Il n’y a nulle part création d’énergie à partir de rien

              La tour de « Wardencliffe » je dis bien qu’elle comporte une centrale électrique à sa base. Mais pouvez vous prouver qu’une onde de forte intensité ne pourra etre amplifié par résonance. Et retourner plus d’énergie qu’au départ.

              De plus, qui vous parle de mystère, puisque Tesla l’a fait et qu’il en ai l’inventeur.

              Que penser du Minato ? Qui produit plus qu’il ne consomme.


            • TSS 31 octobre 2008 13:29

              Tesla est un genie largement au niveau d’Entein !!!


              • TSS 31 octobre 2008 13:31

                Einstein pardon  !


              • spartacus1 spartacus1 31 octobre 2008 14:25

                Tesla un inventeur comme il se définissait lui-même. Pas grand chose à voir avec un physicien théoricien comme Einstein.
                On ne peut rien comparer entre les deux.


              • spartacus1 spartacus1 31 octobre 2008 14:30

                Une erreur de manip m’a fait poster prématurément. Je disais donc :

                On ne peut rien comparer entre les deux.

                Tesla aurait sans doute eu bien du mal à aligner les équations de la relativité. Einstein aurait sans doute eu bien du mal à faire les expériementations et inventions de Tesla (même si, pour gagner sa vie, il a travaillé un certain temps dans un bureau de brevets).


              • Jason Jason 31 octobre 2008 13:35

                Je confirme ce que dit C. Gougoussis. Le rêve de Tesla de transporter de l’énergie électrique par voie d’émetteurs d’ondes électro-magnétique se révéla un fiasco. Il a donné son nom à une technique de fabrication de solénoïdes, en concurrence avec Bourne.

                Quant à la vitesse de la lumière, elle n’est que de : C = 300.000 km/sec. Modérez votre impétuosité et soyez plus précis. On parle de sciences et techniques après tout... et pas de recettes de cuisine.


                • Gasty Gasty 31 octobre 2008 13:46

                  @ jason

                  Je parle en mètres.



                • K K 31 octobre 2008 14:57

                  gasty :

                  et vous avez parfaitement raison, c’est l’unité légale


                • pluton 31 octobre 2008 18:00

                  C’est particulièrement agaçant ces gens qui se croient intelligents et qui critiquent après avoir lu les articles par-dessus la jambe. Honte sur vous Jason.


                • Super resistant de l’islam 31 octobre 2008 14:31

                  Bravo gasty pour cet article sur l’un des grands inventeurs et savants de notre histoire !  smiley
                  Un vrai decouvreur malheureusement trop inconnu.

                  Nul doute que cet homme , s’il etait encore de ce monde, aurait pu faire de grandes choses.


                  A noter, si tu ne l’as pas vu, le film " le prestige" avec Hugh Jackman dans lequel le personnage de nikolas tesla tient un role crucial.
                  http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=108998.html

                  Un excellent film à l’ambiance envoutante. smiley



                  • Gasty Gasty 31 octobre 2008 23:25

                    Un film qui me plaira , j’en suis sûr. smiley


                  • spartacus1 spartacus1 31 octobre 2008 17:12

                    Cela n’a pas grand chose à voir (enfin directement) avec les travaux de Tesla. C’est plus ou moins, tout bonnement, un moteur linéaire, comme celui que l’on utilise pour mouvoir les monorails. Mais pour en faire un canon, il faut que l’énergie soit appliquée en un cours laps de temps (grosse puissance), c’est, plus ou moins là que le bat blesse.


                  • spartacus1 spartacus1 31 octobre 2008 17:26

                    moi Minet trouve tout
                    Rien de bien mytérieux, les variations du champ électromagnétique induites par la vibrations des cordes de la guitare électrique. Ces variations agissent sur l’arc électrique et le modifie en conformité avec les équatins de Maxwell.

                    moi Minet trouve tout
                    Tout à fait classique. C’est plus ou moins, de nouveau un moteur linéaire. C’est exactement ce qui est utilisé dans les accélérateurs de particules, par exemple le nouveau LHC du CERN. Dans le cas des accélérateurs on n’accélère pas des billes métalliques mais des particules, électrons ou hadrons dans le cas du LHC.


                  • spartacus1 spartacus1 31 octobre 2008 19:00

                    Cher Le Furtif,

                    Il se trouve que la physique c’est mon métier, alors lorsque je vois débiter des aneries (rassure-toi, pas de ta part, tu as visionné des sites internet et tu poses des questions, choses louables) cela me fait réagir.

                    Malheureusement, je ne sais pas tout, si, toute fausse modestie mise à part, je m’estime assez compétent en matière de sciences physiques et mathématique, j’ai passablement de lacunes dans les sciences naturelles, sans parler des sciences sociales.
                    Mais, conscient de mes lacunes, c’est des sujets que je n’aborde pas.


                  • maharadh maharadh 31 octobre 2008 15:51

                    Bravo et merci à Gatsy , je n’ai pas tout comprise non plus, mais cet article est très interressant.

                    Qui à dit que les médias citoyens ne servaient à rien ?


                    • maharadh maharadh 31 octobre 2008 15:56

                      Merci à Le Furtif pour son lien en voici un autre :
                      membres.lycos.fr/rotarysu/Technique.htm


                      • spartacus1 spartacus1 31 octobre 2008 17:40

                        Je crois que pour ceux qui ont connu la guerre 39-45 le gazogène à bois leur rappelera de mauvais souvenirs.


                      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 31 octobre 2008 16:00

                        " En 1891 Tesla parle d’énergie libre, " Energie libre ! Scandaleux ! Il faut absolument arrêter cet homme...

                        Nous vivons en société, on ne peut donc pas accorder à chacun de produire, chez lui, sa propre énergie !

                        Il faut absolument un organe central auquel chacun soit raccordé...à une facture d’abonnement !

                        Un autre inventeur de ce type, qui était parti pour révolutionner le monde automobile a été sévèrement enterré par les lobbies de l’époque : Preston Tucker. Il avait inventé la ceinture de sécurité en 1954, mais a été laché par les banques le soir de sa première journée de montage de ses chaines. Cinquante modèles construits, dont quarante cinq roulent encore aujourd’hui. Il est mort ruiné et malade. Pourtant, il a fallu des centaines de milliers de morts éjectés par le pare brise avant que les autorités n’imposent enfin cette ceinture...qui s’en souvient ?

                        Je ne sais pas si cela a un rapport avec le génial inventeur, mais une voiture porte désormais son nom : http://evenements.caradisiac.com/salon-paris/2008/La-Tesla-Roadster-electrique-testee-sur-la-piste-d-essai-289

                        Mais la plus grande invention de nos jours, savamment prodiguée par nos gouvernants et les lobbies qui sont au dessus, est la dépendance sociale par abonnement. Tous les descendants d’esclave que nous sommes tous ...en redemandent.


                        • Furtive Sentinelle Furtive Sentinelle 31 octobre 2008 18:26

                          Même si l’article n’a pas pour vocation d’être un cours magistral, j’ai aimé cette vulgarisation qui enjoint à approfondir la connaissance de cet inventeur méconnu et de s’intéresser à la science.

                          Et pour une fois les échanges ne sont pas insipides et déplacés il y a de la tenue.

                          Je mourrais moins con !!!!

                          Merci Gasty


                          • Parpaillot Parpaillot 31 octobre 2008 19:39

                            Merci pour cet article très intéressant Gasty !

                            Comme il a été rappelé dans un commentaire précédent, Tesla a par ailleurs donné son nom à l’unité physique quantifiant l’induction magnétique, unité que ceux qui ont eu le bonheur de calculer des transformateurs d’électricité connaissent bien !

                            Cordialement !


                            • Forest Ent Forest Ent 31 octobre 2008 21:10

                              J’ai tendance à ne pas prendre très au sérieux les théories qui parlent d’une source d’énergie gratuite et inépuisable occultée par les méchants banquiers. Ils ont tendance à outrepasser les principes de conservation.

                              L’existence d’un éther a été infirmée par Michelson, et Morley qui a quand même passé 30 ans à le traquer partout avec son interféromètre. Il n’y avait plus guère qu’Allais pour y croire, et s’il y a un parano théorie-du-complotiste, c’est bien lui ...

                              Ce dont parlait Einstein dans l’article cité n’a rien à voir avec un milieu dans lequel vibreraient des ondes électromagnétiques, mais caractérise la structure gravitationnelle. Il est vrai que la science reste aujourd’hui incapable d’expliquer la dualité gravitation/autres forces, qui semble irrémédiable. Einstein a passé plus de 20 ans à chercher une théorie englobante sans la trouver.

                              A l’heure actuelle, seules les théories des cordes proposent des pistes sérieuses de réconciliation, mais elles posent autant de problèmes qu’elles en résolvent. Et il s’en faut de quelques ordres de grandeurs qu’elles ne soient vérifiables.


                              • ffi ffi 1er novembre 2008 18:37

                                Forest ent

                                On nous a dit : "Il n’y a pas de lutte des classes, la preuve : l’URSS a perdu". Certains l’ont cru.

                                Dans le monde des bisounours. Les banquiers lui veulent du bien. Le monde est parfait, il n’y a pas de lutte d’intérêts, le patron t’augmente tous les mois par gentillesse...

                                Ce sont des faits : JP-Morgan a demandé et fait exécuter la destruction de la tour construite par Tesla.
                                Dans l’actualité récente :
                                L’inventeur des titres "pourris", dérivés, qui a mené à la bérésina de la finance, ce fut la société JP-Morgan (aujourd’hui controllé par les Rockfeller - dont tu pourras constater l’humanité des confidences que Nick Rockfeller aura fait à Aaron Russo sur n’importe quel site de vidéo en ligne : Aux yeux de ses gens, tu n’es certainement qu’une racaille). JP-Morgan, qui a embauché Tony Blair à la fin de son mandat de premier ministre, a racheté un certain nombre de boites touchées-coulées par la crise d’aujourd’hui à un prix très modeste (Bear Sterns et Washington Mutual). JP-Morgan, au conseil d’administration de la FED, que DSK, se propose d’entériner dans une grande banque centrale mondiale. En quoi ces gens méritent-ils autant de pouvoir ?
                                Alors, oui, peut-être que les assertions de Tesla sont des mirages, mais comment le savoir ? Les expérimentations sur le sujet ont été inlassablement sabotées.

                                Ensuite, dans le monde des bisournours, la science ne se trompe jamais : c’est un dogme que l’on récite par coeur sans jamais l’interroger.
                                Dans le monde réel, l’histoire montre que la science se trompe sans cesse, et c’est par cette capacité à le reconnaître qu’elle progresse.

                                Et bien, tu te trompes, Forest et tu cours.
                                L’aether, je pourrais t’expliquer cela en long et en large tellement je me suis documenté à ce sujet.
                                Oui, Allais a repris les expériences de Miller de mesure de la vitesse de la lumière. Et en appliquant la loi de Titus-Bode au système Terre-Lune, il démontre que la déviation de la vitesse de la lumière pourrait être due à la rotation de la Lune autour de la Terre. Ce qui impliquerait que l’aether n’est pas fixe, mais qu’il tourne avec les astres. (http://allais.maurice.free.fr/vent1.htm). Mais tu devras lire ceci  http://allais.maurice.free.fr/science.htm) afin de donner une opinion un peu argumentée.
                                Si tu suis les liens que j’ai mis plus bas (à http://www.ensmp.fr/aflb), tu verras que G. Lochak, élève de Louis de Broglie, Louis Néel et René Thom, envisage la possiblité d’un aether magnétique, comme Allais, mais par un chemin différent. Il en est de même pour K. Meyl, par un chemin encore différent !

                                Traiter Allais de parano, c’est insulter un vieillard, Allais a pourtant aussi écrit de magnifiques textes sur l’économie, qui décrit exactement les conséquences de l’économie casino, celle dont nous constatons aujourd’hui l’effondrement (http://etienne.chouard.free.fr/Europe/messages_recus/La_crise_mondiale_d_au jourd_hui_Maurice_Allais_1998.htm).
                                Une crise, dont les innovations de JP Morgan sont l’origine, et à qui DSK souhaite donner le pouvoir avec sa banque centrale mondiale ?

                                Le problème des bisounours dans ton genre Forest, c’est qu’ils sont tellement bornés et soumis qu’ils préfèrent continuer à se saouler avec les mirages qu’on leur sert quitte à se faire asservir, un peu comme les US ont saoûlé les indiens pour mieux les exterminer.

                                Alors c’est quoi ton camp : Collabo ou résistant ?


                              • ffi ffi 1er novembre 2008 19:02

                                A moins que ?
                                L’hypothèse de l’expansion terrestre soit fondée.
                                Cela impliquerait qu’il y a d’importants flux d’énergie convergents vers la terre (neutrinos), en particulier aux pôles, comme constaté sur les plaques de film à rayon X ramenées par Jean-Louis Etienne (http://www.ensmp.fr/aflb/AFLB-324/aflb324m579b.pdf). En conséquence, cette convergenge des flux d’énergie provoquerait - par équivalence masse-énergie - une création de matière au centre de la Terre, d’où l’expansion du globe terrestre.

                                Dans ce cas, nous pourrions tenter de capter cette énergie issue du cosmos, la seule conséquence étant une moindre expansion du globe. L’idée d’agir par résonnance est interessante. En provoquant un signal à très haute fréquence, mais sur un cycle incomplet, par équilibrage, cette énergie du cosmos viendrait compléter ce cycle, d’où récupération d’énergie.

                                Et oui.
                                Peut-être que la terre n’est pas une île isolée dans l’espace ? Comment l’homme pourrait-il manquer d’énergie, alors qu’il y a à 150 000 000 de km un géant en plein ébulition ?
                                RRRRRééééévvvvvooooollllluuuuutttttiiiiiooooonnnnn !
                                (vous êtes sourds ou quoi ?)


                              • Forest Ent Forest Ent 1er novembre 2008 20:56

                                J’ai déjà lu pas mal de papiers d’Allais sur l’interférométrie, et je trouve que j’y ai du mérite, parce que c’est tout sauf un physicien. Toute son argumentation est basée sur un truc totalement foireux. Il étudie les "résidus" de mesure de Miller, et constate qu’ils ont une variation saisonnière, ce qui est incompatible avec le principe de relativité. A part que. A part que les expériences de Miller se sont faites avec du matériel réel dans un environnement réel, donc soumis aux variations saisonnières. Ces variations sont inférieures au bruit de mesure. Elles ne montrent strictement rien. Aucun physicien sérieux ne peut soutenir un truc pareil.

                                De plus, il y a eu depuis Michelson des tas d’autres expériences qui donnent des résultats relativistes. Par exemple je serais curieux de voir l’éther expliquer la fréquence d’un cyclotron.

                                Alors c’est quoi ton camp : collabo ou résistant ?

                                Je n’aime pas les camps. Autant je suis prêt à croire qu’il y a des gens méchants, autant j’ai du mal à croire qu’il y en a des gentils.


                              • antitall antitall 31 octobre 2008 23:07

                                Très bel article sur un génie fortement inspiré et réduit à rien par la finance US voyant ses inventions mettre à bas leurs profits futurs.
                                Tesla n’a pas encore dit son dernier mot,d’autres chercheurs planchent ,parfois en secret ,sur la très contreversée énergie libre avec des résultats probants (gratuite,inépuisable, sans pollution,et sans danger...).....le pire cauchemar des lobbyes !!!
                                ex le moteur Minato déjà commercialisé au Japon
                                http://quanthomme.free.fr/nouvelles2004/nouvelle07042004.html


                                • ffi ffi 1er novembre 2008 01:53

                                  Effectivement, j’abonde dans le sens de l’article. L’étude de ces expériences pourrait fonder une véritable révolution scientifique. quelques liens sur l’énergie des neutrinos



                                  K Meyl (petits bateaux dans la vidéo = transmission d’énergie à distance, ondes scalaires) :
                                   http://www.meyl.eu/go/index.php?dir=60_Docs&page=1&sublevel=0
                                  Conséquences possibles : expansion terrestre, captation de l’énergie des neutrinos, transmission sans fil d’information et d’énergie)

                                  G. Lochak (Chemin plus compliqué par la quantique - transmutation d’élément)
                                   http://www.ensmp.fr/aflb/AFLB-331/aflb331m634.pdf
                                  Conséquences possibles : pétrole abiotique, transmutation d’éléments, création d’eau dans la croute terrestre ...

                                  Dans les 2 cas, les frontières entre chimie et nucléaire ne sont plus si nettes.

                                  Cela mériterait d’être creusé, pour qu’enfin les "scientifiques" institutionnels arrêtent de nous saouler avec leur balivernes telle la relativité, le temps qui se dilate, l’espace qui se courbe, l’espace à 15 dimensions, les trous noirs, la matière noire, la particule de Dieu ...

                                  En fait, je les plains : comme eux-même ils n’y comprennent plus rien, ils en sont réduit à répéter par coeur les calculs, comme des prêtres liraient la bible aux fidèles. Leur errance les réduits à s’effrayer de la possible création d’un trou noir par une expérience du CERN ! Ca ne pose pas question, ça ?

                                  Une révolution scientifique est à nos portes ! Vive Tesla !


                                  • fhefhe fhefhe 1er novembre 2008 08:32

                                    Merci , pour cet Article
                                    Qui a inventé la Roue ? Son Nom ?
                                    Une petite anedocte que j’ai vécue :
                                    Suite à la rupture de mes ligaments croisés du genou , j’ai été dans un centre de réeducation ou je me suis lié d’Amitié avec un Tetraplégique qui avait inventé....des pions en forme de "Losange" afin que quand les pions tombent ....ils restent sur place et ne roulent pas ... !!!
                                    Personne , n’a voulu ( et ne veut toujours pas) encore de son Invention , qui me disait-il serait trés bénéfiques pour tous les Handicapés qui aiment jouer aux dames , aux "morpions" etc....
                                    Il m’a également appris que la "Télécommande" avait été inventé par un Handicapé ...pour les Handicapés...
                                    Maintenant quand cette Télécommande tombe en Panne....nôtre "confort" se trouve handicapé...
                                    Nombreux sont les Inventeurs de Nôtre"confort" quotidien qui sont Anonymes
                                    Merci pour ce Complément d’Information sur la "Lumiére"
                                    Mais pour moi , Toute Invention "Validée" est le fruit de la recherche d’une multitude d’inconnus
                                    L’Imagination , pour moi des Inventeurs du" Dimanche" , mérite également une reconnaissance....
                                    "Inventer , c’est penser à Côté " Einstein


                                    • alberto alberto 1er novembre 2008 17:07

                                      Gasty : bravo pour ton article dédié à la mémoire d’un grand savant aujourd’hui un peu oublié ! Mais des oubliés il y en a tant d’autres...Même pour les plus grands dont les noms, à l’instard de Tesla, ont été dediés à une unité de mesure, comme Watt ou Coulomb, beaucoup de gens dont je fais parti, seraient bien embarassés de d’avoir à décrire le sujet de leurs travaux.
                                      La rédaction de ton article a dû te donner pas mal de boulot de recherches, mais bien agréable à lire.
                                      Une derniere chose, quand même, quand on essaiera de te refiler un truc qui produit plus d’énergie qu’il en consomme : gaffe !
                                      Bien à toi.


                                      • blibgnu blibgnu 3 novembre 2008 03:49

                                        Oh ! un article sur Tesla, ça c’est sympa, merci Gasty smiley


                                        • ffi ffi 4 novembre 2008 23:22

                                          Personnellement, j’ai trouvé intéressante l’étude d’Allais (polytechnicien).
                                          Effectivement, il organise les données mesurées par Miller (en temps sidéral) et effectivement cela donne des régularités saisonnières assez probantes. La différence de la vitesse de la lumière selon les azimuths est en moyenne de 8 km/s, et ce résultat corresponds aux résultats trouvés par Michelson et est cohérent avec la loi de Titus-Bode appliquée au système Terre-Lune.
                                          C’est bien évidemment contraire à la relativité.
                                          Tu peux regarder une étude sur les autres mesures de la vitesse de la lumière ici
                                          Ensuite, considérer la modification du rythme d’une horloge physique avec la vitesse, c’est un peu différent que d’envisager une modification du temps lui-même.

                                          Bref, reconnaissons que la relativité est issue d’une astuce de calcul assez grossière, un changement de référentiel assez tordu, dans le simple but de forcer la conception ondulatoire de la lumière à être compatible avec la conception mécaniste galliléenne. Cette piste a été suivie, mais elle n’a pas aboutie à de grandes découvertes, au contraire, elle a finit par faire se perdre des générations de physiciens dans des calculs inextricables et tuer la logique. La voie contraire aurait aussi bien pu être suivie.

                                          Le plus grand problème de la relativité étant l’introduction du terme (1-v²/c²)^1/2 au dénominateur, introduisant une division par zéro, ce qui est fort peu scientifique à mes yeux et hautement improbable (en gros pour la lumière, le temps ne passe pas) et débouche nécessairement sur des singularités (ex : trou noir)

                                          Le second problème étant l’évacuation de toute la problématique des rayonnemments du cosmos (vent solaire, neutrinos, ...) hormis la lumière visible en postulant un espace abolument vide.

                                          D’où le fait que tu n’arrives pas à envisager la possibilité de prélever l’énergie dans le cosmos, celle qui se manifeste par la foudre, et que tu en sois réduit à penser le système terrestre comme une île isolée dans l’espace.

                                          C’est là tout l’intérêt du travail de Tesla. Cela prend le contrepied de la relativité. Plutôt que de "forcer" l’électromagnétisme du XIXème siècle à être compatible avec la mécanique de XVIème siècle (en courbant l’espace, contractant le temps) pour sauver le dogme ancien, c’est un excellent point de départ pour tenter de penser la mécanique en tant que conséquence de l’électromagnétisme (ou éventuellement une théorie plus générale).

                                          Oui, j’affirme que cette piste est fort intéressante, que cela reste une hypothèse, mais qu’elle mérite d’être creusée. Et que le travail d’Allais est sérieux.

                                          A moins que tu ne m’expliques que la loi de Titus-Bode peut être retrouvée grace la relativité ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès