Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Archives > Fête de l’Internet > Les cablopérateurs s’accrochent à leur dernier bout de (...)

Les cablopérateurs s’accrochent à leur dernier bout de monopole

L’UFC que choisir met en demeure le CSA suite au choix des cablopérateurs d’utiliser un standard de diffusion de la TNT non compatible avec le standard français sur son réseau, obligeant les locataires des immeubles sans antenne-râteau à s’abonner aux cablopérateurs desservant leurs logements pour recevoir ces chaînes. Revenons un peu sur l’histoire des cablopérateurs.

Les cablopérateurs sont dans le rouge. Ils sont concurrencés de partout et tentent de garder leur monopole là où ils l’ont encore.

D’après le site internet Ratiatum, l’UFC que choisir aurait mis en demeure le CSA quant à son silence suite au choix des différents cablopérateurs d’utiliser le standard de diffusion DVB-C, très utilisée en Allemagne mais illisible par les adaptateurs TNT et les téléviseurs équipés d’un décodeur vendus en France. Obligeant ainsi chaque locataire d’immeubles n’utilisant plus d’antenne-râteau et usant du cable pour recevoir les chaînes hertziennes et TNT, à utiliser un décodeur spécifique introuvable en France, ou devoir s’abonner aux offres de leur cablopérateur pour profiter de chaîne dont-ils devraient avoir accès gratuitement.

Ce comportement reflète l’état d’esprit d’une entreprise qui perd son monopole et qui en devient nostalgique. C’est le cas des cablopérateurs.

C’est assez simple, quand le cable est apparu, il était le seul moyen d’avoir des chaînes en plus sur sa télé. Cela apporta rapidement une plus-value à l’immobilier et des parcs entiers se développèrent, les foyers étaient même reliés par fibre optique pour profiter d’une qualité exceptionnelle de télévision (à l’époque, ce n’était pas du numérique, mais une diffusion optique).

Puis les premiers satellites de télédiffusion furent placés en orbite, tout premier coup dur pour le cable, après une situation cofortable, les paraboles permettaient de capter des chaînes gratuitement du monde entier, s’en suivi les Canalsatellite et autres TPS, et ça a poussé comme des champignons sur les chambranles des fenêtres. Les installations de fibre optique ont commencé à être démonté pour être remplacé par des coax.

Internet arriva, nouvel essor pour le cable, c’était le seul moyen à l’époque d’avoir du "haut-débit". Mais la concurrence n’existe pas dans le monde du cable, chacun se partage des zones où il est propriétaire des installations, impossible pour un client de pouvoir choisir son cablopérateur, donc le marché est sensiblement le même que celui d’un monopole. Étant seul sur le marché, on vit apparaître des accès internet digne de ce que font les opérateurs de téléphonie mobile aujourd’hui, c’est-à-dire du quota d’échange de donné, des restrictions sur l’utilisation (pas de partage de connexion, utilisation de serveurs interdit). Ça a été leur plus grosse erreur, car le câble resta comme ça jusqu’à ce que Netissimo arrive, et plus tard, les accès adsl dégroupés, ils ne changèrent en rien pour s’adapter à la concurrence.

Aujourd’hui, les accès ADSL permettent de recevoir la télévision, dernier coup dure pour les câblos, la dernière chose sur laquelle ils avaient encore un petit bout de monopole et ils se retrouvent concurrencés. Coup fatal avec la TNT.

Tout reflète cette nostalgie de monopole qu’ils avaient il y a quelques années, leurs accès internet ont toujours gardé les clauses de l’époque du premier haut-débit, quota de téléchargement, interdiction de partager la connexion ou d’utiliser un serveur, à moins de s’acquitter d’un somme supplémentaire sur son forfait. Et aujourd’hui, bien que la loi impose justement de fournir à chaque utilisateur la télévision hertzienne pour qu’ils ne soient pas dans l’obligation de s’abonner afin de regarder la télé, ils usent d’un flou juridique en diffusant la TNT sur un standard allemand.

Ils ne veulent visiblement pas lâcher la grappe et miser le tout pour le tout chez ces derniers clients qui n’ont pas le choix. Ceux qui ne peuvent pas mettre de parabole car c’est interdit, ceux qui sont trop loin des Dslams pour avoir des accès internet correct.

Mais cela ne les empêche pas d’innover encore et encore pour tenter de récupérer encore un petit peu du monopole qu’ils ont perdu. En effet, Numéricable annonce pour bientôt une offre d’accès internet par fibre optique à 100 Mbit symétrique, en redéveloppant le parc qui n’a pas été démonté. Ça laisse rêveur, mais nous pouvons parier que cette évolution sera basée sur les mêmes principes que tout le reste depuis le début : Blindée de restrictions, de quota, ou pourquoi pas des accès payant pour certains protocoles.


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • (---.---.58.193) 21 février 2006 13:17

    elle est débile cette news, les cablo opérateurs diffusent en DVB-C parce que c’est la loi (en tout cas ca l’etait lorsque les cablo ont commencé a proposer leur offre numérique), tout comme les opérateurs satellite doivent diffuser en DVB-S et les opérateurs de télévison numérique terrestre en DVB-T. Le C c’est pour le cable, le S pour satellite et T pour terrestrial, ces normes sont européennes et ont pour objectif de répondre aux problématiques de diffusion sur les différents supports physiques. Si quelqu’un veut recevoir la TNT chez lui rien ne lui empeche d’acheter une antenne interieure.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès