Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Une révolution copernicienne se dessine en sciences de la nature

Une révolution copernicienne se dessine en sciences de la nature

Juste un moment pour réfléchir aux révolutions scientifiques. Je sais bien que ce sujet ne passionne pas les foules dans notre monde qui privilégie l’agir et l’avoir plutôt que l’être et le comprendre. Mais ce petit billet permettra aux amis de la connaissance et de la gnose de se rassembler autour de ces quelques notes dispersées en marge d’un monde qui continue sa course, entre ordre étatique, médiatique, et chaos social. Je reste très pessimiste sur l’avenir du monde. Aucun signe de la libération face au totalitarisme technocratique qui avance

1. Liminaire sur les révolutions scientifiques

Comme l’a suggéré Thomas Kuhn, la science est faite de périodes ordinaires avec des myriades de chercheurs affairés dans les laboratoires et les bureaux ; périodes entrecoupées de phases critiques au cours desquelles se dessinent des changements brusques dans les théories et les conceptions de la nature qui en découlent. Bien avant Kuhn, les épistémologues connaissaient le concept de révolution copernicienne alors que Koyré avait écrit des pages éclairantes sur la transition du monde clos au monde infini au moment de la modernité. En ce sens, la révolution copernicienne est bien une rupture au sens de Kuhn mais cette rupture mérite d’être placée au sommet de la hiérarchie dans le domaine des changements de paradigme. Lors d’une révolution copernicienne, l’architectonique des savoirs bascule complètement. Pour donner une image, cette révolution s’apparente à une inversion des pôles. Avec l’héliocentrisme issu de Copernic et Galilée, le centre de notre cosmos devient le soleil alors que dans la cosmologie médiévale, la terre était au centre de l’univers.

L’élaboration de la relativité a représenté un changement de paradigme majeur mais n’a rien d’une révolution copernicienne, pas plus que la mécanique quantique qui dans sa méthodologie, est restée une mécanique, de précision certes, mais une mécanique et c’est d’ailleurs cette conception mécaniste qui fait obstacle à l’interprétation de la physique quantique (qui est en fait une monadologie). Peut-être assisterons-nous à une révolution copernicienne mais cette fois dans le domaine de la représentation, autrement dit une révolution épistémologique dans laquelle le concept central de la physique n’est plus l’énergie mais l’information. Cette possibilité a été discutée par les chercheurs les plus en pointe comme Seth Lloyd ainsi que Paul Davies qui lui, tente d’articuler la physique de l’information avec la biologie de l’information.

Si l’on suit attentivement la démarche proposée par Davies et ses confrères, alors nous pouvons déceler une autre révolution copernicienne qui concerne cette fois les deux immenses champs scientifiques que sont la physique et la biologie. Voici mon opinion sur cette question. Pendant plus d’un siècle, depuis la fin du 19ème, la biologie a toujours été à la « remorque » de la physique. C’est si l’on veut de défaut congénital majeur d’une science moderne qui s’est voulue réductionniste et mécaniste. Le résultat est « désastreux » du point de vue ontologique car la conception et l’interprétation du vivant et de son évolution ne sont pas accordées avec l’essence de la vie. La conception du vivant est fausse si vous voulez, y compris dans les versions alternatives alliant la systémique, la cybernétique, la théorie classique de l’information et quelques considérations holistiques. Lire par exemple la présentation des deux grands courants actuels en biologie par John Maynard-Smith (La Construction du vivant, Cassini, 2001). A mon sens, « l’erreur » de la biologie c’est non seulement de baser la compréhension du vivant sur une partie de la physique mais aussi de croire que la physique contemporaine livre une description complète de la « matière ». Je pense bien évidemment aux sciences physico-chimiques, à la thermodynamique statistique et à la physique quantique. Autant dire que Davies et votre « serviteur » sont sur la même longueur d’onde.

2 Physique, biologie, information ; une conjecture proposée par Paul Davies

La transdisciplinarité caractérise les travaux menés par Paul Davies et quelques confrères dans un champ déjà bien labouré concernant le lien entre la physique et la biologie. Rappelons une fois de plus que la biologie se place depuis six ou sept décennies sous la « gouverne » de la physique. Malgré cette alliance, des questionnements ont surgi. Davies en donne une présentation claire dans l’introduction de son article consacré à l’architecture de l’information dans une cellule vivante (S.I. Walker, H. Kim, P.C.W. Davies, Informational architecture of the cell , 2014). Avec un constat de départ simple dans son principe. La vie n’a pas encore pu être comprise à partir des règles du monde physique mais pourtant, les composants extraits du vivants se comportent comme des éléments matériels régis par les règles du monde physique, notamment la chimie qui repose sur la théorie électromagnétique mais aussi emprunte beaucoup à la physique quantique et ses orbitales électroniques. Dans mon étude sur le vivant, j’avais établi un constat équivalent, en invoquant la possibilité que l’origine de la vie soit due à une transgression des lois physiques. Ce qui sous-entend évidemment que les lois physiques sont insuffisantes pour expliquer la vie et si transgression il y a, ce n’est pas contre les lois physiques mais avec des lois étrangères à celles que l’on connaît pour le « monde physique ».

Cette manière de voir les choses est loin d’être consensuelle. (à suivre)


Moyenne des avis sur cet article :  2.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

67 réactions à cet article    


  • JC_Lavau JC_Lavau 21 octobre 2015 14:12

    Jean Staune aussi développe les mêmes arguments dans sa scienligion : La science ne suffit pas, il nous faut un dieu...
    Bien qu’ayant une formation initiale en biologie, Dugué ne comprend pas l’évolution, il exige donc encore un dieu. L’ignorance lui sert d’argument.
    Non physicien, Dugué ne comprend pas la microphysique, nécessairement quantique, mais il en a retenu ce qu’en retiennent les vulgarisateurs : les délires mystiques de la secte Göttingen-København, ceux dont tous les charlatans raffolent. Il y loge donc son dieu aux voies impénétrables.

    Dans tous nos axones, il a des pompes sodium-potassium, des canaux sodium, des canaux potassium, sans parler des canaux calcium. Ces molécules ont une ancienneté fort respectable, nous en héritons de nos ancêtres unicellulaires, largement avant l’innervation primitive de certains coelentérés édiacariens. De remontées en remontées, l’évolution que l’on constate change graduellement de nature, comparée à celle actuellement en cours : le tri des molécules par la stabilité chimique prend de plus en plus d’importance à mesure que l’on remonte loin dans le passé, la physicochimie des surfaces et des membranes avait commencé par faire le plus gros du travail. Sous nos pieds, nombre de complexes argilo-humiques donnent une idée de ce qu’a pu être la sélection benthique aux temps Hadéens. Pour le reste des conditions hadéennes, c’est très différent de ce qui existe actuellement sur Terre, ne serait-ce parce qu’à présent le dioxygène est amplement présent à la surface. Les métabolismes de l’époque sont nécessairement fort différents des métabolismes actuellement présents à la surface de la Terre, dont la majorité sont aérobies.

    Avant Copernic, les clercs aux ordres des papes plaçaient la Terre au centre de tout. Dugué veut remettre son dieu au centre de toute la biologie qui lui échappe... Encore un titre fallacieux.


    • howahkan howahkan Hotah 21 octobre 2015 15:12

      @JC_Lavau

      quelle arrogance..êtes vous donc si épaté par vous mêmes ??


    • sls0 sls0 21 octobre 2015 18:26

      @howahkan
      Je ne suis pas toujours d’accord avec J-C Lavau au niveau des idées ou façon de voir les choses, mais coté scientifique il maitrise.

      A des arguments scientifiques, il répond avec des arguments scientifiques.

      N’ayant pas les connaissances nécessaires à ce sujet, je n’ai aucun argument a opposer si ce n’est que l’humain quand il arrive au bout de l’explicable a assez tendance à combler avec du divin ou créature supérieure, c’est peut être intellectuellement plus confortable ou moins fatiguant.

      Pour enfoncer un clou, l’emploi d’un marteau n’est pas idiot. Pour celui qui emploie une pierre, celui qui emploie un marteau peut paraitre arrogant. Pour moi il a un outil qu’il maitrise et il l’emploie. Moi je suis le béotien qui regarde le marteau d’un regard interrogatif mais j’évite de jeter la pierre à celui qui le maitrise.

      Un article scientifique je préfère le voir dans une revue scientifique.
      Il y a un peer review qui filtre quand même, ce n’est pas la panacée car ces revues sélectionnent parfois les études qu’elles publient, par exemple en fonction du fait que ces articles soit « représentent la bonne science, ou parce qu’ils sont provocateurs »

      Un article scientifique ou dit scientifique dans agoravox s’adresse à qui ? Des avis c’est pas cela qui manque, ce qui manque c’est les connaissances qui permettent de donner un avis.

      Sur un plan plus métaphysique (malgré que je sois athée) ou philosophique, Bouddha a enseigné qu’il ne faut croire qu’en ce que vous ayez testé. En d’autres termes, Siddharta Gautama a dit qu’il faudrait vivre l’expérience par vous-même et se décider par la ensuite.

      « quelle arrogance » ça c’est de l’argument. On attaque un argument avec un autre argument, attaquer la personne veut simplement dire que l’on a pas d’arguments valables à opposer.


    • doctorix doctorix 21 octobre 2015 18:30

      @howahkan Hotah

      Oui, ce Monsieur adore s’écouter parler. Il a sur toutes choses des avis définitifs, et vous contredira même si vous dites comme lui.
      Mépris total et constant de ses contradicteurs (il n’a d’ailleurs que des contradicteurs, puisque sa vocation est de n’être d’accord avec personne).
      Moi, je crois savoir que la conscience est hors du corps, et ne passe ni par les canaux, ni par les axones.
      Mais je ne tenterai pas de le convaincre. Il regarde trop ses souliers vernis pour voir le ciel.

    • Rmanal 22 octobre 2015 09:54

      @JC_Lavau
      Tout est dit. On nous ressort l’argument choc des religions et autres sectes, à savoir que ce que l’on ne comprend pas est dû à Dieu, sans prendre en compte que notre apprentissage et notre connaissance sont lentes au vu de l’histoire mais pour l’instant toujours en continuelle évolution.
      En même temps si certains veulent y voir un Dieu, grand bien leur fasse : la démagogie est d’essayer d’appeler cela « science ».


    • howahkan howahkan Hotah 22 octobre 2015 10:12

      @sls0

      salut en parlant d’arrogance je ne parlais pas de l’aspect dit scientifique du propos,
      je n’ai aucune compétence sur les sujets qu’il aborde ,

      quand au reste , je préfère en rester là


    • JL JL 22 octobre 2015 10:23

      @doctorix,


      ’’Oui, ce Monsieur adore s’écouter parler.’’
      En fait, il ne se donne plus la peine de rédiger ses articles : ses idées sont si géniales qu’il pense ici tout haut, pour notre plus grand profit à tous.

      Quelle chance nous avons. Alléluia !

    • bourrico 7 22 octobre 2015 10:44

      @doctorix

      Vous parlez de l’auteur j’imagine, et vous avez entièrement raison.

      Dans le genre je ne me prends pas pour le la crotte, mais je poste sur ce site pourri ou je peux faire la promotion de mes fantasmes et autres élucubrations, et ou je suis sur de trouver les naïfs qu’il faut pour me constituer des soutiens. Si ce n’est déjà fait, il est en train de monter sa secte.

    • Bernard Dugué Bernard Dugué 22 octobre 2015 10:50

      @Rmanal

      Tout est clair en effet Dans mon article il n’est aucunement question de Dieu, ni dans mes propos ni dans les écrits des scientifiques cités. Lavau n’a rien dit, il n’a fait que déformer mes idées dans un sens tel qu’il peut aboyer mais en fait, Lavau n’aboie que contre-lui même. Il est comme un chien qui invente un os à ronger pour aboyer. Vous n’avez pas saisi qu’il y a un maître et je vous dédie cette formule

      quand le maître énonce un discours, l’imbécile écoute le chien qui aboie contre le maître.

      Je vous laisse deviner qui est l’imbécile. Vous n’avez pas de quoi être fier de votre commentaire


    • Rmanal 22 octobre 2015 11:16

      @Bernard Dugué
      Il se peut alors que plutôt que de traiter les autres d’imbéciles, vous devriez vous poser des questions sur l’intelligibilité de votre article et de son but. Si vous ne faites pas référence à Dieu ou autres, à quoi pensez-vous exactement pour expliquer une nature en dehors de la physique ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 22 octobre 2015 12:05

      @JL.
      D’autant que Louillat est le petit club qui monte : Allez Louillat ! Allez Louillat ! Allez Louillat ! Allez Louillat ! ...


    • JC_Lavau JC_Lavau 22 octobre 2015 12:16

      @Bernard Dugué.
      Dugué ne s’est pas encore aperçu qu’en général, j’écris contre les charlatans, contre les faussaires, contre les fraudeurs, contre les tortionnaires, contre les corruptions.

      La réciproque est un outil diagnostic étonnamment fiable : ceux qui me détestent ont énormément d’inavouable à celer, il n’y a que peu à fouiller pour découvrir et prouver leurs fraudes. C’est applicable à Dugué. Bon, il a l’excuse de ne pas comprendre ce qu’il fait, sous l’emprise de son noyau psychotique envahissant, de sa mégalomanie qu’aucune compétence ne peut conforter.


    • Zip_N Zip_N 23 octobre 2015 11:10

      @sls0

      «  l’humain quand il arrive au bout de l’explicable a assez tendance à combler avec du divin ou créature supérieure, c’est peut être intellectuellement plus confortable ou moins fatiguant. »

      Il semble moins confortable d’expliquer (la raison) sans le combler avec du divin. Le divin est vivant, le non divin est amorphe ou plutôt l’amorphe est non vivant et non divin.. Ils essaient de découvrir le bon symbole par la connaissance de la structure physique. Je ne pense pas que les grands projets, œuvres des religions, soient peu fatiguantes : cathédrales, pyramides, monolithes ! pour quelle raison le confort devrait-il venir d’un manque de divin pour l’apprécier ? 


    • Enabomber Enabomber 24 octobre 2015 01:36

      @bourrico 7
      À chacun ses plaisirs ; souhaitons juste que celui-ci ne rende pas l’auteur sourd.


    • EL Yagoubi 21 octobre 2015 17:47
      Article dans l’air du temps. Source d’inspiration

      Ce qu’on ne sait pas du vivant plus important et plus utile de ce qu’on connâit

      • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 21 octobre 2015 17:59

        « les lois physiques sont insuffisantes pour expliquer la vie et si transgression il y a, ce n’est pas contre les lois physiques mais avec des lois étrangères à celles que l’on connaît pour le « monde physique ». »


        Les amis de la connaissance et de la gnose attendent avec impatience la suite pour connaitre ces lois étrangères transgressives !

        • soi même 21 octobre 2015 18:49

          Au faite nanar et vous où en êtes vous avec votre révolution intèrieur ?

          Car à force de bafouiller comme vous le faites,, je crains que vous êtes en phase de vous noyés ?


          • JC_Lavau JC_Lavau 21 octobre 2015 20:48

            « Comprendre la vie », ça rappelle un sketch de Nunuche :
            - Ils me disent que pour ouvrir la valise, je dois introduire la clé dans la serrure, puis tourner ; mais j’comprends pas !

            On a pourtant vu des gens ou des animaux mourir. On a vu la disruption de tous les mécanismes métaboliques, à commencer par le battement du myocarde - pour ceux qui comme nous en dépendent.

            Pas de métabolisme, pas de vie. Tous les êtres vivants s’interposent sur un flux de matières premières et d’exergie, dont ils font un profit, aussi optimal que possible. Par exemple les végétaux terrestres sont des évaporateurs bien plus efficaces que ne l’est le sol nu. S’il n’y a pas de flux mais deux stocks à mettre en communication, alors des êtres vivant sauront tôt tard en favoriser l’écoulement, et en profiter. Les larves des mites par exemple, dans votre stock de riz, et accès au dioxygène de l’air : elles oxydent le riz à leur profit.

            Evidemment Nunuche peut pleurnicher : « Mais j’comprend pas ! ».

            La réplication, puis l’ARN, puis l’ADN, puis la reproduction, tout ça c’est venu après la sélection de structures membranaires et de filières métaboliques. Et c’est nettement plus vieux que les plus vieux terrains sédimentaires conservés, donc adieu tout espoir d’avoir des témoins fossiles : pas encore de cratons en ce temps là...


            • JC_Lavau JC_Lavau 21 octobre 2015 20:49

              @JC_Lavau
              Remarquez à l’Hadéen, ni même à l’Archéen, pas de dieux disponibles : ils n’étaient pas encore inventés.


            • Pyrathome Pyrathome 21 octobre 2015 21:29

              Combien mesure la théorie du grand tout ?
              6 mètres !!
              Parce que le tout, c’est de s’y mettre......
              Bon ok, je sors...


              • clostra 22 octobre 2015 00:32

                Il y aurait beaucoup à dire à propos de cette supposée transgression. En commençant par un synonyme qui pourrait être le surpassement et/ou les facultés d’adaptation (phénoménales) d’un organisme vivant. On prend une pincée de fractales, un zest de (quoi ?) chaos (c’est pas de la transgression ça !) et surtout on invite illico mon très cher Démon de Maxwell*, car lui en sait des choses sur l’énergie que produit l’information ! Le vivant, c’est une vraie machine à tri avec ses petites clés qui ne rentrent que dans la bonne serrure. Et là ! en fait, c’est une boite à malices.

                Je ne pense pas qu’il y a transgression, non vraiment, mais ça n’empêche pas l’admiration. La technologie, les technosciences auront accompli leur destinée lorsqu’elle auront réussi à copier le vivant. C’est d’ailleurs ce qui fait mon admiration moins pour ce que nous faisons actuellement pour économiser l’énergie que de l’utilisation qui en était faite bien avant que la science les redécouvre ! une intelligence intuitive qui se passe très bien de la science.

                *on avait mis dans l’idée du démon de Maxwell de trier les molécules rapides et les molécules lentes en les envoyant les unes à sa droite, les autres à sa gauche et quand il les fait se rencontrer, il (ou « on ») se rend compte qu’il y a gain d’énergie. Voilà l’expérience basique de ce qu’est vraiment l’information.


                • howahkan howahkan Hotah 22 octobre 2015 10:57

                  Cela dit je comprends la passion de s’intéresser à l’emballage cadeau du fait de vivre...mais un jours ne va t’ il pas falloir ouvrir le paquet et voir tout ce que cela contient ???

                  alors il n’y aura plus besoin ce impératif et avant tout dérivatif donc de fuite de soi meme, de savoir en quoi et comment est fait le paquet,d’autant plus que nous n’y sommes pour rien du tout  smiley

                  la vie est le miracle,faut juste arrêter d’étudier l’emballage et d’ouvrir le cadeau...

                  enfin c’est ce que je ressens de par mon propre vécu dans des zones qui selon not bonne science,n’existent pas...l’emballage ouvert peu ou plus, alors la vie commence...

                  mais là on ne l’a toujours pas ouvert..sauf exceptions..

                   merci Bernard..


                  • JC_Lavau JC_Lavau 22 octobre 2015 12:30

                    @howahkan Hotah. Il n’y a jamais eu de science possible sans prise de distance d’avec ses sensorialités et ses ressentis immédiats, sans impersonnalisation raisonnée, communicable, avec ouverture à la contestation et aux correctifs. Prise de distance que tu refuses d’emblée. Tu peux bien lancer des fusées de mots, en espérant nous éblouir avec, il demeure évident que ce que tu fuses reste du n’importe quoi.


                  • howahkan howahkan Hotah 22 octobre 2015 13:19

                    @JC_Lavau

                    salut...

                    je ne parle que de mon vécus, qui est aussi celui d’autres que je connais , de connections au delà de la pensée etc...il n’y a pas de supputation de ma part sur le sujet du cerveau, de la pensée, des capacités manquantes qui ne sont pas analytiques, de l’Origine au delà du temps,, de la souffrance comme catalyseur d’éveil etc, tout ceci est du vécu et évidemment je ne suis pas le seul, car tout cela est potentiellement là pour tous...

                    au delà du sujet central du cerveau et de ce que je viens de définir....cela devient plus aléatoire et aussi supputations ,mais quand même à partir du réel vécu..clair pour moi et qui ne veut rien dire a celui ou celle qui ne l’a pas vécu...
                    ceci ne dégage rien de plus pour moi qui me mettrais au dessus, car quand on est passé dans les fourches caudines bien noires de la souffrance qui révèle alors ce qu’elle est, ce genre de jeu est fini, bien que la pensée bien sur essaye toujours d’y jouer....mais autre chose sait....etc..il est possible alors d’entendre la voix de l’analyse et d’en savoir toute la fausseté sur ce sujet ,entre autre sujet bien sur, donc de ne pas l’écouter sans volonté , ça se fait tout seul,

                    bien sur que cela semble etre du n’importe quoi pour pas mal de gens.....

                    long sujet a peine effleuré.....l’écrit demeure pour moi un media a minima sur ces sujets...


                  • Zip_N Zip_N 23 octobre 2015 10:13

                    @howahkan Hotah

                    « la vie est le miracle,faut juste arrêter d’étudier l’emballage »

                    Vous pouvez pas utiliser le mot miracle pour faire parler la science et la connaissance, c’est illusoire et fantasmagorique smiley ceux comme vous qui croient aux miracles sont ceux qui croient à l’infini (de la connaissance non apprise) . Un finit qui existe pas. Ils ne croient pas que le finit existe, ni même le début. Ils voient un monde infini de démagogie, comme la planète. L’infini c’est rien est vrai tout est permis, le grand inconnu.


                  • howahkan howahkan Hotah 23 octobre 2015 10:44

                    @Zip_N

                    je ne parle pas de croyance sur ce sujet précis du cerveau et de ses capacités perdues, je parle par rapport a des événements vécus...passés et présent.....ce présent ou la science n’a aucune capacité..et n’en aura jamais ....
                    j’utilise le mot miracle par soucis pratique de communication , car nous l’avons oublié mais le mot n’est pas la chose sinon un livre de cuisine suffirait a nourrir les milliers d’affamées qui malgré not bonne science géniale vont mourir aujourd’hui, ou encore sous les jolies bombes démocratiques...
                    mais tout ceci est loin du sujet central, pour moi, le cerveau de chacun et son dysfonctionnement de + en + accru...

                    ce qui rend ce sujet de soi un non sujet c’est que nous vivons l’illusion d’une sorte d’immortalité or,erreur funeste, la grande faucheuse, l’ankou, grim reaper peut passer à n’importe quel moment, le refus de cela est entre autre ce qui nous rends fou, dément ,violent et en souffrance permanente...

                    qui est bien sur la faute des autre et nécessite alors des tonnes de boucs émissaires...

                    cela dit sur ce sujet du cerveau, de la connexion avec L’Origine ultime etc etc je parle de faits vécus et revécus....

                    sinon sur le reste comme tout le monde je participe à ma façon au grand n’importe quoi, qui est une sorte de tentative d’échapper à..........soi meme...etc

                    salutations


                  • Zip_N Zip_N 23 octobre 2015 11:23

                    @howahkan Hotah

                    Ne me faites pas la liste de tout ce que le miracle est pas ! vous perdez votre temps.


                  • howahkan howahkan Hotah 23 octobre 2015 11:35

                    @Zip_N

                    De bon gré,arrêtons là alors ce non dialogue, cette violence inutile à vous comme à moi..
                    je choisis de ne plus jamais essayer de vous répondre ..


                  • Zip_N Zip_N 23 octobre 2015 11:47

                    @howahkan Hotah

                    « le mot n’est pas la chose sinon un livre de cuisine suffirait a nourrir les milliers d’affamées qui malgré not bonne science géniale vont mourir aujourd’hui »

                    Oui le mot est aussi la chose, les livres permettent de nourrir plus. Vous confondez cuisine, culture, école, nutritionniste et vous faites un gros mélange. Si personne ne sait cuisiner, un seul livre pourrait instruire des miliers d’affamés, un seul nutritionniste pourrait nourrir correctement des miliers de personnes, un seul livre agroalimentaire peut aider des milliers de personnes à cultiver correctement, car même si ils ont pas de mémoire générale, ils apprennent le fonctionnement des recettes.


                  • Zip_N Zip_N 23 octobre 2015 11:49

                    @howahkan Hotah

                    Allez faire vos tours d’illusionnistes à qui vous croira !


                  • Zip_N Zip_N 23 octobre 2015 11:58

                    @howahkan Hotah

                    Avec vos illusions, évitez de m’adresser vos fausses salutations


                  • Doume65 22 octobre 2015 11:19

                    L’auteur nous explique sans nous le démontrer que la théorie quantique et la relativité générale ne sont pas des révolutions copernicienne.

                    Eh bien, je vais (pour de rire) vous le démontrer :

                    Copernic avec sa vision héliocentrique a posé que la Terre, et les autres planètes tournent autour du soleil. Donc que c’est la Terre qui fait des révolutions autour du soleil. Ni Einstein, ni Planck, pas plus que Bohr n’ont remis en cause cette révolution : La terre tourne toujours autour du soleil. Une révolution qui ne change rien ne peut être qualifiée de révolution, même si d’une certaine façon s’en est une quand-même puisque son objet, donc son essence est la révolution.

                     smiley


                    • Zip_N Zip_N 22 octobre 2015 21:44

                      @Doume65

                      Il a perdu cette partie. Il est pas encore à la table des grands.


                    • Jean Keim Jean Keim 23 octobre 2015 08:47

                      @Doume65
                      Bon la terre et ses autres copines planétaires tournent autour du soleil, cet ensemble est dans une galaxie qui tourne autour de son centre qui serait un trou noir, une galaxie fait partie d’un amas de galaxies qui toune lui aussi autour de qq, chose probablement, il semble que tout ce qui existe dans l’univers doit tourner, y a-t-il un axe privilégié dans tous ces mouvements giratoires ?

                      J’ai lu également dans un article de Science & Vie qu’il existe des corps céleste qui vagabondent sans être apparemment rattachés à rien.

                    • JC_Lavau JC_Lavau 23 octobre 2015 10:37

                      @Jean Keim
                      La loi physique correspondante est la conservation du moment angulaire. Evidemment ses effet deviennent spectaculaires lorsqu’il y a rassemblement par gravité de trucs qui initialement étaient beaucoup plus vastes.


                    • Doume65 23 octobre 2015 11:43

                      @Jean Keim
                      « J’ai lu également dans un article de Science & Vie qu’il existe des corps céleste qui vagabondent sans être apparemment rattachés à rien. »
                      Ces corps, y compris des étoiles, ont été expulsés de leur lieu d’origine par différents types de cataclysmes.

                      Ton interrogation sur « tout tourne » peut commencer au niveau atomique ! Cela me fait dire que l’univers est fractal, la structure planétaire se retrouvant depuis l’infiniment petit jusqu’à l’infiniment grand.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 23 octobre 2015 13:25

                      @Doume65
                      Le physicien n’est pas du tout de ton avis, quant au modèle planétaire Rutherford 1911 modifié Bohr 1913. Il ne répond à aucune des propriétés requises.


                    • Neymare Neymare 22 octobre 2015 12:30

                      "Dans mon étude sur le vivant, j’avais établi un constat équivalent, en invoquant la possibilité que l’origine de la vie soit due à une transgression des lois physiques« 

                      A mon sens, la science prend les choses à l’envers : la vie est, a toujours été et sera toujours et tout émane d’elle. Elle préexiste à toute les lois physiques, c’est elle qui les créées. Et je parle bien de quelque chose que quand vous le voyez de vos yeux vous vous dites »tiens c’est la vie", quelque chose de tangible, à l’état pur donc.
                      Et la vie, entité une et unique crée mathématiquement et dans l’esprit, des formes (j’entends par là formes au sens large, formes avec tous les attributs, comme par exemple chez l’homme, le corps, la pensée, les sensations, les émotions) dans lesquelles elle s’insère et elle s’exprime.
                      L’ensemble des lois physiques de cet univers, l’ensemble des objets que l’on peut y voir, la totalité de ce qui est perceptible ou non par nos sens est la vie, elle n’émane donc pas d’un quelconque processus.
                      La vie projette dans l’esprit une probabilité mathématique et l’explore, voilà ce qu’est ce monde, et il y a autant de mondes qu’il y a de possibilités mathématiques, autant de systèmes constitués de l’observé (qui est créé et mathématique, cad l’’univers sensible + moi en tant qu’etre humain) et de l’observateur (qui est le soi, la seule réalité, et donc la vie)


                      • JC_Lavau JC_Lavau 22 octobre 2015 13:04

                        @Neymare.
                        N’hésite pas à prouver que ce que tu racontes, ça n’est pas du délire personnel, que c’est davantage que de l’imaginature. Donne des preuves, confronte-toi avec la réalité.


                      • Neymare Neymare 22 octobre 2015 14:42

                        @JC_Lavau

                        JC, ce que je dis ne peut etre prouvé, et ne le sera sans doute jamais. C’est du domaine de l’expérience personnelle et ça le restera. Je peux juste dire que d’autres ont perçu la meme chose ou ont eu des expériences qui pourraient confirmer ce que je dis. C’est d’ailleurs pour celà que je précise que c’est mon avis personnel.
                        Il ne peut y avoir de preuves dans ce domaine, car ce genre d’information est reçu indépendemment des sens et donc ne peut etre étudié scientifiquement ou par quelque méthode rationnelle.
                        En revanche, il est possible, pour tout etre humain, de recevoir ce type d’information, à partir du moment ou il y a un véritable désir justement de se confronter à la réalité.
                        Tant que l’on reste sur l’illusion de ce monde , ce n’est pas à la réalité qu’on est confronté : vous etes confronté à l’idée que vous vous faites de ce monde, meme pas à ce monde qui n’a pas de réalité objective, tout comme il n’a pas de vérité objective, ce qui explique qu’il y a autant de visions différentes du monde qu’il y a d’hommes. La réalité, telle que je la vois, est que vous n’etes pas dans ce monde, c’est ce monde qui est dans votre esprit

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès