Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > VPN et Usenet Newsgroups des solutions adaptées contre Hadopi

VPN et Usenet Newsgroups des solutions adaptées contre Hadopi

Ces derniers jours, on entend beaucoup parler d’Hadopi ou encore de SOS Hadopi . Ce dernier propose des services de défense contre Hadopi et nous montre les différents moyens de contourner la loi légalement. J’aimerai revenir sur deux d’entre eux qui me semblent être les deux moyens les plus pertinents : les VPN et les Usenet Newsgroups.

Ces deux services que représentent les VPN et les Newsgroups/Usenet ne sont pas similaires mais bien différents, même si tout deux aident à contourner légalement la loi Hadopi.

VPN

L’utilisation d’un VPN vous permettra :

· Surfer ou télécharger anonymement et en toute sécurité

Votre surf est anonyme, ce n’est pas votre adresse IP qui apparaît mais celle du fournisseur VPN

· Contourner la censure et le contrôle d’Internet

Votre F.A.I et votre entreprise ne peuvent pas surveiller votre activité.

Au travail votre usage d’internet reste discret. Votre surveillant en chef verra votre ordinateur connecté à votre VPN. Mais ne verra pas votre usage existant entre le VPN et les sites où vous surfez. Exemple : vous pourrez jouir pleinement de vos sites préférés comme L’équipe.fr ou encore Facebook en toute anonymat et sans aucune restriction.

· Contourner les restrictions géographiques sur les sites de streaming vidéos et audios

Regardez toutes les télés du monde en Streaming sans restriction. A l’image de Hulu, ABC, FOX, NBC et BBC I-Player qui restreignent l’accès aux IP françaises.

Newsgroups/Usenet

L’utilisation des Newsgroups vous permettra :

· Appartenir au plus grand réseau du monde

Les newsgroups existent depuis longtemps contrairement à ce que l’on peut penser. Ils existaient avant Internet. A l’origine, ils sont conçus pour discuter, comme une sorte de forum en utilisant des messages textes. Cependant, l’usage des newsgroups a évolué et ils peuvent aussi être utilisés pour le partage des fichiers (de type binaire : films, musiques, jeux vidéo….)

· Télécharger rapidement et en toute sécurité

Les personnes souhaitant partager des fichiers sur les newsgroups uploadent leurs fichiers directement sur un serveur de newsgroup et une seule fois. Ensuite, tous les utilisateurs souhaitant visionner le contenu des serveurs se connectent directement aux serveurs de news. Sachant que les serveurs sont prévus pour avoir un énorme débit en download, vous allez pouvoir jouir pleinement de votre vitesse de téléchargement ! De plus, la plupart des fournisseurs Newsgroups proposent un cryptage SSL dans leurs offres ce qui vous rend totalement invisible quand vous télécharger.

· Avoir accès à une énorme base de donnée

Les contenus uploadés sur le réseau newsgroup sont disponibles pendant une durée variable selon les fournisseurs. On appelle cela la rétention binaire, plus elle est élevée plus le contenu sera stocké longtemps. Prenons l’exemple du fournisseur Usenet Newsgroups Giganews qui est le meilleur dans ce domaine. Il propose une rétention binaire supérieure à deux ans. Les fichiers sont ainsi stockés pendant 2 ans. Cette forte rétention permet de créer une base de données gigantesque.

Maintenant que les deux services vous sont présentés, je vais vous expliquer comment disposer d’un accès VPN ou Newsgroups.

Dans les deux cas, il existe de nombreux fournisseurs qui proposent le service. En effet, on peut comptabiliser plus de 90 fournisseurs dans les deux services.

Mais pour où commencer ?

En faite, c’est plus simple qu’on le pense. En effet, il vous faut consulter un comparatif de ces fournisseurs. Et là aussi, il en existe plein, plus ou moins bien faits. Pour vous aidez à choisir, j’ai réalisé un comparatif des comparatif des fournisseurs VPN et Newsgroups/Usenet selon trois critères : le contenu, le design et l’ergonomie.

Contenu : le nombre de fournisseurs référencé, la justesse des informations fournies, la quantité des informations fournies (avis du consommateur, comparateur de prix, news……) l’actualisation du site et des contenus. Mais aussi le nombre de publicités sur le site (trop de publicité = moins de visibilité)

Ergonomie : l’organisation du site, visibilité des rubriques importantes, mais aussi les outils qui aident à la navigation (moteur de recherche…) La faciliter de pouvoir naviguer sur le site et de trouver les informations qu’on recherche. 

Design : Couleurs, logo, images….

Le critère le plus important étant la quantité et la qualité des contenus du site.

 

Classement des Top 5 comparateurs VPN

 

N°1 Start-vpn

Site : http://www.start-vpn.com/

Note Moyenne : 4,9/5

Contenu : 4,8/5

Ergonomie : 5/5

Design  : 5/5

Support : email support et Live Chat

Description : Start-vpn s’impose comme le comparateur le plus appliqué, complet et le plus juste du marché. En effet, il comptabilise un annuaire qui référence le plus grand nombre de fournisseurs. De plus, il est très facile de navigation avec des rubriques bien distincts et un classement des fournisseurs selon les avis des consommateurs qui permettent d’aller à l’essentiel. Enfin, il dispose d’une recherche affinée et d’un Live Chat en Français ou Anglais pour aiguiller les internautes.

 

N°2 Best VPN Reviews

Site : http://review.bestvpnreviews.com/

Note Moyenne : 4,3/5

Contenu : 4/5

Ergonomie : 5/5

Design : 4/5

Support  : email support

Description : Best VPN Reviews est un comparateur spécifiquement de reviews. En effet, le site donne son avis d’expert sur un certain nombre de fournisseur VPN. Le site est plutôt bien fait mais manque d’interactivité avec l’internaute.

 

N°3 My VPN reviews

Site : http://myvpnreviews.com/

Note Moyenne : 4/5

Contenu : 3,5/5

Ergonomie : 4,5/5

Design : 4/5

Support  : email support

Description : My VPN reviews, comparateur d’avis de consommateur permet de consulter ou de rédiger un avis sur un fournisseur selon plusieurs critères (vitesse, support….). Cependant, le site s’arrête à cette fonction et manque donc un peu de contenus.

 

N°4 VPN Service Providers

Site : http://www.vpnsp.com/

Note Moyenne : 3,9/5

Contenu : 4,3/5

Ergonomie : 3,5/5

Design : 4/5

Support  :

Description : VPN Service Providers, site assez complet au niveau des fournisseurs mais manque d’ergonomie. De plus, c’est dommage pour un site qui ce dit de reviews qu’on est du mal a les trouver et que celle-ci soit très succincte.

 

N°5 Le blog du VPN

Site : http://www.vpnblog.net/

Note Moyenne : 3,7/5

Contenu : 3,8/5

Ergonomie : 4/5

Design : 3,4/5

Support  : email support, Forum

Description : L’un des premiers comparateurs sur ce marché. Mais qui a du mal aujourd’hui à suivre l’actualisation et les évolutions du marché. Cependant, celui-ci propose certaines informations pertinentes sur le fonctionnement des VPN.

 

Classement des Top 5 comparateurs Newsgroups

 

N°1 Start-newsgroup

Site : http://www.start-newsgroup.com/

Note Moyenne : 4,8/5

Contenu : 4,5/5

Ergonomie : 5/5

Design  : 5/5

Support : email support et Live Chat (Français ou Anglais)

Description : Voila un comparateur qui se démarque des autres par sa comparaison d’offres newsgroups et non plus que des fournisseurs. Il faut dire le moteur de recherche mis en place, facilite grandement la recherche. De plus, la base de donnée est plutôt complète et l’ergonomie rend agréable la navigation. Avec Start-newsgroup vous n’aurez aucun problème pour trouver l’offre la plus adaptée à vos besoins.

 

N°2 Newsgroup Reviews

Site : http://www.newsgroupreviews.com/

Note Moyenne : 4/5

Contenu : 4,3/5

Ergonomie : 3,7/5

Design : 4/5

Support  : email support, Guide

Description : Voici un comparateur de fournisseur qui possède beaucoup de contenus sur les fournisseurs. C’est dommage que l’ergonomie du site reste à désirer et qu’il ne propose pas plus de fonctionnalités. En ce qui concerne les reviews, elles restent très faibles en contenus.

 

N°3 Usenet Compare

Site : http://usenetcompare.com/index.php

Note Moyenne : 3,9/5

Contenu : 3,8/5

Ergonomie : 4/5

Design : 4/5

Support  : email support, FAQ

Description : Un site plutôt agréable au premier abord avec un outil d’affinage qui permet d’aller à l’essentiel. Cependant, le contenu est trop faible. Trop peu de fournisseurs référencés. 

 

N°4 Usenet Reviewz

Site : http://usenetreviewz.com/

Note Moyenne : 3,8/5

Contenu : 3,7/5

Ergonomie : 4/5

Design : 3,8/5

Support  : email support

Description : Usenet Reviewz est un comparateur de fournisseur qui met en avant certain sous forme d’award avec le Best Overall, Best… Néanmoins la navigation n’est pas facilitée avec ce design et on s’y perd de temps en temps.

 

N°5 Usenet Advantage

Site : http://www.usenetadvantage.net/index.php

Note Moyenne : 3,5/5

Contenu : 3,5/5

Ergonomie : 3,5/5

Design : 3,5/5

Support  : email support, FAQ

Description : Usenet Advantage, site comparatif de fournisseurs et d’offres. Ce comparateur possède beaucoup de catégories qui rendent le site un peu flou. De plus, il référence trop peu de fournisseurs. 

 

Ce classement a pour but de vous aidez à choisir un bon comparateur qui vous permettra de vous orienter au mieux d’en votre recherche de service Usenet Newsgroups et VPN.

A venir prochainement un article sur les Seedbox !!!!

 

Article rédigé par HOMIE

Source : Hadopi.fr, SOS Hadopi, les sites des comparateurs VPN et Usenet Newsgroups.


Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Heil Cartman Heil Cartman 22 octobre 2010 11:02

    Merci Homie, j’ai mis tout tes liens en favoris, faut que je lise tout ça.

    Petite question quand même : peut-on se fier aux offres VPN gratuites (type ItsHidden ou Peer2me) ou mieux vaut-il s’orienter tout de suite vers les offres payantes ?


    • Kalki Kalki 22 octobre 2010 13:13

      Avec 300 milles utilisateurs sur un seul vpn dont je ne citerai pas le nom il y a quelques mois déjà

      Vous pouvez estimer a quelques millions dans le monde, et peut être un millions en france.

      L’utilisation d’un vpn ne garantit pas tout : 1) la plupart des fournisseur de vpn ( ce qui est légal) gardent des log , et obéissent aux lois de leur pays. 2) vous ne savez strictement pas qui est dérrière le vpn.

      Mais il est biensur conseiller d’utiliser un logiciel de pair a pair (p2p) anonyme, c’est sur et gratuit.

      http://www.numerama.com/telecharger/p2p-anonyme-et-securise

      http://sourceforge.net/search/?words=anonymous+p2p&type_of_search=soft&sort=num_downloads_week&sortdir=desc&limit=25

      Anomos un bittorent anonyme
      Calypso (reines des pirates ) un emule anonyme


    • Login Login 22 octobre 2010 11:12

       Ne faudrait-il pas éduquer les mouvements citoyens a l’utilisation de ces techniques ?

      • Triarii Triarii 22 octobre 2010 11:37

        Attention :


        Pour les vpn, il faut absolument :
        -choisir un prestataire qui ne garde pas les logs de connection (au delà d’1 journée en tout cas)
        -choisir un prestataire dont le siège social est situé hors de France, et si possible hors des usa (patriot act). Eviter également les Etats européens dont la législation vis à vis du téléchargement illégal et l’anonymat sur internet est répressive. Donc plutôt la Suède ou l’espagne plutôt que la Grande Bretagne...
        -choisir un prestataire dont les SERVEURS sont situés hors de France (avec une préférence pour l’Espagne ou la Suisse, entre autres)
        -choisir un prestataire offrant un chiffrement en OpenVPN. Le PPTP se casse très facilement et n’offre aucune sécurité sérieuse.
        -payer son abonnement avec de solutions évitant la mise à disposition d’infos personnelles (donc pas de cb ou de paypal, mais plutôt uKash...)

        Changer également ses dns, ça peut être très utile (accélère souvent le surf et permet d’accéder à des pages « ignorées » par votre fai...). Tutoriaux dispos avec une simple recherche google...

        • romy 22 octobre 2010 11:43

          @ Heil Cartman

          de mon côté, je vois 2 inconvénients :

          1- Le fait de prendre un fournisseur gratuit me fait un peu peur sur les aspects de vie privée. Cela m’inspire moins confiance qu’un fournisseur payant qui garanti la non divulgation des mes logs.

          2- Le débit ! Un VPN gratuit te propose des débits très faible. Il est très difficile de regarder les sites de streaming vidéos : hulu, justintv,...


          • Heil Cartman Heil Cartman 22 octobre 2010 13:04

            Merci de ta réponse Romy, c’est bien ce que je craignais.

            Bon ben y a plus qu’a investir, échapper à l’Hadopi ca n’a pas de prix de toute façon.


          • Jiache 22 octobre 2010 11:49

            >> Au travail votre usage d’internet reste discret. Votre surveillant en chef verra votre ordinateur connecté à votre VPN. Mais ne verra pas votre usage existant entre le VPN et les sites où vous surfez.

            C’est tout à fait vrai mais ...

            Vous n’êtes pas sensé installer un client VPN sur votre ordinateur au travail. En cas d’audit de parc informatique votre employeur pourra vous demander des comptes et ça pourrait très mal se passer pour vous.
            Autre problème, si votre PC de travail est « bridé » d’une manière ou d’une autre il y a très peu de chance pour que vous puissiez créer une nouvelle interface réseau (tun, br, pptp ...).

            Le plus discret quand on a les moyens c’est de prendre par exemple un RPS chez OVH et d’utiliser le tunneling SSH : en effet un logiciel comme putty ne nécessite pas d’installation donc ne laisse pas de trace. Par contre vous êtes identifiable par I’IP que vous a attribué votre fournisseur.


            • Aldebaran Aldebaran 22 octobre 2010 11:52

              Merci pour ce débat intéressant.


              Désolée de faire ma trouble fête. Je dois dire que tous ces contournements de Hadopi m’échappent un peu. Je m’explique.
              Depuis la chasse française au peer to peer (emule, bittorrent), les sites pirates sont en perte de marché ; pour contrebalancer ces pertes financières, ils créent de nouveaux appats économiques tels que l’auteur les décrit.
              Si dans le fond, la SACEM reversait plus de monnaie aux ayant-droits, le vol à l’étalage sur le net serait certainement moins prohibé.
              Au risque de paraître réactionnaire, je ne vois pas l’intérêt de brouiller mes traces, dès lors que :
              - je ne vais pas sur des sites pédophiles,
              - je ne vais pas sur des sites terroristes,
              - je ne télécharge pas le dernier Katy Perry : je l’écoute sur Deezer, ou je visionne le clip sur youtube,
              - je ne télécharge pas le dernier Hollywood : je vais au ciné ou je loue le dvd,
              - je ne télécharge pas de versions vérolées de windows ou de logiciels pour windows : je me contente de ma distribution Linux. Tout y est gratuit,
              - si je veux surfer anonymement au travail, j’utilise un navigateur installé sur clef usb et pas sur le disque dur de l’entreprise,
              - si je veux vraiment paraître anonyme sur le net (mais à quoi bon encore une fois), je peux utiliser une clef bootable Odebian

              Je comprends la critique politique de la loi Hadopi en tant qu’elle est une intrusion dans la vie privée, mais dans les faits, je ne me sens pas du tout concernée par la revendication. Si on étend la critique du système, on peut également penser que le voleur n’est pas anti-système : au contraire il est dans l’apologie de la consommation.
              Il existe des logiciels et des oeuvres libres et gratuits. La loi Hadopi ne peut rien contre cela.
              Ma connexion internet coute déjà assez cher, mes heures de navigation sont encore trop importantes, je me verrais mal installer des dispositifs supplémentaires quand je n’ai rien à cacher.

              Cordialement.

              • Login Login 22 octobre 2010 12:08

                 Obedian. interessant. Savez-vous qui je peux contacter de l’équipe projet ?

              • Tiberius Tiberius 22 octobre 2010 12:00

                A noter qu’il existe des offres groupées Usenet + VPN telle que celle proposée par Giganews :

                http://fr.giganews.com/

                Or les connexions a ses deux services étant cryptées SSL 256 bits, on ne voit pas très bien comment l’Hadopi peut réussir à connaître ce que les usagers téléchargent.


                • Vladdrak1476 Vladdrak1476 22 octobre 2010 12:15

                  Salut les gars

                  Le vpn que j’utilise marche très très bien et me coûte 15 euros tous les 3 mois renouvelable non automatiquement (et çà c’est bien) : http://ipjetable.net/#

                  Et pour le téléchargement en newsgroup, j utilise supernews ; http://www.supernews.com/ ; cela coute 8 euros 60 / mois avec + de 500 jours de rétention.

                  Voilà tout çà pour dire que çà fait u peu parano d’utiliser un vpn en plus de newsgroup mais à la maison je suis pas tout seul et les autres membres de la famille utilisent de temps en temps le protocole torrent donc comme çà je suis tranquille.


                  • Aldebaran Aldebaran 22 octobre 2010 12:33

                    <<Obedian. interessant. Savez-vous qui je peux contacter de l’équipe projet ?>>


                    Je l’ignore. Les fichiers images ont été retirés. De mémoire, c’était un cd/clef usb démarrant sur une debian stable avec Tor impémenté dans le navigateur. Ce qui peut être réalisé facilement à domicile, même sous une autre distribution.
                    Tor est un utilitaire très utilisé en Chine, il permet la consultation de sites que l’état interdit. Ne pas s’attendre à des miracles, les requêtes sont affreusement longues et parfois la demande n’aboutit pas. De plus Tor n’est pas une barrière contre l’illégalité : il suffit d’éplucher les couches de l’oignon pour remonter à l’origine du délit.
                    Désolée pour ce hors-sujet.

                    Cordialement.

                    • Jiache 22 octobre 2010 13:12

                      L’intérêt des réseaux en « pelure d’oignon » c’est justement qu’éplucher l’oignon prends énormément de temps et de ressources, en tout cas plus que les moyens alloués à lopsi/hadopi.


                    • Aldebaran Aldebaran 22 octobre 2010 13:40
                      Surement Jiache mais je doute que l’objectif « VPN et Usenet Newsgroups » aie pour ambition de sécuriser ses données, le but non déclaré étant de télécharger des oeuvres copyrightées en contournant la loi et en générant du marché. Parlons clairement. 
                      Je ne pense pas que la lutte contre Hadopi passe nécessairement par un contournement plus ou moins légal des dispositifs, ni par la diminution du cout de l’offre payante et pas d’avantage par le vol (appelons les choses par leur nom). Les contenus libres et gratuits sont certainement la meilleure lutte contre Hadopi et il y a de la qualité, notamment musicale. Logique : on échappe ainsi à la logique de marché et à la course effrénée des gendarmes et des voleurs. On gagne en autonomie. De plus, l’offre étant gratuite, il est possible et encouragé d’enregistrer les contenus et de les rediffuser avec un outil comme vlc.

                      • Waldgänger 22 octobre 2010 14:00

                        En fait, la lutte contre le piratage pourrait passer par un autre regard sur la culture, envisagée comme un moment particulier, unique et précieux, et non comme quelque chose d’interchangeable, dans le sens où non seulement une oeuvre est commutable et remplaçable par une autre, mais aussi la culture elle même perd son statut particulier d’objet à part et revêtu d’un prestige particulier.

                        Evidemment, ça ne s’applique qu’à des oeuvres auxquelles on tient particulièrement et dont on a une conscience de la rareté, ça ne serait pas une solution viable à mon sens pour les industries culturelles de masse.


                      • Jiache 22 octobre 2010 14:04

                        Vous préchez à un convaincu : j’utilise exclusivement des logiciels libres chez moi (debian linux) et je travaille aussi sur des logiciels libres (mais pas exclusivement hélas).

                        Cependant, amateur de musique (assez éclectique) il m’arrive de chercher des disques qui ne sont pas (plus) distribués par les canaux classiques (magasins, internet ...). Le seul recours est de télécharger. Pour vous donner un exemple concret, les « BBC sessions » de Hendrix sont difficiles à trouver hors téléchargement illégal. En plus, malgré tout le respect que je lui doit, Hendrix est mort, alors pourquoi y a t-il encore des droits sur son œuvre ?

                        Pour moi, le débat est beaucoup plus large que ça et la place de l’artiste ou plus généralement du créateur n’a jamais été abordé. Je vous donne le lien d’un article (très polémique je vous l’accorde) que j’ai commis il y a quelques temps.

                        http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/article/petite-histoire-du-droit-d-auteur-54585


                      • Login Login 22 octobre 2010 18:14

                         100% d’accord. La Social music est déja en marche... 

                      • Yvance77 22 octobre 2010 13:51

                        Salut,

                        Faut pas mettre de côté les amis de Linux

                        Un bon truc super rapide http://www.ultravpn.fr/forum/index.php?topic=204.0

                        Facile à configurer

                        Bye


                        • Aldebaran Aldebaran 22 octobre 2010 15:01

                          Entièrement d’accord avec Waldgänger : la relègue de l’oeuvre d’art au statut de simple marchandise, achetable ou volable a tué l’art et l’artiste, il n’y a pas beaucoup d’intimité ou d’intériorité dans la recherche compulsive de consommer à tout moment avec ou sans prix. Même si le kilo de girolles est toujours aussi cher, on a autant d’apports avec les champignons de Paris. J’ai lu avec plaisir l’article de Jiache et apprécié avec plaisir la comparaison entre Zappa et Patrick B. Jiache a raison de remonter en racine et de s’interroger sur ces droits d’auteur interminables et le peu qui leur est reversé, compte-tenu des taxes faramineuses. 

                          On parvient à l’analyse de la propriété, notamment intellectuelle mais on ne peut pas décemment priver les artistes de leurs droits.
                          Quant aux BBC sessions, je viens de m’apercevoir que je détiens l’original en double-cd. @ Jiache : j’aimerais bien vous en prêter une copie en mp3 à titre amical et temporaire, le temps d’une nouvelle parution, sans passer pour un pirate du net et sans installer des protections qui ne me serviront qu’une seule fois. Est-ce possible et prudent ?

                          Cordialement. 

                          • Jiache 22 octobre 2010 15:43

                            Merci pour votre commentaire.

                            Concernant les BBC sessions, le mal est déjà fait (aïe je vais recevoir un mail d’avertissement).
                            Merci tout de même pour la proposition de prêt. Quoi qu’il en soit, la copie, numérique ou physique est un délit, je crois que c’est aujourd’hui assimilé à de la contrefaçon (et non à du vol).

                            Concernant les échanges musicaux je m’autorise à penser, au vu de vos commentaires, que nous avons des gouts communs et donc peut être des discothèques complémentaires.


                          • Aldebaran Aldebaran 22 octobre 2010 15:19
                            <<les « BBC sessions » de Hendrix sont difficiles à trouver hors téléchargement illégal>>

                            3 semaines d’attente sur fnac.com mais supplément dvd pour 17.99, l’attente peut valoir le coût sans contrevenir à la loi...

                            • Aldebaran Aldebaran 22 octobre 2010 17:29

                              <<je m’autorise à penser, au vu de vos commentaires, que nous avons des gouts communs et donc peut être des discothèques complémentaires.>>


                              Autorisation accordée :)) : Hendrix le meilleur, puis SR Vaughan prenant la suite, puis Clapton, Jimmy Page, Mac Laughlin, Robby Krieger à mon avis.

                              Nous avons la chance énorme de pouvoir nous offrir bien, souvent ces antiquités à moins de 9 € la pièce pour la plupart (Doors, Hendrix, Led Zeppelin) ou bien d’acquérir les titres à 0,99 le track. Il m’est arrivé d’acheter des pistes encodées à 256k, alors que les cd avaient cessé toute parution.
                              Voler c’est pas bien.
                              Je pense que la meilleure riposte au léchage informatique est une déclinaison intelligente, variée, pas trop onéreuse de téléchargements payants. C’est bien parti et cela permet la rémunération des auteurs.
                              L’idée de devoir acheter des services internet pour avoir le droit de voler impunément m’agace profondément et je pense que la Hadopi est tellemement impopulaire qu’elle n’en a plus pour longtemps. Elle sera abrogée après l’élection présidentielle et la reformation du paysage politique.


                              • pingveno 22 octobre 2010 17:30

                                Vu le contenu de cette loi, je suis moins préoccupé de protéger mon propre usage d’internet contre un surcroit de surveillance que de me prémunir contre de fausses accusations telles que le « délit(sic) de non-sécurisation de son réseau wifi ».

                                A ce train-là dans le doute je devrais résilier mon abonnement internet jusqu’à ce qu’on autorise les clés WPA à 65536 bits et aller surfer avec mon portable au mac-do du coin.


                                • roquetbellesoreilles roquetbellesoreilles 22 octobre 2010 17:39

                                  Le VPN, c’est une très bonne chose, mais le meilleur moyen de punir tous ces pourvoyeurs de l’HADOPI et autres lois liberticides, c’est encore de délaisser leur produits, et de s’intéresser plutôt à la Musique Libre, plutôt qu’à la musique nauséabonde des majors.

                                  Voici quelques bonnes adresses de Musiques LIBRES :

                                  http://www.jamendo.com/fr/albums

                                  http://www.dogmazic.net/index.php?op=edito

                                  http://www.musopen.com/

                                  http://erreur404.org/wikini/wakka.php?wiki=Mp3Legal


                                  • sonearlia sonearlia 22 octobre 2010 17:51

                                    Pub déguiser pour les vpn et newsgroups, pour rappel TMG, n’a aucune preuve a fournir, lorsqu’il envois les IP a couper, en gros même si vous n’avez rien a vous reprochez, vous pouvez quand même vous faire couper votre accès internet.


                                    • Aldebaran Aldebaran 22 octobre 2010 18:36

                                      <<Pub déguisée pour les vpn et newsgroups>>

                                      << Le VPN, c’est une très bonne chose, mais le meilleur moyen de punir tous ces pourvoyeurs de l’HADOPI et autres lois liberticides, c’est encore de délaisser leur produits, et de s’intéresser plutôt à la Musique Libre, plutôt qu’à la musique nauséabonde des majors.>>

                                      C’est là où je voulais en venir : les associations de malfaiteurs sont en train de racquetter les utilisateurs en créant de nouveaux marchés, pour les inciter à continuer de voler impunément.
                                      Je dis stop :
                                      2 alternatives : 
                                      - une offre payante raisonnable comme celle que je viens de décrire,
                                      - une offre libre, gratuite et légale, qui échappe aux lois du marché. Et ses contenus défient parfois la concurrence.

                                      Cqfd : les newsgroups, c’est de la m**** enrubannée sous une prétendue légalité. Ces solutions alternatives ne font qu’entretenir une mafia souterraine et un marché illégal à grands renforts de pubs et autres produits de consommations visant à toujours faire payer la gratuité et encourager le vol.
                                      Mieux vaut encore s’inscrire à la médiathèque du coin et écouter light my fire en boucle pendant trois semaines.

                                      • romy 22 octobre 2010 18:42

                                        pour ton info, les newsgroups existaient bien avant le web smiley

                                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Usenet


                                      • Aldebaran Aldebaran 22 octobre 2010 19:00

                                        Je comprends ton argument, Romy.

                                        Mais je préfère payer légalement une piste audio à 0,99 € que déployer un arsenal payant lui aussi, je préfère ne pas contribuer à diverses maffias, et ne pas contourner la loi pour finalement me trouver en infraction. Quelle que soit l’antériorité des newsgroups, il reste à observer leur tentative d’emprise de marchés financiers, restés vacants pour cause d’illégalité. A qui le tour ?

                                        • franchamont franchamont 23 octobre 2010 01:02

                                          Aldébaran, vous avez comme ça l’air bien gentille, mais ne trouvez vous pas que vous en rajoutez louche après louche sur le devoir de rester, moral, légal, honnête, pas voleur, pas suppôt des « diverses mafias » ? Tout ça finalement pour la défense des intérêts des majors et de la sacem et de façon bien hypocrite en prétendant parler au nom des malheureux artistes. Vous en rajoutez tant, que ça dégouline et que de plus en plus vous apparaissez comme une agente de ces mêmes majors qui finalement prennent la plus grosse part des droits des artistes et ne défendent que les intérêts de leurs préférés « judicieusement » choisis, laissant les plus petits, les plus rebelles ou les plus originaux sur le carreau.

                                          Arrêtez vos leçons de morale à deux balles et cessez de vous faire l’extension du pouvoir qui ne règne que par la création de fausses peurs et de la fausse justice. Si j’étais vous, ô ma sainte, j’abandonnerais dare-dare l’utilisation de l’internet, car savez-vous que la construction de celui-ci a été financée de facto par la plus grosse participation active, celle des sites de pornographie. C’est la réalité, et c’est bien connu.

                                          Alors, que les pirates se servent des services de VPN et ainsi les développent, que voulez-vous qu’on y fasse ? Que les majors ne volent pas les artistes tout d’abord, et on en reparlera.

                                          Au moins, grâce à ce financement, le développement du VPN indépendant et non loggé (car attention certains pays comme les USA ont commencé à en prendre aussi le contrôle) permettra de surfer sur la nouvelle vague de liberté qui monte en réaction aux abus de pouvoir.

                                        • Waldgänger 22 octobre 2010 19:12

                                          Je trouve le contenu des fils intéressant.

                                          Je n’écris plus d’articles ici, mais ça me donne presque envie d’essayer de le faire là où j’ai mes habitudes désormais, en reprenant des idées exposées ici et en développant certaines qui se fraient laborieusement un chemin dans ma tête.

                                          Sinon, quelques réflexions en vrac.

                                          Sur le plan de la qualité sonore, les tendances actuelles encouragent le piratage à mon sens, elles se traduisent par un usage massif de formats de compression à perte sonore importante. Personnellement, j’utilise surtout le FLAC, sur un Cowon J3 avec des écouteurs jay q jays, c’est le pied, sinon le reste est en wma, je refuse d’utiliser autre chose que des formats loseless. Mais je sais que mon cas est minoritaire. Pour moi, le mp3 pose problème car il dénature la qualité sonore et rend difficile l’émergence, ou la réémergence d’une oeuvre de qualité, donc monnayable et qui permette aux artistes d’y trouver leur compte.

                                          La gratuité, j’y crois pour des personnes qui ont besoin d’émerger et de se faire connaitre, mais pour moi c’est impossible à terme, surtout pour des domaines où il faut consacrer du temps de réalisation et d’apprentissage. En musique, ça peut marcher comme Aldebaran le dit, pour ce qui est du cinéma, j’y crois moins. 

                                          Et simple parenthèse, pour les contenus culturels, le journalisme en ligne (citoyen ou non), je ne crois pas à la gratuité, qui ne mène qu’à une qualité des plus dévaluées.

                                          • goc goc 22 octobre 2010 19:42

                                            pour ma part, j’utilise HAMACHI comme vpn
                                            il s’agit d’un vrai vpn c’est à dire d’un outil permettant de créer un réseau privé virtuel
                                            en effet cet outil gratuit, me permet de connecter des ordinateurs entre eux, alors qu’ils sont situé géographiquement a des lieux totalement différents. Il utilise le réseau internet
                                            je l’utilise par exemple pour la télémaintenance, avec vnc ce qui me permet de prendre le contrôle du PC distant.

                                            bien sur tel quel il est un peu lent, et coté surf, ce n’est pas très simple, mais avec vnc, on peut échanger des fichiers, par exemple


                                            • Crevette Crevette 22 octobre 2010 20:40

                                              Très intéressant tout ça !

                                              Mais j’ai une question :

                                              Bittorrent client (genre Deluge) avec cryptage ddes flux +filtrage IP+ tor (pour les connexions trackers), c’est insuffisant à votre avis ?


                                              • hpspt 22 octobre 2010 21:52

                                                Un article qui classe des sites qui classent les VPN.

                                                Pourquoi faire simple...

                                                • franchamont franchamont 22 octobre 2010 22:15

                                                  Comment peut-on voter « non » à un article qui dévoile à tous les techniques disponibles permettant une utilisation plus libre, sûre et discrète de l’internet et qui vous invite à faire la nique à Big Brother ?


                                                  • tvargentine.com lerma 22 octobre 2010 23:28

                                                    Il faut remarquer quand même que depuis cette nouvelle réglementation française de l’usage d’internet,les internautes achètent de plus en plus films auprès de leur FAI et que ces mêmes FAI ont fais des efforts pour démocratiser les prix de location de film

                                                    Le piratage c’est quand le gratuit à un « cout réduit »

                                                    A partir du moment ou le gouvernement prend en compte la variable « cout » et en fait un instrument de régulation aussi bien pour le FAI que le client,la régulation se fait d’elle même vers une chute progressive des piratages

                                                    http://www.tvargentine.com


                                                    • HELIOS HELIOS 23 octobre 2010 01:43

                                                      ... en elevant un peu le debat, le « piratage » et le contournement des systemes institutionnels va s’installer et prendre racine car l’avenir nous demontre qu’Internet ou bien des reseaux similaires vont jouer un role préponderant dans notre vie.

                                                      Comme pour cerains romans de science-fiction ceux qui sauront contourner les « protections » , les « limitations » de ces reseaux auront (peut etre) une forme de liberté qui aura été supprimée aux autres.

                                                      Alors les solutions techniques balbutiantes, telles que les VPN, les proxies ou les serveurs de newsgroup, qui ne representent pour l’instant qu’un tout petit marché sont a encourager et a developper.

                                                      Il est important de le faire, car tant que les seigneurs de l’entertainment (les majors en fait) qui melangent business et culture ne seront pas persuadés qu’ils ont perdu la partie, le modele economique des artistes ne changera pas et c’est eux qui sont le plus penalisés, dans tous les cas de figure..

                                                      les politiques qui sont asservis aux forces economiques ne prendrons jamais l’initiative de reviser le principe des droits d’auteur, c’est du coté de ces seigneurs qu’il faut appuyer pour esperer un renversement de situation.

                                                      Quelles que soient les (bonnes) raisons et les valeurs qu’expose Aldebaran, par exemple, et que je partage, on ne peut pas accepter la mainmise de quelques groupes et les nombreux saprophytes qui s’y agglomerent, sur les reseaux de communications publics.
                                                      Le seul moyen, helas, de contester, c’est de creer des conditions d’evasion les plus larges possibles pour que ceux ci n’esperent pas en maitriser les usages.

                                                      Le P2P et l’echange qui sont devenus illegaux (la preuve que leur pouvoir est predateur, dans l’histoire de l’humanité, c’est la premiere fois qu’on va punir le partage) c’est donc ces activités qu’ils faut soutenir actuellement pour maintenir le doute et la contestation qui destabilisent les certitudes des seigneurs.

                                                      bonne nuit a tous


                                                      • Aldebaran Aldebaran 23 octobre 2010 11:22

                                                        Non franchamont, je ne dégouline pas.

                                                        Je n’aime pas le principe du vol et encore moins la pub déguisée servant à financer le téléchargement illégal.
                                                        Je reprécise en allant au plus simple que je préfère payer légalement un cd à 8,99 € ou des pistes audio à 0,99 € (voire me connecter sur deezer) que passer du temps devant mon ordi, à installer des applications incertaines, couteuses et douteuses.
                                                        Je ne défends pas la cause des majors. Comme vous je pense que la culture devrait être gratuite, mais la vie est courte et compliquée, je fuis les prises de tête.

                                                        • franchamont franchamont 23 octobre 2010 15:59

                                                          Vous méprenez mon discours, Aldébaran. Je n’ai jamais dit que la culture devrait être gratuite. Au contraire elle a un coût, celui de faire vivre les artistes. Et c’est bien le piège où vous vous enfermez, celui de vos illusions complexes et contradictoires qui sont les seules causes de votre prise de tête.

                                                          J’ai même précisé que les majors exploitaient les artistes, assumant ainsi que ces derniers devaient pouvoir vivre de leur activité. Nous serons toujours dans une économie de marché, quelles qu’en soient sa nature ou ses principes. La question est donc celle de permettre aux artistes de développer leurs talents, diffuser leur oeuvre et vivre d’une manière digne et confortable, sans devoir payer un octroi à de sacrées crapules pour arriver à atteindre leur public.

                                                          La remise en cause et la destruction de ce système mafieux ne pourra se faire qu’en laissant le développement des réseaux de communication et de publication faire son oeuvre historique vers plus de justice, de liberté et d’échange. Mais échange ne veux pas dire voler. Le commerce équitable est un échange. Chacun doit se faire payer son effort et son talent. L’internet (et s’il le faut, l’internet doublé d’une technologie comme le VPN contre les entreprises et gouvernements tyranniques), est la voie finale de la libération des artistes envers leurs exploiteurs.

                                                          Pour y arriver il faudra entre-temps accepter la menace du piratage, lequel forcera les artistes à prendre conscience et à quitter leurs exploiteurs afin de vendre eux-mêmes leur oeuvre sur internet. Ce ne sera pas gratuit, mais ce sera le prix juste et les conditions choisies par chacun, sans intermédiaire inféodé : le marché équitable.

                                                          Tenez, quand Jacques Attali cette fois dit juste ... Lisez, c’est ici  :

                                                          Bien des artistes ne semblent pas admettre que l’Internet leur ouvre de formidables potentialités créatrices, que le projet de loi dite Hadopi, qui vise à interdire le téléchargement gratuit, ne vise pas à les protéger, mais à réserver l’essentiel de la valeur produite à quelques entreprises, et qu’un autre système de rémunération, fondé sur la nature profonde de l’Internet, leur assurerait un meilleur revenu et une bien meilleure reconnaissance sociale, s’ils s’en emparent avant que ne s’y rallient les entreprises qui la combattent aujourd’hui.

                                                          Et comme pour enfoncer le clou, lisez ce que révèle la Cour des comptes, c’est ici :

                                                          La 7e édition du rapport annuel de la Cour des comptes sur les sociétés de gestion collective a été publiée voilà quelques jours(*). Manque de chance pour la SACEM et autres SCPP & co, le rapport est calamiteux et met en lumière plusieurs points noirs dans leur mode de fonctionnement, tant pour la politique de rémunération que pour les frais de gestion de ces organismes. 

                                                          Lisez aussi cette excellente diatribe qui les cite.


                                                        • franchamont franchamont 23 octobre 2010 17:07

                                                          Pour plus d’éclaircissement et de précautions concernant la protection de la vie privée sur internet et le VPN , voici un un excellent article (et d’autres promis à venir) sur un blog apparemment bien renseigné.


                                                          • Aldebaran Aldebaran 23 octobre 2010 20:11

                                                            Je ne méprends pas, cher Frenchamont, je dis qu’il faut appeler un chat un chat.

                                                            C’est à dire que quand vous faites vos courses, vous ne vous dites pas : « le prix de la sole est trop cher ». Pour autant, vous ne volez pas la marchandise en passant à la caisse. Vous ne spéculez pas à qui revient le prix de la viande morte à ce moment là. Vous ne volez pas.
                                                            Pourquoi faudrait-il qu’il en soit autrement pour vous dans la vie virtuelle ?
                                                            Et pourquoi ne pas envisager de vous en défaire de ces contraintes en élaborant les choses autrement : à but non lucratif ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

homie


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès