Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Une nouvelle drogue : La High-Tech !

Une nouvelle drogue : La High-Tech !

Une nouveauté est encore sorti ! On entend parler de la Google Car une révolution dans l'automobile et tout le monde s'émerveille face à ce petit cube sur quatre roues qui se meut tout seul dans la circulation et la firme américaine de sortir les statistiques d'accident de son nouveau née en nous certifiant la preuve des chiffres à l'appui que sa voiture automatique est plus fiable qu'un conducteur humain !

Que faire ? La technique est plus efficace que l'homme elle le remplace. Notre rapport au monde se fera de plus en plus à travers la machine, notre dépendance s'aggravant par la même.

 

La perte d'autonomie dans les besoins essentiels de l'homme comme se nourrir, boire, s'abriter, se déplacer, se soigner fait qu'une dépendance maladive, une intoxication aïgue transforme l'homme en un junkie défendant et protégeant son dealer.

L'image est parlante et dérangeante.

La complexité et l'interdépendance des différentes économies basées sur la croissance rend le système actuel fortement instable. Ces causes d'instabilités comme la déplétion des ressources naturelles, la chute du TRE, la pollution, l'érosion des sols, le poids de la finance sont accentués par le système lui-même.

Sa complexité engendre un manque d'autonomie des personnes leur empêchant une remise en cause du dit système.C'est là où se joue le drame car s'ensuit un emballement, une fuite en avant dans la certitude d'une Science toute puissante pour régler les problèmes. On entre non plus dans un comportement rationnel mais dans une croyance.

Les histoires que l'on raconte autour de nous ont colonisé notre imaginaire dans la résolution des problème par la science, nous pouvons citer l'exemple d'Interstellar ou de la voiture électrique comme solution à la pollution automobile, elle nous conforte dans l'idée qu'elle seule nous sauvera sans jamais remettre en cause notre mode de vie, de consommation et notre relation au monde.

Un mot résume bien cela, il s'agit du Progrès dans le sens « Évolution régulière de l'humanité, de la civilisation vers un but idéal », à lui seul il incarne cette croyance aveugle et démesurée car quand lorsque l'on utilise il décrit à chaque fois une nouveauté technique nous faisant croire qu'elle apporte un bienfait pour l'humanité. Le junkie demande une dose toujours plus élevé de drogue tout en se plaignant des douleurs qu'il ressent. Le dealer qui est un homme intelligent et flexible lui présente une nouvelle drogue qu'il lui donne les mêmes effets avec une nocivité moindre. Le plus cocasse dans cette histoire est qu'il n'a même plus besoin d'être rassuré car tout ce qui est nouveau , justifie à lui seul un progrès.

Par cette image on peut illustrer un principe qui rend néfaste toute nouveauté quand elle intégrée dans un modèle expansionniste. Nous parlons ici de l'effet rebond décrit par l'économiste britannique William Stanley Jevons. Avec cette nouvelle drogue le junkie va augmenter sa consommation de telle façon que son corps sera encore plus affecté qu'avec l'ancienne.

Le but de cette courte présentation est de montrer que nous sommes des junkies de technologie avec une dépendance sans cesse croissante. Nous savons que nous entrons dans une période de forte instabilité et nous n'avons dans toute l'histoire de l'Homme jamais été aussi dépendant pour satisfaire nos besoins primaires. Nous accélérons cette effondrement en ne remettant pas en cause notre mode de vie. La saignée pour soigner une hémorragie.

Une demande de changement radical est difficile et coupée de toute réalité, au lieu d'être contraint d'arrêter du jour au lendemain notre drogue, il nous faut réfléchir et repenser chaque action du quotidien pour améliorer notre indépendance et notre influence sur notre environnement. Les solutions existent, il ne manque que la volonté.

Je vous cite :

-L'utilisation du vélo au lieu de la voiture

-Consommer local

-Favoriser la réparation des objets

-Mettre un pull au lieu d'augmenter le chauffage

-Limiter l'utilisation des hautes technologies comme les smartphones, les liseuses,

-Remettre en avant les goûts simples tels que la lecture, les jeux de société, jouer un instrument

Ce n'est qu'un début car nous savons que les limites sont là et le changement sera beaucoup plus radical mais en prendre conscience permettra d'avoir les bons comportements et de pas se retrouver dans la position de l'accusateur sans solution.

 

Pour continuer sur ce thème je vous propose de lire :

 

L'âge des Low Tech de Philippe BIHOUIX édition Anthropocène Seuil

Les limites de la croissance Donella MEADOWS, Denis MEADOWS, Jorgen RANDERS édition Rue de l'échiquier

Comment tout peut s'effondrer Pablo SERVIGNE Raphaël STEVENS édition Anthropocène Seuil

Le grand pillage Ugo BARDI édition Les petits matins

 

Un journal à consulter régulièrement : BASTAMAG


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Gasty Gasty 26 mai 2015 12:36

    Comme nous n’avons pas opter pour l’innée, il nous faut acquérir.


    • hunter hunter 26 mai 2015 14:23

      salut à tous,

      Je ne suis pas techno addict (j’ai même pas de smartphone ni de compte fesse de bouc), mais l’idée d’une bagnole qui soit conduite par un ordinateur, ne m’effraie pas !
      Conduire est chiant ( exemple d’un trajet de A à B), long par exemple ! Je préfèrerai que la bagnole fasse le boulot, pendant que je dors, bouquine, ou lutine une blonde !

      Et puis, quand je vois comment ça conduit chez moi ( dépassement en côte, en virage, sur ligne blanche, excès de vitesse permanents, etc, etc....), tout ça parce que les conducteurs marinent dans l’alcool, je me dis qu’il vaudrait mieux pour beaucoup d’acheter une bagnole autonome, et de rendre définitivement leur permis !

      Mon lieu de résidence est un département peu peuplé, mais le plus accidentogène du pays ! Pas une semaine sans que les canards locaux annoncent des froissements de tôle mortels, qui déciment en priorité des individus jeunes, grands amateurs de beuveries, de cannabis et de médocs.....

      Adishatz

      H/


      • tRivi 26 mai 2015 15:28
        Très bon articles mais,

        « Limiter l’utilisation des hautes technologies comme les smartphones, les liseuses »

        Juste un petit désaccord avec l’auteur en ce qui concerne les liseuses. Car en effet selon l’utilisation que l’on en fait (fréquence,quantité de livres lus), cela peut être beaucoup plus écologique, économique d’en avoir une du moment que l’on parle de long terme. De plus le rayonnement émis par une liseuse n’est pas le même qu’une tablette, il n’affecte pas le cerveau de la même manière. 

        Après en ce qui concerne les effets de mode que ça soit du high-tech ou autre chose, c’est toujours la même soupe. L’important c’est que l’utilisateur se responsabilise sur ça manière de « consommer » et de « s’approprier » l’outil qu’il utilise.


        • Attilax Attilax 26 mai 2015 20:02

          @tRivi
          Avec les liseuses à encre électronique, il n’y a pas du tout de rayonnement. Il faut une source extérieure de lumière, ou alors au mieux, sur les derniers modèles il y a une loupiote sur les côtés, mais JAMAIS un rétro-éclairage, car ça flingue les yeux...


        • tRivi 27 mai 2015 10:14

          @Attilax

          Mais on ne peut pas lire une liseuse dans le noir ? Je n’en utilise pas mais d’après ce que j’ai vu, il faut une source lumineuse externe à la liseuse pour arriver à lire si je ne me trompe pas ? 
          En espérant que certains n’utilise pas leur écran d’ordinateur pour la lire :p...

        • Attilax Attilax 28 mai 2015 20:28

          @tRivi
          Sur les premières, on ne peut pas lire dans le noir. J’ai la première kobo, et il n’y a aucun rayonnement, il faut du jour ou une lampe pour pouvoir lire. En revanche, sur les derniers modèles, ils ont rajouté des diodes qui éclairent la page, mais par dessus, en passant par les côtés, ce n’est donc pas du rétro éclairage. J’ai offert ce modèle à ma femme qui n’utilise jamais cette option car elle perd la sensation « papier »...
          A savoir : n’installez surtout pas les derniers firmwares, car ils vous empêchent d’utiliser la tablette comme un espace de stockage : on est alors obligé de passer par la boutique en ligne. Mieux vaut garder les premiers firmwares qui vous laissent installer ce que vous bon vous semble sur votre appareil. Ils veulent s’assurer que personne ne lira des romans « piratés » je présume, mais je déteste être prisonnier d’un système commerciale. Et je me sers beaucoup de la liseuse pour lire des PDF, donc pas de ça Lisette !


        • nours77 nours77 26 mai 2015 17:32

          Bonjours Pilou,


          Une réflexion très simpliste et bien en fouillis....

          Il ne faut pas être rétrograde au progrès comme ceci, tout progrès ne signifie pas de nouvelles chaines asservissant l humanité (on peut toujours utilisé un tourne vis, mais quand on a une visseuse...) ou de nouvelles sources de pollutions (les produits de beautés par exemple...)

          La voiture électrique aurait pu être une avancer qui aurait libéré les transports (on recharge sa voiture sur un prise de courant sur sont parking), mais les industrielles ne le voyaient pas ainsi et on fait louer les batteries des voitures électrique, la voiture est a toi mais pas sa batterie... Impossible que ce soit intéressantes ainsi, mais ça favorise la filaire du pétrole...

          Il me semble que tu confonde quelques choses d importantes, le travaille n a jamais apporté la liberté...
          Il apporte dans notre modèle de société le moyen pour vivre... l argent. L homme a besoin de nourriture, de sommeil, d un endroit ou vivre et poser ces affaires, et de loisir. Le travaille n est pas un besoin vitale, (Dans un société idyllique, les machines s occupent des taches a accomplir dites « vitale » et les hommes utilisent leurs imagination pour le reste dit « créatif » ...)

          La science est un outil, qui a remplacer le mysticisme, ce qui a mon sens est quand même meilleur contre un obscurantisme dérangeant (le tonnerre c est deux masse d aire qui ce frotte, ce qui génèrent de l électricité statique, ce n est pas le dieu du tonnerre qui s énerve, Priez bande de larve ... !), on peut être dépendant d un outil pour régler des problèmes, mais la science est directement issue de l intelligence humaine, ce qui est plus constructif que l imagination...

          Je veut bien utilisé un vélo, mais pour aller a Tarbes voir un amis, je vais quand même prendre le train et y être en 8 heures, au lieu d une semaine de vélo. Consommer locale, sans voiture pas trop le choix hein ? Ça dépend aussi du budget ! Elle est bien bonne celle la, le locale c est bien plus chère tu sais. Favorisé la réparation... ok alors, on repart depuis la base, les objets ne sont pas conçus pour être réparer, donc avant toutes choses, concevoir des objets réparable, et prévoir les pièces sur plus loin que le temps des garanties, mais ça, c est un autre problème non ? Limité... Ba voyons encore un qui a trop de libertés, c est un choix personnel qui n a besoin que des avertissements adéquates, Ah.... ! Je t interdis de toucher un smartphone, ou un xbox one ok, piloukalos ! C est pour ton bien... (de quel droit ce c... m interdirait quoi que se soit ! tu te dit... et tu a raison. C est a toi de choisir en connaissance de cause, je ne veut pas qu un pello vienne me dire ce que j ai a faire, normale...)
          L enfer est pavé de bonnes intentions y parait... 

          Limité la technologie peut être une solution pour sauver un système qui meure, en faisant marche arrière sur 60 ans d industrialisation... Ça redonnerait du travaille, pierre angulaire de la civilisation post royauté... Mais je pense qu être rétrograde au progrès ainsi, ne mènera nulle part, nous ainsi que nos société devons évoluer en même temps que la technologie... et dans un sens durable et équitable pour tous ! Ce qui est encore loin... et n a rien a voir avec la technologie mais les mentalités...


          • Piloukalos 26 mai 2015 20:32

            @nours77

            Bonsoir Nours77,

            Merci d’avoir pris le temps de lire l’article et de l’avoir commenté.

            Je vais tenter de reprendre chaque point.

            Pour le progrès, j’estime que l’on nous vend chaque nouveauté comme un objet qui facilite le quotidien, mais on oublie tout ce que ces objets High Tech génèrent comme pollution et comme souffrance. Le recyclage des déchets électroniques est extrêment difficile, la consommation en ressource naturelle de tous les gadgets du quotidien est un problème qui commence à apparaître. L’exemple de la visseuse est mal venue je ne considère pas cet outil comme de la haute technologie puisqui’il peut être réparable et son fonctionnement facilement comprégensible.
             Un objet High Tech devient un poison lorsqu’il apporte une réponse à un problème qui est dû à un comportement. Je cite l’exemple de la voiture. Elle est de plus en plus difficile à réparer car elle est bardée de technologie pour réduire sa consommation et pourtant les pic de pollution sont aujourd’hui de plus en plus fréquent car notre société en est devenue dépendante.
            Qu’il soit électrique à air comprimé ou que sais je le transport individuel est une hérésie on nous jugera dans quelques générations sur l’utilisation d’engin pesant plus d’une tonne avec un rendement de 30 % dans le cas du diesel pour déplacer une personne de 70kg et d’essayer de garder ce système en faisant varier soit l’énergie utilisée pour le mouvoir ou sa technologie d’aide à la conduite. On essaye de nous rendre plus belle la mariée alors que dès le départ nous avons l’intuition que le divorce est plus raisonnable..

            Pour le travail je parle en fait de savoir faire qui petit à petit se perd car il est remplacé par une technologie détenue par un petit nombre de personne, un exemple frappant est la décision du gouvernement finlandais d’abandonner l’enseignement de l’écriture cursive pour se focaliser sur l’apprentissage de la dactylographie.http://lesclesdedemain.lemonde.fr/revue-de-web/la-finlande-va-arreter-l-enseignement-de-l-ecriture-cursive_a-75-4581.html

            Je ne remet pas en cause la science comme une lutte contre l’obscurantisme mais comme une croyance que nous avons pour la résolution de nos problèmes actuels, je peux citer la géo-ingénierie comme domaine scientifique pour limiter le réchauffement de la planète. On n’oublie les causes on ne s’attaque qu’aux conséquences.

            Je ne parle pas de tout faire à vélo et traverser la France les fesses vissées sur une selle mais le potentiel de substition des petits déplacements en voiture par le vélo est conséquent. La majorité des trajets en voiture est inférieur à 5kms.

            Acheter local est certe plus chère mais permet de dynamiser une agriculutre locale génératirce d’emploi. Le supermarché du coin ne produit pas de nourriture il l’importe en dehors de la zone de vie ce qui rend un territoire sensible à une crise énergétique financière ou autres.

            Pour ton dernier commentaire il me semble que tu veuilles parler de croissance verte ce qu’on essaye de nous vendre à tout prix pour permettre de continuer à vivre sans rien remettre en cause à part de rouler à l’électrique plutôt qu’au gazoil. C’est pour moi de la poudre aux yeux. Nous avons le choix entre agir sur la demande c’est à dire réduire notre consommation d’énergie et de ressource ou l’offre c’est à dire tenter de réduire notre empreinte écologique par les nouvelles techonologies.

            Je ne suis pas un rétrograde ou un nostalgique du temps des cerises mais un être lucide qui regardant les indicateurs actuels (Pétrole, Eau , Erosion des sols, Réchauffement climatique, Pollution etc..) se posent la question de notre résilience face aux limites de notre planète.

            Bonne soirée.


          • hunter hunter 26 mai 2015 20:22

             Nours77,

            Par cette phrase :
             « Il me semble que tu confonde quelques choses d importantes, le travaille n a jamais apporté la liberté...Il apporte dans notre modèle de société le moyen pour vivre... »

             vous faites une analyse très pertinente, et vous démontrez comment le système du fétichisme de la marchandise associé à la démocratie de marché et d’opinion, a réduit le concept, l’idée de Liberté, à quelques principes relevant seulement du matérialisme : pour le citoyen lambda d’une société de type « occidentale développée », la programmation des esprits pratiquée depuis des décennies fait en sorte que dorénavant, la liberté, c’est celle de consommer, et effectivement, pour consommer il faut de la thune, et pour avoir de la thune, il faut bosser !

            D’où le consentement génral à l’esclavage du salariat, et bien sur du crédit, qui maintient le lien de soumission du dominé envers le système de dominance, jusque vers la fin de sa vie, période à laquelle, s’il se rend compte combien il fut blousé, de toute manière, il n’a en général plus l’énergie ni la force vitale de lutter contre, juste par exemple, pour protéger sa descendance !

            Adishatz

            H/


            • Ruut Ruut 29 mai 2015 16:53

              Une voiture sans pilote c’est pas de PV pas de racket de parking, pas d’interdiction de vivre.
              Plus besoin de garage, un itinéraire optimisé.
              La première étape vers les drones de passager sans pilotes.

              Quand a la high tech drogue, vas prendre un ticket TGV en Belgique sans accès internet, impossible.

              L’état ne fait que créer des dépendances inutiles.
              Transports en communs obligatoires faute de parking gratuits en suffisance etc...
              Quand a vélo si tu arrive dans une grande ville a te loger a coté de ton travail, soit tu est très riche, soit tu est chanceux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Piloukalos


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès