Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Une mise en garde prophétique à la veille des élections américaines

Une mise en garde prophétique à la veille des élections américaines

« Le vote par ordinateur peut obtenir ce que toutes les armées de la Terre ne pourront jamais obtenir : priver les Américains de leurs droits électoraux et remettre les élections entre les mains d’opérateurs de machines électroniques. »

Cette mise en garde fut faite en 1968 par Dan Smoot, qui a publié entre 1950 et 1971 The Dan Smoot Report. (Voir l’article de Wikipedia sur cet ancien agent du FBI converti en activiste conservateur.)

Les craintes envers la technologie appliquée aux scrutins électoraux ne datent pas d’aujourd’hui. Il suffit, pour s’en convaincre, d’écouter Douglas Jones, professeur associé en science informatique à l’Université de l’Iowa, de lire un extrait provenant d’un média écrit, à la 23e minute de l’émission Talk of the Nation (NPR) du 24 octobre dernier.

L’extrait lu par Jones aurait pu être écrit en 2006, à tel point les problèmes soulevés sont les mêmes (aucune possibilité de recompter les votes, des démocrates convaincus que les machines à voter favorisent les républicains, un expert renommé faisant la démonstration publique de la facilité avec laquelle les machines peuvent être truquées, etc.).

Jones avait en fait lu un reportage datant de 1925, année où les machines à voter mécaniques font leur apparition à New York. La mécanisation du vote électoral aux États-Unis était déjà vieille d’un demi-siècle.

Pour revenir au Dan Smoot Report, celui-ci s’en prenait au vote avec des machines à cartes perforées (punch card systems), une technologie que contrôlait IBM. Quatre systèmes dominaient : Votomatic, Vote Recorder, Vote-A-Corder, et Vot-A-Maker.

Le père des machines à voter est Thomas Edison (US Patent 90,646 du 1er juin 1869) et c’est au Congrès américain que sa machine fut utilisée. Edison combina la mécanique et l’électricité. Le télégraphiste Dewitt Roberts, enthousiaste au point d’avoir obtenu de faire une démonstration de l’invention devant des élus du Congrès dès 1869, s’était fait répondre : « If there is any invention on earth that we don’t want down here, that is it. »

Quelques années plus tard, l’aventure du vote mécanisé, puis électronique, commençait.

The Dan Smoot Report, Vol. 14, No. 49 (Broadcast 693) December 2, 1968. Punch Card Voting.

Talk Of The Nation. NPR. October 24, 2006. Questions Raised About Security of Voting Technology.

technocratie.org


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • paul (---.---.114.210) 6 novembre 2006 13:32

    ce ne sont pas les citoyens américains qui décident, les décideurs sont les industries d’armement, pétrolières et les banques. d’ou l’intéret qu’un maximum de gens n’aillent plus voter pour l’emporter à chaque fois. qui contrôle les votes même en papier, ceux qui vont voter voir payé pour aller voter. donc voter ou pas revient au même.


    • Panama (---.---.198.59) 6 novembre 2006 16:37

      Paul, les USA sont encore une démocratie.

      Il y a de la marge jusqu’au plébiscite (100% de oui !) de Sadam Hussein.


    • nico (---.---.180.194) 6 novembre 2006 18:03

      de toute façon il n’y a que deux solutions :
      — garder une version papier et donc engager de gros frais pour installer les ordis pour pas grand chose
      — renoncer à toutes transparence dans les votes(base de la démocratie)

      je ne comprend même pas comment on peut se poser la question


      • bourgpat (---.---.8.30) 6 novembre 2006 18:37

        Un autre article trouvé il y a quelque temps sur le net au sujet du vote électronique.

        http://www.theregister.co.uk/2006/10/10/chaos_calls_for_ban/

        Quand on souhaite expertiser la sécurité d’un système, il faut trouver les bonnes personnes pour la valider. Un serrurier vous donnera bcp plus d’information sur la sécurité des serrures qu’il ouvre que le fabricant.


        • Michel Monette 7 novembre 2006 02:01

          Il va se mettre à pleuvoir des photos et des vidéos compromettantes. Ce vidéo tourné en Floride vaut le détour !

          Anyone can be Hacking Democracy in Florida Part 1.


        • Michel Monette 7 novembre 2006 05:48

          Merci de l’avoir signalé smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès