• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ED

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • ED 24 avril 2009 12:55

    Je réagis un peu tard à cet article de 2007, mais je n’ai vu la Comédie musicale en français qu’hier soir. J’avais déjà vu le spectacle à Londres, et avait été éblouie par la beauté des costumes, des décors, et l’esthétique du spectacle. Pas une bavure en Anglais, tout était parfait. Je retourne voir le Roi Lion en français, et l’admiration et l’enthousiasme en ressortent écorchés : comment une telle production, directement adaptée de la production américaine et connaissant un tel succès, a-t-elle pu se permettre une telle liberté avec les paroles !! Je cours immédiatement sur internet pour essayer de trouver une explication.

    Comme tant d’autres, je peux affirmer avoir vu le Roi Lion en Anglais et en Français une bonne centaine de fois. Et maintenant que j’ai grandit, j’ai des images d’enfance et des émotions très fortes qui apparaissent dès la première note cinglante du début. (« Naaaaaaaaaaa..... etc. »).

    Je confirme ce que dit Michael au-dessus : c’est en réalité perturbant de connaître à ce point le film et ensuite d’être confronté à la Comédie Musicale. Je connais les moindres respirations et intonations de ce chef d’oeuvre et il peut être surprenant d’entendre une autre interprétation. Du moins ce n’est en aucun cas une raison pour ne pas aller voir la Comédie musicale, qui est exceptionnelle.

    En revanche changer les paroles est pour moi une réelle bavure. Le Roi Lion a captivé des générations entières. J’ai 22 ans aujourd’hui et pense ressentir autant d’émotion que les enfants de 5 ans qui étaient présents hier soir. Le phénomène perdure, confortant ainsi son statut de chef d’oeuvre de Walt Disney, et ses multiples oscars pour ses chansons. Changer les paroles est une faute grave - ce n’est en aucun cas une remise en question des talents de M. Laporte. En revanche c’est une faute professionnelle terrible, un manque d’égard par rapport à un phénomène intouchable. On ne peut modifier une traduction initiale excellente, et qui est restée à jamais gravée dans les esprits des enfants comme des adultes que nous sommes maintenant. Les chansons ont achevé de consacrer ce dessin animé au sommet de nos souvenirs d’enfance - pourquoi perturber un esprit qui voulait simplement s’adonner aux plaisirs de son enfance ?

    Je l’admets, des larmes me sont venues au tout début, de grands frissons alors que je me revoyais chez mes parents rembobiner la cassette pour le regarder à nouveau, une 3ème fois. C’est dommage - et à vrai dire j’ai du mal à croire que depuis toutes ces années, les producteurs ne se soient pas posé la question...

    Je voudrais simplement finir sur la puissance du phénomène du Roi Lion. Les émotions et souvenirs que cette histoire et cette chanson sont capables de susciter en nous sont d’une force étrange. Regarder le dessin animé ou chanter les chansons révèle le contraste entre les enfants que nous étions, et les adultes qui connaissent maintenant des sentiments bien compliqués !! Sentiments inexistants pour nous quand le Roi Lion est sorti dans les salles.

    Je vous encourage quand même tous à voir la comédie musicale, car il en met plein la vue. Les idées de costumes et de décors sont d’une beauté et intelligence rares ; c’était un vrai défi d’adapter un tel chef-d’oeuvre sur une scène, au risque de décevoir et d’entacher les souvenirs et la mémoire des spectateurs. Il n’en est rien, tout fan du Roi Lion ne devrait que rester béa devant la splendeur de la scène.







Palmarès