• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

2smouv

2smouv

Etudiant en école de commerce à l’Espeme, Nice, je m’intéresse aux questions politiques, sociales et en relation avec l’univers des médias. Je souhaiterai après mes études m’orienter dans la communication.
Mon intérêt se porte aussi sur la culture en général, et plus particulièrement la musique et la littérature.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 7 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • 2smouv 2smouv 30 octobre 2011 15:19

    Bonjour, je ne vois pas à quoi ça sert d’écrire des articles pour faire une retransmission écrite d’une émission que part ailleurs tout le monde à regarder.


    Si l’unique but est de faire de la propagande alors va militer au lieu de nous faire lire un article pompeux sans aucun intérêt


  • 2smouv 2smouv 30 octobre 2011 14:23

    C’est quand même étonnant qu’à une certaine époque qui remonte à l’avant présidence de ce « grand monsieur », tout le monde te prenait pour un idiot si tu ne croyais pas aux palabres avisées de notre grand gourou.


    Et Voila le résultat ! Cela dit si la gauche ne gagne pas en 2012, c’est qu’il auront vraiment voulu...

  • 2smouv 2smouv 20 avril 2007 14:42

    Le plus difficile à admettre dans cette polémique, c’était le cheval de bataille de Bayrou, celui qu’il a lancé dans la campagne et qui, paradoxalement, c’est ces même médias qui ont crées sa dynamique de campagne et qui l’ont virtuellement lancé troisième homme.

    Pourtant, il me paraît impossible que du jour au lendemain, la France ne s’est pas réveillée en disant on va voter Bayrou ! De plus, il me semble qu’au scrutin de 2002, il n’a fait que 6,5 % soit pas beaucoup plus je crois qu’Arlette Laguillier ! Alors, qu’on arrête une bonne fois pour toute de nous bassiner avec François Bayrou et cette manipulation des médias. Les médias ont toujours eu une logique partisane qui sert les grands partis comme les plus petits qui sont eux même instrumentalisés par les plus grands. François Bayrou n’est qu’une création du Parti Socialiste comme l’a été le Front National pour prendre l’UMP en tenaille ! Le vrai changement ne pourra s’opérer réellement que par une révolution démocratique, incarné par quelqu’un qui ne fait partie d’aucun parti politique et qui donc ne joue pas le jeu du système électoral de tous les autres acteurs de cette élection et donc par conséquent des médias ! C’est pour cela que le 22 avril je voterai José Bové.


  • 2smouv 2smouv 20 avril 2007 14:13

    Beau plaidoyer pour un candidat en qui moi aussi j’ai eu confiance même avant l’élection quand j’ai su que ce serai Ségolène Royal qui a été désignée par le Parti Socialiste.

    Cependant, depuis ce moment, jai commencé à émettre des doutes sur sa sincérité. Ses attaques virulentes contre les médias avaient du sens, mais au final elles étaient destinées à ne favoriser que sa candidature. J’étais convaincu par sa ferveur démocrate, mais je l’ai entendu dire récemment qu’il ne comprennait pas que l’on puisse ne pas organiser de débat entre les candidats (jusque là, tout va bien !) mais il s’empresse de déclarer ensuite que il souhaiterait organiser un débat entre Royal, Sarkozy, Le Pen et lui ! Et les autres ? Alors, la forte conviction anti-communiste de Bayrou est revenu devant ! Pas vraiment un démocrate ce Bayrou ! Il se dit de tous les bords, mais a souvent gouverné, voté avec l’UMP. Enfin, question épineuse, par quelle baguette magique va - t’il réconcilier la droite et la gauche sur les sujets qui les opposent ? La France est un pays foncièrement idéologique et l’élection de Bayrou qui causerait la mort des idées en France ne ferait que renforcer le sentiment de désintérêt pour la politique.

    J’espère donc que Mr Bayrou ne sera pas le candidat élu Président de la République. Je ne vois pas son projet, ni son idéal de société pour ce pays qui a pourtant besoin que quelqu’un les guide et à ce petit jeu, Royal, Sarkozy et Le Pen sont plus forts.


  • 2smouv 2smouv 20 avril 2007 11:44

    Le vote utile est par définition et c’est à mon avis comme cela que les électeurs le comprennent de voter pour ses idées afin que cela pèse sur le programme des candidats favoris pour cette élection qui ont par trop de fois montré des divergences et des écarts trop importants avec l’avis des citoyens.

    Ce qui pose problème dans ces conditions, c’est que le vote utile se cantonne à ce rôle aussi peu important. Sans un passage à la proportionnel, indispensable pour rétablir la confiance, il n’y a pas de « vote utile » pour les citoyens mais que pour les candidats qui s’en réclament. En d’autres termes, il s’agit pour eux de favoriser plus rapidement leur accession au second tour et de gagner la présidentielle en bénéficiant d’une majorité plus large et ainsi donner l’impression de représenter la population entière, même avec des idées en contradictions avec le peuple ce qui paraît absurde.

    François Bayrou, même si son programmme laisse penser au monde merveilleux de Disney, cache en réalité des idées pro-européennes de droite, ce qui ne fait pas de lui un vote utile en soi mais plutôt un vote par défaut parce que son profil plaît à un électorat despéré par le niveau des deux autres.

    Quand à l’article que je trouve intéressant, j’apporterai néanmoins une nuance concernant l’extrême-gauche : ce n’est pas cette dernière qui grignote sur l’électorat socialiste et ce depuis bien longtemps, sachant que cette dernière à une électorat social-démocrate tandis que la gauche radicale est anti-libérale. C’est la multiplication des candidatures proches du Parti Socialiste comme PRG avec Taubira et le parti de Chevènement additionés avec l’abstention qui ont fait coulé Jospin en 2002.







Palmarès