• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Ao

Citoyen passionné par l’actualité

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 12 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Ao 23 août 2007 15:28

    @masuyer Donc si je comprends bien, vous dites que nous pouvons bien faire travailler les immigrés sans couverture sociale, pour effectuer des tâches qu’il n’est plus rentable de faire faire à une main d’oeuvre déclarée.

    C’est ça votre modèle d’immigration ?


  • Ao 30 juillet 2007 16:12

    Vous dites que cet accord passé avec la Libye est contestable sur deux points : 1-risque que Kadhafi fasse mauvais usage de la technologie nucléaire, 2-mise sous influence de la Libye.

    Pouvez vous détailler ces craintes, parce que pour moi : 1-le nucléaire civil ne conduit pas au nucléaire militaire, et les déchets seront très certainement traités en France. Une gestion rigoureuse de ce qui entre et sort de la centrale peut permettre d’éviter les problèmes.

    2-si cette installation place la Libye dans une position de dépendance, qu’est ce qui pousse Kadhafi à en vouloir ?

    Et si tout ceci n’était qu’un accord commercial mutuellement avantageux, où la France vend une installation industrielle dans un domaine où elle excelle, et où les Libyens profitent d’une production d’eau douce à bon marché ?


  • Ao 17 juin 2007 00:13

    @JPL J’admets volontiers que mon raisonnement est théorique, malheureusement on met des mesures en place sans les tester dans la pratique, donc on en est réduits à tirer des plans sur la comète.

    Attention aux comparaison avec l’Allemagne : l’économie allemande est très différente de la française, et la mise en application de ce concept très général de « TVA sociale » sera peut être très différent chez nous.

    Je ne connais pas les causes de la baisse de croissance (si les prévisions sont exactes), mais visiblement les allemands ont anticipé une hausse des prix, et ont en conséquence fait leurs achats d’équipement en avance. Combien de points de croissance ont ainsi été avancés d’une année ?

    Il faudrait une étude très poussée pour comprendre ce qui se passe en Allemagne, et en déduire ce qui pourrait se passer en France.

    Mais à supposer que l’Allemagne soit un bon modèle, et que la baisse de croissance soit avérée : à la question « combien de chômeurs en plus avec un point de croissance en moins ? » Je réponds : combien en compte-t-on outre Rhin ?


  • Ao 15 juin 2007 00:10

    Cet article est très mauvais point de vue économie :

    1- pour avoir la moindre idée des effets de la mesure, il faudrait connaître la nature des allégements de charge qui contrebalanceront la hausse de TVA : aujourd’hui personne n’en sait rien.

    Par rapport à la hausse de TVA annoncée, selon que ces allégements sont limités, bien ajustés, ou élevés ; on peut s’attendre à une hausse, un maintien ou même une baisse des prix...

    2- il y a une catégorie de biens dont on est à peu près sûrs qu’ils augmenteront : les produits importés car dans le schéma proposé leurs producteurs ne bénéficient pas des allégements de charges.

    Corollaire : il y a une catégorie de biens dont on est à peu près sûrs qu’ils baisseront : les produits exportés (baisse qui profitera aux pays importateurs, mais qui ne sera pas neutre sur le marché français : Cf ci-dessous)

    3- les producteurs français et les distributeurs auront intérêt de baisser les prix sur le marché français, car si les prix actuels sont bien positionnés compte tenu de l’utilisation actuelle des capacités de production, leur hausse (qui profiterait uniquement à l’Etat) entraînerait une baisse de la demande et automatiquement une perte de revenu.

    4- A partir de cette esquisse il y aura milles conséquences qui dépendent des circonstances :

    • sur des marchés très concurrentiels, les prix resteront stables, voire ... baisseront
    • sur des marchés peu concurrentiels, les prix augmenteront certainement 
    • sur des marchés où la France est exportatrice, les baisses de prix que pourront consentir les producteurs doperont les exports, d’où un gain de revenu pour les entreprises, et une hausse de la production qui s’accompagnera d’embauches
    • sur des marchés où la France est importatrice, les producteurs français auront moins de concurrence, d’où une hausse des prix et des niveaux de production, qui s’accompagnera d’embauches

    Voilà en première approche ce que l’on peut dire de cette mesure.

    Quant aux effets supposés faibles des mesure sur les heures sup et les intérêts d’emprunt, c’est certainement vrai d’un point de vue économique très académique, mais bon sang c’est plus un message fort adressé à tous : travaillez dur et devenez propriétaires !

    Et pour finir sur le timing qualifié de maladroit : les bras m’en tombent. Je ne sais pas exactement s’ils avaient prévu de l’annoncer à un autre moment, et s’ils ont été contraints par les révélations d’un canard (enchaîné ou pas).

    Mais nom de nom, s’ils avaient différé cette annonce en vue des élections, là on aurait pu dire : quel cynisme. Il ne faut pas feindre de croire qu’ils assument leur position en ignorant les conséquences possibles : c’est un trait de courage politique, pas de bêtise !

    Et quand on entend un Strauss-Kahn, qu’on ne peut pas soupçonner d’être incompétent en économie, soutenir qu’il y aura une hausse de prix qui frappera les plus faibles parce que les riches on eu leur baisse d’impôts par ailleurs : quel menteur ! On savait déjà à quoi s’en tenir puisqu’il persiste à défendre les 35 heures, mais là il s’enfonce encore un peu.

    Une fois de plus la gauche veut exploiter une mesure en la présentant comme opposée aux intérêts des gens modestes, mais ils font une erreur fondamentale : les gens ne sont pas dupes de leur présentation déformée des choses, et elle le paiera encore j’en suis persuadé.

     


  • Ao 14 juin 2007 22:13

    Cet article est très mauvais point de vue économie :

    1- pour avoir la moindre idée des effets de la mesure, il faudrait connaître la nature des allégements de charge qui contrebalanceront la hausse de TVA : aujourd’hui personne n’en sait rien.

    Par rapport à la hausse de TVA annoncée, selon que ces allégements sont limités, bien ajustés, ou élevés ; on peut s’attendre à une hausse, un maintien ou même une baisse des prix...

    2- il y a une catégorie de biens dont on est à peu près sûrs qu’ils augmenteront : les produits importés car dans le schéma proposé leurs producteurs ne bénéficient pas des allégements de charges.

    Corollaire : il y a une catégorie de biens dont on est à peu près sûrs qu’ils baisseront : les produits exportés (baisse qui profitera aux pays importateurs, mais qui ne sera pas neutre sur le marché français : Cf ci-dessous)

    3- les producteurs français et les distributeurs auront intérêt de baisser les prix sur le marché français, car si les prix actuels sont bien positionnés compte tenu de l’utilisation actuelle des capacités de production, leur hausse (qui profiterait uniquement à l’Etat) entraînerait une baisse de la demande et automatiquement une perte de revenu.

    4- A partir de cette esquisse il y aura milles conséquences qui dépendent des circonstances :

    • sur des marchés très concurrentiels, les prix resteront stables, voire ... baisseront
    • sur des marchés peu concurrentiels, les prix augmenteront certainement 
    • sur des marchés où la France est exportatrice, les baisses de prix que pourront consentir les producteurs doperont les exports, d’où un gain de revenu pour les entreprises, et une hausse de la production qui s’accompagnera d’embauches
    • sur des marchés où la France est importatrice, les producteurs français auront moins de concurrence, d’où une hausse des prix et des niveaux de production, qui s’accompagnera d’embauches

    Voilà en première approche ce que l’on peut dire de cette mesure.

    Quant aux effets supposés faibles des mesure sur les heures sup et les intérêts d’emprunt, c’est certainement vrai d’un point de vue économique très académique, mais bon sang c’est plus un message fort adressé à tous : travaillez dur et devenez propriétaires !

    Et pour finir sur le timing qualifié de maladroit : les bras m’en tombent. Je ne sais pas exactement s’ils avaient prévu de l’annoncer à un autre moment, et s’ils ont été contraints par les révélations d’un canard (enchaîné ou pas).

    Mais nom de nom, s’ils avaient différé cette annonce en vue des élections, là on aurait pu dire : quel cynisme. Il ne faut pas feindre de croire qu’ils assument leur position en ignorant les conséquences possibles : c’est un trait de courage politique, pas de bêtise !

    Et quand on entend un Strauss-Kahn, qu’on ne peut pas soupçonner d’être incompétent en économie, soutenir qu’il y aura une hausse de prix qui frappera les plus faibles parce que les riches on eu leur baisse d’impôts par ailleurs : quel menteur ! On savait déjà à quoi s’en tenir puisqu’il persiste à défendre les 35 heures, mais là il s’enfonce encore un peu.

    Une fois de plus la gauche veut exploiter une mesure en la présentant comme opposée aux intérêts des gens modestes, mais ils font une erreur fondamentale : les gens ne sont pas dupes de leur présentation déformée des choses, et elle le paiera encore j’en suis persuadé.







Palmarès