Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Veosearch : le moteur de recherche alternatif qui rend Google solidaire (...)

Veosearch : le moteur de recherche alternatif qui rend Google solidaire !

En matière d’aide au développement durable, Veosearch est certainement l’un des concepts les plus novateurs de l’économie « alternative et solidaire ».

 Veosearch est un moteur de recherche qui fonctionne comme tous les autres. Mais il existe une différence, et non des moindres : 50 % des profits générés par les recherches sont partagés avec des associations de solidarité ! L’utilisateur peut ainsi soutenir des projets associatifs de développement durable, comme Handicap international, WWF, Sidaction ou encore ATD quart-monde. Les associations soutenues s’engagent pour l’un ou l’autre des grands thèmes du développement durable : engagement pour l’homme, respect de la nature, pratiques économiques solidaires.
Le lyonnais Arthur Saint-Père et son associé Guillaume Heintz sont les deux jeunes créateurs de Veosearch. C’est au Pérou, en travaillant pour Agronomes et Vétérinaires sans frontières, en 2004, qu’Arthur a "découvert l’entrepreneuriat social". Souhaitant réfléchir à de nouvelles manières de promouvoir le développement durable, il a pensé créer des ponts et associer le monde de l’entreprise au thème de la solidarité. Guillaume, lui, est un spécialiste de la finance et a été séduit par ce projet innovant.

www.LYonenFrance.com

Des accords avec les plus grands moteurs de recherche du monde
Veosearch a passé des accords de partenariat avec les principaux moteurs de recherche mondiaux (Google, Yahoo, Ask, Exalead) pour fournir le meilleur de leurs technologies. Leur site redirige l’internaute, avec une qualité de réponse identique à celle fournie par le portail. Grâce au système d’identification, l’internaute choisit à qui redistribuer les gains publicitaires qu’il génère ; les associations perçoivent automatiquement les sommes collectées à chaque fois qu’elles atteignent le montant minimum des 100 euros collectés, sur une base de versements mensuels.


Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 17 avril 2008 10:41

    Encore une grosse magouille,ou comment faire du pognon sur les cons !

    "50% des profits générés par les recherches sont partagés avec des associations de solidarité "

     


    • Cartman 17 avril 2008 12:22

      Encore un bel exemple d’écologie à deux balles, qui ne sert qu’à donner bonne conscience à ceux qui veulent refusent d’admettre que l’écologie doit passer par un changement radical de notre mode de consommation.

      Qui peut croire qu’uitliser ce site aura le moindre effet sur l’état de la planète ?


      • Mael Le Hir Mael Le Hir 17 avril 2008 18:52

        Qui a parlé d’écologie ? Qui a dit que ça allait changer la planète ??


      • Gargamel Gargamel 17 avril 2008 13:43

        Hmmm je ne veux pas passer pour le naïf de service, mais si c’est du vrai ça fait toujours du fric pour les associations non ? A moins d’avoir réussi à entretenir un hoax d’ampleur planétaire WWF protège *vraiment* les espèces menacées, et il y a toutes sortes de choses défendues. Est-ce que la thèse des deux commentateurs précédents est que les associations de ce genre sont inutiles ?


        • Cartman 17 avril 2008 17:38

          Je ne met nullement en cause l’action des assocations concernées.

          Mais si vous voulez les soutenir, faites leur un don directement, sans passer par des sociétés privées intermédiaires qui les utilisent pour réaliser leurs bénéfices.

          Sérieusement, vous ne sauverez pas la planète en choisissant un moteur de recherche plutôt qu’un autre.


        • Gargamel Gargamel 17 avril 2008 18:08

          Ou alors faites un don ET utilisez le moteur de recherche qui leur donne des sous ! Si le moteur de recherche a ne donne aucune portion de ses bénéfices et le moteur de recherche b donne 50%, par un processus de ce que je pense être de la logique élémentaire, les associations gagnent un peu plus si on utilise le moteur de recherche b... Peu importe que cette générosité ne soit qu’un argument de vente, c’est le résultat final qui compte non ?


          • jamesdu75 jamesdu75 17 avril 2008 19:09

            D’une maniére ou d’une autre ont utilisent un moteur de recherche donc si celui ci est aussi performant que Google, ne garde pas les donnée perso comme ASk. Oui j’adhére. Aprés ce moteur de recherche est actif depuis un bout de temps si mes souvenir sont bon. Et honnetement j’ai pas trop apprécié les recherches, trop longues et pas le resultats escomptés.

             

            je viens de le tester et en mettant en mot clef : rendez vous avec rama.

            Si http://www.veosearch.com/ en mode google : 21 000 resultats en .24 secondes et sur google directement 46 000 en .18 secondes.

            On peut se dire que c’est n’importe quoi ces chiffres mais quand vous rechercher quelques choses de bien precis, tout ces chiffres prennent de l’importance. Par exemple un mot clef dans un PDF.

             

            Bref c’est une bonne initiative, mais pas encore un gros interet. Je verrais plus une barre d’outils avec chaque rank de l’argent reversé a des associations, comm au debut du net en France, avec une barre d’outils qui te payait ton temps de connection.


            • Foudebassan Foudebassan 17 avril 2008 21:21

              Le site est particulièrement bien fait. En revanche, de savoir que l’idée est d’engraisser tous ces parasites et cette putain "d’économie sociale et solidaire" : NON. C’est bon, elles sont déjà bien assez arrosées pour ce qu’elles font.

               


              • Gargamel Gargamel 17 avril 2008 23:47

                @Foudebassan : C’est vrai, ces saletés d’handicapés, de sdf et de sidaïques nous pompent notre fric ! Et ces animaux stupides, on est bien mieux sans eux !


                • Méric de Saint-Cyr Méric de Saint-Cyr 18 avril 2008 01:39

                  Et hop, encore cette escroquerie sémantique, le "développement durable", autocontradiction évidente dont il faudra se débarrasser. Même sur NaturaVox il y a encore des articles débordant de naïveté qui prônent ce concept mensonger et illusoire.

                  Quand à surfer solidaire, ça me fait doucement marrer.

                  Allez voir cet excellent dessin de Chapatte, il n’a besoin d’aucun commentaire pour être parfaitement explicite. Voici le lien :

                  http://public.globecartoon.com/cgi-bin/WebObjects/globecartoon.woa/1/wr?wodata=-715320811713289647


                  • David Fayon David Fayon 21 avril 2008 20:39

                    L’intérêt de ce moteur de recherche éthique, qui n’a rien de révolutionnaire au demeurant, est de pouvoir choisir le moteur qui effectuera la recherche (Google, Yahoo, Ask ou Exalead). Ainsi les habitudes de l’internaute sont préservées.

                    À noter le moteur de recherche Ethicle (www.ethicle.org) basé sur la technologie développée par Google. Pour chaque recherche un centime de dollar est reversé à une association de son choix.

                    Sous couvert d’éthique, ces opérations sont pour l’heure plus de bons vecteurs de communication.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

LYonenFrance


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès