Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Une start-up française découvre un nouveau moyen de stocker (...)

Une start-up française découvre un nouveau moyen de stocker l’hydrogène

Nous vous parlons assez peu de l’hydrogène, notamment car les dernières nouvelles, en ce qui concerne au moins les voitures propulsées de la sorte, n’étaient pas des plus optimistes. Mais l’innovation allant, ce carburant propre pourrait tout de même trouver sa place dans la grande famille des cleantech. Cleantechnica rapporte ainsi que McPhy Energy, une start-up française, pourrait, rien de moins, « faire fortune » grâce à un nouveau système de stockage de cette énergie qui résout le problème de son instabilité.




McPhy envisage même de commencer la commercialisation de son innovation dès Juillet, après avoir procédé à des tests sur deux réservoirs à une échelle industrielle, en partenariat avec CEA Liten, le laboratoire d’innovation des nouvelles énergies. McPhy a livré pour le moment un premier réservoir d’une capacité d’un kilogramme, et un second de 15kg doit être livré un peu plus tard pour que le CEA puisse le tester.

Cette technologie peut, selon McPhy, stocker l’hydrogène à casse pression et rapidement. « Le réservoir est associé à une source de production d’hydrogène qui pourrait être alimentée par l’électricité éolienne ou solaire. Une fois stocké, l’hydrogène peut être soit converti en électricité avec une pile à combustible, soit alimenter le marché croissant de l’hydrogène », précise Jessica Shankleman de Business Green.



La conception modulaire du réservoir permet de transférer de l’hydrogène presque sans perte d’énergie. Le directeur de McPhy, Pascal Mauberger, espère tirer 100 millions d’euros de chiffre d’affaires en 5 ans grâce au développement du secteur de l’énergie renouvelable et de son besoin impérieux de parvenir à stocker l’énergie produite de manière rentable. Ce débouché devrait compter pour 1/3 du chiffre de McPhy, les 2/3 restants proviendraient de la vente d’hydrogène directement.

+ Copenhague, capitale zéro émission grâce à l’hydrogène en 2025 ?
+ Un bolide à l’hydrogène atteint les 393 km/h
+ BMW fait le plein d’hydrogène

TechnoPropres

Moyenne des avis sur cet article :  3.53/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Asp Explorer Asp Explorer 29 mai 2010 13:32

    Et c’est quoi le principe révolutionnaire de ce système ? On a beau suivre les liens, rien n’est dit sur la technologie mise en œuvre. De quoi laisser sceptique, vu le nombre d’attrape-gogos qui traînent sur le web.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 mai 2010 14:28

      Passionnant sujet mais qui frise la propagande.

      En effet, l’alternative hydrogène me semble être mise en place par les grands groupes industriels pour relayer le pétrole, mais de façon à créer un autre circuit de distribution encore plus rentable. S’il ne fait aucun doute que l’avion ne volera jamais au bois de chauffage, des quantités d’autres alternatives garantiraient très bien l’autonomie de nombreux foyers français sans avoir recours à cette technologie ultra complexe. Si l’hydrogène permet un jour de faire voler des avions, réjouissons nous, mais le commun des mortels urbain n’est nullement concerné. L’imposer au devant de la scène ne sert qu’à occulter toutes les autres solutions tout à fait efficaces pour assurer aux millions d’utilisateurs quotidiens, leurs besoins en énergie locales et propres. Nos dirigeants se méprennent complètement quand aux solutions qu’ils imposent, et notamment en matière d’éclairage public et privé. Ces lampes complexes qui viennent remplacer les filamenteuses sont une escroquerie légalisée, et l’usage dans les petites communes où elles brûlent vingt minutes le matin avant de s’éteindre, est extrêmement coûteux puisque la lampe nécessite une demi heure avant de devenir à bas coût d’exploitation... et surtout alors qu’il fait déjà jour quand elle s’allume...

      A noter au passage que les start up même françaises sont les championnes de la désinformation au vu de leur capacité de communication de fausses rumeurs ultra performant. En effet,n’importe quel mensonge relayé comme vous le faites suffit à engranger l’équivalent en dizaine d’années de recherche et développement. Et la plupart d’entre elles ne dure pas si longtemps que le mal est fait et irrécupérable.


      • FYI FYI 29 mai 2010 15:54

        « ce carburant propre pourrait tout de même trouver sa place dans la grande famille des cleantech », on sent l’économiste écologiste = double escroquerie !
        L’hydrogène en combustion produit de la vapeur, ok, donc non polluant, mais sa production vous en parlez ? Là c’est pas vraiment cleantruc...
        Nouveau attrape nigau pour encore mieux asservir les populations comme l’a fait le pétrole, le charbon etc ...


        • HELIOS HELIOS 29 mai 2010 16:20

          Amazing, comme diraient nos voisins outre Atlantique...

          Tout ce que je retiens de cela, c’est qu’une fois de plus c’est le client final qui va faire les frais.
          Pourquoi ?
          tout simplement parce que le complexité et le risque lies aux moteurs a hydrogene, quelqu’ils soient, (les moteurs/generateurs), font que le simple clampin comme vous et moi, allons etre les captifs d’une nouvelle industrie qui est en train de se batir.

          Les plus grand consommateurs d’energie mobile ce sont les automobilistes. Il y a quelques années, n’importe quel couillon etait capable de reparer, même provisoirement, sa voiture. Avec la mise en place d’une bonne idée, l’electronique embarquée, qui aurait du simplifier ce que la mecanique ne pouvait pas faire, a au contraire considerablement eloigné la simplicité attendue. Resultat, un petit defaut vous laisse definitivement sur le bord de la route et se retrouve irreparable sans le concours d’un banc a 250 000 euros que seul les concessionnaires peuvent se payer. La liberalisation des pieces detachée a bon dos, la moindre merde a 10 euros doit etre programmé pour fonctionner avec Votre vehicule. Personne non plus ne vous dit que votre pc portable pourrait le faire si on vendait les données du logiciel (celui ci est libre) et la prise 16 contact d’un coté et usb de l’autre !

          Avec l’hydrogene c’est pareil, Ce sera evidement ce systeme qui equipera l’automobile demain. Ce n’est pas parceque cela pollue moins, c’est simplement que commercialement parlant, l’entretien passera obligatoirement par le reseau de la marque alors que nous le savons tous, l’electricite est si simple, si economique que quasiment tout le monde peut se demerder, surtout si la conception de base a ete prevu. Avec, par exemple, un moteur par roue et un bloc de controle au centre on elimine boite de vitesse, arbres, pont, differentiel, on diminue la taille des freins etc, etc.... les batteries ne sont pas compliquées non plus...

          L’hydrogene, la c’est une autre histoire. Que ce soit pour produire de l’electricité ou directement pour alimentrer un moteur thermique, il ne sera plus question ni de réparation, ni même d’entretien. Quand au stockage, dont il est question, nous savons tous que ce n’est pas un vrai stockage d’hydrogene. Tout le monde sait que l’hydrogene ne se laisse pas enfermer comme ça et qu« a moins d’avoir un reservoir fait de matieres complexes genre silice etc... RIEN ne retient la petite molecule bien longtemps. (H2)

          Cette societe est sur la bonne voie probablement s’il s’agit de fabriquer une nouvelle forme d’intermediaire entre l’hydrogene stockée »chimiquement combinée" et l’appareil consommateur... mais cela ne peut etre fait a grande echelle que si une orientation forte est donnée envers le plus grand consommateur : l’automobiliste....

          Vous connaissez mon point de vue maintenant !


          • pierrot123 29 mai 2010 19:34

            Ne pas oublier l’essentiel :
            L’hydrogène n’est pas une source directe d’énergie.
            Pour obtenir l’équivalent de 1 Kw d’énergie-hydrogène, il faut consommer un peu plus d’1 kw d’énergie classique ( pétrole ,ou nucléaire, ou éolienne, ou autre.)

            Pas rentable du tout, donc, dans l’état actuel des choses.


            • Ploucman 31 mai 2010 10:59

              Point de vue discutable, a beaucoup de moment de la journée, la France produit de l’énergie qui n’est pas utilisé ... donc perdu.

              Il pourrait être intelligent de mettre en place un système de production d’hydrogène qui ne fonctionne qu’avec le surplus d’énergie produit ... (par exemple, durant la nuit)

              On peut également utiliser l’énergie éolienne qui est particulièrement adapté pour la production d’hydrogène.


            • JPC38 1er juin 2010 16:53

              technologie prométeuse......www-liten.cea.fr

              McPHY Energy conçoit, fabrique et commercialise des réservoirs de stockage d’hydrogène solide sous forme d’hydrures de magnésium.

              Les hydrures de magnésium (MgH2) sont connus depuis de nombreuses années. Mais, la cinétique très lente des réactions d’adsorption et de désorption de l’hydrogène sur le magnésium bloquait leur utilisation.
              Grace à la nano structuration du matériau et l’ajout d’additifs spécifiques mis au point par les équipes du CNRS Institut Néel de Grenoble, les systèmes de stockage de McPhy Energy peuvent stocker et restituer de grandes quantités d’hydrogène en quelques dizaines de minutes. La conception des réservoirs permet en outre de réaliser ces opérations avec une déperdition minime d’énergie.
              ..........
              Les réservoirs mis au point par McPHY Energy permettent ainsi de stocker l’hydrogène en toute sécurité et avec un excellent rendement énergétique. A titre de comparaison, ils permettent de stocker à la pression atmosphérique, autant d’hydrogène que dans le cadre d’une compression à 500 bars dans le même volume. Les solutions de McPHY Energy répondent ainsi aux besoins des clients industriels dans les applications de stockage des énergies renouvelables et aux problématiques de la filière de l’hydrogène énergie. 

              Ce qui ne remplace pas le débat sur la production de l’hydrogène.......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès