• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

tg

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • tg 5 septembre 2008 21:40

    "des études ont démontré que la France pouvait se passer du nucléaire et du pétrole."

    Pourquoi ne pas donner de references ?


  • tg 5 septembre 2008 20:49

    Oui la France se pauperise : c’est a dire que la classe moyenne tend a voir l’ecart s’accroitre avec les classes superieures. Mais c’est aussi le fruit de l’egoisme et l’appat du gain individuel de cette meme classe moyenne comme le montre la flambee immobiliere.
    Pour autant, il ne faut pas negliger le sentiment d’acculturation lie a l’immigration, il est certainement plus partage qu’il n’est avoue. Et il ne faut pas oublier que le contient europeen a ete marque ces 2 dernieres decenies par des guerres du purification ethniques au pire, ou des separatisme d’etat, aussi lie a des identites culturelles.
    Des pays de l’est sont soucieux de leur nouvelle capacite a developper leur identite et donc tres reticents a developper de l’immigration malgre le declin demographique qui les attend quitte a ne pas faire decoller autant leur PIB. Maintenant voyage en velo plutot qu’en voiture n’est pas bon pour le pib mais est-ce un appauvrissement ?
    Le fait est que ceux ne dans une ville multi-culturelle aime cette ambiance et que ceux qui n’ont pas grandi dans de tels endroits preferent la ou ils ont grandi. De meme, certains apprecie que les grandes villes de l’ouest sont multiculturelles et se sente ainsi partout chez eux, alors que d’autre deplore ce manque d’identite qui etait le motif de leur voyage. Il y a meme une grande part de determinisme social dans ces preference. Est-ce pire que le clivage campagne-ville d’antan ?


  • tg 3 août 2008 22:49

    C’est un peu tard pour etre encore lu, mais ca sera dit.

    mon cas est different :

    - je suis confirme pas debutant, ma dependance est moindre. Par exemple, l’entreprise que je quitte me demande si elle pourra faire appel a moi en temps que consultant expert (pour le coup ce sera vraiment travailler plus pour gagner plus, et de l’importation pour la France...), car ca ne rentrera pas en concurrence avec ma nouvelle entreprise, et c’est legalement accepte(pas de contrats exclusifs). Ce sera incroyablement plus facile de creer une societe de consulting la-bas. En France, difficile par exemple de monter une start-up : les financements sont preemptes lors de concours par des transfers d’universite qui ne creent pas d’entreprises viables mais font vivre tout un tas d’"incubateurs" sans reelle valeur ajoutee. La chambre des metiers quant a elle, ne s’interesse qu’a trouver des artisants remplacant ceux partant a la retraite.

    - s’expatrier n’est pas facile, certes, mais avec internet et les vols bon marches, ce n’est plus la meme chose qu’il y a ne serait-ce qu’une dizaines d’annee. Et je vais vivre dans le pays de ma femme...

    Je n’ai pas vote pour Sarkozy, mais au moins j’esperais qu’il s’attelerait a alleger les strates politico-administratives qui sont un boulet vis a vis des pays emergents qui ont une administration reduite a dessein pour en reduire leur cout (quitte a sursimplifier le systeme fiscal pour cela : comparez un systeme de flat tax au 450+ niches fiscales de la France, et leurs consequences, des systemes de sante bases sur des medecins salaries au pro rata de leur nombre de patients, par rapport a un systeme qui permet aux medecins d’enfler leur prix de consultation dont on exige rarement de repartir sans prescription). La seule consolation c’est la corruption dans certains de ces pays qui modere leur avantage competitif administratif, notamment en cours de justice.
    Face a ca, la France a de meilleures infrastructures de transport notamment, et une bonne demographie. Mais par exemple les pays de l’est auront eu a surmonter le choc de retraites (des l’annee prochaine...) avant la France qui elle sera surement tres vulnerable a ce moment la, car probablement mal preparee. Le probleme, c’est qu’elle ne semble se donner comme dessein industriel que le suivisme (on va passer a cote des toutes les innovations dans le logement par exemple pour laquelle l’Allemagne est fin prete), ou brader sa main d’oeuvre, ou exporter des cadres. Facilement 1/4 de ma promotion ne vit plus en France...


  • tg 29 juillet 2008 15:09

    Je suis cadre superieur tres specialise et avec tout ca je suis content de partir travailler a l’etranger en Europe de l’Est pour une firme locale. Le ratio salaire/cout de la vie est favorable et devrait progresser et l’etat social est competitif pour un cout moindre. Je paierai plus d’impots sur le revenu d’ailleurs...
    Bilan pour la France :

    - mon poste ne sera pas remplace tel quel (impossible), donc moins de rentree pour les compte fiscaux

    - ma femme, un chercheur de bon niveau, ne viendra pas travailler en France (difficile pour elle de trouver un job d’ailleurs, alors que n’importe ou ailleurs... non pas que les labos ne veulent pas d’elle : ils ne peuvent la financer).

    - ma fille n’etudiera pas ici. Mais ca ne m’inquiete pas, le pays ou je vais est largement mieux classe pour l’education que la France.

    - mon epargne (non investi sur la bulle immobiliere) quittera la France pour acheter un logement neuf a un cout decent.

    Sarkozy a dit la France (sous entendu la sienne), tu l’aimes ou tu la quittes. Je suis democrate, je respecte l’alternative.







Palmarès



Agoravox.tv