• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

M

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • M 16 février 2009 18:00

    Un livre pas comme les autres...Merci

    Il y’a juste a dire que tout commence par une traduction trop rapide de l’expression ”Open Space” open space en quoi ? et de quoi s’agit-il ? dans le cadre du travail, il faut bien être un peu perdu pour traduire cette expression en espace ouvert, il faut juste un peu élargir son horizon quand à la traduction en ce qui concerne l’Anglais, c’est une langue pleine de pièges et tout  n’est pas forcement aussi facile à traduire qu’on puisse le croire,  la vraie traduction de l’open space dans le travail est tout simplement la suivant : c’est la privation de la liberté individuelle au le travail par décloisonnement des bureaux, autrement dit au lieu d’avoir une densité (1 pour 1) d’une personne par bureau, pour exemple la densité passe à (50 pour 1) 50 personnes par bureau, aussi grand soit-il, il y a toujours 50 dans un seul espace et non pas 1 pour 1 espace. A la différence des animaux pour qui être en troupeau, c’est une forme de vie en sécurité, l’homme (être pensant sauf erreur) possède un lobe frontal qui fait de lui ce que nous sommes dans notre naturel d’existence humaine. Le dit « Open Space » va à l’encontre de la nature humaine et n’est autre qu’une mise sous pression d’un groupe d’êtres humains. Ceci a les mêmes conséquences qu’une lobectomie frontale. Pourquoi ne pas mettre des directeurs en open space, ou un PDG avec ses 50 meilleurs collaborateurs dans un même espace avec un même plan de travail ?

    Si par nature nous avons tendance à s’isoler momentanément pour accomplir un travail important ce n’est pas pour rien, c’est plus pour optimiser le résultat qu’autre chose.

    Dans le monde de l’entreprise, il est bien entendu que l’open space est plus vendu comme une évolution alors qu’une réalité c’est une bonne  involution par dégradation programmée des conditions de travail. L’open space est une excellente méthode pour insiter et accélérer le départ des employés des plus dévoués et productifs qui n’ont que cette malheureuse option face a la rigidité de la direction. Si non pour ceux qui restent ils devront faire face à un sentiment d’inhibition comportementale de plus en plus pesant, à la pensée unique, la destruction par le groupe de leur propre créativité…..

    Pour certains employés n’ayant pas le choix de trouver une place ailleurs, quand cela est possible, ils vont simplement choisies d’avoir un espace derrière un pilier, rien que parce que ce dernier offrira une relative zone d’ombre les protégeant du regard des autres pour mieux se concentrer au travail. Une constante à signaler, l’open space n’est jamais une bonne surprise au travail, et les personnes en charge de le mettre en place ne sont et ne seront jamais fiers de ce travail de mutilation psychologique. La mise en place de l’open space est une faute grave des ressources humaines et de l’organisation de l’entreprise. Les employés l’ayant subits, doivent être prises en charge et indemnisées à la hauteur du préjudice provoqué par la dégradation de leur vie professionnelle et personnelle. Cette expérience négative fait d’eux les vétérans de l’open space sauvage avec des séquelles psychologiques profondes et durables.

    Un médecin qui a analysé l’open space de l’intérieur







Palmarès



Agoravox.tv